Un nouveau trader arrêté à la City…

Pendant que les peuples se paupérisent, les petits malins de la finance jonglent avec des sommes faramineuses. On devrait interdire la spéculation. Ils vivent vraiment sur une autre planète..

noreforex.com

FINANCES – Alex Hope est suspecté de fraudes par le gendarme des marchés financiers britanniques…

Alex Hope, un trader londonien de 23 ans travaillant notamment pour le courtier CMC Markets, sur le marché des changes (Forex), a été arrêté mercredi par la FSA (Financial services authorities), le gendarme des marchés financiers britanniques pour fraudes et «transactions non autorisées» au titre des FSA Markets Act 2000 et Fraud Act 2006.

Réputé flambeur, Hope avait déjà fait la une des journaux le mois dernier pour avoir dépensé 125.000 livres dans une bouteille de champagne dans une boîte de nuit de Liverpool, en compagnie notamment de deux joueurs de football du club de Premier league de Manchester City, le gardien de but Joe Hart et le milieu de terrain Adam Johnson. La photo de la note globale de 203.948 livres sur l’ensemble de sa soirée a également fait le tour des médias.

L’arrestation a été réalisée en présence de la police de la ville de Londres. Aucune autre personne en relation avec le jeune homme, ni même CMC Markets, ne fait pour l’heure l’objet de poursuite.

Fraudeur ou génie?

CMC Markets n’a pas souhaité commenter la situation. Hope lui-même nie toute culpabilité, lui qui sur son blog –désormais suspendu – se dépeint comme «un trader à surveiller dans la City malgré son jeune âge», «un expert dans l’économie britannique»  travaillant sur le Forex, où il «effectue régulièrement des transactions pour des millions». Un trader d’apparence talentueuse qui avait d’ailleurs sa propre vidéo sur le groupe Youtube «CMC Real Life traders» –retirée depuis mais toujours visible en ligne – expliquant avec enthousiasme son travail et comment générer rapidement des profits.

Après l’affaire de l’ancien trader d’UBS, Kweku Adoboli en septembre 2011, la City n’en a pas fini de gérer les polémiques.

Bertrand de Volontat

8 commentaires