France: un pays dans le déni

Rien à redire suite à un tel article, je ne peux que confirmer et valider! A-t-on entendu ne serait-ce qu’un seul instant un candidat aux présidentielles nous expliquer les attaques de la finance américaine à l’encontre de la France, de l’euro et de la zone euro? Quelqu’un a-t-il expliqué de passé les élections les plans sociaux allaient se multiplier? Qu’un crash potentiel de la zone euro était plus que probable? Ou encore qu’un troisième conflit mondial était en préparation? Ben non… Mélanchon est trop occupé à insulter les autres candidats dont Marine Le Pen, Marine Le Pen qui elle est trop occupée à récupérer l’affaire Mohammed Merah pour mieux charger les étrangers et les musulmans sans dénoncer l’escroquerie de la version officielle, quand aux autres… »le Flamby-Hollande » et « Sarko’média del arte »… Puisque ce sont à eux 4 les principaux candidats des présidentielles, mais un rappel est-il utile?… Est-ce donc au final du déni? Du mensonge? De la propagande pré-électorale?

Un article de The Economist (A country in denial, le 31 mars 2012); traduction de votre serviteur.

« Visitez la zone euro et vous serez revigoré par des rafales de réforme. Le plan « sauvons l’Italie » a suffisamment bien fonctionné pour que Mario Monti, le Premier Ministre, déclare, quoique prématurément, que la crise de l’euro était presque terminée. En Espagne, le gouvernement de Mariano Rajoy s’est attaqué au marché du travail et est sur le point de dévoiler un budget serré (voir l’article). Malgré leurs problèmes, les Grecs savent que les dépenses en roue-libre et l’évasion fiscale sont finies. Mais un pays doit encore faire face à ses circonstances nouvelles.

« La France est entrée dans les trois dernières semaines de sa campagne présidentielle. Le classement du premier tour, le 22 avril, demeure très incertain mais les sondages créditent François Hollande, le challenger socialiste, d’une victoire au second tour. En effet, lors des élections intervenues depuis que la crise de l’euro a éclaté, presque tous les gouvernements de la zone euro ont été lâchés par les électeurs. Mais Nicolas Sarkozy, le président gaulliste, a récupéré du terrain. La récente atrocité terroriste de Toulouse a remis la sécurité et l’islamisme au devant de la scène et ces questions tendent à favoriser la droite –ou l’extrême droite en la personne de Marine le Pen.

« Pourtant, ce qui est le plus frappant avec ces élections françaises c’est de constater à quel point on parle peu de l’impasse économique désastreuses du pays (voir l’article). Les candidats font au moins autant de promesses de dépenses supplémentaires que de réduction des dépenses. Personne n’a de programme sérieux pour réduire le taux d’imposition pathétique de la France. M. Sarkozy, qui, en 2007 promettait des réformes en parlant d’une rupture, offre maintenant aux électeurs du protectionnisme, des attaques contre les exilés fiscaux, des menaces de quitter la zone de Schengen et (du moins avant Toulouse) parle des maux liés à l’immigration et à la viande halal. M. Hollande promet d’accroitre la taille de l’État, de créer 60 000 postes d’enseignants, de revenir en partie sur la hausse de l’âge du départ à la retraite de 60 à 62 ans voulue par M. Sarkozy, et de pressurer les riches (qu’il a un jour dit joyeusement ne pas aimer) avec une tranche supérieure de l’impôts sur le revenu à 75%. »

Une pléthore de problèmes

« Les défenseurs de la France soulignent que le pays n’est en rien comparable à ceux de la zone euro méditerranéenne. Contrairement à ces économies, il devrait éviter la récession cette année. Bien qu’une agence de notation ait privé la France de son AAA, le coût de ses emprunts reste bien en deçà de ceux de l’Italie et de l’Espagne (bien que l’écart avec l’Allemagne ait augmenté). La France dispose d’enviables atouts économiques : une main-d’œuvre instruite et productive, plus de grandes entreprises dans le Fortune Global 500 que n’importe quel autre pays européen et des points forts dans les services et l’industrie haut de gamme.

« Toutefois, les fondamentaux sont beaucoup plus sombres. La France n’a pas équilibré son budget depuis 1974. La dette publique s’élève à 90% du PIB et continue à augmenter. La dépense publique, à 56% du PIB, engloutit un plus grosse part de la production que dans n’importe quel autre pays de la zone euro – plus encore qu’en Suède. Les banques sont sous-capitalisées. Le taux de chômage atteint des niveaux que l’on avait plus vu depuis la fin des années 1990 et n’est pas tombée en dessous des 7% depuis près de 30 ans, créant un déficit d’emploi chronique dans les banlieues en proie à la criminalité qui entourent les grandes villes françaises. Les exportations stagnent alors qu’elles explosent en Allemagne. La France affiche maintenant le compte courant nominal le plus déficitaire de la zone euro. La France pouvait peut-être vivre à crédit avant la crise financière, lorsque l’emprunt était facile. Plus maintenant. De fait, une France trainarde et non réformée pourrait même se retrouver au centre de la prochaine crise de l’euro.

