Elle vit depuis 15 ans sans un sou….

Pour ceux qui s’affolent de la crise, nous n’avons pas besoin d’argent, juste d’un peu d’astuce et de volonté…….. :clap:

Heidemarie-Schwermer/newzitiv.com

Une allemande de 69 ans vit depuis 15 ans sans dépenser d’argent. C’est l’histoire d’une utopie qui est devenue réalité.

Mener une bonne vie sans plus dépendre de l’argent ? Heidemarie Schwermer nous prouve que c’est possible, même à notre époque. Bonne nouvelle donc pour tous ceux qui ont peur de « la crise » ; un espoir est né en Allemagne.

Tout a commencé il y a 22 ans, lorsqu’elle arrive à Dortmund (Allemagne) avec ses deux enfants et une valise. À l’époque Heidmarie sort d’un mariage difficile ; elle est enseignante et ne s’est jamais plaint de sa situation. Pourtant, l’allemande va être choquée par la crise industrielle de 1979 et va radicalement changer de vie. Le choc pétrolier qui a touché la Ruhr a précipité de nombreuses personnes dans la pauvreté. Heidmarie réalise alors que le problème ne vient pas fondamentalement d’un manque de ressources mais de leur mauvaise répartition. À son échelle, Heidmarie va complètement bouleverser le système. Voyant qu’elle possédait plus que le nécessaire et qu’elle ne s’épanouissait plus dans son travail, elle quitte tout pour devenir plongeuse. Parallèlement, elle ouvre sa boutique de troc.

« Gib und Nimm » (Donner et prendre)

Dans sa boutique, tout le monde est libre d’échanger toutes sortes d’objets ou de services. Les sans-abris sont les plus intéressés par le système. Cependant, les chômeurs et les retraités sont aussi nombreux à se presser dans la boutique. L’établissement est rapidement devenu un phénomène dans la ville.

En 1995, l’allemande trouve qu’elle gagne encore « trop » d’argent. Ses enfants ont déménagé et tout ce dont elle a besoin semble se présenter à elle. Ainsi, Heidmarie vend sa maison, ferme son compte bancaire et résilie ses contrats d’assurance. Elle donne tout le reste de ses biens à ses amis ou à des connaissances. Mais pas question de vivre dehors, elle tire parti de son réseau de troqueurs passionnés. Ces derniers lui prêtent amicalement leurs maisons en échange de menus services. Pour manger elle récupère les invendus des supermarchés bios de Dortmund et s’habille avec des vêtements qu’elle a troqués au marché aux puces. Elle refuse aussi d’aller chez le médecin. Toute sa vie tient dans une petite valise, avec 200€ seulement en cas de besoin.

« L’argent nous détourne de l’essentiel »

Heidmarie a déjà publié deux livres, aujourd’hui elle travaille sur le troisième. Tous les bénéfices de la publication, ainsi que sa retraite mensuelle de 700€ sont entièrement reversés à des proches dans le besoin et à des œuvres de charité. Elle participe aussi au documentaire « Vivre sans argent » dans lequel elle raconte son histoire et montre ses combines. Elle explique que, pour elle, « l’argent éloigne de l’essentiel, l’abandonner m’a donné un vraie qualité de vie, une richesse intérieure et la Liberté ».

La vieille dame ne bénéficie d’aucune aide sociale, ne pouvant ainsi pas être qualifié de paria du système. Provocatrice ou prophète ? Heidmarie Schwermer semble en tous cas être en avance sur son temps.

Camille Lebrun, pour newzitiv.com

Photo : afp.com/Patrick Lux

Auteur : Camille Lebrun

Source : www.newzitiv.com partagé avec Sauve-La-Terre

19 commentaires

  • Michaël

    1) elle a la chance de connaître du monde
    2) si c’est possible en Allemagne,  c’est quasi-impossible en france.

  • mémé

    Cela marche dans un monde idéal, sans escrocs, ni profiteurs, ni voleurs.
    Si tout le monde récupérait les invendus des supermarchés bio de Dortmund, ils peuvent rapidement fermer boutique et tintin pour Mme Heidmarie.
    Je suis sceptique, ça me parait trop angélique pour être vrai.

  • Avis à « mémé » et son commentaire..:
    soit tu essayes et ensuite tu critiques , soit tu dis rien..;mais plus facile à critiquer qu’à faire n’est-ce pas.., pour info la terre supporte largement de quoi nourrir tout le monde et il n’y a pas que bio machin truc qui pourrait donner leurs invendus,..
     
    déjà toi en faisant bombance regarde si tu ne pourrais pas aussi « donner « nous à la maison on a un principe dès que l’on reçoit quoique ce soit on a le réflexe de penser « a qui je pourrais aussi faire partager » on a un autre principe avant d’aller dépenser , acheter on regarde si on peut faire autrement et surprise ben oui qu’on peut! essaye tu vas être surpris!
     
