Les dernières (mauvaises) nouvelles de la Grèce…

Cela bouge beaucoup au niveau de l’actualité grecque et un bilan s’impose sur la situation, nous allons tenter de résumer tout en étant le plus clair possible.. Un « accord salvateur » pour l’économie du pays a été voté, pour sauver encore une fois le pays et les banques mais pas la population qui elle va être encore plus étouffée et malmenée, le tout pour éviter un éventuel défaut de paiement du pays au mois de mars, et donc pour réduire les risques d’éclatement de l’euro et de la zone euro.

Une quarantaine de bâtiments du centre d'Athènes ont été incendiés par les manifestants. [AFP]

Un plan tellement unique que bientôt, on le verra de partout en Europe!

Les conditions dans lesquelles la Grèce à obtenu ce nouveau plan de sauvetage seraient « exceptionnelles », comprenez par ce mot que c’est censé ne pas se reproduire, pourtant, l’Espagne, l’Italie ou encore le Portugal peuvent à juste titre réclamer des conditions identiques quand à l’allègement de leur dette, une réitération qui risque de ne pas être salvatrice le moins du monde. En acceptant une annulation de la dette de 70% grècque, les banques acceptent de perdre 70% de l’argent investi, accord qui va fragiliser les banques, la stabilité financière de celles-ci et par la même occasion de l’euro. Ajoutez à cela les dégradations en série des notes des banques par les agences de notation, rien actuellement ne renforce la fiabilité financière, tout mène vers un même point, le système financier européen ne risque pas de s’améliorer.

Les grecs montrent les dents.

Les émeutes qui ont découlé de l’adoption d’un nouveau plan d’austérité sont donc justifiées, certains arguant qu’ils préfèrent vivre dans la révolte plutôt que dans la misère. Environ 80.000 personnes ont manifesté ce soir à Athènes et 20.000 à Salonique (nord) contre les mesures de rigueur, une quarantaine d’immeubles ont été endommagés par les flammes, des commerces saccagés, des abribus détruits, à cela il faut également y ajouter une cinquantaine de blessés.

http://www.youtube.com/watch?v=eIIEc-xrMKU

 

Un vote pas vraiment libre…

Le parlement grec a approuvé lundi à une majorité de 199 voix sur 300 la loi d’austérité très impopulaire destinée à assurer l’octroi au pays d’une deuxième aide financière de la part de l’Union européenne et du Fonds monétaire international et à éviter une cessation de paiement. Et parmi ceux qui ont refusé de voter pour le plan de rigueur, c’est la porte qui les attend! Les socialistes du Pasok ont exclu une vingtaine de leurs 153 députés tandis que la formation conservatrice Nouvelle Démocratie a écarté 21 de ses 83 élus. Le peuple est prit en otage par les politiciens qui eux ne sont pas forcément libres de leurs choix, c’est le « oui » ou la porte », belle démocratie financière…

 

Une austérité pas pour tout le monde…

Le plus hallucinant qui devrait pousser les grecs à s’attaquer aux politiciens avant même de s’attaquer aux banques, c’est le fait que l’austérité n’est pas pour tout le monde! Jugez par vous même: les députés grecs sont parmi les mieux payés de l’union européenne, un député grec touche chaque mois 8.500 euros nets, auxquels s’ajoutent 8.900 euros d’indemnités pour ses frais, ses participations aux commissions parlementaires, son logement et son bureau, et ce sont ces même députés qui ont voté la baisse du revenu minimum des grecs, de la baisse des retraites, du licenciement de 15 000 fonctionnaires ou encore de l’augmentation des taxes et des impôts. Pire: « En décembre, 121 députés ont réclamé 250.000 euros chacun. La raison ? En Grèce, la Constitution stipule que le salaire des députés ne peut être inférieur à celui des présidents des cours suprêmes . Or, ces derniers ont obtenu que leur salaire soit aligné sur celui du président de la commission nationale des postes et communication, qui bénéficiait d’un traitement de faveur« .

 

Bilan…. négatif!

Que penser de tout cela? Vous pensez pouvoir être rassurés, votre compte bancaire est sauvé et allez pouvoir continuer à acheter des Kinder à vos gosses? Non, loin de là, je pense ne pas être loin de la vérité dans mon analyse, ce nouveau plan d’austérité n’est qu’une manière de reculer pour mieux sauter, on prête de nouveau à un pays qui malgré les plans d’austérité ne pourra pas rembourser, le défaut de paiement sera de toute manière inévitable, et pour cela il faut compter en semaines et non en mois. Paramètre à prendre en compte également, la manière de réagir des grecs sur la longueur, soit ils courbent l’échine et « cela passe », le système continue alors avec une économie mauribonde, soit le peuple grec se révolte et renverse le pouvoir, ce qui serait justifié! De toute manière, tout cela n’est pas fait pour sauver la Grèce ni l’Europe mais pour affaiblir l’ensemble, les craintes énoncées il y a quelques temps déjà se confirmant. Un petit rappel?

