Japon: un générateur d’électricité à turbine à gaz tenant dans la main

La miniaturisation à parfois du bon, c’est ainsi qu’un générateur miniature a été créé pouvant produire une énergie de 400 watts, ce qui est déjà un bon début pour une première.

http://lhc2008.web.cern.ch/lhc2008/industry/images/IHILogo.jpg

TOKYO – Le groupe japonais d’industrie lourde IHI a développé un petit générateur d’électricité de la taille d’une boîte à chaussures équipé d’une turbine à gaz tenant dans la main, engin utile en cas de catastrophe naturelle ou autre cause de rupture de courant.

IHI, qui a exploité pour ce faire des technologies utilisées pour les moteurs d’avion, travaillait sur ce projet depuis 2007.

L’engin, qui s’allume sur pression d’un simple bouton, est capable de délivrer une puissance de 400 watts, grâce à une turbine à gaz qui tourne à la vitesse de 400.000 tours par minute.

Alimenté par une recharge de gaz, il peut tourner trois heures d’affilée.

Comparé à d’autres générateurs, ce prototype, conçu avec l’aide d’universités, a en outre l’avantage d’être relativement silencieux.

Le groupe imagine plusieurs types d’usages potentiels, notamment comme générateur d’appoint destiné aux particuliers, source d’alimentation pour des robots ou autres applications nécessitant une importante autonomie électrique.

Le tremblement de terre et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du Japon le 11 mars dernier ont montré la vulnérabilité des réseaux électriques, des millions de foyers et entreprises ayant été durant plusieurs heures ou jours privés de courant.

La rupture de l’alimentation électrique est aussi à l’origine de la panne des systèmes de refroidissement des réacteurs de la centrale de Fukushima, ce qui a provoqué un accident dans ce complexe atomique, le pire du secteur depuis celui de Tchernobyl (Ukraine) en 1986.

Depuis, les entreprises nippones mettent les bouchées-doubles pour parer d’éventuelles autres coupures dans le pays, d’autant plus plausibles que l’archipel est à la merci de nouveaux séismes et que la quasi intégralité de ses réacteurs nucléaires sont stoppés, entraînant un risque de pénurie de courant lors des pics de consommation.

IHI CORPORATION

9 commentaires