La France compte un trop grand nombre de fonctionnaires

Il n’y a pas de fumée sans feu et certaines odeurs annoncent bien la nature de la catastrophe à venir… Donc c’est officiel, il y a trop de fonctionnaires en France et même avec les excès de zèle du gouvernement pour dégraisser le tout, il y a encore trop de monde! Résumons, nous avons la crise, trop d’employés, des mesures d’austérités qui se multiplient, il ne doit pas être trop difficile d’imaginer la suite…

 nombre fonctionnaires france

La France a beaucoup trop de fonctionnaires: 5,2 millions, selon la Cour des comptes en 2009, soit une prolifération de 1,4 million (36 %) depuis 1980 ! Pendant ce temps, l’emploi total ne progressait que de 18 %.

De 1980 à 2007, la fonction publique de l’État s’est empâtée de 14,3 %, la territoriale de 71,2 % et l’hospitalière de 53,4 %. Un Français sur cinq travaille dans l’une de ces trois fonctions publiques.

Aux 5,2 millions de fonctionnaires s’ajoutent 1,7 million de salariés ne relevant pas de la fonction publique stricto sensu, n’ayant pas le statut de fonctionnaires, mais payés eux aussi par les instances publiques: État, organismes publics ou parapublics, entreprises publiques.

Au total, 6,9 millions de salariés représentant 26 % de la population active française (un actif sur quatre) dépendent du secteur public pour leurs traitements comme pour leurs retraites.

La Cour des comptes a chiffré leur coût moyen par tête au long d’une vie à 3,5 millions d’euros.

Pour être à égalité avec l’Allemagne, la France devrait avoir 1 500 000 fonctionnaires de moins. Nous aurions alors le même nombre de fonctionnaires qu’en 1980. La règle  du « non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite » est très insuffisante pour réduire les effectifs. Il faut aller plus loin, et geler les embauches de certaines administrations.

Les salaires et pensions de retraites des salariés des administrations publiques constituent les dépenses publiques les plus importantes.  Ces dépenses sont très largement gaspillées : tâches improductives, temps perdu en réunions inutiles, sureffectifs, absentéisme, heures de délégation syndicale.

L’Etat n’est pas un bon employeur : la promotion d’un ministre ou d’un responsable d’administration qui aurait accru la productivité de son personnel est pratiquement inconnue dans l’administration.

L’Etat-employeur doit être réduit, notamment en privatisant ses participations dans des entreprises. Pour améliorer leurs finances publiques, les Britanniques ont prévu de réduire de 500 000 personnes leurs effectifs de fonctionnaires. La France doit au minimum suivre rapidement cet exemple.

Source: lecri.fr

13 commentaires

  • poletmik

    Ne peut-on dans ce genre de statistiques toujours joindre les données des autres pays européens?

  • coldroom

    Et quand on voit le taux d’efficacité de la plupart, on est vraiment en droit de se poser des questions.. Avant de supprimer des postes, ils devraient déjà le mettre dans un pied d’égalité face aux salariés du privé : 5 semaines de vacances, au lieu de.. allez, un exemple que je connais personnellement : une secrétaire adjointe de .. 13 semaines de vacances !!
    Faut arrêter avec ces dépenses inutiles, marre de payer des gens à rien faire..

    • Bakounine

      Coldroom, vas te faire exploiter chez un patron du privé au lieu de dire n’importe quoi !
      T’avance des arguments qui ne tiennent pas la route, tu fais le jeux du medef qui veut privatiser les services publics parce que ça ne rapporte pas à leurs potes.
      Privatisation = Écoles pour riches et pour écoles pour pauvres, même chose avec les hôpitaux.
      J’ai travaillé pendant 5 ans dans un service public en tant que prestataire, je peux de dire qu’ils travaillent, mais en plus ils le font correctement et bien mieux que les prestataires soumis à la concurrence.
      Maintenant les gamins bouffent de la merde dans les cantines, les fonds de pension fond du fric avec les maisons de retraite privé, honte à la France de faire du blé avec les vieux, la pseudo démocratie est bien malade.
       