  • Le directeur de la branche Europe du FMI: un ancien de la Goldmand Sachs
  • Le nouveau premier ministre grec: un ancien de la Goldmand Sachs
  • Le directeur de la BCE: un ancien de la Goldmand Sachs
  • Le nouveau premier ministre italien: un ancien de la Goldmand Sachs
  • La banque qui spécule depuis longtemps contre l’Europe et l’euro: la Goldman Sachs

Le système n’est pas là pour être sauvé mais pour permettre au dollar de survivre, n’oubliez pas les nombreuses analyses, les États-Unis ne souhaitent pas entrer en défaut de paiement les premiers et feront tout pour que cela soit l’Europe qui coule en premier. La Goldman Sachs qui fut responsable de la crise de 1929 est également celle qui sera responsable du prochain krach boursier, et cela avec la bénédiction de nos dirigeants.

 

Sources utilisées:

 

Les socialistes du Pasok ont exclu une vingtaine de leurs 153 députés tandis que la formation conservatrice Nouvelle Démocratie a écarté 21 de ses 83 élus

48 commentaires

  • phoenix

    on est pas sortit de la mer.e !!! les grecs y sont vraiment et j’imagine que nous allons nous
    y baigner !!!

  • yael

    J’adore le petit rappel :

    Le directeur de la branche Europe du FMI: un ancien de la Goldmand Sachs
    Le nouveau premier ministre grec: un ancien de la Goldmand Sachs
    Le directeur de la BCE: un ancien de la Goldmand Sachs
    Le nouveau premier ministre italien: un ancien de la Goldmand Sachs
    La banque qui spécule depuis longtemps contre l’Europe et l’euro: la Goldman Sachs
     
    Quand vous lisez ça la situation est très clair on comprend tout!!!! Les pions sont placés!!!! Je ne sais pas comment va finir cette partie d’échec mais ça craint…. graaaaaave…

     

  • « certains arguant qu’ils préfèrent vivre dans la révolte plutôt que dans la misère. »
    « Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence.» – Gandhi.

    • phoenix

      tout a fait d’accord
      !!

      • observateur

        moi aussi

        je recite la phrase célèbre de W.Churchil,lors de l’invasion de la Tchécoslovaquie par les allemands,ou la France et l’Angleterre avaient baissées leurs frocs: »entre le déshonneur et la guerre,vous avez choisie le déshonneur et c’est la guerre que vous aurez »

  • polo

    Une fois qu’ils auront reglés le « probléme grecque « , ils passeront a autre choses …c’est a dire les autre pays de l’europe…
    C’est ce qui nous attend…
    Le probléme Grec est aussi le notre , les gens se réveillerons quant ils se sentiront vraiment menacer , pour l’instant c’est  » mais qu’est ce qu’on peut faire « …
    ils ne savent dirent que ça …
    bref ca craint !!!
     

  • delaude

    Ce que j’espère, c’est que les Grecs fassent tache d’huile et réveillent les portugais, les espagnols, les italiens et nous… Si tout le sud de l’Europe s’enflamme, et que les populations sont dans la rue, les politricards seront bien obligés revoir leur copie ?
    Ca risque de tourner au bras de fer, mais le nombre et le droit sont de notre côté.
    J’arrête… Je n’ose plus me montrer optimiste, il paraît que c’est agaçant et neuneu…

    • Stéphane

      C’est le  scénario que j’espère voir se dérouler, le peuple dans la rue dans toutes les démocraties européennes contre la loi du fric! On ne veut plus se laisser dicter par le FMI, les agences de notations, Standard&Poors, Moody’s, Fitch, etc….. 
      Il faudrait annuler les dettes de tous les pays endettés et repartir à zéro! Sinon la révolte! Le peuple gronde partout! On s’est débarrassé de pas mal de rois, du système monarchique, le défi maintenant est de « décapiter le système financier international » et mettre en place un nouveau système international avec de nouvelle règles à dimension humaine, intelligent pour un équilibre juste du partage des richesses dans ce monde moderne. Mondialisation certes mais avec des règles ou l’humain compte d’abord! Au travail les économistes§ pondez des nouvelles théories!

  • yael

    Le mieux c’est que tous le monde se réveillent avant qu’il soit trop tard… ;-)

    • phoenix

      oui mais nous avos du mal a tous nous rec=veiller en meme temps !!!

