La mauvaise foi absolue des musulmans décrite par Kamel Daoud…

Souhaitons qu’il y ait de plus en plus de musulmans lucides comme Kamel Daoud.

Kamel Daoud est un écrivain et chroniqueur algérien.

Dans les pays où ils sont minoritaires, les musulmans sont obsédés par les droits des minorités. Dans les pays où ils sont majoritaires, les minorités n’ont plus aucun droit.

Img/Wikipédia

Résumons pour les esprits faibles : Insultes à L’islam est puni par la loi. Si un Occidental le fait, au mieux, il est emprisonné, au pire, il est décapité.

Mais insultes à la chrétienté et à la judaïté ou au bouddhisme ou l’animisme, c’est courant, Hallal, cela se fait chaque vendredi, dans les mosquées, les livres les médias et les cafés.

Interdire un minaret en Europe est signe d’islamophobie. Mais interdire la construction d’une église ou d’une synagogue ou d’un temple n’est pas un délit ni du racisme. On peut même les brûler ou les détruire ou empêcher leur restauration comme l’ont fait les conquérants.

Evoquer les origines par la peau, l’accent, le mouton de l’Aïd c’est du racisme. C’est puni par la loi, et est signe de décadence, d’intolérance et de rejet de l’Autre. De fascisme.

Mais traiter les Subsahariens comme des maladies de peau, les accuser de pédophilie dans les journaux algériens genre Echourouk, les accuser de délinquance et de vols, c’est de la routine, du » normal « , c’est évident, c’est » vrai « .

Un Algérien ou un » arabe » ou un musulman a le droit de porter le voile en Europe, le Kamis, la barbe.

Mais un chrétien ou un bouddhiste n’osera jamais porter la soutane dans nos villages, dans nos quartiers populaires, dans nos espaces. Il sera lynché ou accusé de prosélytisme. Arrêté par la police, présenté et incarcéré. Puis expulsé. Et s’il est algérien, il sera formaté, sermonné par le juge ou mis en prison.
Fêter noël c’est haram, interdit, signe de colonisé et d’assimilé quand c’est fêté chez nous. Mais fêter l’Aïd chez Eux, chez le reste de l’humanité, égorger les moutons est un droit d’être libre et de célébrer ses calendriers dans le cadre de la démocratie.
Dénoncer l’islamophobie est à encourager, c’est légitime et cela est de bonne guerre. Mais écrire ce qui précède est signe que vous êtes pro-occidental, pro-juif, contre l’Islam, Allah, la Palestine et la nation. Et que vous voulez la bénédiction des Ennassara, des juifs ou des prix et des distinctions.

Attendre un mois pour un visa est la preuve de l’Occident qui se referme, qui interdit la libre circulation. Mais attendre trois mois pour un visa vers l’Algérie est une chose admissible et qu’on n’a pas à dénoncer.

Se voir interdire de porter la burqua ou le voile est signe d’intolérance et de dérive chez le reste de l’humanité, mais il est naturel donc de se voir interdire un prénom occidental, une croix ostentatoire à l’entrée d’une mairie ou une calotte chez nous. Et ne parlons pas de la Kippa.

Et la liste est longue. Un certain ethnocentrisme a habitué les cafés maures et les élites de notre planète d’Allah à la commodité du point aveugle. Il est facile, confortable, plaisant d’accuser l’Occident et le reste de l’humanité de nos défauts, maladies et névroses et on s’accommode de ne pas les dénoncer chez nous. Nous demandons à partager le statut de l’humanité mais nous refusons de l’admettre comme valeur universelle chez soi.

Nous voulons que le reste de l’humanité accepte nos différences mais nous n’acceptons pas celles des autres peuples et autres croyances.

D’ailleurs écrire ce qui précède est gênant pour certains. Parce que c’est faire le jeu des extrêmes droites en Occident et c’est être naïf. L’excuse est une excuse pour le silence complice des crimes des siens. Alors on ne parle pas. On ne dénonce pas une injustice chez soi pour ne pas aider l’injustice ailleurs. Et c’est un faux calcul et une immoralité.

Pourquoi en parler maintenant ? Parce qu’il est devenu lassant de lire certains écrits dans nos journaux, entendre certains avis, suivre certains débats et parce que c’est immoral de ne pas dénoncer et parce que c’est lassant cette hypocrisie et cette complicité. Et parce que c’est plus utile à dénoncer que de parler de l’Invalide des Invalides.

Kamel Daoud vu sur Suavelos

Voir:
Portrait – William James Sidis : un des hommes les plus intelligents que le monde ait connu. Génie d’une précocité impressionnante. A l’âge où le commun des mortels joue à la Game Boy, lui était déjà professeur !

