L’ovni de Toulouse était une météorite «bolide»

L’explication du GEIPAN après la chute de l’OVNI de Toulouse…..

Pluie de météorites dans le ciel espagnol, à proximté de Grazalema, dans le sud de l'Espagne, dans la nuit du 13 au 14 août. Jorge Guerrero/AFP

 

Ce n’était pas une navette extraterrestre qui a traversé le ciel toulousain dans la nuit de lundi à mardi, mais une simple météorite…

Le mystère régnait à Toulouse après le passage, mardi vers 3h30 du matin, d’un «phénomène lumineux» que certains imaginaient être un ovni. Le Geipan (Groupe d’études et d’informations sur les phénomènes aérospatiaux non-identifiés), service spécialisé du Centre national d’études spatiales (Cnes) dans l’étude des objets volants non-identifiés, est désormais formel: il s’agissait d’une météorite «bolide», rapporte le quotidien La dépêche du midi.

Plusieurs dizaines de témoins avaient observé un objet vert-bleu passer dans le ciel, éclairé comme en plein jour, pendant quatre à cinq secondes. Le Geipan explique ce phénomène: lorsqu’une «grosse météorite» de plus de 100 grammes entre dans l’atmosphère, elle produit une grande traînée lumineuse qui peut illuminer le ciel pendant quelques secondes. On peut même parfois entendre un sifflement voire une explosion, comme l’ont rapporté plusieurs témoins.  «La couleur peut varier selon la composition de la météorite; des débris peuvent arriver au sol», explique le Geipan, qui va continuer à étudier le phénomène.

A.C.

Source 20minutes/sciences

Un commentaire