Zone euro: vers plus d’intégration

Voilà comment enfoncer encore plus le clou et faire empirer la situation, dingue!!! Mondialisation, quand tu nous tiens… Pour l’instant, même si nous sommes très bien informés sur le blog, nous ne sommes pas en mesure de dire où va s’arrêter la connerie, désolé de vous décevoir!

L’intégration de la zone euro doit progresser et les Etats qui demandent une aide doivent se tenir prêts à renoncer à certains pans de leur souveraineté au profit de l’Union européenne, a dit mercredi le ministre allemand des Finances dans une interview accordée au magazine Stern.

Une telle issue serait « meilleure que celle d’une éjection des pays endettés depuis la zone euro », a déclaré Wolfgang Schäuble. « L’intégration doit progresser et un Etat qui rencontre des difficultés et qui reçoit une aide doit en retour renoncer à une partie de sa souveraineté à l’UE. »


Le Fonds européen de stabilité financière (FESF) ne devrait acheter des obligations sur le marché secondaire que dans des circonstances exceptionnelles, estime-t-il par ailleurs un courrier que Reuters a pu consulter mercredi. Le ministre allemand a en outre souligné qu’il serait faux de penser qu’un seul sommet permettrait de résoudre la crise de la dette dans la zone euro.

Source: lefigaro.fr

13 commentaires

  • voltigeur voltigeur

    C’est à dire renoncer à son identité et perdre son patrimoine au profit d’une entité, dont on connait la voracité?? :evil: :evil: Ils nous bassinent avec leurs plans à la c** 8)

  • WeAreAnimals

    Bonjour,
     
    Ce que je comprends de ce texte et ce qui est à retenir je pense, c’est qu’un pays qui demande une aide internationale pour l’aider à surmonter sa dette devra renoncer je cite :
     » […] à CERTAINS PANS de leur souveraineté AU PROFIT de l’UE […]  »
    Pendant ce temps MOODY’s abaisse les notes souveraines des Pays.
    Dernièrement Chypre, qui doit déjà gérer l’accident de la centrale électrique qui a été endommagée il y a quelque temps par une explosion survenue dans une base militaire à proximité de la centrale, dans un dépôt qui contenait des munitions. Et qui ne peut plus distribuer de l’électricité pour tous ses citoyens.
     
    En suivant une suite logique (et corrigé moi si je me trompe), c’est Moody’s qui « dirige les décisions » sur quel pays doit demander une aide d’urgence, en rapport avec leur notation de souveraineté.
    Et bien ces nouvelles sont un grand pas pour le Nouvel ordre mondial.
    « Si tu ne peux pas payé, ne t’inquiète pas, l’union européenne t’aidera, mais en contrepartie tu nous donnes le droit de prendre les rennes sur certaines gestion de ton pays (le droit aux dirigeants de l’UE donc, qui je le rappelle ne sont pas élu pas le peuple mais par les hauts politiciens) »
     
    La question est aussi de savoir ce qu’ils veulent dire par « certains pans de leur souveraineté ». C’est encore bien un langage de manipulation, vague, qui laisse la porte ouverte à n’importe quelle loi, n’importe quelle décision,…n’importe quelle action.
     
    Cette proposition, dans son langage opaque, n’est pas si effrayante que ça quand elle est lue rapidement par un citoyen quelconque. Ce dernier ne retiendra à priori que « un donné pour un rendu » et ce « marché » paraitra tout à fait correcte.
     
    Je vois derrière cela quelque chose de beaucoup plus effrayant. Cela saute aux yeux en y réfléchissant :
    Mot d’ordre :  – Endetté un pays
    – Confirmer son endettement tout en l’agravant aux yeux des gens grâce à  MOODY’S
    – L’obliger à demander à L’union Européenne une aide d’urgence
    – Et RÉCUPÉRER les parties qui nous intéressent de sa souveraineté
     
    Delà, quand grand nombre de pays ne seront plus diriger par leur souverain ou leur président car ils auront légué cela à l’élite de l’UE, les pays restants s’entendront dire que vu qu’une partie majoritaire des états se voient à présent diriger « en partie » par l’UE, il serait plus facile que le reste des pays en fasse autant pour une gestion de l’UE plus claire et plus efficace afin d’éviter une nouvelle crise économique !
    Les opportunités pour l’élite du NOM, si une telle situation devait arrivé, deviendraient nombreuses et faciliteraient leur projet d’un ordre mondial. Ceci est pour moi la dernière étape avant l’instauration finale.
     
    La manipulation est diabolique.
    Pour l’instant ceci n’est qu’une phrase « lâchée » lors d’un sommet, mais qui ne sera pas tombée dans l’oreille de certains sourds, qui sont d’ailleurs probablement les investigateur de cette « idée » de solution.
     
    Merci de m’avoir lu.