Remplacement ethnique et religieux – le cas dramatique de l’islam aux Pays-Bas. Ils déboulent comme une tornade et laissent tout sans dessus dessous

Livres à lire – Essai sur l’inégalité des races humaines, du comte Arthur de Gobineau. Oui, c’est explosif.

81 commentaires

  • jplchrm

    Nous vivons dans un monde hypocrite où le « deux poids deux mesures » devient la règle pour à peu près tout, y compris pour la justice, ce qui est plus ennuyeux.

    • laspirateur

      Dans les pays où ils sont minoritaires, les MUSULMANS sont obsédés par les droits des minorités. Dans les pays où ils sont majoritaires, les minorités n’ont plus aucun droit.

      Dans les pays où ils sont minoritaires, les JUIFS sont obsédés par les droits des minorités. Dans les pays où ils sont majoritaires, les minorités n’ont plus aucun droit.

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Simsi

    Je pense que le petit bonhomme peut enlever les mots jude a ïsme et jou if de son texte car il faut aussi être de mauvaise foi pour écrire qu’on peut dire ce qu’on veut sur ces deux sujets précis.

    Les seuls qu’on peut ‘allègrement’ insulter sont les chrétiens parce que seul les chrétiens acceptent qu’on le fasse.

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    La mauvaise foi dénoncée par Kamel Daoud s’applique à toutes les religions. Chaque croyant prêche sans concession pour sa paroisse, et l’endoctrinement fait que « l’autre », celui qui ne se courbe pas devant le bon bouquin, devient de facto le mécréant à fustiger ou à abattre, selon le degré de lavage de cerveau. Nous en avons un bel exemple ici-même.

    Cela dit, ma conclusion sur le sujet sera toujours la même : A l’instar des gouvernements, les religions n’ont comme utilité que de diviser les peuples pour en garder le contrôle. Elles manipulent les âmes en promettant un hypothétique salut aux adeptes en manque de lucidité …

    M.G.

    • Simsi

      peut-être mais en attendant y’a ceux qui sont et ceux qui viennent et ceux qui viennent doivent respecter les habitudes de ceux qui sont.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Oui, mais ne mêlons pas respect et religions puisque ces dernières ne prônent pas le respect de l’autre sans concession, de celui qui ne rentre pas dans le dogme. Elle l’ont d’ailleurs maintes fois prouvé dans l’histoire et encore aujourd’hui. Le véritable respect c’est accorder à son prochain toute sa liberté, dans la mesure où celle-ci n’empiète pas sur la notre, quel qu’en soit le lieu ou les circonstances. Autant dire que de nos jours le respect n’est plus qu’une notion en voie de disparition …

        M.G.

      • Simsi

        Je penses que tu ne connais pas toutes les religions et, comme toute personne allergique, tu fais une réaction épidermique à tout ce qui t’échappe.

        Sorry mais les démagogues, comme tu sembles en faire partie, qui prônent l’absence totale de foi et la haine de toutes les religions et croyances sans exception vont se ramasser un sacré bordel sur la tête, Quand tout le monde croira à son propre petit bidule personnel … ce ne sera pas 4 grandes religions qui s’affronteront mais des milliards d’idéologies différentes.

        Faut prendre un peu de recule, pas sortir de la planète. Y’a certainement un juste milieu à trouver.

      • Grand marabout Grand marabout

        @MG
        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
        une notion en voie de disparition … et surtout d’ignorance

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Cher Simsi, je n’ai pas besoin de connaître toutes les religions, mais simplement leur raison d’être. D’autre part, tu confonds beaucoup de choses, avec une tendance à classifier et juger hâtivement tes interlocuteurs. Je n’ai jamais prôné l’absence totale de foi, je fais largement le distinguo entre laisser son esprit se faire submerger par un dicta religieux et croire. Nul besoin de religion pour avoir la foi. Beaucoup amalgament croyance et religion, alors que cette dernière n’est qu’un outil qui permet de façonner un certain type de croyance.

        De plus, si je dénonce effectivement l’imposture des religions, je ne ressens aucune forme de haine envers les gens qui les pratiquent, je suis simplement atterré, et parfois agacé, par leur manque de lucidité au XXIème siècle. Nous ne sommes plus au moyen-age, notre intellect à semble-t-il évolué depuis lors. Ce serait donc peut-être aux fidèles aveuglés par les « beaux discours » de prendre un peu de recul et un peu d’indépendance par la même occasion …

        M.G.

