Ce n’est pas l’Euro qu’il faut sauver, c’est notre peau ! L’économie nous appartient, reprenons la main !

Il est des réflexions qui méritent de circuler, écrit en décembre dernier ce texte n’en est pas moins d’une brûlante actualité. A vous de juger………

Le spectacle de l’Euro est à son comble, jusqu’où vont-elles aller toutes ces marionnettes de la Mondialisation ?

La Mondialisation, le patronat, les banques, le monde politique est une machine infernale qui nous asservit et qui fonctionne car tous ces partenaires sont solidaires.

Du monde politique entre autre, rappelez vous le refus par les députés de diminuer le budget de l’Assemblée, puis quelques jours plus tard, encourager et défendre un plan d’austérité à l’encontre des citoyens…

Ou alors la solidarité de la droite et de la gauche lors de l’adoption de la Constitution Européenne. Cette adoption est anticonstitutionnelle pour la simple et bonne raison que le peuple français, à la majorité, l’avait refusée constitutionnellement.

En partant de ce principe, prenons un exemple simple, quand nous nous faisons flasher sur le bord d’une route, pour annuler la procédure il nous suffirait donc de repasser devant le flash à la bonne vitesse et ce, conformément au principe de l’adoption de la Constitution Européenne. Voilà le fonctionnement de la politique en France. Les attentes et les décisions du peuple ne sont d’aucune façon reçues !

Pourquoi les magouilles de la Mondialisation entérinées par les politiques fonctionnent ? Car nous laissons faire tous ces gens du dessus, et qu’ils ont réussi à nous persuader que nous ne pouvons rien faire contre et que les seules « solutions » sont en leur pouvoir.

Les élus sont les VRP de la Mondialisation, des banques !!

Pourquoi les banques disposent-elles d’un tel pouvoir ? Car les élus, sur ordre de la Mondialisation, ont fait don de notre propriété, l’argent national, aux établissements bancaires. La monnaie nationale est devenue la propriété privée des banques, donc de la Mondialisation.

Mais le plus fort est que ces mêmes banques qui spolient notre bien national, nous obligent aux paiement de pénalités revenant à leurs gestions et ce, sous des prétextes fallacieux de faillites.

Faillite ?? Ce que les banques appellent faillite, c’est le retard à l’encaissement du fruit d’argent fictif qu’elles désirent transformer par un tour de passe-passe, grâce à la collaboration des élus, en monnaie sonnante et trébuchante, prélevée directement au sein des états par la création de taxes, l’augmentation des taxes existantes, l’augmentation des impôts et des charges sociales ainsi que la suppression de ces mêmes droits sociaux et l’augmentation de toutes les fournitures dont à besoin la société, distribuées exclusivement par la Mondialisation elle-même. Exemple : l’augmentation du gaz qui était bloquée par une promesse politique et qui vient d’être débloquée par ces mêmes politiques à la demande de la Mondialisation… La preuve que les politiques sont les salariés de la Mondialisation !

Si les banques sont les propriétaires de la monnaie nationale et les responsables de son émission, les citoyens ne peuvent pas devenir responsables du déficit ainsi créé, les résultats « déficitaires » incombent uniquement aux gestionnaires, les banques.

Juridiquement personne ne peut devenir responsable des faits et gestes d’autrui. Dans le cas présent, faire le transfert du déficit causé par les gestionnaires à la charge des Français, relève de l’escroquerie et d’abus de confiance.

La monnaie nationale était le bien inaliénables des citoyens, mais ne l’est plus.

Nous pouvons reprendre la main de l’économie, nous pouvons reprendre possession de notre monnaie mais pour cela il faut que nous soyons aussi intelligents que les partenaires de la Mondialisation dont les politiques.

Il faut que nous devenions solidaires ! Il faut que nous soyons aussi intelligents que cette mafia politico/financière qui se déchire devant les caméras, et dine ensemble dans les sectes de la Mondialisation, le Siècle, le Bilderberg Group, la Trilatéral Commission, à Davos, dans les G20, G8 etc..

