Affaire du Carlton. DSK : des SMS coquins et une possible mise en examen

Ce n’est que la continuité pour DSK (initiales qui signifient rappelons-le Débauche Soubrettes et Kama-sutra) puisqu’une fois la machine lancée, il est difficile de l’arrêter et que les moeurs particulières de ce politiques sont de plus en plus exposées aux médias…


L’ex-juge Eva Joly, candidate d’Europe Ecologie-Les Verts à la présidentielle, suggère que l’affaire du Carlton pourrait donner lieu à une mise en examen de Dominique Strauss-Kahn pour recel d’abus de biens sociaux. Le quotidien « Libération », lui, révèle le contenu de plusieurs SMS – coquins – envoyés par l’ex-patron du FMI à Fabrice Paszkowski, chef d’entreprise du Pas-de-Calais mis en examen dans ce dossier.

Ce matin, sur I>Télé, Eva Joly, candidate à la présidentielle, a été interrogée sur l’affaire présumée de proxénétisme au Carlton de Lille. L’une des questions portaient sur une possible mise en examen de l’ex-directeur général du FMI pour trafic d’influence, complicité de proxénétisme ou autre. Ce à quoi l’ex-juge a répondu : « Il s’agirait surtout de recel d’abus de biens sociaux, c’est-à-dire du fait d’avoir bénéficié de prestations payées par une filiale d’Eiffage ».

Eva Joly, qui avait instruit l’affaire Elf, avait jadis déclaré : « Je connais bien DSK, je l’ai mis en examen ». Lequel avait ensuite bénéficié d’un non-lieu, prononcé par la même juge.
Huit personnes sont mises en examen, notamment pour proxénétisme aggravé en bande organisée dans ce dossier où apparaît le nom de l’ancien ministre socialiste. Parmi elles, un employé du groupe de BTP Eiffage, qui aurait réglé les frais de déplacement de prostituées pour des parties fines avec Dominique Strauss-Kahn.

« Veux-tu venir découvrir une boîte coquine ? »
Aujourd’hui, l’article de « Libération », intitulé « Carlton : les mystérieux SMS de DSK », accable l’ex-patron du FMI. Le quotidien aurait été informé des nombreux SMS envoyés par Dominique Strauss-Kahn à Fabrice Paszkowski, ce chef d’entreprise du Pas-de-Calais écroué depuis le 21 octobre et mis en examen pour « proxénétisme aggravé en bande organisée, association de malfaiteurs, escroquerie et abus de biens sociaux ».

Dans ces messages, il est le plus souvent question de soirées spéciales. En voici un exemple : « J’emmène une petite faire les boîtes de Vienne le jeudi 14 mai. Ça te dit de venir avec une demoiselle ? ». Et un deuxième : « Veux-tu (peux-tu) venir découvrir une magnifique boîte coquine à Madrid avec moi (et du matériel) ?
Cela fait suite aux révélations du « Journal du dimanche », qui indiquait, le week-end dernier, que 50.000 € auraient été dépensés dans des « parties fines ».

Source+vidéos: letelegramme.com

Un commentaire

  • phosphorescente

    Franchement çà devient usant, çà fait rire au début mais là….
    entre DSK qui est accusé à tout va de relations en tous genres, Dominique de Villepinte qui est sans cesse accusé de frauder …
    çà doit être çà
    ils n’aiment pas les Dominique
    et puis du temps qu’on s’occupe des autres : DSK et ses jupons, DV et ses valises
    on ne voit pas qu’on nous supprime plein de choses
    et qu’on ne va pas s’arrêter là
    les textes de lois sont pondus à tout va
    on gèle les allocations familiales qui profitent aux plus pauvres et on créé des niches fiscales
    on veut ajouter une journée de solidarité
    mais solidarité à qui ? aux banques ? aux plus riches ?
    d’ailleurs la France, l’Italie, pour ne citer qu’eux… s’ils faisaient payer aux riches leurs impôts il n’y aurait plus de déficit mais au lieu de çà on fait encore payer ce qui survivent déjà
    franchement çà me désole
    il y a des sujets beaucoup plus intéressants
    voires très dramatiques et qui nous touchent tous !!!
    Désolée d’avoir été longue