Une hypothèse originale explique l’origine de l’Univers

© Flickr.com/thebadastronomer/cc-by-sa 3.0

 

Une hypothèse cosmologique, se substituant à la théorie de Big Bang, a été formulée par des savants russes du Centre astro-spatial de l’Institut de la Physique, informe ITAR-TASS.

Les théoriciens russes ont formulé leur hypothèse après avoir pénétré de l’autre coté d’un trou noir.  » Bien sûr qu’il est impossible de pénétrer réellement dans un trou noir, a expliqué à ITAR-TASS le chef du département de l’astrophysique théorique, le docteur es-science Vladimir Loukach.

Par contre, nous avons réussi à construire un modèle mathématique de passage des photons à travers de ces zones où les lois de la théorie de relativité classique sont inapplicables « .

Le trou noir est une formation où la pesanteur est si forte que même la lumière ou plus précisément les photons est incapable d’en échapper. C’est le point où le phénomène de la singularité commence : l’espace et le temps sont inexistants, tandis que la densité est illimitée. La théorie d’après laquelle notre Univers est né d’une telle singularité suite au Big Bang était dominante jusqu’à ce jour. Elle ne fournissait cependant aucune réponse à la question de savoir ce qui avait précédé au Big Bang et ce qui a provoqué le Big Bang.

Vladimir Loukach et Vladimir Strokov ont réussi à entrevoir ce qui se trouvait de l’autre coté de la zone de singularité en suivant la procédure mathématique de son « aplanissement » et laissant ainsi les photons percer à travers le trou noir.  » C’est comme deux pièces contiguês, séparées d’une porte, a expliqué le physicien. Nous ignorons ce qui se passe dans l’autre pièce, derrière la porte. Ceux qui se trouvent là, ignorent, eux-aussi, ce qui est en train de se passer chez nous. Il nous est impossible d’ouvrir la porte. Par contre, nous sommes capable de faire un petit trou, un œil-de-bœuf, pour jeter un coup d’œil à travers « .

Pénétrant ainsi de l’autre coté de la limite infranchissable, les savants ont découvert de l’autre coté le processus de génération du nouvel univers. La matière aspirée de notre espace dans le trou noir se transforme en une immense énergie gravitationnelle.  » L’effet de génération des particules dans les champs alternatifs, y compris gravitationnels, est connu des physiciens, a fait remarquer Vladimir Loukach. Quand le trou noir aspire une étoile, un vigoureux champ gravitationnel est généré qui génère à son tour des particules. Le coup d’envoi au processus de dilatation est ainsi donné et les processus qui suivent gonflent la matière et la rendent très volumineuse « .  » C’est ainsi que notre Univers était né, se gonflant à la façon d’une bulle. L’Univers en expansion est une configuration des particules ou de la matière de quelques 14 milliards d’années s’étant écoulés depuis le coup d’envoi donné à la dilatation de la matière « .

« Nous sommes donc de l’autre coté du trou noir qui existe dans un univers différent du notre « . Cette hypothèse dessine une image logique du monde où il ne reste plus de place à un Big Bang ayant donné naissance, inexplicablement, à notre Univers. Nous comprenons désormais d’où provient le Big Bang. Il y en a eu un effectivement, mais pas à cause d’une sorte de grenade chargée de densité, de température et de tension extraordinairement élevées, mais suite à l’action sur notre coté des champs gravitationnels du trou noir situé de l’autre coté, qui génèrent  » notre  » matière. Celle-ci, ainsi née, a suivi les processus de dilatation qui sont décrits par la théorie cosmologique », a conclu Vladimir Strokov.

 

Source : ruvr.ru

By: Lecteur

9 commentaires

  • Bouffon

    J’aurais du faire chercheur.
    Manque la théorie quantique dans leur hypothèse. L’évènement se produit uniquement si l’ensemble du quantum bascule dans un point d’émergence positifs sinon le trou noir reste dans la masse sombre.
    En gros faut un super méga trou noir pour crée un puits de lumière et une légion de super mega trou noir pour faire un big-bang. Sinon plan A faut attendre que l’énergie s’accumule dans un zone de non espace et de temps pour crée l’explosion.

  • Dr.um

    Bon alors j’y connais pas grand chose donc désoler pour les approximations, mais si je comprend bien leurs théorie c’est que :
    Notre univers c’est créer à partir d’un trou noir et qu’il vient en fait d’un transfert de matière/énergie je ne sait quoi de l’autre coter du trou noir vers chez nous.
     
    Or pour moi sa n’explique en rien l’origine de cette énergie matière ça reporte juste le problème en disant que ça vient d’ailleurs.
     
    Qqn pour me confirmer que j’ai bien compris ?