« Il n’est pas inhabituel que des politiciens évitent certaines vérités dérangeantes durant les élections ; mais il est plus inhabituel, ces derniers temps en Europe, de les ignorer aussi complètement que les politiciens français le font. En Grande-Bretagne, en Irlande, au Portugal et en Espagne les électeurs ont soutenu des partis qui promettaient un réalisme douloureux. Une partie du problème réside dans le fait que les électeurs français sont connus pour leur croyance en la bienveillance de l’État et en la cruauté impitoyable des marchés. Fait presque unique parmi les pays développés, les électeurs français ont tendance à considérer la mondialisation comme une sourde menace plutôt que comme une source de prospérité. Avec une extrême gauche et une extrême droite qui prêchent le protectionnisme, tous les candidats sentent qu’ils doivent consolider leurs bases.

« De nombreux chefs d’entreprise s’accrochent à l’espoir qu’un certain réalisme verra le jour. Le débat se déplacera vers le centre quand M. Sarkozy et M. Hollande s’affronteront au second tour ; et une fois élu, le nouveau président abandonnera ses promesses extravagantes et poursuivra un programme de réforme raisonnable comme les autres gouvernements européens. Mais est-ce vraiment possible ? Il serait difficile pour M. Sarkozy de proposer tout d’un coup de profondes coupes dans les dépenses publiques compte tenu de ce qu’il a dit jusqu’ici. Il serait encore plus difficile pour M. Hollande de laisser tomber son taux d’imposition de 75%. »

1981 etc…

« De plus, il y a une possibilité plus inquiétante que la mauvaise foi. Les candidats peuvent effectivement penser ce qu’ils disent. Et avec M. Hollande, qui après tout est encore le vainqueur le plus probable, cela pourrait avoir des conséquences dramatiques.

« La dernière fois qu’un candidat socialiste est devenu président c’était en 1981. En tant que protégé de François Mitterrand, M. Hollande se souviendra de comment les choses ont tourné pour son mentor. Après avoir nationalisé des pans entiers de l’industrie et soumis le pays à deux dévaluations et à des mois de punition par les marchés, Mitterrand a été contraint en marche arrière.

« Les défenseurs de M. Hollande disent qu’il est pragmatique et a un programme plus modéré que celui de Mitterrand. Sa réduction de l’âge du départ à la retraite ne s’applique qu’à un petit nombre de travailleurs ; son taux d’imposition à 75% n’affecte une infime minorité. Néanmoins, ces politiques marquent une hostilité à l’entrepreneuriat et à la création de richesses et reflètent l’incapacité du Parti Socialiste français à comprendre que le monde a changé depuis 1981 ; lorsque le contrôle des capitaux était en place, alors que le marché unique européen était inachevé, les jeunes travailleurs moins mobiles et qu’il n’y avait pas de monnaie unique. Pas plus que les rivaux européens de la France ne poursuivaient de grandes réformes avec la vigueur actuelle.

« Si M. Hollande gagne en mai (et si son parti remporte les élections législatives de Juin), les investisseurs pourraient commencer à fuir le marché obligataire français en quelques semaines plutôt qu’en quelques années. Le nombre de français jeunes ou fortunés qui passent en Grande-Bretagne (avec sa supérieure tranche d’impôt à 45%) pourrait augmenter rapidement.

« Même si M. Sarkozy est réélu, les risques ne disparaîtront pas. Il ne peut rien proposer d’aussi stupide qu’une taxe de 75%, mais il n’offre ni les réformes radicales, ni la réduction structurelle des dépenses dont la France a besoin. Les pique-niqueurs français sont sur le point d’être confrontés à la dure réalité, peu importe qui est président. »

Source: ordrespontane.blogspot.fr

75 commentaires

  • Que dire de plus hein ! :blush:
     
    Virons ces acteurs de la scène, le spectacle nous coute trop cher…

  • fotoulavé fotoulavé

    fotoulavé président !

  • jacques

    bof, ça me fatigue, surtout le discours de la fuite des capitaux en cas de socialisme, ils sont déjà partis les capitaux, ce genre d’infos date de 30 ans.

    • romulus

      Exactement, qu’ils partent les capitaux et les riches; on fera autre chose à la place, qu’ils n’aient crainte. Mais la place est bien trop bonne et malgré ce qu’ils disent, ils tiennent tellement à verser leur petites cotisations à l’URSAFF et leurs impôts à l’état, versements quoiqu’ils en disent qui leur permettent de ne pas culpabiliser lorsqu’ils licencient après avoir exigé plus de rentabilité, versements qui  permettent de maintenir la paix sociale. Lorsqu’un patron me dit qu’il paie trop de taxes, je me bidonne: pour qui les Kms d’autoroutes, les aéroports dispendieux, 36 opérateurs de téléphones qui polluent les gens?

  • Tex

    Hollande et Sarko ne veulent pas se rencontrer, pas de confrontation donc, ils répondront chacun aux questions des journalistes mais séparément… C une question de clarté, de transparence et de dignité!!
    Ils veulent un grand débat où on ne débat pas!!
    Comme ça, comme C eux qui auront fait les questions, ils ne seront pas pris au dépourvu!
    C pas beau ça ?? :reallypissed:

    • observateur

      Salut Tex,tu m’étonnes qu’ils veulent pas se confronter,du fait que leur couleur de partie est différente,non,du fait qu’ils n’ont aucun programme valable ,oui,et du fait qu’ils concourent pour les memes maitres ,oui:la seule différence ,c’est que l’on sera ,comment dire ,sodomisé,mais avec l’un se sera avec vaseline et avec l’autre ,du gel,mais le resultat sera le meme .Alors si c’est pour nous faire de la pub sur les corps gras qui facilite l’intromission de mesure drastique ,ça ne vaut pas le coup et en plus il sont tellement cons qu’ils risqueraient de se sabrer tout les 2 et de laisser une porte ouverte à l’abstention .

