Reportage: quand la violence règne sur les cours de récré

Restons dans la lignée de l’article d’hier sur le système scolaire actuel et les dérives qui existent. La violence de certains passe les murs des écoles et les « bombes » sont rarement désamorcées de manière efficace,car au delà des problèmes constatés, il y a ceux qui ne sont pas gérés comme le laxisme de certains parents, et je suis bien placé pour en parler ayant été confronté à ce problème dans l’école de mon fils… Plus grave encore, la démission du corps enseignant qui se ressent parfois de manière flagrante.

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/images/60F3D7F7-477F-48A1-8E7C-9A3533B15631/LRL_03/dedramatiser-la-violence-scolaire.jpg

Présenté par Adrienne de Malleray 44 000 : c’est le nombre d’incidents graves signalés chaque année dans les établissements du secondaire. Racket, harcèlement, actes violents, mais aussi pratiques dangereuses comme le « jeu du foulard » auquel certains écoliers s’initient dès la maternelle : aujourd’hui, élèves, professeurs, mais aussi parents sont concernés par cette violence à l’école qui sévit au quotidien. «Quartier Général» est parti à leur rencontre. Catherine a perdu son fils Gaspard, âgé de huit ans. Elle l’a retrouvé pendu au retour de l’école, victime du « jeu du foulard ». Aujourd’hui, elle arpente les collèges et se bat pour que de tels drames ne se reproduisent plus.Intégré au programme ECLAIR (anciennement ZEP) lancé par l’Education Nationale, le collège XX est réputé « chaud ». Ici, on multiplie les initiatives pour tenter d’endiguer la violence.

À 31 ans, Mathieu exerce une profession qui n’existe presque exclusivement qu’au collège XX: adulte-relais. Son rôle, entre éducateur et grand frère, consiste à désamorcer la moindre situation explosive… Un métier à haut risque dans cet établissement. Renvoyé il y a quelques jours de son établissement pour avoir frappé l’un de ses professeurs au visage, Jules vient d’arriver à Bellefontaine. Le collège représente pour ce jeune garçon de 13 ans, la dernière chance d’intégrer le système scolaire… De son côté, la police tente, elle aussi, de venir à bout de la violence qui gangrène l’école. Le brigadier chef Marc, de l’équipe VTT de la Brigade Locale de Protection de la Famille (anciennement Brigade des Mineurs) enquête sur un véritable gang de collégiens qui sème la terreur devant les établissements scolaires du dix-huitième arrondissement de Paris. Racket à grand renfort de coups et de bombes lacrymogènes, les auteurs ont entre 10 et 14 ans et n’ont pas peur de s’exposer en photo sur Facebook armés de battes de Base-ball, comme les gangs américains…

http://www.youtube.com/watch?v=5SmVgiaaSho#!

Source: buzz-actu-2012

22 commentaires

  • dudul

    Article intéressant, mais qui mélange tout à mon sens…. il faut distinguer les causes, les effets, et les conséquences. On ne peux pas tout mettre dans la case violence (au sens où l’on l’entend! car on mélange tout)…. la violence n’est pas nécessairement de la délinquance….
     
    le racket, les dégradations, le harcèlement (physique/sexuel), la violence (volontaire exclusivement!),… doivent être ranger dans la case « délinquance »
     
    le jeux du foulard c’est particulier…. le but du jeux est d’arriver à un effect physique « comme les drogues » (par le manque d’oxygène). à mon époque c’était « le rêve indien » …
    à mon senscette pratique ne dois pas être considéré comme une violence, mais « comme une consommation de drogue » !! on arrive à pratiquer se jeux, de la même manière que l’on fume sa première cigarette, ou son premier joint…
    on doit donc le combattre de la même manière que les drogues…
     
    le phénomène de bande violent, c’est encore autre chose….
    après, on peux toujours crée des « conseiller d’education, psy, éducateur, grand-frère, adulte-relais,adulte-copain,adulte-psy, parents-relay, …. -.- où vas-t-on! »
    mais tant que l’on ne s’attaque pas aux cause, rien ne changera….. (implication des parents dans l’éducation des enfant; apprendre à communiquer… à écouter l’autre ;apprendre le respect des autre et de sois même, l’empathie…. c’est si simple quand on y pense..)
    « la démission des parent est la cause… la démission du corps enseignant la conséquence« 