    • ROSSEL

      @ mouton grain
      Je vous trouve d’une extraordinaire mauvaise foi. Votre façon de botter en touche en faisant semblant de croire que tout vaut tout est certes confortable et donne une fausse impression d’être un affranchi à qui on ne la fait pas mais dénote surtout une lâcheté intellectuelle sidérante. En refusant la réalité vous êtes dans la ligne officielle. Pour ma part je précise être parfaitement agnostique. Ce qui ne m’empêche pas de faire la part des choses et d’être conscient d’où vient le danger. En persistant dans le déni, vous êtes dans la droite ligne de ceux qui se réjouissaient des accords de Munich en 1938. A l’inverse de la majorité de nos concitoyens, M. Kamel Daoud est doté d’une fantastique paire de couilles. Ce qu’il écrit l’expose à la mort. Vomir sur le christianisme est au contraire un sport sans le moindre risque auxquels s’adonnent ceux qui aiment tirer sur les ambulances.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Bravo ROSSEL, tu as tout compris. Maintenant essaies de relire cet échange depuis le début, parfois une seconde lecture permet d’éclaircir les choses et de mieux comprendre ce qui est exprimé …

        Edit: finalement je préfère échanger avec Panurgie, dans la famille des trolls c’est encore lui le plus apte à rester cohérent avec le sujet du débat !
        M.G.

      • engel

        Peut-être mouton-grain… et même sûrement.

        Mais à la lecture de ton premier post, j’ai eu exactement la même réaction que Rossel.

        Il y a quand même une différence:
        Entre un croyant qui se la ferme et en prend plein la gueule.
        Et un autre, qui l’ouvre et qui te bourre la gueule!
        On peut se dire athée et contre la « bêtise du croyant du XXI° siècle », cela ne saurait excuser cette dangereuse non différenciation.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Visiblement mon premier post n’a pas été compris. J’ai simplement rebondi sur l’expression « mauvaise foi » pour mettre une petite couche de dénonciation sur les religions en général et non sur les propos de K.Douad.

        La réalité du terrain qu’il dénonce est une chose que je ne conteste pas, je sais faire la part des choses, merci ROSSEL. La religion est à mon sens tout autre-chose, même si elle sert bien souvent de prétexte pour justifier les faits dénoncés, et c’est justement sur les religions que portait mes propos.

        Aussi, quand je disais : « Nous en avons un bel exemple ici-même », je parlais bien sûr d’un certain DP qui sévit sur le blog.

        What else ?

        M.G.

      • ROSSEL

        @ engel
        Salut engel
        Je pense qu’il aurait été plus juste d’écrire :
        « Entre un croyant qui la ferme et en prend plein la gueule
        Et un autre qui devient violent à la moindre remarque. »

      • Graine de piaf Graine de piaf

        @ Mouton Grain je comprends le fond de ta pensée que tu as d’ailleurs très bien exprimée.
        Foi et religion – quelle qu’elle soit – ne font plus bon ménage maintenant. Temps et mentalités ont évolué, les religions sont restées statiques.

        On peut parfaitement être croyant sans être religieux. Les religions auraient dû conduire à la spiritualité, or elles ont fait exactement le contraire, quelques prêtres, moines, ermites – je parle surtout de ce que je connais c’est-à-dire de la chrétienté – ont compris sont allés et vont encore dans ce sens, ce sont des êtres exceptionnels qui ont une ouverture d’esprit incroyable et une Foi, avec une majuscule, profonde.

        De même certains athées ont une foi que beaucoup de pratiquants de religion peuvent leur envier…

        Au début les religions ont été bonnes car elles ont appris aux hommes qu’il y avait autre chose que la vie terrestre et matérielle, elles les ont incités à s’élever, à se spiritualiser, puis aussi à vivre ensemble et à considérer l’autre comme un frère, elles ont créé la morale montré ce qu’l était possible de faire et ce qui n’était pas bon. Mais très vite elles ont complètement disjoncté, oublié leur mission et ont surtout essayé, et réussi en partie, à imposer leurs dogmes et leurs diktats, bref de spirituelles elles sont devenues humaines, tristement humaines.

        Au fond, ce ne sont pas les religions qui ne sont pas bonnes, mais ceux qui s’en sont servi et cela continue.

        Les Textes ont été d’abord mal traduits par faute de compréhension spirituelle des traducteurs, et aussi par ignorance des langues, puis trafiqués selon ce qu’on voulait leur faire dire…

        Actuellement, il n’y a aucun rapport entre la Bible telle qu’on peut la lire et les textes d’origine, sans compter les emprunts fait ici ou là, idem pour les Evangiles, le Coran, c’est même ahurissant.

        je crois que si Jésus, Mahomet, les Prophètes de tous bords, revenaient, ils seraient tout de suite arrêtés, jugés et pour certains exécutés !
        Alors il faut raison garder, voir ce qui a été bon et profitable, et ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. La Foi est une affaire personnelle et individuelle. Je n’aime pas le prosélytisme quel qu’il soit et dans n’importe quel domaine.

      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

        A Graine de Piaf,
        « Actuellement, il n’y a aucun rapport entre la Bible telle qu’on peut la lire et les textes d’origine, »

        Vous affirmez des choses qu’il va falloir prouver ; Allez ! Au boulot !

