La montée des prix alimentaires préoccupe la Banque mondiale…

La banque mondiale préoccupée!!, quand est il de tous ceux qui ne peuvent pas ou plus se nourrir correctement?

Les prix mondiaux de l’alimentation ont progressé de 8% entre la fin de l’année dernière et mars 2012, indique le dernier rapport publié jeudi par la Banque mondiale. Ils atteignent désormais un niveau proche du pic atteint en février 2011, principalement en raison de la hausse des prix du pétrole.

Les prix des biens alimentaires repartent à la hausse. « Les cours alimentaires mondiaux ont gagné 8 % entre décembre 2011 et mars 2012 », a prévenu ce jeudi la Banque mondiale après la publication du dernier rapport « Food price watch ».

Proche du pic de février 2011 

En mars 2012, l’indice mondial des prix alimentaires établit par la Banque mondiale se retrouve quasiment à son niveau du même mois de l’année dernière. Surtout il n’est plus que 6% inférieur à son record historique atteint en février 2011. L’institution appelle ainsi à une extrême vigilance et s’inquiète de pas voir se confirmer les prévisions actuelles de production agricole.

« Après quatre mois consécutifs de baisse, les prix alimentaires repartent à la hausse, menaçant la sécurité alimentaire de millions d’êtres humains » a déclaré Otaviano Canuto, vice-président de la Banque mondiale pour la lutte contre la pauvreté et la gestion économique (PREM), l’alimentation doit toujours figurer au premier rang des priorités de la communauté internationale et de notre action dans les pays en développement ».

Hausse du prix du pétrole

Pour expliquer cette nouvelle flambée, la Banque mondiale évoque notamment le renchérissement du pétrole brut, +13% entre décembre 2011 et mars 2012. Sur la même période, le prix du maïs a augmenté de 9%, celui de l’huile de soja de 7%, le blé de 6% et 5% pour le sucre.

Au niveau mondial mais surtout en Afrique, les prix alimentaires se retrouvent donc un niveau particulièrement élevé
(…) Pour lire la suite, cliquer ICI

Auteur : Julien Bonnet

Source : www.latribune.fr via Sauve-la-Terre

10 commentaires

  • yael

    Excellent l’image en tête d’article !!!!!!!!! mdr…
    Comment faire rire avec un sujet aussi grave qui nous pend au nez merci voltigeur !!! lol

  • quota

    Le pétrole n’y ait pas pour grand chose ! Les quotas fixés par les organisations internaionales, le brevet des semences, « l’amélioration » des semences par les organismes nationaux, l’agriculture selon les banksters de l’agroalimentaire sont coupables de la désorganisation. Quand les pays colonialistes aident l’Afrique c’est pour mieux l’affamer et la piller.
    Le monopole de la grande distibution tue les emplois et affame les peuples ! Allez vite remplir votre caddie à l’hyper du coin pour aider les pilleurs !

  • fotoulavé fotoulavé

    http://www.worldometers.info/fr/

    Regardez là a 23H59. Oui c’est bien ça !
    35000 personnes vont mourir de faim AUJOURD’HUI comme chaque jour depuis trop longtemps. C’est comme ça que vous voulez réguler la démographie ?

  • jacques

    C’est le capitalisme suprême des énormes entreprises quelques fortunés qui domine le monde et les autres des esclaves au minimum vital……c’est l’image des conservateurs, ceux de droite, ceux qui essayent de nous faire croire qu’eux seul savent gérer la planète, que tous les autres systèmes ne sont pas viable, et bien maintenant regardez bien leur conduite quand ils approchent du pouvoir absolu sur l’alimentation ou le pétrole, ils augmentent les prix car leur avidité est sans limite, ce n’est surement pas une société heureuse leur but.

    • Béa

      Nous avons atteint le paroxysme du tout libéral.Ce système est en mode auto-destruction.

      L’humanité arrive à la fin de sa crise d’adolescence et doit tendre vers plus de sagesse pour se synchroniser avec la vie elle-même et les vérités ultimes de l’ordre cosmique.

      L’exercice du pire doit servir à réinventer le meilleur.

      Saurons-nous tirer des épreuves les leçons que nous avons manqué d’apprendre ?

      Chacun est laissé libre de choisir sa voie sachant que nos petits égos ne peuvent freiner l’expansion de la vie qui est Une…