    • vanvoght

      « la démission des parent est la cause… la démission du corps enseignant la conséquence«
      pas tout faux . mais dans un monde ou les parents passent les 3/4 de leur temps a essayer de gagner du fric , ils n’ont plus le temps de s’occuper de leurs momes . voilas le resultat .
      quant aux profs , qu’ils demissionnent aussis je peu les comprendre .
      l’education national est entierement a reformer ;
      la famille doit etre reconsiderée comme une valeur de premier plan .
      un parent travail , OK , l’autre eleve les enfants .
      le retablissement de ce systeme ancestral est la condition EXCLUSIVE pour la continuitée de notre civilisation .
      apres , c’est aux politiques d’agire . mais la , c’est une autre histoire ……………

      • volnitza

        « le retablissement de ce systeme ancestral est la condition EXCLUSIVE pour la continuitée de notre civilisation . »
         
        Sieg Heil!!

        ps: mode ironique on !

      • dudul

        « un parent travail , OK , l’autre élève les enfants . »
        pendant que l’enfant est à l’école, pas besoin d’un parent pour garder la porte…. de plus, je ne suis pas sur qu’avec un seul salaire l’enfant aura quelque chose a manger le soire (dans les conditions actuel de rémunération en tout cas)

      • vanvoght

        evidament , mais c’est la que les politiques doivent intervenir .
        mais la , ont attend les propositions electorals

  • Cissou Cissou

    Je travaille depuis des années avec des enfants et je vois l’évolution de l’éducation, du comportement des enfants, de leur évolution… et je suis de plus en plus déçue du travail que je fais….Et tout ça, en grosse partie, à cause de l’absence des parents auprès de leurs enfants, que ce soit dans leur éducation et dans leur suivi….
    Déléguée des parents d’élèves de mes fils dans une école de quartier, je suis depuis septembre de plus en plus choquée par le manque de respecter, d’éducation,….de tout…. de la plupart des enfants de l’école…. Dans la classe de mon fils en cm1, ils sont 30 enfants donc 6 à très gros problèmes de comportement depuis la rentrée de septembre …et depuis quelques mois ils sont 10 à créer entre guillemets « le chaos » dans la classe…. des choses sont faites mais rien de très concluant…Depuis septembre, je me bat à faire comprendre à l’enseignant, au directeur, à l’inspectrice académique que mon fils subit des violences physiques et verbales par ces 6 enfants…et rien n’est concluant pour l’instant…..j’ai eu un rendez-vous avec l’adjointe à l’éducation de la ville qui doit me tenir au courant…mais je ne pense pas qu’il y aura encore un bon résultat….Mais je ne lâche pas prise…mon combat ne sera pas en vain……
    Tout ça pour dire que l’éducation française que ce soit scolaire ou parental est de plus en plus à l’abandon….et que malheureusement des enfants subissent le comporte violent des autres……
    Et en plus que des huitres présidentielles suppriment de plus en plus d’enseignants, n’arrangent pas les choses…..
    De mon temps, et pourtant je n’ai que 32 ans, quand un enseignant nous engueulait ou autres, on le craignait et si on était puni nos parents nous punissaient aussi voir plus…..maintenant les enfants ne respectent plus les enseignants car les parents sont justement contre lui quand il se punit leur enfant…..
    C’EST VRAIMENT SCANDALEUX!!!!!! L’EDUCATION EST COMME LE COSTA CONCORDIA
    A L’ABANDON ET SON CAPITAINE L’A ABANDONNE DEPUIS DES ANNEES!!!!!!!!
     

    • delphine

      salut Cissou

      beaucoup de parents passent par là
      et c’est difficile de garder espoir dans un milieu éducatif qui coule à pic.

      comptes plutôt sur toi pour éduquer tes enfants.

      d’années en années je vois le système se dégrader,
      les gamins devenir plus difficiles, plus durs
      les parents ont PARFOIS des excuses
      car certains sont dépassés
      mais il existe aussi des femmes seules, qui bossent et élèvent correctement plusieurs enfants.
      mais c’est sur que dans bien des milieux où l’on ne fait désormais des gosses que pour les allocs,
      l’idée de les éduquer ne fait partie du pack maternité. 

      il existe des familles avec  plusieurs gamins difficiles,
      où sont les assistantes sociales,
      pour leur dire :
      prenez la pilule,
      vous avez déjà du mal à en gérer 4
      comment ferez-vous avec les suivants???
      surtout qu’aujourd’hui la pilule est gratuite en cas de besoin….
      des familles entières n’ont plus de sens aujourd’hui,
      donc comment veux-tu que le terme même d’éducation ait du sens
      dans ces cas là????