      • donarmando

        N’hésites pas à nous montrer les tables de Loi écrites par moise … Ils sont où les blocs de pierre gravées ??

      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

        A Donarmando,
        Il est où votre arrière grand père ? N’hésitez pas à nous le montrer.

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        l’abbé serais tu en train de demander de profaner une sépulture … mais surtout explique nous le rapport entre une légende et l’arrière grand père de Dornando tu pourrais inspirer Dan Brown https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

        On se souvient qu’Obélix ne voyait pas de rapport entre un sanglier et de la cochonnerie et ça nous a bien fait rigoler.

    • ROSSEL

      « Edit: finalement je préfère échanger avec Panurgie, dans la famille des trolls c’est encore lui le plus apte à rester cohérent avec le sujet du débat ! »
      Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage.

      • ROSSEL

        Le fond de la pensée de mouton grain est certainement hautement intéressant, cependant il me semble que le sujet évoqué concerne le manque de réciprocité entre ce qu’acceptent les chrétiens et l’intolérance manifeste des musulmans. Je vois dans le fil de cette conversation une volonté de noyer le poisson. Les raisonnements tortueux et la volonté de prendre ses désirs pour des réalités ne peuvent convaincre que les autruches. Mahomet était un guerrier qui a imposé sa religion par le fer et le feu. Jésus n’a jamais utilisé ni préconisé la coercition pour convertir. L’Islam est une religion violente à la base. Les islamistes sont de bons musulmans qui se basent sur la vie de leur prophète. Les croisés étaient en contradiction avec le message du christ.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Non, je ne tente pas de noyer le poisson, je remonte simplement aux sources des problèmes dénoncés par K.Daoud, c’est à dire les religions. Je me rend compte en te lisant que nous ne sommes pas du tout sur le même palier puisque tu en es encore à réciter bêtement des inculcations basiques, alors que je persiste à dire que les textes et discours religieux ne sont que manipulation …

        M.G.

    • ROSSEL

      Vous ne faites que vous enfoncer un peu plus. Expliquez-moi donc en quoi mes arguments sont des inculcations basiques ? Vous ne remontez en aucune façon aux sources des problèmes évoqués par l’auteur qui expose de façon claire et honnête l’intolérance profonde qui sévit dans les pays musulmans en comparaison des libertés religieuses dont jouissent les adorateurs du coran en pays chrétien et même en Israël (aïe ! ouille ! non je ne suis pas sioniste !).

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        ROSSEL, il n’est quand-même pas sorcier de comprendre que cette intolérance dont tu parles, même si effectivement elle est exacerbée dans certains pays musulmans, voire en propagation inquiétante aujourd’hui, est intrinsèque à toute religion. Bien sûr, elle ne s’exprime pas de la même manière selon les lieux et au fil de l’histoire, mais elle est omniprésente, assise sur les religions. Enlève une seconde la religion et toutes les dérives que dénonce K.Daoud s’écroulent instantanément puisqu’elle ne trouvent plus de support sur lequel s’appuyer pour se justifier.

        PS : Concernant tes arguments que je qualifiais d’« inculcations basiques », c’est simple, je te retourne la question : d’où les tiens-tu ces fameux arguments, si ce n’est des dires issus d’un enseignement quelconque et que tu répètes, convaincu, mais sans pouvoir en vérifier la véracité …

        M.G.

    • ROSSEL

      « Intolérance exacerbée dans certains pays musulmans. » Oh le bel euphémisme !
      Cette intolérance était peut-être une réalité dans l’église de jadis, elle ne correspondait pas au message christique. Nous sommes en 2017 et le danger actuel vient de l’Islam dont les adeptes par leur intransigeance et leur radicalisation croissante ne font que se conformer aux préceptes du Coran.

      « d’où les tiens-tu ces fameux arguments, si ce n’est des dires issus d’un enseignement quelconque et que tu répètes, convaincu, mais sans pouvoir en vérifier la véracité »
      Pouvez-vous préciser de quels arguments il est question ?

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Quels arguments ?? Faut suivre mon ami !!
        Les tiens bien sûr, donnés par tes soins à 18h31, ceux pour lesquels tu t’inquiètes dans ton post de 19h25 et dont tu ne te rappelles plus à 23h23 http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        Quant à l’intolérance qui sévit dans les pays musulmans, je te rappelle que ce sont TES PROPRES MOTS que je reprends en appuyant tes dires !!!

        Il est vraiment temps d’aller compter les moutons …

        Bonne Nuit

    • ROSSEL

      C’est le mot « certains » qui est amusant. Pour le reste votre dérobade se passe de commentaires.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Mon seul regret dans cet échange ROSSEL, c’est d’avoir perdu mon temps avec quelqu’un qui répond trop souvent sur la forme sans prendre le temps d’analyser l’expression de son interlocuteur pour lui répondre précisément sur le fond. Un dialogue avec DP aurait été du même acabit …

      M.G.