      • Tex

        Ca C sûr!!
        Ils ont peur que la confrontation ne révèle leur incompétence et le grand vide de leurs programmes aux moutons…mais C quand même du jamais vu, il me semble!!!

  • zoé

    Oui, je suis bien d’accord avec ce texte ! Sarko ou Hollande on va droit dans le mur !
    Il faudra se serrer la ceinture et personne le dit dans cette campagne ! Pauvre France !

  • Maverick

    Ce n’est pas la France qui est dans le déni; c’est cette bande de clowns. La preuve : On parle d’une abstention record. C’est que les gens savent que le gagnant de l’élection ne pourra que subir les évènements. Et The Economist en profite pour nous vendre sa soupe néolibérale à la grimace …

  • pokefric pokefric

    ALERTE – Sarkozy si réélu fera voter la règle d’or budgétaire dès l’été

    PARIS – Le président français Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi qu’il ferait voter la règle d’or budgétaire dès l’été 2012, en cas de réélection le 6 mai, fustigeant le parti socialiste, la seule formation politique en Europe qui n’a pas voulu prendre cet engagement.

    Présentant son programme devant la presse, M. Sarkozy a déclaré qu’en 2016, la France doit avoir un budget équilibré et qu’il fera voter dès l’été 2012 la règle d’or.

    • yael

      C’est la régle d’or budgétaire en forme de suppositoire c’est ça ?????????????

      • zoé

        Fucaaaaaaaaaaa ! mdr

      • yael

        ………….. :poop:

      • yael

        :rotfl: vaut mieux en rire car c’est à pleurer tout ça !!!!

      • yael

        ou a gerber au choix…

      • zoé

        Oui,  tu as bien raison ! moi je prefere en rire maintenant !

      • voltigeur voltigeur

        Cette fameuse règle d’or qui met un pays sous tutelle, s’il ne la respecte pas!
        autrement dit si un état dépasse le budget fixé, il n’a plus aucun pouvoir de décision,
        et passe sous « domination ». Et c’est là qu’on rigole, car les restrictions budgétaires
        pour rétablir les finances c’est NOUS qui les subirons! Voilà l’entourloupe assujettie
        au M.E.S….Ils se sont fait les ongles en avant première avec la Grèce…..
        A qui le tour? :reallypissed:
        Je continue à penser qu’on ne pourra pas équilibrer le budget, en faisant toujours plus
        de dettes. C’est ce que nous faisons en ce moment des emprunts, toujours plus d’emprunts pour payer
        les retraites, les fonctionnaires et tout ce qu’il faut payer (pour conserver la paix sociale?)
        Ils ont beau jeu avec leurs promesses les candidats, ils pourront se dédouaner en disant que ce n’est
        pas leur faute si les promesses ne sont pas tenues, et si des restrictions sont mises en place.

      • SuperBird

        @Yael , en gros c’est ça et c’est le Bon Docteur COPPE qui est censé te le mettre à fond et soit disant pour ton bien , mais rassure Toi, il y a désormais le MES le petit groupuscule de 12 financiers à la tête d’une Supra Gouvernement Européen ( avec immunité totale et illimitée ) et qui vont décider de toutes les politiques à suivre par les pays et qui ont fait passer une règle comme quoi ils peuvent exiger d’un État quel qu’il soit le paiement SOUS 8 JOURS d’un montant illimité à évalué leur guise , et si le pays ( déjà pris à la gorge ) ne paye pas sous 8 jours , alors ils le mettent sous tutelle , c’est à dire sous contrôle…!!!
        ça me rappelle les méthodes des Malfrats Mafieux qui mettent tous les commerces d’une ville sous « Contrat » c’est à dire qui les soumettent au RACKET PUR ET DUR , et si tu ne paye pas soit on te détruit ton commerce , soit on t’en évince et les truands prennent ta place et s’accapare tes tous biens , et si tu résiste ils te tuent …
        Ne sommes nous pas avec le MES dans une tournure MAFIEUSE dont le but est de Racketter et d’asservir des États Nations à une petite bande de Financiers et de Banquiers Mafieux  ?????

      • yael

        MES on en a longuement discuter dejà sur le blog c’est super dramatique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      • yael

        MES = :poop: PUISSANCE 1000000000000000000000000000000000000000…….

      • voltigeur voltigeur

        Avec tous ceux qui ont envoyé une lettre aux députés…..
        pas de bol c’était en route, si toute la gauche s’était exprimée
        au lieu de s’abstenir….. :grin:

      • yael

        exact on c’est fait chier a envoyer une tonne de mail!!! Et les mecs ont pas repondu… Genre j’ai eu 10 reponses dont 6 reponses automatique!!!

      • voltigeur voltigeur

        Moi j’en ai eu des tas, parce qu’il y avait les réponses que certains
        ont faites et qui ont été redirigées vers, ceux qui avaient envoyé ce courriel!
        il a fallut que je bloque les arrivées de ces mails….
        Surtout venant de ceux qui critiquaient la posture de la gauche en leurs
        disant clair et net, qu’ils ne voteraient pas pour des couilles molles, pas capables
        de prendre position pour le pays et les Français!
        Et en demandant fort justement! Qu’est ce que ça sera si la gauche est au pouvoir??
        Le Mou de service est déjà allé faire allégeance à Wall Street, c’est tout dire….