      • bidule

        Toujours très court, l’article pose un problème de fond avec un l’enjeu d’équilibrer les forces en présence, en résumé trop de fonctionnaires, trop de dépenses, trop de taxes, et de l’autre créer son emploi ou des emplois en France commence à relever du miracle.Au milieu, un gouvernement idéal, sachant répartir les personnes là il faut, tout en favorisant la création d’emplois de l’autre.
        Le constat est que les problèmes financiers ne sont pas derrière nous, je pense à la comparaison des retraites public privés dans quelques années….

  • Angélik :)

    j’étais fonctionnaire il y encore un an… et j’ai vu beaucoup de personnes qui servaient à rien……. beaucoup planifient leurs vacances et leur congès maladie !!! c’est vraiment la planque ! sur 10 personnes 3 bossent à fond (ils font le boulot des autres) et 7 regardent les trois bosser…
    bon après je généralise peut etre, mais je trouve ca qd mm malheureux… :roll:

  • Fantômette Fantômette

    ok, ok, les fonctionnaires sont des fénéants trop payés qui branlent rien de leur journée… ok…
    si on enlève les fonctionnaires-trop-payés-qui-foutent-rien, tout, je dis bien tout va devenir plus cher.

    On a un exemple flagrant avec la fonction publique hospitalière, c’est de notre santé que l’on parle… t’as des sous t’es soigné, t’as pas de sous tu dégage.
    l’autre administration qui dégraisse grave en ce moment c’est l’éducation… l’éd-uca-tion, nos enfants!!!, moins de profs pour faire le même boulot et tout ce qu’on leur apprend (moins) à l’école… ça ne m’étonne pas qu’il y ait des grève…

    Et quand il n’y aura plus de fonctionnaires, on passera tous à la caisse et bien plus cher que ce que l’état les payent actuellement. (voir ce qui se passe avec la privatisation des autoroutes, de la poste, etc.)

    Bien sûr, il fut une époque ou le ouin-ouin de la famille bien née trouvait un emploi « fictif » de fonctionnaire, où effectivement il ne branlait pas grand chose de ses journée et était grassement payé, mais ce temps est révolu (enfin dans certaines administration). Parce que nos dirigeants ne se gènent pas pour continuer à nous mettre des incompétants plus que grassement payés… et souvent aux postes les plus haut placés.

    Il faut juste virer les incompétants, les fénéants, les arrivistes, les planqués, les « ventilateurs ».

    bref commençont par nos fonctionnaires qui coûtent le plus cher, ceux qui sont à la tête et continuons de dégraisser les mauvais… et tout va rentrer dans l’ordre.

    Prendre le problème par le bas fait plaisir au peuple, mais s’il était pris par le haut, ce serait plus efficace… mais moins populaire… car tout le monde connait un fonctionnaire-fénéant-utilisant-le-système (mais pas les politiciens, hein?)

    pour rappel, n’importe quelle personne de nationalité Française peut passer un concours (et le réussir) dans l’administration de son choix pour devenir un-enculé-de-fonctionnaire-qui-branle-rien-de-ses-journées-et qui-est-trop-payé ou bien pour travailler 8h par jour et remplir ses fonctions pour la sécurité, l’information, la santé ou encore l’éducation.

  • pm

    tous aux pole emploi :mrgreen:

    • vieillebourrique

      Cet article m’a semblé tellement simpliste et bourrin,  je suis allée voir la source : le Cri du contribuable, les débats proposés, la couleur politique des invités, le forum, la langue et le ton en général.
      Pas de risque que cet article soit argumenté, étayé de comparaisons intelligentes, d’éléments pour réfléchir vraiment à une réforme sans doute nécessaire…
      Fantomette nous sauve tout juste d’un enchainement de réactions moutonnières, enragées peut-être mais informés par des clowns.
      Je trouve vraiment déprimant de lire ce genre de pauvreté sur ce site.

