Saab : mise en faillite en attendant les fonds chinois.. Peugeot/PSA délocalise en Inde.

Tout va bien, puisqu’on vous le dit…Faillite pour certains, en Suède! Et comment créer des emplois en France, si ceux qui peuvent employer s’expatrient? bonne question vous ne trouvez pas?

La saga Saab continue, avec le constructeur ayant été mis sous protection du gouvernement suédois jusqu’à l’arrivée de nouveaux financements des chinois Youngman et PangDa.

Le Saab 9-4X est le dernier modèle de la marque

La constructeur automobile Saab, en grands difficultés, a été mis en faillite volontairement pour se réorganiser.

Nouvelle étape

En attendant les fonds chinois de Youngman et PangDa, les nouveaux possesseurs de Saab Automobile AB, le constructeur automobile passe par la case banqueroute afin de garder un oeil sur son avenir, assurer sa « stabilité financière et les paiements de tous les employés ». Plus optimiste, Saab espère recouvrir ses dettes rapidement, mais n’a pas indiqué quand la production redémarrerait.   

Combien de temps ?

Dans son communiqué, Saab parle d’une « durée de trois semaines pour le processus », et précise que cette « période pourra être prolongée ». Pendant ce temps, un administrateur indépendant réorganisera la firme afin d’abaisser les coûts. Ensuite, ce « Saab temporaire » durera trois mois (extensible à 12 mois maxi), pour survivre le temps que les propriétaires venus de Chine fassent parvenir leur investissement, promis par le contrat signé le 4 juillet dernier.

Le PDG s’exprime

Dans une période noire pour Saab, le PDG Victor Muller pense aux personnes liées à Saab « qui ont été si patientes et compréhensives ces derniers mois ». « Je réalise que nous avons testé abondamment leur patience, mais il a été encourageant de voir que nos employés, concessionnaires, fournisseurs et actionnaires nous aient supportés à travers ces temps difficiles », déclare Muller.

Un scénario triste pour le petit constructeur suédois Saab, qui flirte avec la mort depuis 2009…affaire à suivre.

Par Matthieu LAURAUX

SOURCE

On délocalise, et les ouvriers de Peugeot/PSA? on va certainement leur proposer un billet pour aller bosser en Inde, avec le tarif horaire qui va avec…….

Le français PSA va s’implanter sérieusement en Inde ! Le groupe a décidé d’y construire une usine à Sanand pour Peugeot, qui sera effective dans 3 ans.

Le groupe automobile français PSA a annoncé la construction d’un nouveau site de production en Inde, en activité pour 2014.

Nouvelle usine

Ce sont Philippe Varin, PDG de PSA Peugeot-Citroën et le chef de l’Etat indien du Gujarat qui ont annoncé la construction d’un nouveau site de construction pour la marque Peugeot seulement. Etalé sur 2km², il sera situé en Inde de l’Ouest, à Sanand, près de la grande ville d’Ahmedabad. L’investissement du groupe est de 650 millions d’euros, et devrait permettre la création de 5.000 emplois.

Pour 2014

Il produirait 170.000 véhicules par an, ainsi que des moteur et boîtes de vitesses. Les premières voitures Peugeot « made in India » devraient sortir des chaînes en 2014. pas encore d’indications sur la nature de ces modèles, mais il devrait être du gabarit des futures 108 et petite low-cost, les citadines étant très prisées en Inde, et les véhicules de moins de 4 mètres moins taxés (10% contre 22%).

Nouvel Eldorado ?

PSA a investit dans le marché chinois depuis presque 20 ans, un bon point puisqu’il est devenu n°1 mondial. Mais aujourd’hui, le 2è pays le plus peuplé au monde se réveille, l’Inde. Encore largement motorisé en 2-roues, la production automobile y est encore très limitée et le potentiel encore énorme. Peugeot-Citroën a prix donc le pays de Gandhi comme « une nouvelle étape dans l’expansion continue de Peugeot à l’échelle mondiale »., mais oublie sa première tentative des années 90 avec Premier Automobile Limited Le groupe considère qu’il sera le « le troisième marché automobile mondial d’ici 2020 », derrière la Chine et les Etats-Unis.

Une perspective énorme de développement pour Peugeot, où Renault a abandonné sa Logan à Mahindra…

Par Matthieu LAURAUX

SOURCE