Il n’y a aucune différence entre les élus de droite et de gauche, ils se battent tous pour les mêmes fonctions et pourquoi ? Car la soupe est bonne. Il n’y a aucune différence de salaires, de défraiements entre un élu de droite ou un élu de gauche. Ils empochent et profitent tous des mêmes avantages et privilèges !

Leur guéguerre n’est que du cirque public afin de pérenniser les privilèges du pouvoir en leur faveur en divisant les citoyens.

Tous ces gens sont convaincus que nous ne serons jamais aussi intelligents qu’eux.

Tous ces gens sont donc convaincus que nous ne serons jamais capables d’être solidaires comme eux.

Tous ces gens attisent les querelles partisanes entre les citoyens.

Tous ces gens attisent la méfiance et le racisme sous quelque forme que ce soit, politique, ethnique, religieuse, sociale, fiscale etc..

Tous ces gens sont convaincus que nous serons toujours à leurs bottes n’étant pas aussi intelligents qu’eux !

Que faire ? C’est simple, soyons aussi intelligent qu’eux, devenons tous solidaires comme eux !

Mettons au placard nos querelles partisanes ! Ayons conscience que nos querelles partisanes sont leur unique fond de commerce.

DIVISER POUR MIEUX REGNER !

Aujourd’hui internet c’est notre rue !

N’oublions pas que les députés ont voté en juillet 2011, le droit de tirer à balles réelles sur les manifestants en France et ce, conformément à la Constitution Européenne !!

Les médias ont fait preuve d’un courageux silence époustouflant face à ce vote, qui d’autre part, n’a jamais été contestée par la gauche, la droite ou les extrêmes me semble-t-il. C’est la preuve que tous ces gens sont solidaires d’un mode de gouvernance inacceptable, tirer à balles réelles sur les citoyens manifestants leur mécontentement tout comme en Libye, en Syrie, en Egypte, en Tunisie etc..

La peine de mort a été rétablie en France par les députés ! Combien d’entre nous ont élu leur député pour lui confier la réhabilitation de la peine de mort , sans débat, sans information, sans consultation populaire et surtout, pour se faire tirer dessus ??

Voilà la démocratie de nos partis, de la France !

La Mondialisation, les banques et leurs complices, les politiques vivent aux crochets des consommateurs, les citoyens que nous sommes : 99% de citoyens consommateurs, 1% de décideurs.

L’économie c’est nous, 100% des consommateurs consomment ! L’économie nous appartient ! On voudrait nous faire croire que l’économie serait en panne, pourtant le président, les députés, les sénateurs, les ministres, les eurocrates, les PDG, les grandes fortunes, les banques etc. continuent de vivre conformément à leurs usages.

C’est l’obligation de résultat, imposée par la Mondialisation aux politiques, qui est panne, et pour cause. Les élus ont ordre de nous ruiner le plus vite possible, car la Mondialisation regarde entre autre, avec une gourmandise non dissimulée, les 250 milliards d’Euros d’épargne existant en France. La Mondialisation, Sarkozy et fratrie, Woerth, Baroin, Fillon, Pécresse, Lagarde, Besson et les autres les veulent ces 250 milliards d’épargne et les agences de notation, qui n’ont aucune légalité législative, orchestre le hold-up sous le couvert d’une crise qui n’existe pas en réalité et que la Mondialisation a demandé aux Big Five d’organiser.

Premièrement, la dette n’existe pas pour les citoyens n’étant ni concernés ni responsables par la gestion de la monnaie et deuxièmement, les valeurs décriées sont virtuelles, fictives !!

Essayez de vendre pour X millions d’Euros à Nicolas Sarkozy et fratrie, Bolloré et Jean-François Copé, Thierry Breton ou Claude Besson, Martin Bouygues, François Baroin, Valérie Pécresse, Laurence Parisot, Christine Lagarde, François Fillon etc. un manoir virtuel…

Si vous réussissez votre coup, demain ils vous feront jeter en prison pour escroquerie et abus de confiance.

Le problème de la dette est le même que l’acquisition d’un manoir virtuel. Le paiement de la dette que l’on veut nous imposer repose sur les mêmes principes d’escroquerie et d’abus de confiance que dans le cas précité, l’argent et le fruit de cet argent sont virtuels.

