Un tribunal russe refuse d’interdire pour extrémisme un livre sacré indien

Dans combien de temps et dans quels pays, existera t-il une « police de la pensée », pour nous dire ce qu’il est bon de lire ou de penser? (Il y a déjà des livres et écrits interdits, jugés dangereux)

image/Wikipedia

MOSCOU – Un tribunal de Tomsk, en Sibérie, a rejeté mercredi une demande du parquet local de reconnaître comme extrémiste et d’interdire la Bhagavad-Gita, un livre sacré indien, dans le cadre d’un procès qui a provoqué une grande controverse, ont rapporté les agences russes.

Le parquet de Tomsk estimait que la version russe de l’ouvrage contenait des messages d’incitation à la haine religieuse.

Débuté en juin, le procès avait été suspendu pour procéder à une nouvelle expertise linguistique de l’ouvrage, avant de reprendre en décembre.

Des experts de l’université de Tomsk avaient affirmé que le livre contenait une incitation à l’extrémisme avant d’annuler leurs conclusions, selon le site d’information local TV2.

Une nouvelle expertise effectuée par des experts de l’université de Kemerovo (Sibérie Orientale) avait ensuite établi que certaines phrases de ce livre de quelque 800 pages pouvaient être qualifiées d’incitation à l’extrémisme, avait ajouté ce site.

Le ministère indien des Affaires étrangères s’est félicité de cette décision, indiquant dans un communiqué être satisfait que cet épisode soit derrière nous. Le ministre S. M. Krishna a pour sa part remercié le gouvernement russe pour son soutien, selon l’agence Press Trust of India.

Ecrit en sanskrit entre le IIe et le Ve siècle avant notre ère, la Bhagavad-Gita est l’un des textes de base de l’hindouisme.

Le procès avait suscité l’indignation en Inde, où plus de 60% de population est de confession hindouiste. Une manifestation a notamment eu lieu la semaine dernière près du consulat de Russie à Calcutta.

L’ambassadeur de Russie en Inde, Alexandre Kadakine, a également vivement critiqué le procès.

Je considère qu’il est tout à fait inadmissible que des textes sacrés passent devant les tribunaux, avait-il déclaré la semaine dernière.

Plus de 800 textes extrémistes sont interdits en Russie, selon une liste établie par le ministère de la Justice. Il s’agit pour l’essentiel de textes islamistes, néonazis, ultra-nationalistes russes ou antisémites. Curieusement, on trouve dans cette liste des brochures des Témoins de Jéhovah mais pas le Protocole des Sages de Sion, un grand classique de l’antisémitisme.

(©AFP

ROMANDIE.NEW

9 commentaires

  • delphine

    bonsoir à tous,

    pour critiquer la Gita sans doute aurait-il fallut commencer par la lire,
    et surtout relire d’autres textes « religieux » qui sont eux de véritables appels au meurtre.
    trouvez de l’incitation à la haine dans la Gita est la preuve d’une parfaite indigence culturelle de la part de ses soi-disants lecteurs, sur lesquels (histoire de s’éclaircir les idées, on aimerait bien en savoir un peu plus)

  • la Bible par exemple ! Elle toute remplie d’appels aux meurtres, génocides, empalages et autres massacres sadiques de populations entières.

  • ampipeline

    En Europe occidentale, on a préféré brûler, par autodafé sur décision de justice, un livre sur la Réserve Fédérale US !
    http://www.scriptoblog.com/index.php?option=com_content&view=article&id=551:publication-des-qsecrets-de-la-reserve-federaleq&catid=35:actualite-des-editions-le-retour-aux-sources&Itemid=53
    Ceci s’est produit en Allemagne occupée (RFA) dans les années 60…

  • Lyliberté

    La Bhagavad-gita , je l’ai lu et je peux vous en parler, préciser surtout qu’elle ouvre l’esprit sur le monde spirituel et le monde matériel. J’ai pratiqué quelques années la religion Védique, et forcé de constater que de rester ignorant , c’est être condamné à souffrir dans ce monde matériel. Ce livre dérange le Vatican! Je peux vous l’assurer. Normal donc que l’on tente d’interdire aux lecteurs la lecture de ce livre!

    • delphine

      bonsoir Lyliberté,

      sympa tes lectures :-)
      la première différence notable sur le fond,
      provenant des enseignements de l’Inde,
      par rapport à certaines religions dites monothéistes,
      c’est qu’ils ne cherchent à convertir personne
      et ne prétendent pas détenir la vérité universelle,

      on n’a pas beaucoup entendu parler de guerres
      menées par les Indiens pour envahir et convertir les pays voisins.
      Bharat se suffit à elle-même.

      ils avancent dans leur propre sagesse tout simplement
      et nous communiquent silencieusement un exemple à mûrir 

      d’ailleurs il est fréquent de voir sur les autels d’hindouistes :
      des statues de dieux indiens
      des représentations du Christ
      mais aussi de grands saints musulmans,
      de maîtres jaïns etc.
      belle leçon de tolérance!

      de quoi faire réfléchir tous ceux qui voudraient bien s’en donner la peine.

      • Lyliberté

        Merci Delphine pour ces précisions, je vois que toi aussi tu as pris connaissance de ce livre. As tu lu aussi La vie vient de la vie?

      • delphine

        Salut Lilyberté

        je ne l’ai pas lu mais je connais d’autres commentaires de Prabhupada, notamment sur la Gita, qui méritent toute l’attention. à suivre :-)

        sans parler de conversion, ce qui n’a pas de sens pour la pensée spirituelle des orientaux, on ne perd jamais de temps à mûrir les enseignements de tous ces gens qui passent leur vie à chercher et comprendre un peu d’essentiel.
        le mouvement Haré Krsna n’a pas toujours été facile à comprendre en occident,
        mais ils font des gâteaux délicieux :-))))

      • Lyliberté

        Je confirme! J’ai beaucoup appris côté cuisine hindoux et végétarienne. Prabhupada a été le seul Maitre spirituel a avoir pu apporter la spiritualité de Sri Krishna dans les pays occidentaux. HARE KRISHNA!