« La France sera le prochain pays touché par la crise de la dette »

Pas rassurant les nouvelles….Faites des réserves…

Pour Philippe Dessertine, la France n'aura d'autre choix que d'augmenter les impôts et la TVA pour résorber sa dette publique. © Miguel Medina / AFP

 

L’Europe continue de trembler. Après l’Irlande, le Portugal et la Grèce, c’est au tour de l’Italie, troisième puissance économique de l’Union européenne, d’être touchée de plein fouet par la crise de sa dette publique. Dans une interview au Point.fr, Philippe Dessertine, professeur de finances à l’université Paris X-Nanterre et directeur de l’Institut de haute finance, qui publie en octobre prochain Seul ‘espoir d’un monde nouveau (éditions Anne Carrière), nous explique comment un des piliers de la zone euro a pu être si rapidement contaminé et pourquoi la France doit se préparer à subir le même destin.

Le Point.fr : Comment peut-on expliquer la crise qui touche actuellement l’Italie ?

Philippe Dessertine : Nous assistons à une contamination plus rapide que prévu des crises grecque et portugaise. On a tort d’omettre que la Grèce est une pièce non négligeable du puzzle de la zone euro. D’autre part, il ne faut pas oublier que l’Italie possède déjà un taux d’endettement conséquent, avec 120 % de son PIB, ainsi qu’un déficit annuel de 4,5 %. À ce titre, elle est légèrement en avance sur nous.

La France pourrait-elle être également touchée par la crise ?

Nous nous dirigeons vers l’austérité générale en Europe. En ce qui concerne la France, elle est le prochain pays sur la liste. La question n’est donc pas de savoir si nous serons touchés, mais plutôt quand. Il faut savoir que la France possède une dette publique importante, avec 85 % de son PIB, ainsi qu’un déficit annuel de 7 %. En d’autres termes, la situation de la France est meilleure qu’en Italie, mais empire beaucoup plus vite. D’où la simple question : pourrons-nous nous permettre de ne rien décider avant la fin 2011.

Quelles sont les solutions ?

L’Italie a récemment mis en place un plan rapide d’austérité, qui a partiellement enrayé la baisse, et apporté certaines garanties aux investisseurs. Mais il ne faut pas se leurrer. Il ne s’agit en réalité que d’une rustine qui sert uniquement à stopper l’hémorragie pendant trois jours. Pour résorber la dette, il faudrait que les membres de l’Union européenne mettent en place un véritable plan de sauvetage en accordant des prêts massifs à la Banque centrale européenne ou le Fonds de stabilité européen. Or, ces deux organes sont déjà chargés de résorber les lourdes dettes grecque et portugaise, sans compter que cette échéance demeure trop lointaine par rapport à la vitesse de la contagion de la crise.

Comment cette austérité se traduira-t-elle dans notre quotidien ?

Pour absorber cent milliards d’euros, le gouvernement français n’aura d’autre choix que d’augmenter les impôts et la TVA, comme c’est déjà le cas en Grèce, en Irlande, au Royaume-Uni ou en Espagne. Or, le plus difficile à accepter pour le contribuable reste que ces prélèvements ne financeront pas le service public, mais le remboursement de la dette, et qu’il n’en verra donc pas la couleur. Face à ces sommes énormes, la mesure actuelle de ne pas remplacer les fonctionnaires à la retraite ne pèse pas lourd.

L’euro est-il menacé ?

L’euro est clairement menacé si la Banque centrale européenne s’écroule. Cela représente à la fois le risque d’effondrement du commerce international ainsi que d’une profonde crise géopolitique, qui peut aboutir à une guerre mondiale. C’est ce qui arrive lorsque les États sont confrontés à une impossibilité d’échanger leurs marchandises, que seule une monnaie internationale saine permet.

Cette crise de la dette européenne est-elle plus forte que la crise des subprimes ?

Nous sommes toujours dans la même crise. En 2009, il s’agissait aussi d’une crise de la dette, mais privée, qui touchait des banques et provoquait leur faillite. On a espéré s’en sortir avec la croissance, mais celle-ci n’est pas au rendez-vous. Aujourd’hui, ce sont les États qui font faillite. Cette dette folle traduit simplement le fait que l’Occident vit au-dessus de ses moyens.

Armin Arefi pour le point

11 commentaires

  • SuperBird

    La Récession et les restrictions drastiques vont être là bien avant les élections de 2012, et Sarko 1er ne pourra pas tenter de dire qu’il n’y est pour rien ,
    5 points de plus de TVA,  hausse des prix de la nourriture de l’énergie ect … et gel ou même baisse des salaires pour ceux qui en ont encore + instauration de la sécurité sociale privée, + licenciements massifs suite à récession économique et chute de la consommation .
    Nous allons tout droit vers une révolte populaire qui sera d’autant plus rapide que le système bancaire lui même sera très rapidement mis en faillite suite aux crises financières majeures des états européens.
    Les banques sont même capables de tirer le rideau et de ne plus donner que 50 euros par personne et par semaine , voir plus rien du tout ,
    et tout l’argent des comptes de particuliers sera évaporé et indisponible, car n’oublions pas que les banques elles mêmes n’ont pas assez d’actif pour rembourser leurs clients, et que la grosse partie du capital bancaire est placé , souvent sur des investissements véreux de surcroit. .
    La Faillite de la France si elle a lieu risque d’être très rapide , sauf que les médias muselé&s et le gouvernement n’avertira pas la population tout de suite , afin de ne pas provoquer de vent de panique populaire.
    Mais lorsque la nouvelle sera officielle , il sera déjà trop tard et depuis plusieurs semaines.
    Je souhaite de tout mon cœur que nous  ne connaissions pas le même destin qu’a connu l’Argentine au début des années 2000, sinon ça sera l’Enfer au sens propre
    et à coté de ça, la crise de 1929 aux USA n’aura été que des clopinettes.