Allons nous les laisser faire main basse sur le fruit de notre travail, sur le fruit de notre vie  pour payer une propriété virtuelle et qui ne nous appartient plus, la monnaie nationale ?

Aujourd’hui nous sommes en droit de porter plainte contre les banques au vu de leur responsabilité dans la gestion de la monnaie nationale ayant entrainée la France à la « faillite ».

Imaginez que demain 30/40 millions de Français portent plainte contre les banques  et les ténors de la Mondialisation, responsables de la « dette », responsable de la faillite Française et du monde…

Si les élus refusaient ou détournaient les procédures engagées cela correspondrait au refus du procès de Nuremberg en son temps !

Soyons aussi intelligents que la mafia des banques, de la Mondialisation et des politiques ! Seul un mouvement citoyen de masse national ou européen, basé sur l’argent obligerait cette mafia à revenir dans « le droit chemin ».

Soyons aussi intelligent que la Mondialisation et les politiques, laissons nos querelles partisanes au placard, unissons nous en un mouvement apolitique, car l’unique et réel problème du citoyen est de vivre et de vivre libre, sans devoir payer le prix des magouilles économiques et monétaires de la Mondialisation et des politiques. Notre responsabilité n’est d’aucune sorte engagée !!

Réunissons les dépôts de nos revenus et de nos épargnes en un même établissement bancaire que nous allons choisir tous ensemble, après avoir mis en concurrence tous les établissements bancaires.

Ce ne sont pas les banques qu’il faut nationaliser, ce sont nos dépôts et nos épargnes qu’il faut « nationaliser »!

Si demain, nous sommes 30/40 millions et plus de français unis en un même mouvement, faisant tous nos dépôts dans une même banque et que nous y déposons également toutes nos épargnes, nous serons devenus une véritable force face à la mafia politique, industrielle et bancaire de la Mondialisation.

Si 30 millions de français déposaient mensuellement leurs revenus dans un même et unique établissement bancaire et d’une simple valeur de 1000€, cela représente 1000€ x 30 000 000 = 30 000 000 000€, TRENTE MILLIARDS D’EUROS ! Imaginez la réalité du dépôt !

Nous serons alors une véritable force de frappe !

Cette union sera un partenaire incontournable de l’établissement bancaire choisi et nous pourrons exiger d’être membre du conseil d’administration afin d’avoir droit de regard et de décision sur l’exploitation et les bénéfices de nos dépôts et épargnes.

N’oubliez pas que quand vous déposez 1000€ sur votre compte, la banque s’octroie le droit d’en dépenser 9000€. Donc quand nous déposons mensuellement 30 milliards d’Euros les banques dépensent 270 milliards d’Euros que l’on nous demande de rembourser. Cela fait réfléchir…

Imaginez la tête d’un de ces PDG bancaires recevant une union citoyenne qui lui déclare : « Monsieur le PGD nous sommes 30 millions d’usagers prêts à s’inscrire sur vos livres, soi un dépôt mensuel de 30 milliards d’Euros ou 360 000 000 000 € annuel et un dépôt de 250 milliards d’Euros d’épargnes également à votre disposition, comment faisons nous ? »

Je vous laisse apprécier la réaction de ce garçon face à une telle situation. Sans oublier que, si une telle organisation était Européenne, nous ne parlerons plus de 30 milliards mensuels, mais de 300 milliards et voir plus évidemment…

Croyez vous que les choses ne changeraient pas face à un tel état de fait ?

C’est tout le système bancaire et le système politique qui seraient remis en cause, et c’est nous, les citoyens, qui retrouveront notre véritable statut !

L’union fait la force, c’est pour cela que l’escroquerie de la Mondialisation, des banques et de la politique fonctionnent, qu’attendons nous pour nous unir ??

Soyons aussi intelligents que la Mondialisation et les politiques, cette union peut faire levier à tous les niveaux de la société.

Actuellement l’ouverture à la concurrence est une hypocrisie notoire, nous savons que tous les fournisseurs se mettent d’accord entre eux pour mieux nous berner. La concurrence c’est à nous les consommateurs, de la créer, de la gérer et non de la subir.

