Bernard Tapie aurait cherché à échapper au fisc..

Essayez de vous soustraire à l’impôt et c’est.. la taule assurée, pour Nanar pas de soucis, les jongleries financières il connait :mrgreen:

Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Selon une enquête de Charlie Hebdo et de Rue89, l’homme d’affaire aurait transféré une partie importante de ses biens en Belgique, via la création d’une holding.

Les affaires de Bernard Tapie recèlent encore quelques zones d’ombre. Selon une enquête de Charlie Hebdo complétée par Rue89 , l’homme d’affaires aurait cherché à se soustraire au fisc en transférant une partie de ses avoirs en Belgique.

Cette opération aurait été réalisée en deux fois. En octobre 2010 tout d’abord, Bernard Tapie créé en Belgique une société baptisée «GBT Holding» dotée, selon Rue89, d’un capital de seulement 20.000 euros. En atteste un acte consigné par le greffe de Bruxelles et dont le site s’est procuré la copie.

Deux mois plus tard, l’homme d’affaire procède à une augmentation de capital de cette holding, en lui transférant 60.999 parts du Groupe Bernard Tapie (GBT) basé en France, pour une valeur de plus de 215 millions d’euros. Une façon discrète de transférer son patrimoine à l’étranger, dans un pays où la fiscalité est plus avantageuse. Rue89 relève par ailleurs qu’à la même période, Bernard Tapie assurait au député socialiste Jérôme Cahuzac qu’il ne lui restait que 100 à 120 millions d’euros de patrimoine…
Liquidation des dettes

Cette opération ne serait pas la seule montée par l’homme d’affaires pour échapper au fisc. Dès les années 1990, Bernard Tapie se serait en effet servi d’une autre société, nommée Superior Ventures Limited, pour dissimuler des sommes d’argent à l’expert-comptable chargé de liquider ses dettes, révèle cette semaine le Canard Enchaîné. L’avocat de Bernard Tapie dément l’existence même de cette société. De son côté, le journal satirique, qui ne cite pas de source, fournit un extrait de bordereau de virement en provenance de Superior Venture Ltd.

Filiale d’une société établie en Malaisie et détenue pour moitié par Bernard Tapie et pour moitié par André Guelfi, homme d’affaires otamment condamné dans le cadre de l’affaire Elf pour abus de biens sociaux, Superior Ventures Limited encaissait notamment les revenus liés à ses prestations musicales – 120.000 euros de droits d’auteur pour avoir chanté «C’est beau la vie» sur un album de Doc Gyneco – et publicitaires – 250.000 euros de cachet pour la campagne des magasins Connexion -.

Grâce à la Superior Ventures Limited, Bernard Tapie aurait également perçu 12.000 euros par mois de salaire entre 1997 et 2000. Selon l’expert-comptable interrogé par le journal satirique, cette société ne serait jamais entrée dans le périmètre de liquidation des dettes de Bernard Tapie.

Source le figaro

3 commentaires

  • Jails

    Pourquoi lui ? Au casino quand on fait tapis ça concerne le toute!
    Qui est le plus con, les entreprises qui en a marre de payé, mais qui respecte la loi.
    Ou les états qui permettent ce genre de montage mais qui n’ont aucune contrôle ou entraide sur ses flux ?

  • WeAreAnimals

    Heu… on s’en fou un peu des tapis nanard non?

    Attention de ne pas sombrer dans le « bouchage de trous », on a d’autres chats à fouetter.
    Réflexion amicale bien sure, mais cette information est dans la lignée du mariage du prince de Monaco, elle sert à nous occuper l’esprit pendant que d’autres choses se passent, et en passant, je remercie la petite équipe de « moutons enragés » de nous Iinformer avec un grand « I ».
     
    Amicalement.

  • dupontg

    Tapis …Madoff….
    des arbres pour cacher la foret