      • yael

        des vrais reponses t’en a eu plein toi??????????????????? tu es bien vu toi…. lol le mou me sort par tout les trous !!!!!!!!!!!
         

      • yael

        sans blague comment ca se fait que tu as plein de reponses toi???

      • voltigeur voltigeur

        Ne crois pas que je sois « bien vue », ce n’est que les questions posées et les réponses de tous les citoyens qui n’ont pas apprécié l’abstention! et comme j’ai envoyer quelque 450 e-mails, mon adresse est répertoriée, il suffit de cliquer sur « répondre à tous » et c’est l’avalanche :rotfl:

        Au point que j’ai bloqué, sinon…… Et il y a des enragés qui ne mâchent pas les mots, mais recevoir 1000 fois le même courrier avec les réponses de tous ceux qui ont voulu répondre, ça ressemble à un blog et ça m’a gonfler grave… Voilà! ;)

      • Maverick

        Ils un peu neuneus, au PS. Pour que tout le monde se lève, c’était « Danette », pas « Flamby » qu’il fallait comme candidat … ;)

      • Tex

        Ben oui , comment ça se fait?? Pistonné??

      • Tex

        Pistonnéeeeeeeeeeeeeeeeeee!

  • JC

    @Benji

    Tu n’as pas écouté Jacques Cheminade qui est loin d’être un farfelu. Dommage, même chez les moutons enragés, où beaucoup espère l’alternative, les petits présidentiables sont négligés.

  • patrick

    Ben décidément sur les moutons enragés ont aime bien relayer la pensée néo-libérale.
    C’est bien justement parce-que depuis 30 ans nos dirigeants ont adoptés cette idéologie que la France est là, et c’est pareil pour quasiment tout les pays européens.

  • Bigoody

    Tout est dit !
    Ce qui est fou, une fois de plus… c’est que peu de gens ignorent que ces élections ne sont qu’une pantalonnade, qu’une fumisterie dont le seul projet et de dépouiller les français de leur patrimoine émotionnel, culturel, matériel et immatériel ! ILS veulent faire du peuple français, un peuple soumis, sans repère… un peuple lessivé, rincé.
    Chaque jour qui passe ne fait que confirmer qu’effectivement nous allons droit dans le mur ! Quel gâchis… Quel dégoût ! :cry:

    • Peu de gens ignorent cela? Au contraire, tous ces gros cons qui vont des les meetings applaudir comme des veaux ceux qui vont les mener à la potence, ça me fait vomir!!! Oui je suis en colère, en colère contre tous ces cons et ce système qui doit et va se casser la gueule de manière mémorable!!!

  • Tex

    HS :ALERTE INFO !!!!!
    2 foyers d’incendie dans la centrale nucléaire de PENLY dans la somme… mais tout va bien!!
    :skeleton: :skeleton: :skeleton:

  • communauthic

    Rien n’est joué. Plus de 50 % des sondés n’ont pas choisis, ça fait du monde.
    Si Marine arrive à passer dans les médias, elle peut encore créer la surprise, mais il faut qu’ils lui laissent la parole, sans pourrir le débat comme ils font à chaque fois.

  • SuperBird

    le seul qui en parle c’est Jacques CHEMINADE  et sur son site Solidarité et progrès 
    http://www.solidariteetprogres.org/sp_PodcastFlash.php
    ainsi que sur Radio S&P sur le même site où tous les jours il y a des informations plus qu’intéressantes ( conflit prémédité USA ISRAËL IRAN ou complot des groupuscules financiers pour faire plonger l’Europe dans le Chaos ) que ni les médias aux ordres du pouvoir ni encore moins les politiciens très en vue ne nous parlent JAMAIS; il réclame aussi un BANKING ACT de type1933 pour scinder les banques d’affaires spéculatives et mafieuses des banques de dépots afin que les citoyens n’aient plus à rembourser les dettes de jeux boursiers à la place de banques de  spéculations . 

  • Lyliberté

    Lors d’une représantation du magazine ELLE où tous les candidats ont été convié à répondre aux questions des femmes;  Ni Nicolas Sarko ni Mélenchon ont daigné l’invitation laissant Nathalie Kosciu Morisset le faire à la place du président, sauf que….cela n’était pas convenu comme cela et bien sur je vous laisse regarder la vidéo, car elle parle d’elle même!!

    PS: me suis bien marrer!!!!! :rotfl:

    http://www.huffingtonpost.fr/2012/04/05/nkm-forum-elle-sarkozy-sciences-po-presidentielle-la-barbe_n_1406063.html?ref=france

  • Nevenoe Nevenoe

    Il convient quand même de constater que la dette est étrangement absente des débats et que les journalistes font comme si elle n’existait pas.
    Le problème est que leur programme est irréalisable en partie à cause d’elle et que ce ne sont pas leurs mesurettes qui y changeront quoi que ce soit. 

    Ainsi le faux duel Mélenchon – LE PEN que Mélenchon a gentiment lancé permet à l’UMPS de ne pas aborder le problème de fond et ce avec la complicité active des médias.  

    • voltigeur voltigeur

      Tout à fait :yes:

      • Tex

        Ben oui… au point où on en est, 100 milliards de plus ou de moins….

