Un autre monde est possible « Kenny ARKANA »

Nous évoquons : ses parents, le(s) foyer(s), les fugues, les voyages, l’Amérique du sud, la nouvelle scène rap, Assassin, NTM, la Fonki Family, les familles musicales, ses frères et soeurs, sa famille, les galères d’une jeune artiste autoproduite, « la Callita », « Because Music », les licences, les majors et autres maisons de disques, ses engagements militants, introduction à son carnet de route…

Interview / Partie 2 (20 minutes) > « Un autre Monde est possible », le Chiapas, les luttes, l’alternative au modèle capitaliste, le tournage de son docu, les diffusions et la diffusion virale, Marcos, le zappatisme, les causes universelles, ses vagabondages estivaux, les conférences internationales, l’Argentine, la crise économique, le FMI, ses combats sociétaux, les causes de nos maux, Bamako, les forums mondiaux, les alters, sa bio, le néolibéralisme, notre modèle de société, la mondialisation, l’OMC, les souverainetés nationales, les poches de résistances, les localités autogérées, les réseaux, l’émancipation et la construction, les coopératives paysanes, la consommation locale, les consomacteurs, les expérimentations locales, le pouvoir de l’acte de consomation citoyen, la construction alternative, le poid (nul selon Keny) du/des politique(s), les privatisations, le monde de demain, la qualité du travail, la rentabilité, les services publiques, l’humain et le vivant au coeur de la politique, le capitalisme financier « ils jouent au monopoly sur nos têtes », le rois profit, la « révolution interieure et la révolution radicale », les mécanismes du système, changer le monde, « avoir versus être », l’éducation, « on est tous des lumières et on ne demande qu’à briller (…) soyons nous-même, nous serons moins névrosés », la réhumanisation, inertie et immobilisme, la haine inerte et la rage constructive, l’embourgeoisement, les convictions vicérales, la religion et la spititualité (on y revient ensuite également), le rôle des médias et les placébos de la libre expresion, son clip sur MTV, les censures malignes, les organismes qui gangrainent les dynamiques citoyennes, les leures des espaces « soupapes de sécurité du système » et autres récupérations et mensonges sous forme de « cautions rebelion » éphémères, son refus du culte (et de la société) de l’image, de la starification, la conjoncture modiale et les enjeux de la présidentielle : « éviter la dictature », Keny électrice, Alternative Unitaire, les partis et idéologies, retour sur les alters et « un autre modèle », le communisme impossible en Europe, les utopies des idéologies politiques, Le Pen, le vote Front National, les traités européens, Le Pen-Sarko, les stratégie du danger, le clash de la démocratie, le « meilleur » révélé dans les crises… Interview / Partie 3 (12 minutes) > Cachan, les sans papiers, l’immigration, le CPE, le syndicalisme, l’engagement militant, le double-jeux des associations, la sclérolisation des luttes par les services individuels rendus, « la rage du peuple » son collectif, le fake du travail pour tous et des outils démocratiques, le réformiste et « babylon », la démocratie participative et Ségolène Royal, l’UMPS, l’esclavagisme du confort, la prise en compte des précarités réelles, le rôle de l’information et de la connaissance, la société de modération, public versus privé, le cas des nanotechnologies, la maîrise de l’humain et du vivant par le progrès manufacturé, les systèmes de fréquences, la défense de l’environnement, du vivant, le réchauffement climatique « si tu vies en harmonie avec ta nature tu vies en hamonie avec la nature », « microcosme versus macrocosme », les nouveaux modèles, les croyances (suite), la part de spiritualité versus religions & doctrines, la foi, croire en sois, « la religion qui anestésie la foi », la spiritualité libératrice, l’idéalisme, la foi dans le changement qui va au-delà de la rage, « la belle étoile » entre la rage et la foi, sa tournée (…) et la discussion s’estompe pour laisser la place à vos réactions.

By: thehawk

7 commentaires