  • Mais de toute manière, il n’y a aucune surprise là dedans!!! Nous ne vivons pas au pays des bisounours qui miraculeusement va échapper à la crise systémique générale, quoiqu’en disent certains! Ce qui est fantastique, c’est que certains débarquent, comme si cela venait d’arriver alors que cela fait déjà plusieurs années que les prévisions sont faites et qu’elles se réalisent et se concrétisent, mais n’oublions pas que d’autres ne voient toujours rien, ils vivent au jour le jour entre le pmu, le foot, le petit travail et les envies de vacances. La chute n’en sera que plus dure!!!

  • Claude d'Argol

    Bonsoir les éveillés,

    bien d’accord avec toi benji, certains ne verront jamais rien car leur monde ne va pas plus loin que le pmu le loto ou les journaux à sensations!
    que la france soit la prochaine qui aurait pu en douter, nos ministres ne font que nous raconter des conneries, à la fin on se doutait bien que ça sentait le cramé quelquepart!  » le pire de la crise est passé! » mon oeil nous sommes dedans jusqu’au cou!
    heureusement que lagarde s’est barrée au FMI :P avec elle ils n’ont pas fini d’en entendre des conneries !
    ça va être chaud tres bientôt!comme le réveil va être tres douloureux pour tous ceux qui font encore confiance dans nos apprentis sorciers qui veulent nous endormir !

    claude :roll:

  • merci

    Donc en gros a la rentrée sa va pété …
    si je comprend bien donc encore une fois sa va être hard ds le sens si je resume tt
    la baguette de pain and co va couté plus vu que la monaie sera morte?
    comme l’epoque des pays de l’est un chiffre enorme pour du pain??
    1euros sa va passer a 100 euros  vu que l’euro sera mort?
    les payes suffiront plus pour l’essence  credits abonements and co?
    du genre 1500euros sera le 150 d’aujourd’hui?

  • Docteur X

    Sarko fait parti de la bande de mafieu qui souhaite une gouvernance européenne sans plus aucun état pour mettre des batons dans leur roues.

    Il nous impose la rigueur depuis qu’il est au pouvoir et d’un autre coté il fait des cadeaux (fiscaux, commerciaux, pubs, …) à ceux qui ont du fric à ne plus savoir qu’en faire.
    Il est un des meneurs de cette vaste arnaque qui vise à se débarasser de la classe moyenne. 

    Il veux en faire des pauvres qui vont le supplier pour pouvoir garder leur boulot de marde. Et pourtant cette classe moyenne risque de l’élire encore une fois parce qu’il leur fait croire qu’ils vont pouvoir accéder au rang au dessus. Mais plus dure sera la chute.

    Tiens, une petite affaire (dénichée par médiapart) et qui tape certainement la où ça fait mal car l’article source (lepost.fr)de cette info à déjé été supprimé :  http://money.unblog.fr/2011/07/14/takieddine-ami-fortune-de-la-sarkozie/

    • voltigeur voltigeur

      Nous sommes des dizaines de sites alternatifs à lancer les alarmes…alors ?? on est au pied du mur!! qu’est ce qu’on fait?? jeter la pierre au monarque auto-proclamé ne sert à rien, on l’a vu arriver gros comme la pyramide de Chéops! on a laisser faire…

      Le seul moyen ce serait la désobéïssance civique, aider par notre volonté, le pays à couler volontairement, pour lui permettre de redémarrer sur des bases plus saines….QUI va accepter ça? on ne paye plus rien, on boycotte tout, on prend notre destin en main…… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: j’adore l’idée mais….faut pas rêver, il y aura ceux qui vont se faire casser la gueule, pour que certains autres profitent de la situation….Comme nous voyons à court terme…le résultat sera xx% de vote pour le minus en 2012!! et oui!! il y en a qui y croient! j’en connais :mrgreen: :mrgreen:

      • Docteur X

        J’en connais aussi.
        De toute façon le pays va couler. Donc autant le faire nous même, avec les moyens qui sont en notre pouvoir.

        En tout cas ne pas se résigner. 

        Et continuer a informer… comme vous le faites.

  • shalk

    Je ne sais pas si il va être réélu, notre empereur de la Veme république… Si tout tombe aussi vite, il n’y aura plus personne à élire ^^ limite il n’y aura même plus de république.
    Mais je crois plus au scénario le plus pourri pour nous et le plus arrangeant pour les politiques: tout faire tenir jusqu’à la prochaine élection…
    Quoi que, vu le merdier que ça va être, et ils sont certainement au courant, les candidats vont peu-être s’arranger pour perdre au second tour, et laisser la tambouille au vainqueur.
    Ou pas.
    J’en connait une qui devra enlever une ligne à son programme « sortir la France de l’Europe ». Si ça se trouve il n’y aura plus d’Europe d’ici là. 

    A mois qu’Octobre 2011 nous réserve une surprise « planétaire » ^^