      • Nevenoe Nevenoe

        De toute façon il sait qu’il ne sera pas élu …
        Du coup il a eu tort de s’arrêter à 1 700 € pour le SMIC, il aurait put aller à 2 000, 2 500 et pourquoi pas, soyons fous, 3 000 €, les gogos auraient suivit … 

      • Je me pose la question….. Truquer les présidentielles, serait-ce aussi inimaginable que cela? Si impossible à l’heure actuelle? Alors soit on garde Sarko’media d’el arte, soit ils arrivent à nous fourguer Hollande, soit c’est la grosse surprise et Le Pen passe…..

      • Lyliberté

        Il va y avoir trucage c’est certain puisque les militants FN ont été sollicité pour surveiller de prêt du début jusqu’à la fin le bon déroulement des urnes! Sauf que pour les machines à voter, là, on ne peut rien faire!

      • Maverick

        C’est quoi, ces histoires de machines à voter ? J’ai raté quelque chose ? Pour autant que je sache, elles ne seront pas utilisées pour les Présidentielles, ni pour les Législatives ? Et pour ce qui est de truquer les élections, pour le moment, entre le découpage des circonscriptions, les signatures, le matraquage médiatique, les sondages bidon et les promesses, mensonges, demi-vérités, et l’affaire Merah, il n’y a pas vraiment besoin de bourrer les urnes.

      • Tex

        Je pense que tout est possible..mais ce n’est que mon avis…

      • voltigeur voltigeur

        Crédible cette déclaration??
        Sarkozy: je n’accepterai pas de forages pétroliers en Méditerranée
        CAEN – Nicolas Sarkozy a déclaré à Caen qu’il n’accepterait pas de forages pétroliers en Méditerranée, devant les Calanques, lors d’un meeting de soutien à sa candidature à la présidentielle.
        Je n’accepterai pas de forages pétroliers en Méditerranée devant les Calanques près de Marseille, a affirmé vendredi M. Sarkozy, s’exprimant là plus en tant que président qu’en tant que candidat.
        Je n’ai pas voulu d’éoliennes dans la baie du Mont-Saint-Michel, ni (d’exploitation) de gaz de schiste dans les Cévennes. Je veux protéger nos paysages, ils font partie de notre identité, a-t-il ajouté.
        Une manifestation est prévue dimanche à la Seyne-sur-Mer (Var) pour demander au gouvernement de ne pas renouveler un permis d’exploration d’hydrocarbures au large de Marseille, qui arrive à échéance le 11 avril et cristallise les inquiétudes des associations écologistes.

        (©AFP / 07 avril 2012 11h09) http://www.romandie.com/news/n/_Sarkozy_je_n_accepterai_pas_de_forages_petroliers_en_Mediterranee65070420121111.asp

      • Tex

        Quand il dit NOTRE identité, il veut l’identité des FRANCAIS, puisque lui ne se sent pas français!!

      • Maverick

        Quand je vous disais que les « grandes manoeuvres » autour de la Méditerrannée pourraient bien avoir un lien avec le pétrole … Lybie, (bientôt l’Algérie ?), Syrie, Egypte : gisements ou pipelines/Canal de Suez. Exploration pétrolière autour de Chypre, au large de nos côtes …

  • SuperBird

    ET N’oublions pas que toute cette M…RDE dans laquelle nous sommes tous c’est du à la fameuse loi de janvier 1973 dite
    Loi « Giscard-Pompidou-Rothchild »
    qui a interdit à l’État Français d’emprunter à taux zéro à la Banque de France et lui a imposé d’emprunter l’argent aux Banques privées ,
    Ce qui est remarquable c’est que la courbe des impôts est pararlèle à la courbe  de cette Dette exponentielle , de « cette spirale de la dette  » qui précisons le , est à l’image des fameux « Crédits Revolving » n’est absolument pas remboursable,         car il est impossible de rembourser le capital , on ne fait que toujours rembourser les intérêts qui continuent à croitre indéfiniment, 
    et bien les Banques privées qui prêtent à l’État Français lui prêtent de l’argent à 3% d’intérêt alors que ces mêmes banques achètent ce même argent à 1% seulement auprès de la Banque Centrale Européenne !!!!
    En clair c’est un montage artificiel conçu pour mettre les États à genoux et les ruiner.
    il y a un adage qui dit,je cite :
    « il ya 2 façons de conquérir une Nation :
    1°) par l’Epée , 
    2°) par la Dette !!!  »
    Nous sommes dans cette 2ème configuration ,
    et notre pays avec la complicité des politiciens véreux et corrompus , ( suivez mon regard …) est soumis à un véritable Racket par une Dette qui sera toujours plus exponentielle et un pays qui s’appauvrit , et le peuple qui se paupérise, lui en tout cas, car les politiciens véreux serviteurs des Banquiers Mafieux , eux, s’en mettent plein les poches !!!!  
    Ne vous y trompez pas tôt ou tard nous aurons comme en Italie un Banquier de chez Standart & Poors ou équivalent ,           qui sera mis à la tète de l’État Français et qui soumettra le peuple à l’Austérité la plus Noire ,  soumettant ainsi le peuple  à un pseudo esclavage .  :devil:

    • C’est juste techniquement et factuellement faux. C’est précisément ce que certains politiciens, qui rêvent de disposer à leur guise de l’arme fiscale ultime, essaient de vous faire croire. C’est précisément ce que d’autres politiciens, qui portent l’entière responsabilité de cette dette et veulent se dédouaner de leurs conneries, vous racontent à longueur de journée.
      Non-seulement ce ne sont pas les banques qui financent les États puisque ces derniers empruntent directement sur les marchés en émettant des obligations mais surtout, les chiffres que vous citez sont une fumisterie répandue par des pitres comme Dupont Aignan ou Mélenchon.
      Quand les banques empruntent de l’argent pour quelques jours à la BCE, elles payent effectivement 1%. Quand l’État français emprunte de l’argent pour quelques jours sur les marchés financiers (des BTF), il paye moins de 0,1%.
      3%, c’est le taux que paye l’État français pour des emprunts <b>sur 10 ans</b> (2,98% exactement pour l’adjudication d’OAT 10 ans du 5 avril dernier).

