16 commentaires

  • Bigoody

     
    Mais où allons-nous… :(
    Où que vous tourniez-la tête, rien ne va.
    ça pue \ »mauvais\ » ! La broyeuse du bonheur est en hyperactivité !
    Le \ »Mal\ » lui, ne s\’est jamais porté aussi bien !
    Réveillons-nous par pitié, si nous le faisons pas pour nous, faisons-le pour NOS ENFANTS !

    • Eliem

      L’EN est l’institution gravement malade la plus mal soignée…elle prépare l’élite de demain, en bulldozant le reste…..à sa tête, des pantins malhonnêtes et manipulateurs, de mauvaise foi….
      Elle est hors-la-loi vis-à-vis du privé en embauchant des contrats kleenex… 
      Bcp de parents ne comprennent rien et ne sont pas solidaires..Au lieu de vouloir casser l’instit, qu’ils aillent donc casser les têtes responsables…..
      Je suis une révoltée de ce système à la base de tout qui part en vrille…..

  • Yuca965

    L’école est une machine à broyer la créativité

  • stef

    Et c’était déjà comme ça il y a plus de 6 ans !… Des « enfants rois » mal élevés, insupportables, qui vous testent et vous poussent à bout pour le plaisir, ne tolèrent pas l’autorité, surtout dans les écoles de banlieue ! Des parents qui les soutiennent quoi qu’ils fassent (du moins quand ils sont présents à la maison…) tout en déléguant leur propre responsabilité éducative aux enseignants, et des grands frères qui n’hésitent pas à venir vous trouver avec force menaces et injures !
     
    Ajoutez à cela la pression du personnel (collègues, concierge, femmes de ménage…), la paranoïa ambiante vis-à-vis de la pédophilie, et des directeurs/trices qui ne veulent surtout pas remettrent l’image de leur établissement en cause ! C’est tellement plus simple de s’en prendre aux jeunes (ou moins jeunes) sans expérience, complètement dépassés par les évènements…
     
    Alors j’imagine tout à fait l’enfer que doivent subir les instituteurs/professeurs qui débutent dans le métier actuellement (moi je parle en tant qu’ex-accompagnateur scolaire), de quoi ruiner un rêve de carrière et vous dégoûter de la tournure de la société en général… Plus les générations passent, plus cela devient épouvantable.

  • mémé

    Il n’y a pas que les jeunes qui souffrent. Il y a aussi des instits fin de carrière qui somatisent et qui n’en peuvent plus. Mais que faire d’autre quand on a enseigné pendant 20 ans ??
    Voyez seulement le nombre d’enseignants qui partent à la retraite  dès qu’ils le peuvent.

  • maitresse heureuse

    A tous ceux qui sont découragés, qui voudraient enseigner dans d’autres conditions, savez-vous que les écoles indépendantes recherchent de plus en plus d’enseignants motivés, professionnels, compétents…. le tout dans une ambiance de travail respectueuse de l’enfant comme du maître, studieuse, travailleuse….. 
    Sur le champ de ruines qu’est l’enseignement en france aujourd’hui, chaque école indépendante est un lieu privilégié où remonter ses manches, quelle que soit sa sensibilité personnelle!Renseignez-vous et venez nous rejoindre! 

  • texcaltex

    Tout à fait d’accord!!
    Il faut créer des écoles privées et bosser à notre manière avec tout notre coeur, pour le bien-être et le bonheur de tous et pour l’avenir des enfants…
    Réinstaurer le respect, le civisme, la politesse, le plaisir d’apprendre et l’amour du travail bien fait!! :D

  • frenchprepper06

    Bientôt les profs dans les banlieues auront le même rapport de haine avec leurs élèves que ces derniers entretiennent déjà avec les flics ou les chauffeurs de bus. Si vous êtes jeune et enthousiaste pour votre métier d’enseignant et si vous voulez gardez votre intégrité mentale SURTOUT FUYEZ L’EDUCATION NATIONALE! Ne commettez pas l’irréparable en vous engageant avec des responsables et une société pour qui vous ne valez RIEN!

  • mic

    Bonsoir , je suis triste pour cette jeune femme mais je voudrais dire aux enseignants qu’il est possible de travailler dans la joie de la rencontre quotidienne avec les enfants , même avec 3 niveaux de primaire ( c’est mon cas !!! )
    Pour cela il faut absolument une cohésion forte dans l’équipe éducative , et ne jamais hésiter à remettre les parents qui en ont besoin à leur place , particulièrement ceux qui confondent supermarché et école ! ! !
    Il faut restaurer de toute urgence la capacité de ne pas accepter un élève dans nos classes si la famille ne joue pas le jeu , c’est dur mais j’assume ! Si les places d’écoliers sont susceptibles d’être remises en question , un équilibre nouveau se fera de fait et le respect pourra revenir !
    plein d’espoir !

  • KermitteX

    Le problème est beaucoup plus complexe que ça, deja la formation de maître c’est devenu de la « merde », Les enseignants ne sont plus formés convenablement, apres les programmes c’est du grand n’importe quoi, que ce soit en français ou en mathématique, c’est aussi de la « merde »…Puis vient tout ces parents qu’on pointe du doigt, mais ils vivent dans quelles conditions ces parents? hein ? pour être aussi haineux, et inculquer cette haine à leurs gamins … ah oui, c’est les familles de la fameuse zep… Tout ça c’est beaucoup plus profond que l’histoire d’une prof qui déprime, parce que faut pas oublier quand même que les prof maltraitant et bien ça existe toujours… En faite tout le monde commencent à peter sa pile grave, les profs, les gamins, les parents … Et puis les écoles privées…AHahah ! laissez moi rire ! elles ne sont pas toutes belles à voire, et elles aussi tiennent à leur image de marque.
    Ah oui, n’oubliez pas qu’a l’image du capitalisme sauvage que nous vivont actuellement, l’école doit elle aussi faire du « chiffre »! et obtenir des « résultats » ! et tout ça au dépend de qui …

    signée une maman maitresse qui éduque et instruit son enfant dans le respect des autres et de lui même.

    • mh

      j’attire juste votre attention sur la différence entre écoles privées (ce qui ne veut pas dire grand-chose) et écoles indépendantes (qui ne dépendent aucunement de l’état pour leur financement et qui sont entièrement libres vis à vis de lui quant au chox des enseignants, des programmes…..)
      vous souhaitant plein de bonnes choses pour la scolarisation à la maison!

  • moutondu22

    c\’est malheureux pour les deux parties et devinez kissékirigole …

  • L’éducation nationale n’a aucun intérêt à améliorer son système, car les gens qui sont obligés d’inscrire leur enfant dans une école en ZEP vont privilégier une école privée –> donc moins d’enfant dans l’école publique –> moins de profs à l’EN –> plus d’école privée –> un peu de sous en plus dans le budget de l’état–> un geuleton un peu plus sympa à l’Elysée, un bel avion, des pensions de retraite pour les copains … et j’en passe, je pourrais y passer la nuit.

    Marre de tout ces cons, qu’on brule tout et qu’on recommence sur des bases saines
    A bas les privilèges vive la guillotine.