  • ROSSEL

    Quand ils ont réclamé…

    Quand ils ont réclamé des menus sans porc à la cantine, je n’ai rien dit : ce n’était qu’une préférence alimentaire.
    Quand ils ont réclamé le port du voile pour les femmes, je n’ai rien dit : ce n’était qu’un choix vestimentaire.
    Quand ils ont réclamé le port du burkini à la plage, je n’ai rien dit : ce n’était qu’un souci de décence.
    Quand ils ont réclamé la construction de nombreuses mosquées, je n’ai rien dit : ce n’était que des lieux de culte, comme il y en avait aussi pour nous.
    Quand ils ont réclamé que ces mosquées soient surmontées de minarets, je n’ai rien dit : ce n’était qu’un problème architectural.
    Quand ils ont réclamé des pauses pour la prière pendant la journée de travail, je n’ai rien dit : ce n’était que pour être plus efficaces ensuite.
    Quand ils ont réclamé des jours fériés liés à leurs fêtes religieuses, je n’ai rien dit : ce n’était que l’équivalent de nos jours fériés de culture catholique.
    Quand ils ont réclamé le financement du pèlerinage à La Mecque par les comités d’entreprise, je n’ai rien dit : mon entreprise n’était pas concernée.
    Quand ils ont réclamé l’appel du muezzin cinq fois par jour, je n’ai rien dit : en gardant mes fenêtres fermées, je ne l’entendais presque pas.
    Quand ils ont réclamé le statut de langue officielle pour l’arabe, je n’ai rien dit : le français restait aussi langue officielle.
    Quand ils ont réclamé la révision des manuels scolaires pour les rendre conformes au Coran, je n’ai rien dit : de toute façon, les élèves n’apprennent plus rien à l’école.
    Quand ils ont instauré la charia en France, je n’ai rien dit : en démocratie, l’avis de la majorité prévaut sur celui de la minorité.
    Quand ils ont exigé que je me convertisse à mon tour, je n’ai rien pu dire : il n’y avait plus que des musulmans autour de moi.

    (Texte circulant sur les messageries)

    Le Coran
    Le Nain nous a écrit :
    C’est calqué sur l’aphorisme du pasteur Niemöller : « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »

    • Graine de piaf Graine de piaf

      @ Rossel : mais à qui la faute ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • ROSSEL

        @ Graine de Piaf
        Ni à vous (je suppose) ni à moi. Les relations entre le monde musulman et l’Europe sont un perpétuel mouvement de balancier pour l’hégémonie. Les occidentaux vivant dans une civilisation décadente et dans laquelle la haine de soi savamment entretenue est considérée comme une vertu humaniste ont perdu toute conscience historique. Le monde musulman en revanche est animé d’une rancune tenace et voit le moment de sa revanche. Ils sont forts de nos faiblesses. Ajoutez à cela l’instrumentalisation de l’Islam à des fins politiques (CIA, cercles mondialistes à vocation universaliste et capitaliste …) pour nuire à l’adversaire. Cette stratégie trouve aujourd’hui ses limites et la marionnette échappe de plus en plus à son manipulateur.

  • nico81

    Bonjour a tous,
    Je suis bien d accord avec vous tous ,
    les religions ne sont que des outils qui permettent de mieux connaitre Dieu .
    Encore faut il bien utiliser l outil …
    Amma :  » Ma religion est l Amour  »
    Guy Gilbert :  » Ma religion c est l Amour  »
    Ma Ananda Moyi ;  » Je suis de toutes les religions et d aucune religion . »
    Le Christ qui est venu montrer le chemin la vérité et la vie : « Aimez vous les uns les autres … »
    La Franc Maconnerie a pour en tete de courrier : »A la Gloire du Grand Architecte de l Univers . »
    Dieu c est la Vie , l Amour , cela était avant toutes les religions que les hommes ont créées.
    Qu est ce qui fait tourner les electrons d un atome autour du noyau , la meme force qui fait tourner les planetes autour du soleil.
    Albert Einstein ; » Quiconque est sérieusement impliqué dans la science devient convaincu qu’un esprit se manifeste dans les lois de l’univers – un esprit infiniment supérieur à celui de l’homme, et devant lequel, nous avec nos pauvres pouvoirs, devons nous sentir humbles. »
    ou bien « Ma religion consiste en une humble admiration envers l’esprit supérieur et sans limite qui se révèle dans les plus minces détails que nous puissions percevoir avec nos esprits faibles et fragiles. Cette profonde conviction sentimentale de la présence d’une raison supérieure se révélant dans l’univers, voilà mon idée de Dieu. »
    en bref nous n avons qu a ouvrir les yeux pour voir Dieu tous les jours .
    Bien a vous .