      • Tex

        Ah bon??? Je ne savais pas!!!

      • Eh oui,
        On n’est pas tous supposés être des spécialistes des marchés obligataires.
        Et maintenant, demandez-vous pourquoi nos gentils politiciens usent et abusent de genre d’arguments.
        (i) Ils sont totalement incompétents et, malgré ça, ne prennent même pas la peine de se renseigner avant de bâtir des programmes et mêmes des partis politiques sur la base d’information fausses ;
        (ii) Ils savent pertinemment que ce qu’ils disent est faux, malhonnête et stupide mais se disent que ces crétins de français, tous persuadés depuis leur plus tendre enfance que les marchés c’est le mal tandis que les politiciens sont des saints, n’y verront que du feu et voteront pour eux comme de braves moutons.
        A votre avis ?

      • Autre exemple : Le 2 avril, pour emprunter de l’argent à 12 mois, les banques de la zone euro devaient payer un taux de 1,410% en moyenne (taux Euribor 12 mois). Le même jour, l’État français a émis 2 milliards d’euros de Bon du Trésor à 12 mois à un taux de 0,265%.
         

  • Kuing Yamang

    La France en plein déni – vidéo:
    –>
    http://www.youtube.com/watch?v=Hl8-v9r0tZI

  • Pikpuss

    Il y aura une abstention record parce que les gens qui votent depuis 40 ans se rendent compte clairement qu’ils ont été trahis par tous les politiciens de quelque bord qu’ils soient, puisque TOUS ont été achetés par la finance.
    Cette abstention arrange bien le pouvoir financier qui peut ainsi s’installer dans une dictature sans même garder son masque. C’est monstrueux parce qu’ils sont si peu et que nous sommes si nombreux… Nous entrons dans un monde effroyable parce que nous acceptons ( mais comment faire ? ) d’être menés à l’abattage et tondus comme des moutons…

    • Vous croyez vraiment à ce que vous dites ?
      Les politiciens ont été achetés par « la finance » ? Vous croyez vraiment qu’il y a, dans les couloirs de l’assemblée et des ministères, des « financiers » qui se promènent avec des valises de billets et qui versent des bakchichs à nos politiciens pour les inciter à instaurer une dictature ? Vous croyez vraiment que tous les candidats à cette élection – sans aucune exception – accuseraient « la finance » de tous nos problèmes si c’était le cas ?
      Et c’est qui, exactement, « la finance » ? La banque auprès de laquelle vous avez ouvert votre compte-épargne ? L’assureur avec qui vous avez signé un contrat d’assurance-vie ? La caisse de retraite qui gère votre retraite complémentaire ? Qui exactement ?
      À votre avis, que se passera t’il quand vos politiciens décideront d’envoyer paitre les marchés financiers ? Quand ils refuseront de payer les dettes qu’ils empilent depuis 37 ans ? Qu’ils surtaxeront les transactions financières ? Qui va se faire rincer à part le garagiste qui avait placé le produit de son travail dans sa banque ? À part le boulanger qui avait ouvert un contrat d’assurance vie pour préparer sa retraite ? À part les milliers d’instituteurs californiens qui ont cotisé toute leur vie auprès de CalPERS ?
      Vous croyez vraiment que les banquiers, les assureurs, les fonds de pension et autres organismes de prévoyance se réunissent en secret sur une île du pacifique ou en haut d’une montagne suisse pour organiser la mise en place d’une grande dictature mondiale ?
      Dites moi : qui exactement qui a intérêt à faire croire aux français que l’État-nounou tout puissant va régler tous leurs problèmes ? S’occuper de leur assurance santé, de leur assurance chômage, de leur retraite, de l’éducation de leurs enfants, de leur sécurité, de leur trouver un travail, un logement… ? Qui a intérêt à taxer toujours plus et toujours plus discrètement pour distribuer le butin à leur clientèle ?
      Relisez votre histoire : demandez-vous à quelles occasions des politiciens ont accusé « la finance » de tous les maux qui accablent le peuple. C’est la dictature des marchés financiers qui a ruiné le royaume de Philippe le Bel ou celui de Louis XIV ?
      Vous croyez vraiment à ce que vous dites ou vous ne faites que répéter ce que vous ont dit vos politiciens ?

