Kepler confirme la découverte d’une potentielle planète jumelle de la Terre…

Située à bonne distance de son étoile, elle n’a pas encore livré les secrets de sa composition…

Vue d'artiste de la planète Kepler 22-b. NASA/Ames/JPL-Caltech

Les astronomes ont touché le jackpot. Lundi, la Nasa a confirmé la découverte de la planète Kepler 22-b, située dans la zone habitable d’une étoile similaire à notre Soleil. La sonde de la Nasa a identifié plus de 1.000 nouvelles planètes extrasolaires, dont une cinquantaine considérées comme habitables. Mais il ne s’agit que de candidates, détectées indirectement en observant la baisse de l’intensité lumineuse de leur astre. Kepler 22-b est la première de la mission américaine dont l’existence a été confirmée par des observations directes, depuis des télescopes au sol, qui tourne autour d’une étoile de la même classe que le Soleil.

La Nasa ne sait pas encore si elle est rocheuse ou gazeuse, ou si elle contient de l’eau liquide, mais elle en a le potentiel. D’un rayon deux fois supérieur à celui de la Terre, elle orbite 15% plus près de son étoile que notre planète. Mais parce que son soleil est légèrement plus petit, «si l’effet de serre a fonctionné de la même manière que sur Terre, la température au sol pourrait y être de de 21°C», explique William Borucki, chercheur au centre Ames de la Nasa.

Une dizaine d’autres candidates sérieuses

Ne comptez pas aller y passer vos prochaines vacances: Kepler 22-b se trouve à plus de 600 années lumières de la Terre. A nos vitesses actuelles de propulsion, il faudrait donc des millions d’années pour s’y rendre.

Au total, Kepler a découvert plus de 2400 planètes potentielles. Si la plupart sont géantes, une cinquantaine serait d’une taille similaire à celle de la Terre. Les scientifiques se concentrent sur une dizaine situées dans la zone habitable.

Deux précédentes découvertes par le CNRS

Le Centre national de la recherche scientifique avait été le premier en mai à annoncer qu’une des planètes tournant autour de l’étoile naine Gliese 581 pourrait s’avérer habitable avec un climat propice à la présence d’eau liquide et à la vie.

En août, des astronomes suisses avaient confirmé l’existence d’une autre exoplanète, appelée HD 85512b et située à 36 années-lumière de la Terre contre 20 années-lumière pour Gliese 581d. Mais avec son rayon six fois supérieur à celui de la Terre et une gravité deux fois plus importante, cette dernière est sans doute moins hospitalière que Kepler 22-b.

Philippe Berry

12 commentaires

  • Philippe

    La vie est fonction du cycle de l’eau. Ce cycle ne peut avoir lieu que dans les régions du ciel où une planète se trouve a une distance idéale de son astre. Les galaxies sont des roues composées d’astres en mouvement autour de leur étoile. Chaque roue abrite en son sein un monde vivant car il y a autant de monde vivant qu’il y a d’étoiles…Comme le Soleil a des astres auxquels il est lié, les étoiles ont leurs propres astres et brillent grâce à eux, pour éclairer et faire vivre chacune leur monde au sommet duquel l’homme est toujours créé…

  • cavallero_nero

    Mouais… c’est un peu facile de faire baver les gens en cette période où on voit bien que cette planète est morte, on dit aux gens qu’il y a des espoirs.
     
    Pfff, on la bousillerai encore plus vite celle-là, on sait faire maintenant.

  • Philippe

    Pas d’inquiétude l’homme ténèbres n’ira jamais détruire une autre « planète terre »…Pour ce qui est des scientifiques vu l’état du monde dans lequel on se trouve je crois qu’ils n’ont pas trouvé grand-chose si ce n’est comment détruire notre planète…. !!
    Maintenant si vous voulez savoir pourquoi j’avance ceci, vous pouvez lire ce livre que l’on peut téléchargez gratuitement en PDF.
    Toute la deuxième partie traite du domaine du céleste…
    Par contre je vous conseil de lire en entier pour bien comprendre car les chapitres s’emboîtent les uns dans les autres…
    En tout cas pour celui qui accepte de remettre en cause toutes ses croyances et surtout qui fait preuve d’écoute il y trouvera les réponses à toutes ces questions….
    A vous de vous faire votre propre opinion
    http://www.lelivredevie.com/livredevie.php

  • voltigeur voltigeur

    Génial! publié merci :)

  • exagum

    il faudrait pas des millions d’années, il existe des propulseurs nucléaire permettant d’aller très vite, meme si cela prendrait 2000 ans pour y aller!

  • non 805 millions d’années pour y aller. Bon courage les gars!

  • bloxxxxxx

    Mais J’ai envie de dire n’importe quoi a vous entendre on n’est dans la plus gros des merde, on y arrivera jamais. J’aimerai savoir se qui vous rend si négatif , c’est claire que a l’heure  d’aujourd’hui on a pas du tout le moyen d’aller sur cette planète, mais qui c’est  peu être un jours. Fin après vous avez peu être des vrai raison mais donné les moi si c’est le cas que je comprenne

  • Planète Plus

    À cause de notre impatience… nous avons été chassés du paradis …
    À cause de notre impatience… nous n’y retournerons plus…

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/12/planete-plus/