  • BARJABUL

    Plus d’Europe, peu faire peur d’un point de vue identitaire mais pas sur le thême des finances, car c’est exactement sur ce point que les vautours spéculateurs se déchaines !! Il y trop d’incohérence sur la gestion des différents budgets de l’UE !! D’un état à l’autre, nous n’avons pas les taux d’imposition ni même de TVA ! Nous avons une monnaie commune mais entres états membres c’est la guerre !! L’Allemagne réalise 65 % d’exportation vers des pays zone euros !! Aberrant, il faudrait , comme le recommande l’OCDE, exclure les transactions intra zone euro !! Les déficits des états membres s’en trouveraient d’autant soulagés !! L’exclusion de tel ou tel pays de la zone euro n’est pas envisageable car elle entrainerait, de facto, un défaut de paiement des dettes souveraines de l’ensemble des pays membres !! Le réel problême, actuellement, viens des USA, même un relevement du plafond de la dette ne suffit pas à calmer des états comme la Chine qui possède des bons US à hauteur de 3000 Milliards !! Ils veulent absolument les revendres ou les convertir en Euro bons . Ces pays savent pertinaments que la veritable bombe financière va venir des USA, ils demandes donc ardemment à l’Europe, plus d’Europe !! La Chine achète à tout va des dettes souveraines Portugaise, Grec etc… elle attend en contre parti plus de cohérence économique !! Normal !! Je pense que nos politiques, avec le traité de Lisbonne, ont fait un sale boulot, comme d’habitude !! Nous en payons le prix !! Comme d’habitude !! Mais l’issue n’est pas fatidique !! A Strasbourg et à Kehl (Allemagne) le fédéralisme Franco Allemand est déjà une réalité, et elle est souhaité par toute une population !!

  • voltigeur voltigeur

    Très juste, :cry: et effrayant s’il n’y a pas de résistance,c’est la mort des peuples souverains, on ne saura plus qui gouverne quoi, et on sera obligés d’obéir au Nouvel Ordre Mondial, car la finalité c’est ça!!

    • voltigeur voltigeur

      S’il y avait eu harmonisation d’entrée, au lieu de nous faire un enfant dans le dos, on en serait pas là. Ce n’est une Europe que sur papier, il n’y a qu’à voir comment chacun gère les finances dans les pays de la zone, et comment on est obligés de sauver les banques….C’est un gigantesque merdier tout ça.. Même la monnaie et les impôts ne sont pas alignés, d’où les délocalisations dans les pays de l’est..Nous n’aurons plus d’industries dignes de ce nom si ça continue, quand aux PME/PMI elles sont étranglées de longue, combien de fermeturessss depuis le début de cette crise?….

  • candide

    Pffft ! Quelque soit l’information reçue, nous allons vers l’étranglement total.

  • Antinukciv

    Est-il possible que les démocraties disparaissent ? 

    Est-ce possible sans que les peuples se soulève ?

    • Fred

      @Antinukciv

      Pour ça, il aurait fallu y être !! car ce mot a été détourné.

      La vrai démocratie telle qu’initialement définie stipulait :
      – les décisions sont prises par le peuple, pour le peuple
      – les élus sont tirés au sort et changés régulièrement ; la politique professionnelle n’existe pas

  • Fred

    S’OPPOSER Dites-vous ?

    Les indignés Espagnols se sont réunis à pieds à Madrid et se dirige maintenant vers Bruxelles. Les rangs grossissent tout au long de la route. D’autres mouvements se forment pour converger vers Bruxelles qui est déjà massivement occupée par les indignés du Nord de l’Europe.

  • Nyx

    @Fred
    Les indignés? franchement je leur souhaite bon courage  car la désillusion va être grande. Le mouvement est petit et s ‘essouffle. Il va finir comme beaucoup de révolte enterré au fond des oubliettes.  Honnêtement même un nouveau 68 ne suffirait pas et ils en sont très loin d’arriver au quart du dixième de ce précédent séisme social. 
    Les prémices du mouvement partaient de Tunisie et regardez avec quoi les pauvres ils sont obligés de se débattre. Tous ceux qui se sont battus pour ce « printemps » sont écoeurés, désœuvrés et j’en connais pas mal qui ont baissés les bras.
    Evidemment que beaucoup d ‘entre nous aimerions avoir enfin cette bouffée d ‘oxygène, avoir la sensation que le « peuple » avec sa force de conviction et de révolte change les choses.
    Mais cela fait pas mal de génération que dans nos sociétés nous n’avons plus cette endurance et encore moins ce soucis de l’humanité dans sa globalité. Nous sommes encore soit peu des utopistes mais plus des gens de « terrain ». Nous aspirons mais ne réalisons pas.  
    Lorsqu’à un moment chaque révolutionnaire sera rappelé par le fait qu’il doit travailler ou trouver des sources de revenus pour manger, être a l’abri, soigner ses gosses etc… il quittera petit a petit le mouvement de lutte.  
    Je ne veux pas être sombre mais je ne crois pas en l’être humain pour se sauver de lui même.

  • Docteur X

    L’europe expliquée par Mr Chouard : http://francesudouest.wordpress.com/2011/07/28/video-etienne-chouard-explication-europe-et-nos-problemes/
    J’aime bien comme il explique, on comprend tout de suite qu’on est dans une sacrée merde. Et que tout à été fait pour qu’on ne puisse pas en sortir legalement.

  • WeAreAnimals

    Je parlais de Chypre dans mon précédent commentaire, et il n’a pas fallu une journée pour que l’hypothèse d’une demande d’aide financière aux membres de l’union Européenne se fasse entendre.
    […] Confrontés à cette situation énergétique difficile, certains hauts responsables chypriotes n’hésitent plus à évoquer ouvertement une demande d’aide aux pays membres de la zone euro. Mercredi, l’agence de notation Moody’s a dégradé la note souveraine du pays avec une perspective négative. […]
     
    Le gouvernement chypriote vient de démissionné, il ne reste que le président pour contrer cette demande d’aide. Ce même président qui est mis sur la sellette par ses propres citoyens qui demandent sa démission. Chypre est condamnée elle aussi.
     
    source :
     
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/07/28/chypre-le-gouvernement-presente-sa-demission_1553638_3214.html