      • Maverick

        En gros, vous nous accusez de faire un mauvais procès à la « Finance » ; mais vous n’allez pas jusqu’au bout du raisonnement. Les politiques sont aussi coupables que les banques, eux d’avoir financé à crédit une gestion démagogique, court-termiste et irresponsable, que les banques de les y avoir poussés. Les deux y trouvaient leur compte. Tout le système, que ce soit les acquis sociaux (congés, retraite), la couverture sociale (santé, chômage, retraite) ou l’économie, tout repose sur le postulat que la croissance (démographique, économique) est éternelle et infinie. Nous arrivons aujourd’hui à la limite, le système ne génère plus la croissance dont il a besoin pour générer sa croissance, et il est au bord de l’implosion. Le serpent a tellement bouffé sa queue que maintenant il se mange la tête …

      • Maverick

        Et j’oubliais aussi de dire que nous n’étions pas pressés de nous poser des questions non plus ;)

      • De celui qui fabrique un couteau et de celui qui l’utilise pour tuer son voisin, qui est coupable ?
        Et si « la finance » avait refusé de financer nos gouvernements ? Qu’auriez-vous dit ? Plus précisément : maintenant que la finance refuse de continuer à financer les imbécilités de nos politiques, que dites-vous ?
        Bien sûr que les banquiers – à commencer par ceux de Wall Street – ont bien compris comment ils pouvaient exploiter le système de banques centrales et l’abandon des monnaies métallique. Et bien sûr qu’ils en ont joué autant qu’ils ont pu.
        Mais qui l’a mis en place ? Qui contrôle la justice, la police et l’armée ? Qui a voulu « relancer l’économie américaine » en pratiquant une politique de taux historiquement bas au lendemain de la bulle internet ? Qui a créé cette réglementation bancaire qui incite les banques à faire du crédit immobilier plutôt que du crédit aux entreprises ? Qui a tout fait pour encourager les américains à s’endetter pour devenir propriétaires ? Qui a accordé à Freddie Mac et Fannie Mae un statut d’entreprises parrainées par le gouvernement pour qu’elles rachètent à coup de milliards de dollars les fameux subprimes ? Qui ?
        Philippe le Bel aimait bien les templiers tant qu’ils acceptaient de lui avancer de quoi financer son train de vie somptueux mais quand il s’est agit de rembourser ses dettes, il a préféré les accuser des pires crimes et les faire brûler sur un bûcher…

  • Tex

    OK et que peut-on faire??

    • Commencer par prendre conscience que nous vivons dans une société qui est tout sauf libérale ; que nous avons demandé à l’État de s’occuper de tout et que nous en payons aujourd’hui le prix.

  • Delaude

    Je ne suis pas assez versée en finance et trop peu au courant de ce qui se passe dans les couloirs du chateau pour argumenter avec force et précision.
    « Les politiciens ont été achetés par « la finance » ? Vous croyez vraiment qu’il y a, dans les couloirs de l’assemblée et des ministères, des « financiers » qui se promènent avec des valises de billets et qui versent des bakchichs à nos politiciens pour les inciter à instaurer une dictature ? Vous croyez vraiment que tous les candidats à cette élection – sans aucune exception – accuseraient « la finance » de tous nos problèmes si c’était le cas ? »
    Cependant, cette argumentation me semble bien grossière. Le mécanisme est sans doute beaucoup plus fin et subtil que ça.
    Nieriez-vous la financiarisation du monde et ses dérives ? Ses conséquences nationales et internationales ?
    La paupérisation des peuples d’occident, le démentèlement du moyen-orient et de l’Afrique, pour des motifs purement économiques au profit de l’occident, la corruption installée dans les états d’Amérique du Sud par ceux-là mêmes qui la dénoncent vertueusement, et la concentration des pouvoirs dans les mains de quelques-uns via les marchés financiers et les matières premières ?
    Niez-vous le lobbying acharné de l’Europe et des institutions des Etats-Unis ? Tout cela a-t-il pu s’installer sans l’aval des politiques ?
    Que ce soit par conviction ou aveuglement les hommes politiques n’ont pas contrôlé cette pieuvre et les résultats sont là.
    Il y a un terme qui dit exactement ce que je veux dire : « acheter une conscience »
    Ça peut passer par de nombreuses options, tout dépend du point de faiblesse de la cible.
    Commissions, chantage et autres manipulations…
    Etre un homme politique intègre ne doit pas être une sinécure actuellement. Sans arrêt il faut surveiller le moindre papier le moindre contrat qui passe à la signature… Un mauvais jugement, une étourderie et on est dans la nasse… On a des exemples dans l’histoire récente de ce qui est arrivé à ceux qui résistaient : la honte ou la mort…
    Vous savez très bien que qui détient l’argent, détient le pouvoir… Or, vous voyez bien que ce qui se joue est bien la maîtrise d’un système mondialisé.
    Les politiques, au plus haut niveau, dotés de conseillers et de techniciens les plus pointus  n’ont pas pu et ne peuvent ignorer les sources et les conséquences de ce système nauséabond. 
    L’état nounou comme vous dites, c’est nous. Ce sont nos impôts, nos taxes, notre travail, notre énergie qui fait tourner le système. Cet argent est confié au pouvoir pour qu’il le gère en bon père de famille et qu’il nous protège, pas pour qu’il le gaspille ou le concentre dans les mains de quelques-uns.
    Votre vision néo-libérale vous montre ses limites désastreuses tout les jours… Il serait peut-être temps de réenvisager l’avenir plutôt que de s’accrocher à un système à bout de souffle et délétère, non ?
     

