BRUXELLES – ArcelorMittal ferme deux hauts-fourneaux, colère en Belgique..[MàJ]

Les entreprises pourvoyeuses d’emplois, sont devenues des entreprises de démolition, Mr Mittal, l’homme de tout les espoirs…….Après la crise  d’ Usinor en 2009 , la série continue. Bravo Mr Mittal..

BRUXELLES – La colère gronde en Belgique après l’annonce de la fermeture par ArcelorMittal de ses deux hauts-fourneaux de Liège, avec jusqu’à 2.000 emplois directs et indirects menacés, dans un pays toujours traumatisé par la crise de la sidérurgie des années 1970 et 1980.

« Un cataclysme », un « hold-up social », « une décision cynique »: les dénonciations pleuvaient jeudi, au lendemain du choc provoqué par les premières informations dévoilées par les syndicats.

La direction d’ArcelorMittal n’a pas confirmé jeudi ses projets. Elle a annulé, à la dernière minute, un conseil d’entreprise extraordinaire prévu à son siège local.

« 200 à 300 travailleurs s’étaient rassemblés devant le bâtiment et la direction a considéré que les conditions de sécurité n’étaient pas réunies », a indiqué à l’AFP Jordan Atanasov, responsable du syndicat chrétien CSC.

A la suite du refus syndical de délocaliser le conseil d’entreprise à Bruxelles, aucune réunion ne s’est tenue jeudi.

Selon les informations disponibles, le numéro un mondial de l’acier projette de stopper définitivement la phase dite « à chaud » sur le site, qui comprend deux hauts-fourneaux situés sur les bords de la Meuse à Seraing et Ougrée. Ces derniers étaient déjà à l’arrêt, à titre provisoire, selon la direction, en raison de la baisse de la demande.

ArcelorMittal emploie quelque 3.000 personnes à Liège, l’un des berceaux de la sidérurgie européenne. L’arrêt des hauts-fourneaux entraînerait la perte de 563 emplois directs et de 1.400 à 2.000 au total en comptant les sous-traitants, selon des estimations. Ne resterait que la phase « à froid », qui fabrique des tôles pour l’automobile et la construction, et dont l’avenir deviendrait très incertain en l’absence de la production des hauts-fourneaux.

Pour Liège, l’annonce du groupe indien enterre les espoirs nés lorsqu’il avait racheté en 2006 le groupe européen Arcelor, propriétaire des lieux. Il avait été accueilli en « sauveur » en revenant sur l’arrêt programmé de la filière.

Mais le redémarrage de l’un des hauts-fourneaux n’a duré que quelques mois… « Depuis dix ans, l’histoire de la phase à chaud liégeoise est la chronique d’une mort annoncée », a souligné jeudi Le Soir.

Pour le quotidien belge, « le moment est venu de tourner la page » alors que la sidérurgie n’emploie plus que 14.500 personnes dans toute la Belgique contre plus de 70.000 au milieu des années 1970.

Il s’agit d’un « drame social, économique et humain », a réagi le Premier ministre Yves Leterme, tandis que syndicats et responsables politiques locaux accusaient de « trahison » Lakshmi Mittal, le patron du groupe.

« Il n’a jamais tenu ses promesses en terme d’investissements alors que nous nous sommes adaptés à ses exigences: gel des salaires, plan de départs volontaires, flexibilité accrue… », a dénoncé M. Atanasov.

ArcelorMittal a fait preuve « d’un cynisme et d’un manque de responsabilités absolus », a renchéri le ministre wallon de l’Economie, Jean-Claude Marcourt.

« S’il ne cède pas l’outil (à un repreneur), nous exigerons le démantèlement, la remise en état et la dépollution du site, ce qui coûtera très cher. Ils ne laisseront pas un chancre industriel », a-t-il affirmé.

Malgré la proximité de la Meuse, les hauts-fourneaux de Liège sont handicapés par rapport aux sites situés en bord de mer, comme Dunkerque (nord de la France). C’est également le cas pour l’usine ArcelorMittal de Florange (Moselle), qui a été mise à l’arrêt pour une durée indéterminée début octobre dans le cadre d’un plan de réduction de coûts de 1,2 milliard de dollars lancé par le groupe.