  • fracassage

    Fuite des informations secrètes de la part d’un expert militaire allemand.

    Un expert militaire allemand a déclaré lors d’une réunion privée, citant des sources sûres et fiables, que le nombre de tué dans les rangs des forces spéciales britanniques rapportait par le ministre de la défense britannique n’est pas de 35 soldats mais plus exactement un nombre variant de 1 500 à 2 000 morts.

    Le bilan des morts :
    – Forces françaises est entre 200 et 500.
    – Forces américaines est moins de 200.
    – Forces qataries est plus de 200.

    Et ces chiffres n’ont jamais étaient annoncé par personne et les médias n’ont parlent même pas.

    Mais apparemment ce qui ont subi des grosses pertes sont les canadiens. Une dizaine de roquettes ont été tiré par l’armée libyenne touchant en plein mille le navire de guerre NCSM Charlottetown (Le 03/06/2011, un porte parole du ministre canadien de la Défense, Peter MacKay a déclaré que les roquettes n’ont toutefois pas touché le NCSM Charlottetown, et aucun blessé ni dommage sur le navire n’ont été rapportés dans cet incident survenu lundi matin : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/06/03/002-libye-navire-canadien-attaque.shtml).

    L’expert militaire allemand a déclaré que la troisième semaine du mois septembre sera crucial pour Mouammar Kadhafi et ses forces loyalistes soit la victoire ou la défaite sachant que jusqu’à présent le régime de Mouammar Kadhafi n’est pas tombé totalement.

    Il a ajouté que l’Allemagne se retirera de la coalition contre la Libye à la fin du mois de septembre.

    Il a aussi ajouté que l’OTAN bombardera intensivement le territoire libyen dans les trois derniers semaines de septembre.

    Tous les pays membre de l’OTAN se sont moqués de la France sur ses bombardements à l’aveuglette sur la Libye tuant des civils et des erreurs stratégiques majeures.

    Lien de la source en arabe : http://www.zangetna.com/t11283-topic

  • Angélik :)

    Je tiens à apporter une précision à mon commentaire, je parlais de la fonction publique territoriale…

  • Christophe Vieren

    Selon l’article il y aurait « 5,2 millions de fonctionnaires » auxquels s’ajouteraient « 1,7 million de salariés ne relevant pas de la fonction publique stricto sensu », n’ayant pas le statut de fonctionnaires, mais payés eux aussi par les instances publiques. Soit un total de 6,9 millions emplois publics !
    C’est faux : les 5,2 millions d’emplois publics se décomposent (2008) en respectivement 2 et1, 4 millions dans la fonction publique d’état et territoriales auxquels il faut effectivement rajouter les emplois dépendant de fonds publics (pôle emploi, …), soit 1,8 million. Sur cette base, la France dispose de 88 emplois publics pour 1000 habitants contre 55 en Allemagne (4,5 millions se décomposant resp à, 46 ; 1, 9; 2). Avec le même taux qu’en Allemagne la différence serait donc de 900 000 (4,5*2/63). Et non 1.500.000 !
    (Source : LeChevallier selon CAS : http://alternatives-economiques.fr/blogs/lechevalier/2011/08/24/les-depenses-publiques-en-allemagne-d%E2%80%99ou-proviennent-les-ecarts-avec-la-france-iv-des-evolutions-contrastees-de-l%E2%80%99emploi-public/)
    Une fois que l’on a dit cela on est pas plus avancé puisque l’
    on a aucune idée du service rendu de part et d’autre du Rhin.
    Pourquoi l’Allemagne – ou le Japon (vanté dans un des commentaires) – serait plus un modèle à suivre que la Suède ?
    Je vous invite à lire cette courte page OFFICIELL E dans laquelle figurent des comparaisons internationales : http://www.gouvernement.fr/gouvernement/pres-de-90-emplois-publics-pour-1-000-habitants-en-france