      comment veux-tu qu’un prof remette un gamin en place,
      quand il risque de se faire planter un couteau par le môme
      ou se faire retailler le portrait par le charmant géniteur?
      et que s’il se plaint, on le traitera d’incapable ou de coupable.
      quel est le crétin abyssal qui avait trouvé la formule soixante huitarde :
      « il est interdit d’interdire…. »?
      on en paie toujours le prix 40 ans plus tard,
      alors que les « idéologues » de 68
      se sont reconvertis le plus bourgeoisement du monde dans la haute fonction publique
      avec les salaires, les vacances étoilées et les 4X4 qui vont avec! 

      et ils finissent d’achever l’éducation nationale avec des théories et des programmes tous plus aberrants les uns que les autres. 

      laissons faire ces fossoyeurs de l’éducation et de la culture :
      bientôt les enfants seront définitivement acculturés, décérébrés,
      incapables de distinguer entre le bien et le mal,
      entre la violence et le respect de l’autre.

      en fin de compte grâce à la lâcheté et la médiocrité de nos politiques
      le gauchisme le plus ringard
      et le plus pervers
      aura continué à endauber notre société
      bien après que le Mur de Berlin soit tombé.

      Mai 68, sur ce plan précis,
      c’est comme la syphilis :
      elle peut laisser apparaître des séquelles même longtemps après la contamination initiale.

      je possède des lettres anciennes écrites par des gens simplesdatant  de plusieurs décennies (1900/1930)
      qui avaient certainement des vies  sans fioritures
      (pas de net, pas d’allocs)
      c’étaient des tanneur, postier, couturière… pas le gratin intellectuel
      mais des gens qui avaient bénéficié
      de la vraie école républicaine et laïque ,
      celle du temps où les instituteurs étaient respecté pour leur mission.
      et où un seul enseignant faisait travailler  une classe de 40 enfants sans aucun problème!

      IL EST STUPEFIANT de voir la qualité de l’écriture,
      pas de fautes, une vraie syntaxe,
      des idées exprimées très clairement.
      et pourtant ce n’étaient pas des «  »intellectuel »s. 
      mais ils ont reçu une éducation
      qui ne les a pas rendu moins humains
      ou moins capables de construire leurs vies. 

      quand on le peux,
      autant faire le CNED et apporter le maximum à nos gamins
      car à l’école on le leur apprend plus grand chose.
      il y a un déficit grave concernant l’enseignement des valeurs  humaines. 

      seuls les parents responsables peuvent essayer de le compenser.

      • Cissou Cissou

        oui justement, l’école à la maison…. on y songe avec mon mari et cela sera réglé…je fais des recherches justement pour voir ce qui faut faire et cela va se faire….

    • vanvoght

      peut etre que ceux qui subissent ce climat et ses rsultats vont réagires devant l’urne .
      mais je continue de rever .

      • Maverick Maverick

        @ vanvoght : En général, les parents (et même le Président à la télé, alors pourquoi se gêner) préfèrent blâmer les enseignants; quand les gamins entendent tout le temps dire que les patrons, les enseignants, les policiers, les militaires, les fonctionnaires, les politiciens sont des fainéants, des pourris, des incompétents, des abrutis, etc … Ben les les enfants ne respectent pas l’autorité. Et quand ils voient Jean Sarkozy même pas foutu de passer en deuxième année de Droit qui est parachuté à l’EPAD, c’est sûr que ça leur donne envie de travailler à l’école. Ils préfèrent faire comme le dealer d’à côté; lui il a une belle voiture, un flingue, il est cool et c’est un malin…

