L’UE encourage à manger des insectes

À défaut de grives, on mange des merles! Et encore, les merles seraient un lat de roi comparé à ce que l’union européenne veut nous faire avaler! Nous sommes habitués à avaler « des couleuvres » venant d’eux, les insectes sont inscrit au menu pour notre avenir, du moins c’est leur souhait, ils ont investit 3 millions d’euros dans la recherche et la promotion des insectes dans notre alimentation. Pas vraiment ragoutant quand même…

L'UE encourage à manger des insectesLes insectes, un snack à grignoter en toute décontraction. Reuters

L’Union européenne investit 3 millions d’euros dans la recherche et la promotion des insectes dans notre alimentation.

Vous reprendrez bien un peu de cette poêlée de sauterelles? Et de ce consommé de scorpion? Les médias ont beau se repaître de sujets peu ragoûtants sur la consommation d’insectes, cette dernière pourrait bel et bien se populariser: après les Nations-Unies, c’est au tour de l’Union européenne investit 3 millions d’euros dans la promotion de ce mode d’alimentation, tout en priant les gendarmes nationaux, comme la Food standard agency britannique, d’enquêter sur l’entomophagie, pour détailler ses qualités et sa sécurité en matière alimentaire. La Commission a fait un appel d’offre auprès d’instituts de recherche.

Beaucoup de protéines, peu de matières grasses

Pour le professeur Marcel Dicke, de l’Université de Wageningen, aux Pays-Bas, l’un des candidats à une subvention de l’UE, « en 2020, vous pourrez acheter des insectes dans les supermarchés Nous serons alors surpris qu’en 2011 les gens n’aient pas anticipé qui allait se passer », assure-t-il à l’International business times. En effet, l’élevage intensif de bétail et autres animaux pourrait devenir intenable au niveau environnemental dans les décennies à venir.

Pauvres en cholestérol, riches en protéine, nos amis les insectes représentent une alternative tout ce qu’il y a de plus alléchante selon les chercheurs. Exemple: des petites sauterelles offrent 20% de protéines et 6% de matières grasses. Du boeuf haché maigre en contient 24% pour 18% de matières grasses. Une chenille géante de papillon Bombyx offre la dose quotidienne nécessaire en cuivre et vitamines B2. Craquant, non?

Et si on mangeait des insectes?


Source: lexpress.fr
Et pour rester dans le sujet, la petite séquence qui va bien: bon appétit!

5 commentaires

  • babou

    beurk, beurk, beurk, c’est à vomir, je n’aime déjà pas manger toutes sortes de « bestioles comestibles » mais si on doit en arriver là, je préfère aller gratter des racines dans la forêt !

  • spike636

    Nous faire oublier le jambon, le saucisson, le steak, le poulet, le pâté, pour se mettre à bouffer des sauterelles ?
    Bonne chance les gars !  :mrgreen:

  • texcaltex

    COMMENT VONT-ILS FAIRE DES INSECTES HALAL,,,,, :?: :mrgreen:

  • Il existe en France une fédération qui regroupe les producteurs, importateurs et distributeurs d’insectes : la FFPIDI. Contrairement à ce que sous-entend cet article et la vidéo, manger des insectes peut être très intéressant, mais bien sûr il ne faut pas faire n’importe quoi.

  • Florence

    Effectivement, il faudrait éviter les images choc qui ne servent qu’a dégouter les éventuels consommateurs et ne correspondent absolument pas à ce qu’on peut manger ici. Personnellement, je mange des insectes de temps en temps et tout se passe bien. C’est même pllutôt bon…Mais ce qu’on voit sur la video, non, jamais ! tous les renseignements ici http://restaurantdinsectes.fr/