Pour la deuxième fois en 50 ans, l’ONU réduit son budget :

Quand on vous dit qu’il n’y a plus d’argent!!! Et parmi les plus farouches pour la réduction du budget, les champions de l’endettement, toutes nations confondues, les États-Unis!

 

Le siège des Nations Unies à New York, le 16 avril 2008 © AFP/Archives  Timothy A. Clary
Le siège des Nations Unies à New York, le 16 avril 2008
© AFP/Archives  Timothy A. Clary

Pour la deuxième en cinquante ans, les 193 pays membres des Nations unies ont accepté samedi de réduire le budget ordinaire de l’organisation, à l’issue de négociations-marathon.

L’accord auquel les pays membres sont finalement arrivés samedi à l’aube prévoit un budget 2012-13 de 5,15 milliards de dollars, contre 5,41 milliards de dollars pour 2010-11.

Ce montant ne comprend ni les missions de maintien de la paix — qui disposent de crédits à hauteur de 7 milliards de dollars pour la période allant du 1er juillet 2011 au 30 juin 2012 –, ni le financement des coûts des tribunaux internationaux.

Les Etats-Unis et les nations européennes ont été les avocats les plus farouches d’une réduction du budget. Les pays en développement auraient, eux, préféré qu’il reste au même niveau.

Les négociations sur le budget « sont toujours difficiles. Mais cette année, elles ont été particulièrement compliquées », a souligné le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon. « Partout à travers le monde, les gouvernements et les peuples sont confrontés à des difficultés » financières, a-t-il ajouté.

Le négociateur américain Joseph Torsella a parlé d’un accord « historique ».

« C’est la première fois depuis 1998 –et seulement la deuxième fois en 50 ans– que le budget de l’ONU est réduit », a-t-il déclaré.

Selon lui, ce budget « va permettre de renforcer les Nations unies, de les rendre plus efficaces et de faire économiser des millions de dollars aux contribuables américains ».

M. Ban a reconnu que l’ONU devait se « serrer la ceinture ». A son siège de New York, l’organisation sous-traite déjà certains postes.

Les coupes budgétaires concernent notamment des missions de l’ONU, à l’image de celle présente en Côte d’Ivoire.

Source: boursorama.com

2 commentaires

  • engel

    Ceci n’est qu’une mesure de représaille!
    En retorsion à des courants internes de plus en plus hostiles à l’hégémonie « étatsunienne »et ces collabos..

  • Pourquoi 16 avril 2008 ???
    et au final normale qu’ils réduisent enfin leurs frais! pas trop tôt! et surtout pas de crainte à avoir ils leur en reste encore largement comparé au bas peuple qui rame!