    • ROSSEL

      « Dieu c’est ce que nous apprendrons éternellement à connaître.
      C’est par conséquent ce que nous ne saurons jamais. »
      Eliphas Lévy

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Je suis bien d accord avec vous tous ,
      les religions ne sont que des outils qui permettent de mieux connaitre Dieu

      Perso, je n’ai pas dit ça. Au contraire, je dit que les religions sont des outils pour manipuler l’Homme, et peut-être même pour l’éloigner de la source. En tout cas, certainement pas pour l’éveiller.

      Sinon, merci d’avoir rappelé que les religions ont été crées par l’Homme, et de fait qu’il ne faut pas en attendre quelque chose de foncièrement bon. Je me permets de le répéter : ne pas confondre religions et croyances …

      M.G.

      • blackh

        L’homme a créé dieu, l’inverse reste à prouver. SG

      • Balou

        Pour compléter j’ajouterai que le vrai religieux n’a besoin d’aucune religion :

        « L’HOMME religieux ne cherche pas Dieu. L’homme religieux se sent concerné par la transformation de la société, c’est-à-dire de lui-même. L’homme religieux n’est pas celui qui observe d’innombrables rituels, qui se plie aux traditions, qui vit une culture morte, dépassée, qui explique sempiternellement la Gîtâ ou la Bible, qui psalmodie interminablement, ou qui mène la vie de sannyasi — cet homme-là n’est pas religieux, il fuit la réalité des faits. L’homme religieux s’implique totalement, complètement, dans une démarche de compréhension de la société, qui n’est autre que lui-même. Il n’est pas distinct de la société. Susciter en lui-même une complète et totale mutation signifie pour lui la cessation complète de toute avidité, de toute envie, de toute ambition; il n’est plus dépendant des conditions alentour, bien qu’il soit le produit de tout ce qui l’environne — de la nourriture qu’il consomme, des livres qu’il lit, des cinémas qu’il fréquente, des dogmes religieux, des croyances, des rituels, et tout ce genre d’affaires — il n’est plus dépendant de cet environnement. L’homme religieux est responsable, il doit par conséquent se comprendre lui-même, lui qui est le produit d’une société qu’il a lui-même engendrée. Donc, dans sa quête de réalité, c’est ici même qu’il doit commencer, et pas dans un temple, et pas par une image — qu’elle ait été ciselée par la main ou l’esprit. Sinon, comment pourrait-il rencontrer l’inédit total, un nouvel état ? »
        http://fr.krishnamurti.wikia.com/wiki/Krishnamurti_-_Le_livre_de_la_m%C3%A9ditation_et_de_la_vie_:_La_religion

  • logic

    la croyance, c’est tout ce qu’il reste pour ceux qui n’ont pas le courage de « savoir »

  • fin2cycle

    salut
    cet algérien révèle clairement la mentalité de beaucoup de musulmans
    faisons chez les autres ce que l on n aimerait pas (interdiction) qu ils fassent chez nous !
    autorisons nous de faire chez les autres ce qu’on leur interdira de faire chez nous !

    je me dis peut etre que cette mentalitè est liè au fait que la terre sacree des musulmans: la mecque, medine etc.. est interdite aux non musulmans .
    ainsi tout pays musulman devient lui aussi comme un « territoire sacree » comme la mecque .
    en gros en terre d islam l autre ne fais pas ce que qu il veut et il se soumet a nos lois mais nous faisons que nous voulons en terre  » mecreante  » .

    sinon ma vision en generale des religions :
    c’est de la fausse spiritualité ou un semblant de spiritualité manipulée et falsifiée dans le but
    d’ asservir et d enfermer les esprits .
    la spiritualité c’est l accès a L’ ESPRIT et l’accès a L ESPRIT c’est la liberté véritable .
    mais je me dis aussi qu elles ont servis a une grande partie de l humanité dans le temps a avoir encore une connexion lointaine avec le divin ,avec L’ ESPRIT .
    un écho très ,très lointain et dénaturé avec les sphères divines, mais un écho quand même de L ESPRIT .
    je sais plus qui disait que les brebis et les agneaux c’etait le troupeau des des bergers religieux
    et les moutons c’est le troupeau des bergers politiques et financiers .

  • ROSSEL

    Ce fil de discussion a été pourri dés le départ. Plus par tabou idéologique que par réelle volonté malfaisante. Le cas est en tous cas significatif des blocages intellectuels suscités par des textes bousculant les grilles de lectures de personnes parfois bien intentionnées. Le sujet était pourtant on ne peut plus clair : la mise en lumière de l’intolérance des musulmans en comparaison des largesses dont ils bénéficient en terre infidèle. Immédiatement le débat a été dévié vers le bien-fondé ou pas du fait religieux. S’en est suivi un dialogue de sourds pendant lequel les intervenants ne parlaient pas du même sujet. Anastasie n’a plus à intervenir : les individus s’auto-censurent inconsciemment (ou pas).