    • Bouffon

      Presque. ils disent qu’un trou noir recrée les conditions ou l’espace et le temps ne forme qu’un seul dimension qui précédait le big-bang.
      Mais faudrait revoir tes bases, depuis un moment on sais que la matière est formé de quark (l’énergie quantique) qui peux se crée à partir du vide  (point d’énergie zéro ou masse sombre) elle même forme d’onde (la théorie des cordes) donc pour le moment, on une théorie qui dit que le big-bang est une explosion engendrer par l’accumulation de l’énergie dans ces cordes et on spécule sur la nature des dimensions de ses cordes pour crée un théorie mathématique valable. Problème, il nous manque un donnée essentiel sur le comportement de la gravité c’est pour ça qu’on cherche la particule ultime qui pourrais expliquer l’univers et tout le reste. D’ou l’étude des micro-trou noir et la recherche du boson de X au Cern.
      Maintenant recherche les origines de l’univers, c’est comme cherchez dieu, plus tu le cherche moins tu le trouve et à un moment tu es obligé de couper le nœuds de gordien de la dualité du moteur de la vie et de définir un point de départ pour avancé que ça soit à un niveau physique ou psychique.
      En d’autre terme, une fois qu’on aurais découvert que c’est les bouchons en liège qui crée le big-bang, la question de savoir qu’es-ce qui a crée le bouchon en liège demeurera. Donc la seul réponse valable c’est 42 et la seul question originel valable, c’est que vas-tu faire quand tu le sauras.
       

  • Lecteur

    Salut,
    alors d’après ce que j’ai compris, en virtualisant un trou noir, ils en sont venu a penser qu’un trou noir serait à l’origine du big bang, ce qui signifierait que tout ne commence pas au big bang, mais que ce serait simplement une conséquence. 
    Si nous considérons notre univers comme une pièce, le point d’origine du big bang en serait la porte, et de l’autre côté se trouverait une pièce inconnue, sauf qu’il y aurait apparemment des fenêtres qu’on pourrait ouvrir. Ce serait quelque chose dans l’autre pièce, qui aurait ouvert la porte, et donné naissance à l’expension de notre univers… On peut alors se demander si le cours des choses s’inversera un jour, et que nous soyons finalement aspirés vers cette porte (ce qui fut/est poussière redeviendra poussière), ou alors qu’une porte s’ouvre de notre univers, vers un nouvel univers (l’histoire se répète), ou autre chose? On verra bien! ;-)

  • Lecteur

    Je me demande s’il n’y a pas un côté : univers esprit relié à univers matière, et infiniment petit relié à infiniment grand, comme si tout les êtres vivants avait en eux l’univers entier, et que l’univers entier avait en lui tout les êtres vivants, une sorte d’équilibre innexplicable… :hypnotized:

    • Bouffon

      Bien sur, tu es une accumulation d’onde, ton esprit capte des ondes et émets des ondes et l’univers est une agglomération de paquet d’onde de différentes nature. l’équilibre se crée de lui-même quand des ondes se combinent.

  • Lecteur

    Quand tu parles de dualité, ça me fait penser à une sorte de système :

    Unité => dualité => trinité => dualité => unité … … …

    Un peu comme le cercle sinus/cos/tan :

    A 0 c’est dualité : sin (0) = 0 ; donc on est entre l’unité et la trinité.

    A pi/2 c’est l’unité : sin (pi/2) = 1 ; donc on est dans l’unité.

    A pi c’est la dualité à nouveau : sin (pi) = 0 ; …

    A -pi/2 c’est la trinité : sin (-pi/2) = -1 ; donc on est dans la trinité.

    Car si on pose que 0 n’existe pas,
    alors cela ne fait plus : 0, 1, 0, -1, 0, 1, 0, -1, …

    Mais : 1, 2, 3, 2, 1, 2, 3, 2, 1, …

    Ca me fait penser à la tradition des chants védiques aussi.

    Enfin bref, les ondes…

  • Texcaltex

    Toutes ces théories : Big bang, trou noir, stc…ne font que reporter le problème un peu plus loin… ça ne nous dit pas d’où vient toute cette matière de  départ… qui l’a créée?
    Et ça ne nous dit pas dans quoi se trouve l’univers… qu’y a t-il autour???
    C’est l’infini…oui…mais notre esprit est incapable de concevoir l’infini…

  • Lecteur

    Je crois qu’on peut interpréter, concevoir, je ne sais pas…

    Une autre représentation :

    Le jour : le ciel est illuminé, on ne voit pas le reste du monde, on ne peut pas regarder le soleil sans se brûler les yeux.

    Coucher/lever de soleil : on peut regarer le soleil, et deviner ce qui le surpasse.

    Nuit : Le ciel est couvert d’étoiles, on peut voir « l’univers », et le soleil est toujours présent, via la lune.

    Donc, ça fait :

    Soleil => Soleil/Univers => Soleil/Univers/Lune => Soleil/Univers => Soleil … …