    • Dune

      Nous avons eu également ces problèmes et comme mon fils est très grand il a en plus subit des violences (verbales, physiques) il a eu beau ne pas se laisser faire rien ne changeait. On l’a toujours éduqué avec respect mais au fur et à mesure de son entrée au collège on l’a vu changer, devenir argneux (alors que c’est un gars cool et sympa) finissant par se foutre de tout et gueulant de plus en plus sur sa petite soeur alors qu’il l’adore. Nous qui ne nous enguelions jamais ça devenait de plus en plus souvent… SOLUTION ? en cherchant sur le net je me suis rendue compte que l’école n’était pas obligatoire, seule l’instruction l’est. On a profiter d’un déménagement et on a décidé de faire l’école à la maison pour les deux. RESULTAT ? GE-NI-AL !!
      Si c’était à refaire je referai pareil. J’ai découvert du même coup qu’une vingtaine de famille étaient dans le même cas que nous dans la région (idem dans toutes les régions de France). Pour le coup on se voit régulièrement, on fait des sorties ensemble, des ateliers etc… Nous accueillons régulièrement de nouvelles familles qui font ce choix. Tous disent la même chose, les enfants se sentent respectés, ils ont changé, ils sont bien dans leur peau. Et pour répondre par avance à la question que tout le monde nous pose… et la socialisation ?
      Et bien tout va bien ! mes enfants sont en contact extremement fréquent avec des copains sauf que pour le coup ce sont des relations voulues et choisies et ils ne se laissent pas « coincer » dans des situations ingérables (à l’école tout est imposé y compris les copains).
      Pour finir, mon fils qui était nul en Français avec des fautes à tous les mots, il est maintenant plutôt bon. On travaille moitié moins que les mômes qui vont à l’école pour deux fois plus de plaisir (les enfants qui font l’école à la maison sont réputés pour avoir 1 an d’avance sur les autres). Et moi qui avait un peu peur de les avoir sans arrêt à la maison, finalement c’est super agréable parce que l’ambiance est top ! Je n’ai qu’un bac+2 et j’étais nulle en math, j’avance tranquillement avec mon fils, on apprend ensemble mais comme je vais plus vite à comprendre au final on se fait des challenges mais pour le moment j’assure ! Ils retourneront en principe au lycée comme la plupart de leurs copains.

      • dudul

        l’école à la maison, pourquoi pas…
        persos je recommande l’internat (pour ceux qui en on la possibilité). rien de tel pour apprendre le respect des autre et de sois même, le gout du travail bien fait, l’autonomie, et la socialisation.
        par contre si vous envoyez votre goss en internat, ne lui présentez jamais cela comme une sanction (même si c’est le cas), mais plutôt comme une opportunité….

      • ho ho

        Bonjour Dune,

        voila une personne qui à tout compris, et qui en plus met en pratique une chose qui me tarode de plus en plus avec ma fille et son instruction…, donc ce sera pour toi Dune un + 100 000.

      • vanvoght

        c’est egalement ce que je cherche a faire avec le miens .
        helas , les cours sur le net ça coute la peau du cul .
        si t’as un tuyau je suis PRENEUR . car moi , je ne peu rien fair . j’ais mon certifacat d’etude ……..; et mon fils est en premiere et rame a mort .

      • delphine

        salut VANVOGHT

        le CNED est très abordable financièrement parlant
        et les cours sont de qualité de même que le suivi.
        ton niveau d’étude est sans importance
        si tu as la motivation.

        par contre amicale question,
        ton fils est-il dans la bonne voie d’orientation?

      • dudul

        +1
        le travailleur qui s’en donne les moyens peux parfaitement étudier le soir avec le cned, c’est un enseignement de qualités…
        par contre le mec pas motiver qui préfère sortir et s’amuser plutot que de plancher sur les cours du cned n’a aucune chance…
        comme tu dit, bonne orientation = motivation…

      • Cissou Cissou

        Je fais des recherches aussi pour le faire à mes fils et tu n’ai pas forcément obligé de suivre le programme de la CNED…j’ai trouvé quelques sites et je suis en train de les visiter….Le premier est le blog d’une maman qui fait justement l’école à la maison de ces filles : http://laventuredemietlou.blogspot.com/ ….. et un site assez complet apparement pour aider les parents à faire pareil qu’eux….. : http://web.mac.com/instructionenfamille/Instructionenfamille2008/Bienvenue.html ….
        Après je ne sais pas trop je suis en pleine recherche…
         

      • Le pire c’est que cela ne serait pas au centre de nos préoccupations si le directeur et l’instituteur n’étaient pas des lâches qui ont peur d’affronter les familles à problème! Ils me foutent la haine, franchement! Du coup entre les familles à problème et la notre, ils ont choisi, le mien n’est plus écouté!

  • ho ho

    quand à l’internat Dudul,

    tu signale le fait que cela apporte à l’enfant la possibilité:

    « d’apprendre le respect des autre et de sois même, le gout du travail bien fait, l’autonomie, et la socialisation… ».