    • Voltigeur Voltigeur

      D’où la difficulté de lancer un débat, qui va partir dans tous les sens, parce que chacun donne son ressenti avant d’avoir réfléchit en mettant de côté son formatage et, nous sommes tous concernés. Bien peu peuvent faire abstraction des préjugés, en ouvrant leur horizon.. On va bien finir par y arriver.. ;)

      • ROSSEL

        Gageons qui si l’auteur du texte s’était appelé Dupont ou Durand, l’attaque aurait été plus frontale et moins biaisée. Dans le cas qui nous intéresse l’auteur est lui-même musulman. Voilà qui est intellectuellement inconfortable pour les thuriféraires du padamalgam. Il leur est par conséquent difficile de le taxer de racisme, d’islamophobie et autres joyeuses appellations habituelles. Il faut donc absolument noyer son propos dans un fatras idéologique hors sujet.

      • Voltigeur Voltigeur

        Et on re-re-re-répète, il est très difficile de sortir du formatage, il ne faut en vouloir à personne, c’est simplement qu’à force de clichés et autres métaphores entretenues par le comportements et exigences des ciblés, qui ne font rien pour amoindrir le « visuel ». Il est compliqué d’être logique, les exemples ne manquent pas et servent de mirador. C’est tout le monde qui doit changer, en se prenant pour des conquérants à l’envers (vieille rancune) rien de bon ne peut en sortir. Nous ne sommes pas responsables des erreurs de nos « zélites » de l’époque et n’avons pas à payer pour eux. L’auteur est très lucide car, il a bien compris qu’il n’y avait rien à gagner avec ce comportement. :) Heureusement qu’il y a de part et d’autre, de telles personnes qui se battent contre l’obscurantisme. :)

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      La prochaine fois, si tu veux exiger que le débat se déroule selon tes règles, précise-le d’entrée de jeu. D’autre-part, personne ne t’a forcé à répondre à mon commentaire dénonçant les religions, fallait mener ton propre monologue dans ton coin …

      M.G.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      @ROSSEL, je vais te répondre une dernière fois en bon français de chez nous :

      J’en ai rien à branler des « pas d’amalgames » des « musulman vs non-musulman », des politiques d’intégration, du comportement des uns ou des autres, ici ou ailleurs …

      Le seul phénomène que je combat, source de tous les problèmes du monde : LES RELIGIONS

      Alors ne me fais surtout pas passer pour ces débiles qui justifient les vagues migratoires en prônant le vivre ensemble, ou autres lèches-Q qui ferment les yeux devant la réalité des choses, prêt à accepter de voir leurs gosses défiler en burqa au nom de la diversité. Je ne suis pas né de la dernière pluie. Si tu n’as toujours pas compris ma position, je ne peux plus rien pour toi …

      M.G.

  • Balou

    Si les musulmans ont plus de « largesses » en France que les français là-bas (où ça, en Algérie ?), ce n’est en aucun cas un signe de la prétendue bonté chrétienne. Ça montre simplement qu’un pays laïc comme la France est plus ouvert aux autres traditions qu’un pays gouverné par une caste religioneuse.

    • ROSSEL

      Je ne crois pas à la prétendue bonté chrétienne. En tous cas pas à celle de l’église. Devant les découvertes qui contredisaient ses croyances, elle a juste été obligée de mettre de l’eau dans son vin. Pour cette raison, le christianisme dans sa version religieuse est condamné à mourir. Dans sa version philosophique il est par contre tout à fait actuel. Nos biens-pensant sont englués jusqu’au cou de préceptes aussi débiles que l’amour universel (de préférence envers les exotiques), le sentiment de culpabilité, la non-violence et autres foutaises mortifères caractéristiques des sociétés fragiles et en bout de course. L’Islam,lui , n’a pas encore subi cette mutation et les dogmes y sont intouchables. Il est resté fort et sur de lui. Les contradictions de l’église ont assuré la survie de l’Europe. La mise à jour par la science de ses incohérences sera responsable de sa mort. La Nature ayant horreur du vide et toute civilisation ayant renié ses croyances religieuses étant condamnée à disparaitre, l’Islam viendra prendre la place. Ceux qui sont aujourd’hui déjà dhimmifiés sont en avance sur leur temps.