Importé par 20minutes.fr

Les millions de subsides wallons oubliés par ArcelorMittal

Qu'envisage de faire la direction d'ArcelorMittal Belgique et son CEO Joao Felix Da Silva (photo) avec la contribution par millions de la Wallonie? Visiblement, cette question n'est pas encore à l'ordre du jour. © reuters

Que vont devenir les millions d’euros de subsides accordés à ArcelorMittal par la Wallonie ? Visiblement, la question ne semble pas avoir effleuré les pontes de l’entreprise, à en croire l’oubli du directeur des Ressources Humaines, Henri Blaffart.

Invité sur le plateau du journal de RTL-TVI, Henri Blaffart a omis les aides accordées par la Wallonie dans le cadre de programmes de recherche et développement. À la question de savoir si l’entreprise métallurgique envisageait rembourser une partie des aides, M. Blaffart s’est étonné de la question répondant, d’un ton hésitant, « que le groupe n’avait pas bénéficié d’aides particulières en la matière ».

Or, comme l’a rappelé sur le plateau Michel De Maegd, ArcelorMittal a bénéficié de 20 millions d’euros pour la recherche et développement à Liège et 19 millions pour la rénovation du haut-fourneau six « qui est maintenant fermé ». Sans compter  les réductions fiscales dont le montant avoisinerait, sur la période 2006-2010, à 1,5 milliards d’euros, alors qu’au cours des trois derniers exercices fiscaux, ArcelorMittal n’a pratiquement payé aucun impôt en Belgique malgré des bénéfices s’élevant à chaque fois à plus d’un milliard d’euros.

Une enveloppe non-négligeable dont, visiblement, Henri Blaffart avait oublié l’existence, avant de se rattraper, toujours sur un ton hésitant. « Nous allons devoir échanger avec le gouvernement (wallon, ndlr) et nos partenaires pour discuter de ces différents sujets. Il est important aussi de dire que dans le cadre de la recherche, ça a permis de développer une recherche de qualité qui est importante dans le groupe et qui est aussi clé pour l’avenir de notre groupe et du site liégeois ».

Un oublie qui tombe mal au soir de l’annonce du licenciement de 581 personnes (220 employés et cadres, 361 ouvriers, quelques jours après la décision d’arrêter définitivement la phase à chaud du bassin de Liège. Reste à voir comment le gouvernement wallon va réagir et obtenir le dédommagement qu’il serait en droit de réclamer. (LS)

Source 7sur7.be

Merci à Bilyboy

 

16 commentaires

  • Dr.um

    Et aller, faut bien continuer à désindustrialiser complétement l’Europe… comme ça quand on ferra plus que du « service » on brassera plus que du vent, et on aura plus aucune ressources, bien vu les gars !
    Et vu blettissement général on est pas prêt d’échanger un quelconque savoir !

  • viking

    Mr Mittal, c’est un Hindou, pense a son pays, lui il fait son Job, il s’ait pas mal démerdé, évidement vous allez me mettre la photos des mecs en pagne, pied nus devant un haut fourneau en train de faire une coulé de métal fondu… j’ai visité avec You Tube une usine Mittal en Inde

    Pour rester dans la ligne sur You tube tapez Monsanto cherchez 3 vidéo à la suite d’envi 20 à 30 minute chacune, pire que Mittal, ils ont empoissonné la terre entière avec :

    le PCB (test de nocivité trafiqué dés le départ avec l’aide de l’administration US, dans la vidéo un lâcher de poisson dans la rivière prés de l’usine,mort en 2 minutes, le PCB on en trouve dans toutes la chaîne alimentaire, même dans la graisse des animaux des Poles on en a tous, moi, vous….

    L’asparthame polluant dans l’alimentation, perturbateur endocrinien

    et les OGM  Euh…. Monsanto appartient a Rockfeller juif allemand émigrés vers 1733 Steinhauser son nom d’origine  

    Les Licrasseux sectaires ne vont pas aimer cette vérité eh bien, qu’il se la mette bien profond a sec avec une poignée de gravier pour lubrifier

    la désindustrialisation de l’Europe : les responsables sont chez nous, ils sont bien a nous : les Politichiens, les Voyous du Crac 40…..

    Les Voyous du Crac 40  : ex Mariani PDG de Dexia part avec une prime de 600.000 euros en plus des indemnités légales ; salaire et autre, la mére de famille en bas de l’échelle chez Déxia  15 ans de boite, a 10 ans de la retraite : elle a Quoi ???