    Pour y répondre :

    cela peut s’obtenir par d’autres manières que l’internat…, heureusement même.

    Mais ceci dit effectivement, cela peut quand même (l’internat), pour certain(es) enfants difficile, avoir un certain effet positif dirons nous, quoi que, de toute façon tout dépend uniquement de la mentalité des encadrant(es).

    Ce que tu peut apporter à ton enfant, ne le laisse pas faire par d’autres…, tel est l’état qui m’anime.

       

  • http://mchris999.centerblog.net/42-n-o-m-ou-gouvernance-mondiale-rentre-chez-vous-invisible
    LA Délation est dans l’ordre du jour. Malheureusement, la matrice prend de la force à travers CHACUN DE NOUS, vous servez la Matrice ou vous servez DIEU. Il n’y a plus de milieu.
    Autour de moi, c’est la chute libre de la conscience humaine spirituelle. Les hommes deviennent des robots.
    EXEMPLE PARMI TANT D’AUTRES :
    Une fille porte plainte contre son père parce qu’il lui dit des mots : Tu es nulle, tu vaux rien…… Croyez-vous normal que sa propre fille porte plainte contre SON PROPRE PERE A LA GENDARMERIE. La mère n’a pas sût faire son devoir de protéger ses enfants. Alors la fille a porté plainte. L’équilibre n’était pas là. C’est toujours son père.
    C’est horrible car dans notre propre intimité le NOM est présent.
    Il avance masqué et personne ne se rend compte de sa présence.
    A l’école, ils ont supprimé les heures d’études à la fin des classes, maintenant vous avez la garderie (DES MOUTONS) dans un autre établissement qui surveillent les enfants.
    L’éducation recule et la surveillance avance, les maîtres sont de moins en moins sollicités le soir.
    Les parents ont démissionné pour éduquer leurs enfants, ils laissent le soin aux agents de l’école pour les éduquer.
    EXEMPLE
    Un enfant s’est battu avec un enfant à la cantine, le premier enfant X ne veut pas laisser l’enfant tranquille Y, donc les disputes continuent les jours suivants. X continue à harceler Y. Bien sûr l’école ne voit rien. Les parents de Y téléphonent aux parents de X leurs disant que leur fils devrait absolument arrêter de harceler Y. La mère répond : S’ils ont problème ce n’est pas à moi de le résoudre s’est à l’école de trouver une solution. C’est lamentable les parents ont démissionné de leurs rôle PRIMORDIAL DE PARENT.
    Vous comprenez pourquoi le NOM ou la GOUVERNANCE MONDIALE avance à grand PAS. Car les parents laissent faire, les parents sont devenus des fainéants, ils ne s’occupent plus de leurs enfants, ils travaillent la semaine (ENVIE DE PLUS DE MATERIEL) , le week-end, ils CONSOMMENT, pour enrichir encore plus l’Etat. Ils ne s’occupent presque jamais de leurs enfants.
    Les enfants vont à l’école, les petites vacances, ils vont dans les centre de loisirs, et les grandes vacances ils vont dans les colonies de vacance. Il n’y a pas de lien entre les enfants et les parents, l’Etat a tout fait pour remplacer les parents. Les enfants seront formatés pour l’Etat et ses besoins. Se seront des êtres qui seront utilisés par ce système communiste et fasciste. Personne n’a rien vu venir, car tout le monde est occupé avec ses vices et ses désirs charnels, matériels.
    C’est une VRAI CATASTROPHE, tout le monde est responsable. Nous sommes tous responsables de notre AVENIR. VOULEZ-VOUS QUE LES LOUPS VOUS GOUVERNENT ?
    A la télé, lorsqu’un représentant d’un organisme sectaire de l’ETAT, dit que les parents qui décident d’éduquer leurs propres enfants à la maison est sectaire.
    DE QUI SE MOQUE T-ON ? DIEU a créé l’homme et l’homme créé ses propres enfants, se sont les parents qui sont responsables de l’EDUCATION DES ENFANTS et non l’Etat. L’état veut remplacer DIEU.. Les lois de DIEU ne peuvent être modifier. L’état Français doit revenir à DIEU par Jésus-Christ. Tous ceux qui seront pour SATAN seront détruits. SUITE……….http://mchris999.centerblog.net/42-n-o-m-ou-gouvernance-mondiale-rentre-chez-vous-invisible