    • polo

      Oui réveillons nous ce n’est l homme au pouvoir qu’il faut changer , mais le système qui le gère…

      Tenez j suis tombé la dessus , Utopie, espoir , fake ????

      http://www.youtube.com/watch?v=xO-WFkxkyQY

      Je sais pas trop  mais le message est plutôt positif , mais on ne sait plus trop ou commence et s’arretes la fiction …
      a méditer  dites moi ^^

      • yael

        Le coté anonymus me gave un peu … Moi je serai plus du genre de boycotter plein de chose et de ne plus payer certaine facture comme dit phoenix. Pour mon cas le boycotte à déjà commençer depuis longtemps…

      • polo

        oui bien d’accord avec toi , sur le boycott, mais la plupart des gens ne sont pas prés a ne plus acheter de coca ^^

        Maintenant anonymous  on ne sait jamais quoi penser de leurs action , pour ma part ce message laisse  juste un gout d’espoir , enfin de mon point de vu , je voudrais juste savoir si la source est officiel ?!!
        Mais bon a notre échelle le boycott est une bonne chose

      • yael

        Anonymus j’ai du mal… Je serai plus pour une action à visage découvert…

      • yael

        Une vrai révolte doit être sincère et pas se cacher derrière une identité quel conque… Enfin c’est mon avis personnel…

      • Bouffon

        et Spartacus ?!?
        Ce qu’il font à l’un d’entre nous, il le font à tous.
        L’idée de balancé les preuves des abus des sociétés est une très bonne chose, si ça fait comme pour les cd des pedophiles alors aucun états ne pourras laisser les preuves de côté et il vaux mieux une purge devant les tribunaux que dans la rue.

      • Pour le coca, c’est pas facile , je le melange avec quoi mo, bourbon maintenant???   Le coca, est  une drogue..

      • Bouffon

        Prends du Riem cola ou du Royal cola, c’est meilleur.
         

  • phoenix

    simplement les artisans, si nous pouvions au moin nous sincronyser sur une chos et ne plus payer l’URSAFF, cela mettrai la france en declin instentanné, mais meme ca nous sommes pas capable de tous le faire !!!

    cela produirais une cascade de blocage !!!

  • delaude

    Vous avez vu ?
    « Moody’s menace le triple A de la France et dégrade l’Italie, le Portugal et l’Espagne. »
    http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2012/02/14/moody-s-menace-a-son-tour-le-aaa-de-la-france_1642944_1581613.html#ens_id=1626411&xtor=RSS-3208
    De plus, si vous voulez des nouvelles des volcans, allez en ré-écoute sur la « Tête au carré » Franceinter.fr 14h hier… On en parle plus, mais ça mijote, ça mijote…
     

  • Το όνομά μου είναι Ελένη … είμαι Ελληνίδα … Ελλάδα …
    Πόσο παράξενη τρυφερότητα;
    Η Πατρίδα μου γράφεται μόνο με κεφαλαία ΑΘΗΝΑ μητέρα, νονά!
    Αποφάσισα στο μάτι της κάμερας, να τερματίσω την ζωή μου.
    Έλουσα με βενζίνη τον εαυτό μου θυσία στην πυρά!
    Επειδή δεν θέλω να την παραδώσω, για μια χούφτα ευρώ…………. 

    Je m’appelle Hélène…

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/02/je-mapelle-helene/

    Je m’appelle Hélène…Je suis grecque… la Grèce… quelle étrange tendresse ?
    Ma ville natale ne s’écrit plus en lettres capitales
    ATHÈNES mère, marraine !
    J’ai décidé sous l’œil de cette caméra
    De mettre fin à mes jours
    De m’arroser d’essence et de m’immoler par le feu
    Parce que je n’ai pas envie de te céder
    Pour une poignée d’euros
    Ni de concéder une goutte d’hydrogène et deux gouttes d’oxygène pour combler un trou que l’Europe a creusé pour nous abuser toutes les deux.
    Athènes, mère, marraine !
    Je n’ai pas envie que tu meures
    Je n’ai pas envie qu’on t’assiste
    Pour respirer, manger ou bouger
    Je n’ai pas envie de te confier à un tiers
    Ni te mettre entre les mains de quelques pervers europhiles… des financiers déguisés en justiciers pour te sous-traiter comme une vulgaire marchandise avant de te retirer tes organes vitaux et te vider de ton sang et jeter tes mémoires dans les poubelles de l’histoire…
    Pour eux, ta vie ne vaut pas un euro
    Et un euro qu’est-ce que ça vaut ?

  • Lilith Lilith

    les choses se mettent doucemant en place hier ma belle mère a voulu aller retirer de l’argent a la banque, le directeur lui a gentillement signifier que aucun retrait n’était authorise sans un document des contributions, un autre voulait solder son compte la réponse pas de retrait d’argent cette semaine.
    :reallypissed:

    • Moi j’ai encore mieux, la conseillère de ma mère lui a fait une petite réflexion :
      « c’est pas bon d’avoir autant sur votre compte. »
      la vache !
      si cette dame dit ça c’est que l’avenir bancaire est bien noir, précision, c’est à la BNP, donc nationalisé ou pas, on imagine donc que va y avoir de sérieux changement dans les banques, finit les retrait en liquide.

    • voltigeur voltigeur

      Il a eu de la chance de ne pas être tombé sur moi! tout le monde
      aurait été au courant de leurs magouilles, le bordel que j’aurais mis :evilgrin:

      • Lilithe Lilithe

        c’est ce que le monsieur a voulu faire 2 gardes l’on gentiment conduit vers la sortie ou la police l’attendai, j’ai oublier de vous présiser ou cela c’est passée c’es à Larissa grece centrale et la banque en question c’est la ethniki trapeza tis Ellados ( B nationale)