Les animaux d’élevage français gavés de soja OGM importé…

Affligeant!! des herbivores qui ne mangent plus d’herbe, des poules qui ne voient jamais la nuit ni un bout de pelouse, des truies qui sont inséminées à des cadences infernales qui voient leurs porcelets castrés, queue coupée et dents sciées à vif, des oies gavées pour les amateurs de foies malades, des vaches laitières atteintes de mammites, les abattoirs qui égorgent les animaux sans aucun respect au nom du rendement, et on reparle de la réintroduction des farines animales pour les porcs et les poulets……où va- t-on….

Une vache devrait manger l'herbe de sa ferme, pas du soja importé !

Presque la moitié des protéines consommées par les élevages français viennent d’Amérique du Sud. Problème : il s’agit pour l’essentiel de soja transgénique, et son cours a plus que doublé cette année.

Attention, danger ! « Nous sommes sur un baril de poudre ! » s’inquiètent la plupart des experts agricoles français. La France importe quasiment la moitié des protéines végétales consommées par ses animaux. Problème : le soja, qui représente l’essentiel de ces importations, a vu son cours doubler ces derniers mois, à plus de 500 dollars la tonne. 

Tout aussi inquiétant : les agriculteurs ne peuvent plus se passer des OGM, puisque la quasi-totalité des importations vient du Brésil et d’Argentine, où le soja génétiquement modifié est la norme.

Comme le souligne Christian Huyghe, directeur scientifique adjoint à l’Institut national de la recherche agronomique, « aujourd’hui, les agriculteurs prennent conscience que le système les expose beaucoup à la volatilité des prix, et que leur autonomie est toute relative ».

Comment en est-on arrivé là ? La France peut-elle reconquérir son indépendance ? Quel serait le prix à payer par les éleveurs et les consommateurs ? Décryptage.

Une alimentation conçue pour doper les rendements

(…)

Au-delà de coûts prohibitifs pour les agriculteurs français s’ils veulent maintenir la performance de leurs élevages, se pose la question de l’opinion publique. « Comment vont réagir les consommateurs quand ils découvriront qu’une bonne partie de leur viande, de leur lait et de leurs oeufs a été produite par des animaux dopés aux OGM ? » s’interroge Michel Boucly.

L’Europe pourrait finir par importer ses volailles

C’est toute l’architecture d’une agriculture productiviste qui serait alors remise en cause. Pour l’instant, l’Europe et la France préfèrent fermer les yeux sur cette question explosive. Tout en sachant qu’à court terme le continent européen est pieds et poings liés.

Que se passerait-il si l’Europe décidait du jour au lendemain de stopper ses importations de soja OGM ?

Dans une récente étude, les experts de la Commission européenne livrent une réponse catastrophiste : le prix de l’alimentation pour les animaux d’élevage bondirait de 600 %. L’année suivant l’arrêt des importations, la production de poulets chuterait de 29 %, et celle de porcs, d’environ 35 %.

D’exportatrice, l’Europe deviendrait importatrice de volailles, avec comme conséquence une hausse des prix et une chute de la consommation de 26%. Reste à savoir qui sera prêt à payer ce prix…

 

Pour  lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Chloé Hecketsweiler, publié par lexpansion.lexpress.fr et relayé par SOS-planete.

 

26 commentaires

  • lucyskywalker

    De toute façon, les producteurs industriels de volailles délocalisent. Plus de cocottes, plus d’oeufs, plus d’emplois. Quant à la nourriture des petites bêtes… A la place des champs, des zones industrielles, vides…Le mois prochain, on prépare le poulailler pour le printemps. Le problème reste la fourniture en maïs.

    • Bidule

      Maïs ou blé..

      Moi j’en trouve assez facilement…
      Dans quelle région es-tu?

      • lucyskywalker

        Ile de France du Sud Ouest. C’est pas les champs qui manquent autour de chez moi. J’ai fait la tournée des fermes. Impossible de trouver une botte de paille (j’ai mis un post plus bas). Ils les vendent d’avance et elles sont tellement énormes que je ne peux pas en enfiler une dans le coffre de la saxo. Va savoir ce qu’ils mettent la-dessus pour que ça pousse industriel… Je suppose qu’en cherchant sur internet je trouverai du bio à livrer.

      • Bidule

        Il faut demander aux producteurs et éleveurs bio de ton coin où ils se fournissent …

  • enlil

    au faite au moyen âge quel était le châtiment des empoisonneurs ?

  • yael

    On vit une époque formidable…

  • lucyskywalker

    C’est le début du mois. Il y a à manger dans le réfrigérateur. Quand je l’ouvre, j’ai envie de gerber ! Merci aux moutons pour l’info ! Ca va pas du tout ça ! :(((

  • Bidule

    Achetez bio chez les petits producteurs locaux…et surtout, il faut manger moins de viande, ce n’est pas nécessaire!

    Ou mieux, qd on a de la place, on peut élever des poules et des lapins assez facilement…

    Mais il faut les tuer soi-même… ce qui pour eux ne peut être que mieux que se faire zigouiller en abattoir…

      • lucyskywalker

        C’est bon le lapin, en civet, en paté ! Le problème est de les tuer, effectivement. Ayant le défaut d’être amicale, même avec les bestioles… Il y a un appareil qui occit la victime sans douleur semble-t-il, en lui envoyant un clou dans la tête. J’avais pensé élever des cochons chinois, tout petits. Le problème est encore de les zigouiller ! Quant à la viande, on en mange rarement. Pas les moyens !

