L’homme de demain est en culture dans les laboratoires…

Terrifiant et contre nature, à vouloir jouer les Dieux, c’est plutôt vers Frankenstein qu’il faudra voir, combien d’échecs et de manipulations avant que les monstres ne se retournent contre leurs créateurs…… :no: :no:

Image/1000histoires.com

Ces découvertes apparaissent régulièrement dans les rubriques « Sciences » ou « Santé » des médias : « des scientifiques ont réussi à synthétiser du sang à partir de cellules souches », « le pentagone fait repousser des muscles »…

Serait-il possible de faire pousser un corps humain en laboratoire, de la tête aux pieds ? Au-delà de la science-fiction et des images de Frankenstein qui viennent immédiatement à l’esprit, faisons le point sur les organes bio-artificiels qui, grâce aux cellules souches, existent ou sont en passe de devenir réalité.

Image Flickr/Dan SanDonkey

La peau

L’I-Stem, (l’institut des cellules souches pour le traitement et l’étude des maladies monogéniques), emmené par le neurophysiologiste Marc Peschanski, est parvenu à recréer l’ensemble d’un épiderme à partir de cellules souches embryonnaires. Le résultat de ces recherches, publié dans la revue The Lancet en novembre 2009, laisse entrevoir la possibilité de disposer de ressources de peau illimitées, permettant de traiter les grands brûlés et les patients atteints de maladies génétiques.

La technique de culture cellulaire permettant de produire une petite surface de peau existe déjà, mais elle demande au moins trois semaines d’attente pour le patients, et n’élimine pas les risques de rejet immunitaire et de transmission de maladies. D’après le site de l’Inserm, « l’accès rapide à un nombre illimité de cellules capables de donner un épiderme bien constitué, parfaitement contrôlé en laboratoire avant utilisation, serait donc une réponse aux problèmes posés par les techniques existantes ».

En savoir plus

Le sang

Deux chercheurs français ont réussi, en 2011, la première auto-transfusion humaine de globules rouges. Ces dernières ont été produites à partir de cellules souches hématopoïétiques humaines, capables de fabriquer tous les types de cellules sanguines. Elles ont permis aux chercheurs de cultiver des milliards de globules rouges, ensuite réinjectées chez le donneur. Ils ont constaté que ces cellules avaient la même durée de vie que les « classiques ». Conclusion : appliquée à grande échelle, cette méthode peut devenir une source de transfusion, et permettre de palier au manque de donneurs de sang.

En savoir plus

Auteur : atlantico.fr

Source : www.atlantico.fr partagé avec TerrSacree.org

13 commentaires

  • Timjoe

    Terrifiant et contre nature?

    Je trouve ça plutôt génial, les femmes vont être enfin liberé de leur grossesse ;-)). Et par ailleurs non avons été créé scientifiquement par des être venus d’une autre planète….grâce à la science….et un jour nous ferons la même chose…nous irons créer de la vie sur une autre planète!

    Il ne faut pas toujours voir le côté sombre de la science…la science va nous permettre de vivre éternellement….
    Je suis d’accord pour dire que nous sommes des primitifs et qu’il y a un risque d’autodestruction car nous n’avons pas acquis un niveau de sagesse suffisant.
    Nous sommes à la croisé des chemins….tout va se jouer dans la prochaine décennie …
    Mais si tout doit sauter nos créateurs on bien évidemment prévu quelque chose……..il faut chercher, c’est sous notre nez et seul ceux qui saurons voir aurons la chance d’etre sauvez du cataclisme et reviendront peupler notre planète.
    Nos créateurs interviendrons pour retarder le cataclisme le temps que le nombre de 144000 personnes scellé au front n’est pas atteint….

    En attendant donnons nous une chance de sauver notre monde rejoignez le mouvement : paradisme.fr

  • Bouffon

    Biensur, qu’on peux recrée un humain en laboratoire.
    Si ça réussis avec des animaux comme Dolly, y’a pas de raison !

  • noonoo12

    Dolly a été portée et mise au monde  par une brebis, comme n’importe quel bébé éprouvette, elle n’est pas « sortie d’un labo »… 
    Et l’article ne parle pas d’embryon entier mais d’organes, voir de cellules, reproduire un rein ou de la peau n’a rien à voir avec reproduire un être vivant complet.