    • ET C’ EST QUOI TON IDEE, TOUT EST FOUTU LE JUIF EST PARTOUT IL FAUT ALLER VOTER FN.????? DIFFERENCIE LE SIONISME DU JUIF POUR COMMENCER UN DEBAT  ON A L’ IMPRESSION DE RETOURNER 70 ANS EN ARRIERE,LA RAGE OUI !!!! LA HAINE NON!!!!

      • viking

        je dis une réalité, si t’as t’emmerde c’est toi ce cela regarde, pas moi, visionne les vidéo de Monsanto est dit ce que tu en pense si t’est capable d’être objectif….

        je ne fais pas partis de ceux pensant quand scrutinant ils vont changer le monde au FN il y a beaucoup de juifs et de sioniste… 

        c’est marrant cette atavisme a toujours ramener le débats au même point cela doit être pathologique…..

        ca existe le Sioniste est sa nous emmerdre, la notion de peuple elu c’est du racisme, cela dit  » on est les meilleur, les autres sont des cons »
        Guigou était présidente des femmes Sioniste de France, si t’en veux d’autre j’en ai plein en magasin a vendre ; combien t’en veux ???

        Quand a la surreprésentation du peuple du livre dans certain secteur d’activité, bank, média, ciné, politique… seul les juifs les contestent, c’est drôle tu prouve pas ????

      • Bouffon

        Du calme, les étrangers… ;-)
        Votre comportement est le exactement le résultat d’un régime fasciste.
        Vous vous étriper pour un problème d’on vous êtes pas responsable et c’est bien ce que souhaite les responsables.

      • N-Lord N-Lord

        @viking : loin de moi l’idée de défendre le point de  vue religieux juif, je hais tout croyant en quoi que se soit, mais el’sharon n’a pas tort, il faut différencier l’inoffensif abrutit qui croit au père noël du canibal économique.

        Pour t’aider à comprendre mon charabia, je suppose que tu sais que si une fourchette est un couvert, un couvert n’est pas forcément une fourchette.

        Ben là c’est pareil, un sioniste est juif, mais un juif ne veut pas dire sioniste, que si un islamiste est musulman, un musulman n’est pas islamise, que si un chrétien est un abruti, un abruti n’est pas obligatoirement chrétien.

        Et ainsi de suite.

      • N-Lord N-Lord

        J’ai oublié un « t » à « islamiste, je le mets là, servez-vous: t

  • Texcaltex

    ArcelorMittal,le fossoyeur des industries…

    C‘est chaque fois le même scénario avec eux… je ne comprends pas  qu’on s’en étonne encore!!!

    On arrivera à faire de l’Europe un peuple de cancres au chômage… c’est le but!

  • pm

    moi je dis, vu que MITTAL, a bien pris beaucoup d’argent dez la part de l’etat belge, que celui ci l’etat saissise l’usine, et la nationalise, pour garder les emplois, de l’acier , il en faudra toujours,
    et que ce MITTAL DE MERDE SE CASSE CHEZ LUI.

  • engel

    Pour être lorrain , je puis vous dire que dans cette déconfiture, il ne faut pas oublier le role des syndicats. Qui par des revendications débiles et démaguogiques ont favorisé la chute du secteur acier/charbon.

  • crouspix

    Faut comprendre une chose:
    1 ouvrier coute en belgique +- 4000€/mois pour le patron (pour une petite entreprise!).
    Hors Europe (exemple en afrique) un ingénieur coute 275€/mois pour le patron
    Tous les métiers sont en danger ici en Europe.
    Juste une chose: L’IMPOT TOTAL de MITTAL en Belgique est de ………….
    moins de 1000 €.
    Moi en tant que freelance je paye plus que Mr Mittal……..
    Vive la Revolution et bientot le retour de la guillotine!
     

  • Bouffon

    Sont pas un peu con chez ArcelorMittal ?
    Il viens pas d’acheter une usine qui fabrique des rails super long dans cette région ? Donc les gars, il vont importer des lingots d’acier de d’afrique pour les fondre là bas…
    y’a un bon plan à ce faire, tu rachètes la mine pour un boucher de pain et t’attends que l’état décide que la délocalisation à assez durer et/ou que le pétrole explose. Soit dans trois ou quatres guillotines…
     

  • Antinukciv

    Pourquoi ils les ont vendu??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

  • vizir

    Qui monte trop vite finit par s’écraser