Fortis cachait sciemment des pertes depuis 2007

La direction de Fortis savait dès 2007 que les pertes liées à la crise du crédit américain seraient bien plus importantes que ce qu’annonçaient les communiqués officiels. La banque comptait sur des « rentrées compensatoires » pour palier les pertes essuyées en raison de la crise, rapportent De Standaard et Het Nieuwsblad samedi sur base de documents judiciaires.

Dans une note interne, l’ancien chief risk officer Philippe Triest indique que les risques que la banque n’a pas pris en 2007 devront être pris en 2008. « A votre place, je ne pourrais plus dormir. »

Le directeur de la banque d’affaires Frederic Van Gheluwe note entre autres que l’estimation des actifs toxiques n’était que « pures hypothèses ». « Filip Dierckx (l’ancien CEO de Fortis) a l’impression que les gens de New York ne savent plus ce qu’ils sont en train de faire et que ce ne sont pas des professionnels. »

En septembre 2007, la direction de Fortis avait indiqué que la détérioration du marché des CDO (collateralized debt obligations) aurait un impact de 20 millions d’euros. En réalité, la banque s’attendait à une perte de 350 millions, selon les documents consultés par les deux quotidiens. Selon les chiffres de 2007, Fortis aurait essuyé une perte de 2,2 milliards d’euros sur le marché des actifs toxiques.

Source: 7sur7.be

7 commentaires

  • Y sont fortich :p

    De toute manière, quelle banque n’a pas truqué ses chiffres.

    • Maverick Maverick

      A l’école, on apprend la comptabilité « en partie double ». (Et les principes comptables)
      Au travail, on utilise la comptabilité « en partie trouble », aussi qualifiée de « créative »…
      Tant que les Commissaires Aux Comptes donnent leur bénédiction, le « Hors Bilan » (entre autres) peut servir à faire semblant de prendre en compte des bombes potentielles, en les minimisant. Tant que tout le monde triche de la même manière, c’est verrouillé. Ces grosses boîtes sont toutes auditées par les même 5 gros cabinets comptables, alors …

  • rouletabille rouletabille

    il y en qui

    « Fortis cachait sciemment des pertes depuis 2007 »

    Cachent leur bénéfices .

    • Maverick Maverick

      Les bénéfices, on les cache pour ne pas payer d’impôt.
      Les pertes, on les cache pour maintenir la valeur de ses Stock Options, ne pas avoir à assumer ses responsabilités (ou celles des prédécesseurs), et parce que sinon, le Fisc va venir mettre son nez dans les comptes.
      Au nom, bien sûr, des principes comptables (« Permanence des méthodes », « Continuité de l’exploitation », « Prudence », « Sincérité des comptes », etc.).

  • Rainhardt

    Je devrais leur demander si ils savent comment cacher mon découvert!

  • switch

    et ils vont pondre une nouvelle loi suite au départ de depardieu qui est un citoyen travailleur qui en a raz le bol d’être pressé comme un citron mais pour les banques qui volent et arnaquent, ce sera juste une remarque, quelques articles pendant cinq jours et puis ils n’en parleront plus.
    Ca me dégoûte. Les banquiers sont les professionnels de l’argent et leurs fraudes méritent l’application de la loi : abus de confiance, vol, escroquerie, faux en écritures et usage de faux.

    Faites une erreur (une erreur!!) dans votre déclaration de revenus et vous serez plus fortement punis que ces banquiers. Et les petits commerçants quand ils trafiquent leur bilan pour éviter la fermeture eh bien ils sont punis et doivent fermer boutique.
    C’est pas un commerce une banque ? C’est un fournisseur d’argent d’abord et avant tout.
    La justice vis à vis d’eux est une injustice pour le peuple.