    • Bouffon

      Mais pour ça il faut modifier en partie le code génétique pour faire pousser des organes. Mais c’est plutôt le support, la bio-compatibilité et l’éthique qui pose problème.
      Parce que faire pousser des cellules ou des organes c’est pas dur ça se faite tout seul.
      Là chez un pote on récupérer des cellules de champignons paris pour les mettre en cultures dans de la gelée alimentaire, le seul trucs compliqué c’est la salle blanche.
      On doit juste couper un bout du champignons le mettre dans la gelée rajouter les nutriments et prié. C’est ça, la culture de cellule. Euh la vie.
      Tu remplace le bout de champignon par de l’ADN, la gelée par une cellule souche, et c’est le même principe. Faut juste balancer une décharge électrique pour que l’adn fusion avec la cellule.

      • noonoo12

        Le problème de faire pousser des organes n’a rien à voir avec la génétique !
        Le problème, et qui est énorme, est que les scientifiques ne savent pas vraiment comment un embryon se forme et pourquoi une cellule souche du départ devient de la peau et une autre un foie, c’est ça la vérité, personne n’y comprend rien !
        Il y a plein de théories qui existent, liées à la symétrie, au fait que les cellules ont un sens du toucher, qu’elles évoluent différemment suivant leur l’environnement (dur ou mou), de leur voisine, qui de l’ADN, de l’ARN, des micro ARN extérieurs ou de l’épissage coordonne quoi et comment, tout ça n’est pas parfaitement connu…!

  • Luxum

    L’article semble « vouloir faire peur » or je pense qu’on est encore TRES TRES loin de pouvoir recréer ENTIREREMENT un être humain. En effet le cerveaux ainsi que les connexion nerveuse sont tellement complexe qu’il faudrait faire des progrès spectaculaire en nano technologie et en neurobiologie pour parvenir à ça.
    Le risque est très grand, si on parvient à fabriquer des hommes sur mesures et si cette tendance se généralise on cour à l’autodestruction de l’espèce humaine. En effet on anéantirait le principe même d’évolution, il faudrait être véritablement omniscient pour atteindre l’auto-évolution. L’auto-évolution est un suicide.
    Bref l’article tend à faire peur mais les véritables problèmes d’aujourd’hui ne sont pas la « science maléfique » mais les institutions sociales.

  • cédric

    rien de choquant a faire pousser de la peau ou des organes: on fait bien pousser des légume pour vivre
    a mon avis y’a moins de risque a faire pousser un organe qu’une plante OGM (je voie mal un foie ou de la peau pousser en pleine nature)

  • max

    «  Les utopies apparaissent comme bien plus réalisables qu’on ne le croyait autrefois. Et nous nous trouvons actuellement devant une question bien autrement angoissante : comment éviter leur réalisation définitive ?… Les utopies sont réalisables. La vie marche vers les utopies. Et peut-être un siècle nouveau commence-t-il, un siècle où les intellectuels et la classe cultivée rêveront aux moyens d’éviter les utopies et de retourner à une société non utopique moins parfaite et plus libre. » Le meilleur des mondes (Aldous Huxley). Il imagine une société qui utiliserait la génétique et le clonage pour le conditionnement et le contrôle des individus. Dans cette société future, tous les enfants  sont conçus dans des éprouvettes, Ils sont génétiquement conditionnés pour appartenir à l’une des cinq catégories de population. De la plus intelligente à la plus stupide. Les élites, les exécutants, les employés subalternes, et ceux pour les travaux pénibles. Une dictature parfaite qui aurait les apparences de la démocratie. Une prison sans mur dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage ou, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.

  • MO

    Ils peuvent essayer de fabriquer lhomme ce que je doute mais meme si ils y arrivent ils oublient que chaques etres humains a une âme et ça sa ne se fabrique pas il ne faut pas etre diplome en doctorat pour le savoir

  • Bouffon

    Ouais ça la faute à la bible. On aurais des dieu Hindou ou Égyptien avec leur tête de chacal ou 18 bras, les gens verrais moins le génie génétiques comme une chose diabolique. C’est pour ça que l’occident se meurt.

  • joelle lanteri

    je suis terrifiée qu’on puisse envisager une telle monstruosité.Jouer aux apprentis sorciers ne nous a donc pas suffit!!!
    La vie et la mort sont intimement liés.L’immortalité à quelque chose de désespérant.
    l’homme n’a pas fini de connaitre des déboires dans un monde où tout se transforme et où tout fini .