La Russie et l’ESA s’associent pour planifier une mission sur Mars..

Formidable cette mission Martienne! Y a pas d’sous pour les Terriens vous savez bien, le monde est en dèche, les dettes sont abyssales et impayables (pour ceux qui auraient encore quelques illusions), mais on va quand même aller voir, s’il y a pas moyen d’aller faire un p’tit tour vers la planète rouge. La fascination de l’homme pour l’espace, et son envie de colonisation, est un rêve qui finira bien par se réaliser. Pourvu qu’il y ait assez de sagesse, pour ne pas aller détruire cet ailleurs….. :roll:

La Russie et l’Agence spatiale européenne (ESA) ont décidé de s’associer pour mettre au point un programme de mission à destination de la planète Mars.

Trois semaines à peine après la fin du programme spatial de la Nasa, la Russie et l’ESA prévoient d’envoyer un vaisseau sur Mars.

C’est du moins ce qu’a indiqué Jean-Jacques Dordain, chef de l’ESA lors d’une conférence située à Zhukovsky près de Moscou, précisant que les deux agences envisageaient « le lancement conjoint d’un premier vol pour Mars« . Néanmoins, pour l’heure, aucun calendrier n’a véritablement été établi et il n’est pas non plus spécifié quel vaisseau emprunteront les astronautes. Mais il y a fort à parier que le succès remporté par la mission Mars500 soit à l’origine de ce nouveau projet.

En effet, rappelons que cette mission, toujours en cours, a amené une équipe de cosmonautes à vivre en isolement total de façon à simuler les conditions d’un voyage vers la planète rouge. Cette mission qui dure depuis 442 jours doit encore se poursuivre pendant 78 jours pour atteindre un total de 520 jours. Il s’agit du temps estimé pour effectuer un aller-retour vers Mars.

Un hôtel spatial russe pour 2016 ?

Par ailleurs, la Russie envisage également de développer le secteur du tourisme spatial, notamment en mettant en place un hôtel en orbite, des vols destinés à observer la face cachée de la Lune mais également des vols de luxe dans l’espace. La société RKK Energia pense ainsi pouvoir mettre en place son hôtel spatial et accueillir ses sept premiers clients en 2016, a t-elle indiqué lors de la conférence de Zhukovsky.

Toutefois, les experts doutent de la capacité de la Russie à atteindre son but. Le pays risque en effet de manquer de fonds. Les autorités russes elles-mêmes avouent qu’il leur sera difficile de rivaliser avec les sociétés privées américaines en contrat avec la Nasa et qui se lancent également dans ce secteur.

Un article de la rédaction de maxisciences relayé par sos.planète

4 commentaires

  • texcaltex

    TIENS!!! Comme c’est bizarre pour un pays qui a fabriqué 5000 bunkers parce que tout va bientôt être détruit!!!

  • coldroom

    Hum, c’est mal de dire ça, mais je les comprends. Le monde d’ici me déçoit tellement que j’éprouve une fascination malsaine à imaginer ce qu’il y a là-bas.
    Mais dans l’absolu, c’est vrai qu’il y aurait d’abord d’autres problèmes à régler ici bas..

    • voltigeur voltigeur

      **Mais dans l’absolu, c’est vrai qu’il y aurait d’abord d’autres problèmes à régler ici bas..**
      Comme c’est parti, un bon nettoyage par le vide…. :roll: :)

  • techno137

    Il règne une atmosphère de fin du monde sur cette planète, il est bien normal d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte.trêve de plaisanterie, je me suis toujours demandé, nan pas tjs, ce que serait mars si elle était plus massive, genre 1,5 fois la masse de la terre ou plus, dans ce cas quel serait la température moyenne sachant que son atmosphère serait bcp plus dense.Un sujet que je creuserais si j’étais moins grd singe! Il serait intéressant de savoir si une autre planète habitée eut été possible à nos cotés.