      • Bidule

        Nous non plus… une fois par semaine la viande et peu!

        Pour tuer un lapin sans douleur, j’ai vu mon grand-père le faire des dizaines de fois : « coup du lapin » avec le tranchant de la main en tenant le lapin la tête en bas : tué net! Puis le vider de son sang en l’attachant pas les pattes arrière, puis on enlève la peau, puis les viscères.

        Bon c’est vite dit, je sais, c’est quand même prendre une vie..

      • Bidule

        SNOW : y a le poulet et les pigeons aussi!

  • 195402

    VIVEMENT que TOUT CA se termine !!!…sachant QUE TOUT CA n’est pas le fruit du hasard mais la résultante de politiques mises en place depuis belle lurette pour NIQUER LA PAYSANNERIE FRANCAISE(entre autres)…paysans qui étaient les garants de la bio-diversité et du maintien des équilibres naturels (je parle en connaissance de cause et au-delà de toute polémique )! aujourd’hui il ne reste que très peu de VRAIS paysans et la presque totalité des terres agricoles sont gérées par des industriels qui ne pensent qu’au rendement !d’ailleurs je leur fais un immense FUCK en passant !!! donc on ne s’étonnera plus de rien venant de ces gens là ! tout comme les farines animales engraissent toujours et encore les porcs les poissons d’élevage et suement aussi des volailles…les merdes transgéniques d’outre-atlantique(j’allais dire d’outre-tombe!)inondent de plus en plus les pays d’europe ; les politichiens, pour la plupart, tiennent un discours mensonger et n’ont aucune attention pour notre santé, ils sont tellement ABRUTIS par leurs »études » formatatrices (ce mot vient de sortir…nul besoin qu’il soit officialisé par les « vieux singes » pour que vous en saisissiez le sens !)et tellement imbus d’eux-mèmes qu’ils en deviennent d’un RIDICULE franchement à mourir de rire :DES CHARLOTS !bref si vous voulez continuer à ètre en à peu près bonne santé : BOYCOTT TOTAL DE L’ALIMENTATION INDUSTRIELLE : il est de NOTRE DEVOIR D’AGIR MAINTENANT !!! UNISSONS NOS FORCES NOS SAVOIRS RETROUVONS NOUS DANS L’AMOUR…biz

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      tu a raison c’est pourtant simple le boycotte est la solution la plus simple, ça ne coûte rien c’est non violant et ça ne demande aucune connaissance c’est donc à la portée de TOUS !
      Après à chacun sa responsabilité.

    • rouletabille rouletabille

      oui,195402,2 poules et 2 oeux tout les jours,la paille en petit ballots et les graines les meilleures,entières de préférence,(pas concassées jveut dire)suis en Flandre ,mais je ne sais pas tuer un animal ,même avec amour,alors tend pis,pas de lapins ni de poulets et encore moins de cochons.
      Limiter la consommation de viande …

  • fotoulaver fotoulaver

    Pour le lapin vous le tenez d’une main par les pattes arrières il relève la tête et avec un bâton le coup du lapin. Radicale pas de souffrance.

    Pour ma part je ne peux pas tuer un poisson.

    • lucyskywalker

      C grave ! j’ai chercher un piège pour choper une souris installer à la maison, mais un piège qui la tue pas, pour la libérer dans la nature. Le vendeur m’a regardée d’un drôle d’air. Mais qu’est-ce qu’on va faire de nous ? Un peu de viande de temps en temps, quand même, j’aime bien !

      • romulus

        Il y a quelques années à la campagne il y avait le tueur de cochons qui rendait bien service, de même que ses victimes qui mangeaient un peu tout comme les résidus de production de légumes; et même si je n’ai jamais aimé le sacrifice en lui-m^me, ça nourrissait la famille pendant une longue période bon moment; c’était un grand moment de convivialité puisqu’on offrait aux voisins une partie des préparations périssables; de plus bien souvent, le boucher était un joyeux luron surtout après le café du soir…Et voilà comment une activité utile socialement a disparu au profit de la consommation sans âme de produits empoisonnés.

  • MouteMoute

    Je pense me mettre à l’élevage de mouton, primo les acheteurs sont de plus en plus nombreux et gagnent bien leur vie, secundo aucun scrupule à égorger un mouton bien au contraire !
    :P ^^ :D

  • MDR. C’est clair que c’est le bon filon pour remplir son bas de laine!

  • Captain_FLAM Captain_FLAM

    Justement, je suis en train de bosser sur un projet de site de CrowdFunding (Financement Participatif) 100 % gratuit, et dont un des objectifs sera d’aider les agriculteurs à se convertir au Bio, et à trouver d’autres sources d’approvisionnement (que ce soit en semences, ou en fourrage non OGM)

    Y’a en marre des ces multinationales qui nous empoisonnent …
    Y’a en marre des ces banquiers qui financent n’importe quoi …
    Y’a en marre des ces états qui se plient (pour rester poli) aux lobbies Monsanto & Co …

    J’ai cherché des financements, mais ça ne les intéresse pas !!
    D’où cet idée de site de CrowdFunding alternatif

    Si vous voulez m’aider à le lancer, contactez-moi :

    ► Je suis disponible sur Skype : captain_flam_88 tous les jours de 8 h à 14 h (GMT +1)

    ► GSM : 06.69.33.57.56 ( +33 669.33.57.56 )

  • Harry

    Elémentaire mon cher Watson

    Supprimez la viande!

    et toc!