Natacha Polony : Police de la pensée, journalistes en laisse ?…

Thinkerview

2 commentaires

  • GROS

    C’est sa faute, aussi : elle n’avait qu’à bien penser !

  • Isil Isil

    Elle se situe dans la niche pour lecteurs qui doutent, mais ont peur d’être complotistes. Faut rester du bon coté, intégré, rebelle du samedi soir.
    Elle dénonce les journalistes invités au bilderberg, mais pas l’action du bilderberg;
    Pas vraiment une journaliste engagée.
    Elle loue l’histoire, mais passe directement de la Rome antique aux lumières, se revendiquant elle-même d’inspiration janséniste.
    Quid du moyen-âge, qui est la plus grosse partie de notre histoire, et qui a structuré la société française pendant 1300 ans? N’y a-elle rien trouvé qui ressemble à la liberté d’expression ?