S&P menace de retirer leur «AAA» à six pays de la zone euro, dont la France..

Toutes les palabres de Merkozy n’ont pour but que de rassurer les marchés, et on devine aisément les mesures qui seront prises envers les peuples, austérité, augmentations, ponctions…

Photo du 55 Water Street à New York, siège de Standard & Poor's, le 9 octobre 2011, aux Etats-Unis. AP Photo/Henny Ray Abrams

NOTATION – L’Allemagne, l’Autriche, la Finlande, le Luxembourg et les Pays-Bas sont également sous le coup d’un déclassement dans les 90 jours. Tous sont désormais placés sous surveillance avec implication négative…

L’agence de notation Standard & Poor’s a prévenu lundi soir la France, l’Allemagne et les quatre autres pays de la zone euro notés «AAA» qu’ils pourraient être déclassés dans les prochains 90 jours en raison de l’aggravation de la crise de la dette, confirmant une information du Financial Times. S&P a placé ce lundi ces six pays – qui comprennent également l’Autriche, la Finlande, le Luxembourg et les Pays-Bas – sous surveillance avec implication négative.

Des responsables européens ont par ailleurs annoncé que Standard & Poor’s allait placer les 17 pays de la zone euro sous surveillance négative, confirmant les informations du journal économique britannique.

Une mise sous surveillance avec implication négative signifie que S&P est en train de revoir les notes attribuées aux pays concernés et qu’elle pourrait décider de les baisser dans les trois mois à venir. Selon le Financial Times, S&P a dit aux six pays concernés qu’elle terminerait sa revue des notes «le plus vite possible», après une semaine jugée cruciale pour l’Europe qui se terminera par un sommet européen jeudi et vendredi.

«Absence de progrès des dirigeants européens»

La mise sous surveillance de S&P intervient le jour où Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont annoncé un accord franco-allemand «complet» sur le renforcement de la gouvernance de zone euro, passant par la rédaction d’un nouveau traité dès le mois de mars.

«Nous pensons que l’absence de progrès des dirigeants européens pour contrôler l’étendue de la crise financière pourrait être le reflet de faiblesses structurelles dans le processus de prise de décision au sein de la zone euro et de l’Union européenne», a dit S&P aux six pays concernés.

«Volonté de prendre les décisions nécessaires», pour Paris et Berlin

Dans un communiqué commun, Paris et Berlin ont déclaré, dans la foulée de l’annonce de S&P, qu’elles prendraient toutes les décisions nécessaires pour assurer la stabilité de la zone euro, après le placement sous surveillance négative des notes des membres de la zone euro par l’agence de notation.

«La France et l’Allemagne prennent note de la perspective de réexamen par Standard & Poor’s de la notation de plusieurs Etats membres de la zone euro», lit-on dans le communiqué commun diffusé par la présidence de la République française. «La France et l’Allemagne réaffirment que les propositions formulées aujourd’hui conjointement permettront de renforcer la gouvernance de la zone euro afin de rétablir la stabilité, la compétitivité et la croissance», poursuit le texte.

«La France et l’Allemagne, pleinement solidaires, confirment leur volonté de prendre toutes les décisions nécessaires, en lien avec leurs partenaires et les institutions européennes pour assurer la stabilité de la zone euro», conclut le texte.

N. Bu. avec Reuters
Voir aussi:

14 commentaires

  • pokefric pokefric

    Bonjour la compagnie.
    Que répondre à ça ?
    Une agence sortie de derrière les fagots, d’un détour d’un chemin de la cordillère des Andes, une agence que personne n’avait entendu parlé jusqu’à ces derniers jours, cette agence menace la perte du triple A pour la France soit 2 crans.
    Vous trouvez pas ça bizarre vous ?
    Juste avant le rendez-vous Merkosi ?
    L’austérité sera du coup justifiée………
    Quelle mise en scène bidon.

  • pokefric pokefric

    Je faisais allusion à cette agence inconnue dont je ne me rappel plus le nom mais qui  c’était permise d’abaisser la note de la France.
    Le ministre des affaires étrangères Alain Juppé, considère sur RTL que l’annonce de S&P est à prendre au sérieux. Il souligne que c’est « c’est une menace, ce n’est pas une décision ».
    Juppé se laissé menacer ?
    La bonne blague

  • Eagleeyes

    Hello,

    Qu’on fasse taire une fois pour toute, ces agences. Ce sont elles qui soufflent le chaud et le froid dans le monde de l’économie et je ne serais pas plus que cela, que soient elles aussi qui d’une manière ou une autre, spéculent sur les bourses, pour mettre à mal le pouvoir d’achat des population et d’ainsi créer un climat défavorable pour l’économie dans son ensemble.

  • a dangerous method

    déclaration de sarkozy selon un proche
     
     » la situation est grave , le pays a besoin d’union »
    ok je crois qu’on a compris
    hâte de voir ce qu’en pense olivier delamarche :evilgrin:

  • heaventramp

    http://liesidotorg.wordpress.com/2011/12/06/quand-lex-patron-de-jerome-kerviel-prevoit-lapocalypse/
    Histoire d’en remettre une couche…Ceci prouve bien que les gesticulations sarkomerkeliennes ne sont que du théatre…
     
    A propos des larmes versées par une ministre italienne à l’annonce des sacrifices demandés aux Italiens lors de la présentation des nouvelles mesures budgétaires j’ai entendu ces commentaires : « On a les larmes, à quand le sang ? »
     

  • wilfried

    des menaces, toujours des menaces, ça fait 2 – 3 mois qu’on entend ça machin menace de descendre la note…. truc menace de descendre la note… MAIS QU’ILS LE FASSENT on en sera débarrasser une bonne fois pour toutes!!! tout ça c’est du vent, ce n’est qu’une pièce de théâtre sur joué avec des mauvais acteur que plus personnes ne crois, sauf, sauf, les tradeur ces gros moutons a la soldes des banquiers

    • a dangerous method

      ça dure ça dure! c’est vrai que y en a marre

      • engel

        Très juste …Une pièce de théatre !

      • ratgana

        Le harcèlement moral :se manifeste par des agissements répétés, qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de vie susceptible de porter atteinte aux droits de la personne et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir.

        C’est juste des annonces pour préparer la population. Après phase deux: application des plans de rigueur, sauvetage et autres arnaques. Tu dois payer et tu vas payer.

  • engel

    Les agences ne dégradent rien.

    Dans les faits, se sont les marchés qui se sont rendus enfin compte que les états n’étaient plus crédibles.
    Bientôt quarante ans d’endettement, de surendettement.
    Maintenant, plus personne ne veut prêter à ces états; exception faite de certains carnassiers !
    Personne ne pourra  forcer, ni blâmer des gens qui refusent de perdre leurs investissements.
    Qui voudrez prêter à des gens qui s’asseyent sur leurs dettes ?…Personne !

    Certes, les agences de notation ne sont pas objectives et ne font pas leur boulot!
    Elles sont payées pour anticiper. Elles auraient du dégrader ces notes depuis des lustres.
    Ce qui aurait surement assuré un sursaut salvateur.
    Maintenant,il est trop tard !
    Qu’elles aillent à la pêche !
     

  • Bouffon

    Parole, parole parole encore et toujours des paroles.
    Il dégrade quand les notations des CDS et des ETF ?

  • delphine

    Arrêtons de nous laissez tétaniser/hypnotiser par les agences de notations,
    reprenons notre destin en main.
    plus nous tardons , plus ce sera difficile.