     

    • Bouffon

      la terre supporte largement de quoi nourrir tout le monde
      A condition de faire de multiple sacrifice.
      mangé froid
      devenir végétarien
      Bien bosser
      et arrête de faire des bébés.
      C’est l’exploitation des ressources finie principale le pétrole qui permets de nourrir la planète. Si on le supprime faudrait devenir tout suite végétarien et il nous resteras une générations pour être autonomes en chauffage solaire sinon finirais comme sur l’île de pâques.
      Car justement la Terre manque de terre (agricole) et d’arbre.
      Donc en retirant. les océans, les désert de glace et de sable et les montagnes, il reste 8100m2 par personne. Sur cette parcelles.
      Les terres cultivables représentent 11% (1416m2), les pâturages 27% (3477m2), les forêts 32% (4121m2) et les zones urbaines 9%.(1159m2) La majeure partie des 21% inexploitable (2704m2) restant n’est pas adaptée à l’agriculture, aux pâturages ou aux forêts en raison de sols trop stériles ou trop peu profonds pour permettre à des plantes d’y pousser, ou parce que environnement est trop froid, trop sec, trop montagneux, trop rocailleux ou trop humide.
      T’as foret produit 4m2 par années et il t’en faut 6m2 pour chauffer un studio et t’as pas ton bois de cuisine.
      Donc niveau nourriture ça pourrais jouer, avec les technique actuelles 170 m2 suffit pour nourrir une personne, mais c’est avec des engrais pétrolier, il faudra bien une décennies avant de pouvoir recharger les sols de leur biotope fertile et obtenir des rendements équivalent.
      c’est niveau énergie et de la démographie car tout les 13 ans tu pers 2800 m2 de surface pour faire de la place au nouveau arrivant.
      Donc à moins d’un miracle on est cuit, tout comme sur l’ile de pâques.
       
       

  • willy74150

    chapeau quel leçon …

  • Yuca965

    Le miracle : l’énergie libre ? J’ai pas envie de discuté de probabilités, mais ce miracle résoudrais de nombreux problème ^^ .

    • Bouffon

      Tu sais, il a fallut 50 ans entre les premiers qui utilisait l’énergie du pétrole et sa démocratisation. Non pas pour des questions de logistique, mais comme aujourd’hui avec le solaire et l’éolienne.
      Hier j’ai encore calculer le prix de reviens de la centrale solaire du mont-soleil qui tourne depuis 19 ans avec des panneaux de 13% de rendement en prenants les chiffres de productions minimal et on arrive à du 38 ct chez moi je paie 36 ct et cette année ça augmente.
      Quand on sait qu’aujourd’hui les panneaux sont 4 fois moins chères et 10% plus efficace, y’a pas photo en attendant que les autres énergies soit sur le marché, c’est la solution la plus facile et la moins chère à mettre en place.
       
       

  • Luxum

    Nan je suis persuadé que le système de troc est possible partout dans le monde (sauf dans les régions sans ressources). Une boutique de troc, c’est un concept extrêmement original qui ferait fureur en France !
    Ce n’est ni angélique ni utopiste, simplement possible !
    Par contre pour les « grosses marchandises » comme les maisons où le mobilier je vois mal comment c’est possible mais c’est vraiment une idée séduisante à creuser.

  • observateur

    concernant la remise de la légion d’honneur,c’est dommage que notre cher Président n’ai pas pensé à elle………

    • sebzero83

      es tu français? si oui, la réponse est simple : elle est allemande, alors effectivement, elle peut courir après sa légion d’honneur.

      Concernant l’idée, je trouve ça génial, mais je reste sceptique également, notamment pour ce qui concerne le logement, que je cite « des amis lui prête amicalement »…donc elle est dépendante de personnes propriétaires…donc finalement, pas totalement indépendante…quel est donc le prix de ce « décrochage » au système financier ? l’interdépendance ? oui, pourquoi pas, mais il existera toujours des gens qui chercheront à tirer bénéfice unique de cette relation. j’y crois que moyennement, sincèrement, à grande échelle, ça me paraît voué à un certain échec…

  • candide

    Elle y arrive, parce qu’elle a fait ce choix. Elle doit communiquer une certaine énergie et une certaine dignité et du coup, elle rencontre des personnes intéressées par sa démarche. Pour ceux qui subissent, c’est impossible. Quoiqu’il en soit, il est effectivement possible de vivre correctement sans beaucoup de ressources. Le problème reste les intermédiaires administratifs et financiers.

  • Bonjour,
    Cela existe déjà: reseau-reagir.net
    Sauf que ce n’est pas une boutique mais un réseau permettant de pratiquer le donner et le recevoir, donc permettant notamment de faire du troc…
    Cordialement,
    RR

  • Bonjour,
    Cela existe déjà: reseau-reagir.net
    Sauf que ce n’est pas une boutique mais un réseau permettant de pratiquer le donner et le recevoir, donc permettant notamment de faire du troc…
    Cordialement,
    RR