Si demain nous sommes 30/40 millions de Français unis et que nous mettons tous les fournisseurs en concurrence, que ce soit la nourriture, les services bancaires, l’automobile, la téléphonie, l’énergie, les pétroliers, la politique etc. toute cette mafia viendra nous manger dans la main pour avoir nos bonnes grâces.

Si demain nous sommes 30/40 millions de citoyens unis en même mouvement, le parti politique qui voudra être élu sera obligé de prendre en compte et d’appliquer les demandes des 30 ou 40 millions d’électeurs, la majorité des électeurs.

C’est par la remise en cause citoyenne des usages économiques et politiques au niveau national, européen, que nous retrouverons notre véritable identité citoyenne, que nous retrouverons nos droits et le respect que tous ces gens nous doivent, car c’est nous qui les faisons vivre.

Si un internaute passe le message à 10 de ces amis et que ces 10 amis passent le message à 10 de leurs amis et ainsi de suite, en sept vagues de messages toute la France et même plus peut être informé du système  et s’organiser en conséquence :

1 / 10 amis x 10 amis = 100 contacts

2 / 100 X 10 = 1000 contacts

3 / 1000 X 10 = 10 000 contacts

4 / 10 000 X 10 = 100 000 contacts

5 / 100 000 X 10 = 1 000 000 contacts

6 / 1 000 000 X 10 = 10 000 000 contacts

7 / 10 000 000 X 10 = 100 000 000 contacts

Il existe en France assez de matière grise et de citoyens intègres au chômage et en exercice  pour mettre en place ce système et le faire fonctionner.

Même si on vous a convaincu que vous ne pouviez rien changer, nous pouvons tout changer si nous faisons confiance à nos qualités de citoyens libres et intègres. Nous sommes aussi intelligents que la Mondialisation, les banques, les politiques mais nous devons devenir solidaires comme ils le sont malgré qu’ils font tout pour nous en dissuader.

Il n’y a que par l’argent que nous pouvons intervenir en notre faveur face à la mafia de la Mondialisation et des politiques, car seul l’argent est leur raison de vivre. Par conséquent l’argent est l’unique moteur pouvant nous permettre de reprendre le pouvoir, le pouvoir qui nous revient de droit conformément à la Constitution Française.

Mon message du jour n’est pas une incitation à la révolution, à la violence, mais un appel solennel à la conscience citoyenne afin de réhabiliter nos droits, nos vies, et protéger celles de nos parents et de nos enfants dans le plus grand respect des institutions et de la solidarité, la vraie.

Considérez ma proposition comme utopique est tout à fait légitime, j’en ai conscience, mais arrêtons les querelles partisanes et agissons vite car la Mondialisation, par la voix de l’Europe et de la « crise » de la zone Euro va finir, et sans tarder, de nous asservir, de nous ruiner avec la complicité des élus sous des prétextes fallacieux comme la perte du triple A, la croissance bloquée tout comme le PIB etc… Tout cela est un synopsis écrit et réalisé par les sectes mafieuses de la Mondialisation et joué par les politiques.

Voulez-vous attendre d’être transformés en esclave comme les grecs, les Italiens, les Portugais, les Espagnols etc., que nos enfants, leurs enfants et petits enfants vivent l’esclave de notre laxisme face à la voyoucratie d’une économie orchestrée dans l’unique but de nous nuire ?

Aucun élu ou prétendant au trône n’a passé d’appel national pour créer une union nationale citoyenne économique semblable à ma proposition, car ils ont pleinement conscience qu’ils perdraient tous les privilèges qu’ils se sont octroyés sur le fruit de nos vies.

Internet c’est la rue d’aujourd’hui !

Passez le message, réagissons, organisons nous, l’urgence est de mise et notre salut ne viendra pas des politiques mais de notre volonté à croire en nous même !

