Israël met les Palestiniens en garde

Je ne suis pas sur de comprendre, Israël est en mesure de décider qui doit ou non faire partie de l’ONU? Après les USA justiciers du monde Israël garde-barrière des nations-unies? À croire que la Palestine n’a vraiment aucun droit, peut être pas même celui d’exister en tant qu’état… Mais quand est-ce que les peuples arrêterons de se taper dessus pour des raisons futiles???

"La demande unilatérale des Palestiniens (d'adhésion de leur Etat à l'ONU) constitue une violation des engagements pris par les Palestiniens dans leurs accords signés avec Israël", a déclaré dimanche M. Netanyahu selon un communiqué de son bureau.

« La demande unilatérale des Palestiniens (d’adhésion de leur Etat à l’ONU) constitue une violation des engagements pris par les Palestiniens dans leurs accords signés avec Israël », a déclaré dimanche M. Netanyahu selon un communiqué de son bureau.AP/Mohammed Ballas

La tension entre Israël et les Palestiniens croît. Les négociations de paix avec l’Etat hébreu étant bloquées, les Palestiniens espèrent obtenir, en principe après le 20 septembre, une adhésion à part entière de leur Etat à l’ONU et la reconnaissance de la Palestine sur les lignes du 4 juin 1967, celles d’avant la guerre des Six-Jours, soit la totalité de la Cisjordanie, de la bande de Gaza et de Jérusalem-Est. Des commandos armés venus du Sinaï ont perpétré le 18 août une série d’attentats qui ont coûté la vie à huit Israéliens, dont six civils, au nord de la station balnéaire israélienne d’Eilat, sur la mer Rouge.

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, le général Benny Gantz, a mis en garde, mercredi, la branche armée du Hamas et les groupes armés palestiniens de la bande de Gaza. « Le Hamas et les autres groupes terroristes dans la bande de Gaza doivent savoir qu’Israël répondra très sèvèrement à toute attaque visant les citoyens d’Israël. Ils feraient bien de ne pas tester la puissance de nos forces », déclare le général Gantz, selon ce texte.

Le quotidien Israël Hayom cite, mercredi, des propos du ministre chargé de la défense passive, Matan Vilnaï, selon lesquels l’armée israélienne dispose d’informations faisant état de la présence dans le Sinaï égyptien d’un groupe de combattants du djihad islamique palestinien. « Nous disposons d’informations indiquant qu’un groupe comptant plus d’une dizaine de terroristes du djihad islamique se trouve dans le Sinaï pour tenter de mener un attentat » anti-israélien, a déclaré M. Vilnaï, selon le journal. « Nos forces sont en état d’alerte et coopèrent étroitement avec les forces égyptiennes pour empêcher cet attentat », a encore dit M. Vilnaï.

Craignant des attaques du djihad islamique palestinien à partir du Sinaï, l’armée israélienne a déployé cette semaine des unités supplémentaires le long de la frontière avec l’Egypte et de la bande de Gaza après en avoir averti les autorités du Caire, a indiqué un porte-parole militaire israélien. Avec l’aval d’Israël, des blindés de l’armée égyptienne sont entrés le 13 août dans le nord du Sinaï pour une vaste opération à laquelle ont participé plus de mille soldats et policiers, selon la sécurité égyptienne. La démilitarisation du Sinaï est prévue par le traité de paix israélo-égyptien. Mais M. Barak a rappelé dimanche qu’Israël a dans le passé « autorisé à plusieurs reprises l’envoi de bataillons supplémentaires » égyptiens dans la péninsule.

DEMANDE D’ADHÉSION MENACE PLUS GRAVE QUE CELLE DU HAMAS

La demande d’adhésion d’un Etat palestinien à l’ONU prévue en septembre constitue « une menace plus grave que celle du Hamas » qui contrôle la bande de Gaza, a estimé mercredi le ministre des finances israélien. « Cette initiative des Palestiniens constitue une menace plus grave que celle du Hamas à Gaza, et elle ne restera pas sans réponse d’Israël », a déclaré à la radio publique israélienne Youval Steinitz, du Likoud, parti du premier ministre, Benjamin Nétanyahou. « La demande unilatérale des Palestiniens [d’adhésion de leur Etat à l’ONU] constitue une violation des engagements pris par les Palestiniens dans leurs accords signés avec Israël », a déclaré dimanche M. Nétanyahou selon un communiqué de son bureau.

Egalement interrogé mercredi à la radio, le ministre des infrastructures nationales, Ouzi Landau, membre d’Israël Beiteinou, parti de droite nationaliste du chef de la diplomatie, Avigdor Lieberman, a renchéri en déclarant : « Dans ce cas de figure, il est clair que nos accords avec les Palestiniens seraient nuls et non avenus. Nous devrions alors imposer notre souveraineté sur les secteurs des Territoires (palestiniens occupés) à propos desquels il y a un consensus en Israël, c’est-à-dire la vallée du Jourdain et les grands blocs d’implantation, voire davantage », a-t-il déclaré.

Source: lemonde.fr