    • La financiarisation du monde et ses dérives ? Pardon mais je suis économiste et je bosse dans « la finance » et je ne sais pas ce que c’est que cette « financiarisation du monde » (à part un slogan politique).
      La paupérisation des peuples d’occident ? Vous êtes déjà sorti de France ? Les suisses, les hollandais, les allemands, les britanniques, les américains, les australiens, les autrichiens (…) ne se « paupérisent pas », eux. Si votre monde c’est la France, il va peut être falloir un jour vous demander pourquoi nous et pas eux…
      Le démentèlement du moyen-orient et de l’Afrique ? WTF ?
      La corruption installée dans les états d’Amérique du Sud ? Quoi ? Vous allez me dire que Chavez est un ultralibéral ? Si vous voulez du libéralisme en Amérique du sud, c’est au Chili que ça se passe et Pinera, pardon, mais en matière d’intégrité il a des leçons à nous donner.
      La concentration des pouvoirs dans les mains de quelques-uns via les marchés financiers et les matières premières ? Des noms ! Des noms ! Les marchés financiers, mon bon monsieur, j’y travaille depuis une grosse décennie et je vous prie de croire que je n’y ais jamais vu cette « concentration des pouvoirs ». La concentration des pouvoir c’est ce qui arrive dans les pays où les électeurs, trop lâches, trop stupides, appellent de leur veux un État fort pour les protéger.
      Le lobbying acharné de l’Europe et des institutions des Etats-Unis ? De quoi parlez-vous ? Le lobbying, en général, est la plaie des États qui se mêlent d’économie. C’est ce qui arrive quand, pour gagner de l’argent, le moyen le plus efficace ne consiste pas à satisfaire les attentes de consommateurs mais à s’attirer les faveurs du pouvoir politique en place.
      Les hommes politiques n’ont pas contrôlé cette pieuvre ? Non seulement ils l’ont toujours contrôlé (essayez donc de créer une banque sans autorisation administrative, renseignez-vous donc sur ce qu’est vraiment la règlementation bancaire…) mais c’est eux qui l’ont créé.
      Je crains fort que vous n’ayez pas compris ce qu’est un État. Un État, c’est sa définition, est l’organisation qui détient le monopole de la violence. Si l’État veut du fric, il le prend – la « finance » ? Combien de divisions ?

  • Delaude

    En ce qui concerne la néo-colonisation économique des ressources des pays du tiers monde vous êtres dans un déni proprement ahurissant ! Il faut sortir, lire, vous informer ailleurs qu’avec la zapette de votre télé cher monsieur !
     
    Le contrôle des matières premières par les grandes banques mondiales telles JP Morgan par exemple sont très faciles à vérifier… Mais les journalistes mentent, sans doute !
    Les CDS ne sont pas une invention des financiers, mais des politiques, c’est ça ?
    Quant au fait que ce soient les politiques qui aient mis en place la « pieuvre financière », celle-là elle est excellente. Vous feriez bien rire M. Rockefeller. Disons pour nuancer, qu’elle a été installée avec la complicité des politiques.
    Les pays dont vous me donnez les noms, je pourrais les reprendre un par un et vous donner quelques liens d’analyses économiques éclairantes… C’est un long travail que je n’ai pas envie de faire… Mais en tant qu’économiste, je m’étonne que vous soyez aussi naif.
    En lisant la pertinence de votre analyse,  je ne m’étonne plus guère que la France soit dans cet état !
    Certes, le refus de rembourser la dette viendrait frapper de plein fouet tous les petits épargnants et chacun de nous, in fine. Ce sont toujours les plus faibles qui souffrent le plus, de toutes façons. Les obèses du porte-monnaie, ont de la réserve, sur plusieurs générations…
     
    Mais l’éclatement programmé de l’énorme bulle financière créée de toute pièce par pure avidité fera exactement la même chose, quant à souffrir, autant que ce soit avec l’espoir de supprimer de faire tomber cette dictature rampante…
     
    Vous ne travaillez pas sur une chaine d’usine  ou comme technicien de surface et  vous n’avez pas deux ou trois enfants à élever avec 1100 euros nets mensuels. Comment pouvez vous juger de ce qui est leur est indispensable pour une vie digne, alors que vous ignorez manifestement ce qu’ils vivent ?
     
    Que souhaitez vous, en critiquant l’état providence ? La privatisation de tout le service public avec pour but, la rentabilité à tout prix au profit des investisseurs ? Le système américain ? Ils sont en faillite… C’est pour vous un exemple ?
     
    Le seul système juste est la répartition de la richesse vers ceux qui l’ont produite, c’est à dire les travailleurs à quelque niveau que ce soit, et avec retenue et justice.
     
    Tout le reste n’est que jeux d’écritures et n’a aucun fondement. D’ailleurs le terme de bulle financière n’est pas de mon fait, mais bien de vos pairs, non ?
     
    Une vision humaine du monde ne peut faire l’économie non plus d’une aide au plus faible. C’est inscrit dans la constitution et sur le fronton de nos mairies : Liberté Egalité, Fraternité. Ça vous dit quelque chose ?
     
    Il y a une image du système que j’aime beaucoup. « Dans la vie, il y a ceux qui fabriquent les chaises, et ceux qui s’assoient dessus »
     
    Craignez que les fabricants de ces chaises, désespérés, par des gens qui ont votre raisonnement finissent par refuser de les faire. Vous n’aurez plus de trônes  pour poser votre cher c..l Sans nous, la masse des obscurs et des sans-grades, vous n’êtes rien.
    Je vous souhaite un avenir heureux dans votre égoïsme aveugle. Vous vous croyez à l’abri, mais combien de temps encore ?
    Votez Sarko, vous serez sûr que tout sera fait pour la pérennité de ce système qui vous sied si bien et créée de plus en plus de mal de vivre….