AUTEUR JEAN PIERRE AUPERT

Son blog l’abolition de la raison

Trouvé sur BICHAU.COM

9 commentaires

  • opinionis alterius

    Euh… Il y a un doublon dans l’article sur le blog ^^ Une sacrée tartine qu’on lit 2 fois d’affilé à la suite. Merci de réduire un peu ;) Pour être précis ça recommence par : »Le spectacle de l’Euro est à son comble… » Juste après la photo n°3 :)

  • voltigeur voltigeur

    Désolée, j’ai des soucis avec mon ordi, qui a gardé en mémoire le début et n’a pas pris en compte la suite…:(

    Merci de me l’avoir signalé ;) dis moi si ça va mieux! je crois que je vais arrêter pour ce matin, le temps de régler ce souci, je ne fais rien de bon sans pouvoir contrôler..

    • Maverick Maverick

      Tant qu’on y est : pour l’histoire de tirer à balles réelles sur des émeutiers, ce qui est passée en juillet 2011, c’est un décret, pas un loi (pas de vote à l’assemblée). Et ça concerne l’utilisation de la balle OTAN 7,62 x 51 avec un fusil de précision (vu ce qui est en dotation , il s’agit probablement d’un modèle comme le FR-F2, 10 balles dans le chargeur, répétition manuelle). C’est une info importante, mais il faut la traiter avec la précision nécéssaire, sinon elle ne sera pas crédible, et donc facilement démentie ou « noyée ».
      Bref; même si c’est grave, on n’est pas encore en train de parler de parler de Tian An Men.

  • communauthic

    Les technocrates qui nous gouvernent, se connaissent tous, ont fréquentés les mêmes écoles et se transmettent le pouvoir alternativement pour faire vivre la démocratie. Le peuple est divisé en deux clans qui s’affrontent le temps des élection et chacun retourne à ses occupations avec la satisfaction du devoir accompli. Vainqueur, il gonfle le torse, plein d’espoir pour l’avenir de son pays et de ses enfants. Perdant, il se rassure en pensant aux prochaines élections où, c’est sûr, les autres vont comprendre leur erreur, et ça changera.
    Depuis plus de 200 ans, le peuple vit plein d’espérance et de confiance dans la démocratie. Les technocrates le savent.
    En fait la démocratie a disparue au profit de la démocratie représentative, qui consiste à donner un blanc-seing à un candidat qui une fois élu va nous représenter et faire parfois exactement le contraire de ce qu’il avait promis.
    Ce temps est révolu, nous pouvons décider chacune des lois que nous voulons et interdire celles que nous ne voulons pas.
    C’est la démocratie directe.Nous l’obtiendrons seulement par la force.
    Nos hommes politiques ne voudront jamais lâcher les manettes.
    Il faut leur prendre des mains et le plus tôt sera le mieux.

    • Maverick Maverick

      Dans le dictionnaire , il est écrit qu’une révolution, c’est un tour complet. En gros, on se retrouve au point de départ. 
      De même, une pyramide est construire avec la forme que l’on connait à cause de la loi de la gravité. Dans quelque sens qu’on la retourne, il y a toujours une pointe en haut Supprimons la gravité, me direz-vous … Sans gravité, on se retrouve avec … rien du tout, plus rien ne tient ensemble. Moralité ; il y a des lois et des forces naturelles avec lesquelles nous sommes obligés de composer, tout simplement parce qu’elles sont immuables. La nature humaine en est une …

      • communauthic

        la nature humaine n’est pas une fatalité juste un fait parmi d’autres. 
        Martin luther king, Mère Thérésa ou  le général de Gaulle avaient la même nature.
        Si chacun fait une parcelle de bien chaque jour, le monde en serait changé.

  • Un chien ou animal sauvage   ne lachera son os ou sa proie que lorsqu’il seras rassasié, ou quand on le lui auras pris de force. Il en va de meme pour nos politiques… Ils ne lacheront pas le pouvoir, avant d’avoir eu ce qu’ils veulent, ou de s’etre fait battre.  Conclusion, il faut le leurs reprendre de forces…
    Mettons les fredo  mites-erante (gout prononcé pour les très jeunes garcons je le rappel) , et autres fabius (sans contaminé) là ou ils meritent une place, cad dans un bordel thailandais…. Et pas en tant que client svp..