      • Balou

        Là je pense que tu t’éloignes de la réalité. Qui extrait les matières premières des sols occupés par des musulmans ? Qui va bombarder des pays peuplés de musulmans ? Ce n’est pas toi bien sûr mais c’est avec ton labeur, tes impôts, que cela est fait. Si invasion il y a, elle a débuté par la colonisation, l’esclavage, et ça continue. Les pays dits musulmans sont exploités sans vergogne par l’occident dit chrétien. Les musulmans n’ont qu’à ramasser les miettes ou chercher du travail ailleurs, loin de chez eux et de leurs familles, de leurs amis d’enfance.

      • ROSSEL

        Ce sont les musulmans qui ont enclenché le processus de conflit quasi-permanent avec l’Europe. Pour mémoire leur invasion a été stoppée en 732. Les tours qui jalonnent les côtes méditerranéennes et aujourd’hui évasivement dénommées « tours de guet » servaient à donner l’alerte lors des raids barbaresques destinés à rafler des esclaves et à piller; ceci jusqu’au début du XIX ème siècle. Je ne cherche pas à dédouaner mon « camp » qui a sa part de faits condamnables. Je remet juste les pendules à l’heure. Je note au passage que les plus grands tueurs de musulmans sont les musulmans eux-mêmes et ceci depuis toujours. Ce qui ne les empêche pas de se sentir solidaires face aux mécréants.
        Avant de s’en prendre au monde entier, les populations musulmanes feraient bien de se tourner vers leurs élites ventripotentes qui sont les responsables premiers de leurs malheurs et de remettre en cause les dogmes leur religion débilitante.
        Quant à l’Occident, il n’est qu’un colosse aux pieds d’argile. Sans un sursaut moral salvateur, sa technologie ne lui évitera pas l’écroulement face aux assauts de populations rustiques mais sures de leur foi.

      • ROSSEL

        L’esclavage est toujours pratiqué dans plusieurs pays musulmans. Mon labeur et mes impôts n’ont rien à y voir. Les miséreux réels ou fictifs qui envahissent nos contrées ne sont visiblement pas tentés de s’installer dans les émirats pourtant religieusement et culturellement conformes à leurs gouts. Il faut croire que les mahométans les plus heureux sont ceux qui vivent en dehors du Dar Al Islam, du moins tant que ce dernier garde ses avantages sociaux si généreusement octroyés au premier venu.

      • Voltigeur Voltigeur

        Tu vois que les esprits s’ouvrent malgré la pression.. ;) Restons confiants.
        En 2018, Mattel lancera une poupée voilée à l’effigie d’une championne d’escrime. Présentée comme un symbole d’empowerment, elle rappelle une certaine Fulla, une poupée islamisée lancée sur le marché arabe en 2003.
        …/…Si la première vise à occuper les fillettes avec une poupée ressemblant aux femmes de leur environnement aussi misogyne soit-il — après tout, les enfants sont les champions du mimétisme —, la seconde veut les forcer à voir de l’émancipation là où il y a de l’oppression.
        https://www.mondafrique.com/les-theories-fumeuses-d-une-marocaine/une-poupee-qui-dit-allahou-akbar/

      • ROSSEL

        Autant pour moi. A la place de « tant que ce dernier » j’aurais du écrire « tant que le Dar Al Kufr ».

      • ROSSEL

        @ voltigeur

        J’aimerais comme vous avoir foi en l’avenir. A moins que vous ne fassiez de l’ironie.

      • Voltigeur Voltigeur

        Non Rossel, loin de moi l’ironie, je pense sincèrement que si les gens laissaient de côté, la religion, (je n’ai pas dit la foi) et ceux qui la détourne, on pourra peut être y arriver. Mais vu le nombre de gens complètement assujettis, ce ne sera pas pour tout de suite. :)

      • Balou

        Rossel, toutes les religions sont débilitantes, sauf la tienne bien sûr.
        Prenons la Palestine par exemple. Qui a été s’incruster sous la bénédiction des anglais et leurs alliés ? Les exemples sont nombreux de l’invasion mondiale par le camp occidental, je ne vais pas faire une liste elle serait trop longue. L’an 732… Si on remonte jusque là on n’a pas fini.

        Empire colonial français

      • Balou

        Rossel > Les miséreux réels ou fictifs qui envahissent nos contrées ne sont visiblement pas tentés de s’installer dans les émirats pourtant religieusement et culturellement conformes à leurs gouts.

        La culture n’est pas seulement la religion. C’est facile de mettre tous les musulmans dans le même bateau ! Quel rapport entre le Sénégal et l’Arabie Saoudite par exemple ?

      • ROSSEL

        Quand on évoque l’Histoire pour expliquer le présent, ce que vous avez fait dans votre post de 15h30, il faut avoir l’honnêteté de ne pas faire l’impasse sur ce qui ne correspond pas à ses vues. Avant d’être colonisés beaucoup de pays musulmans actuels subissaient déjà le joug d’un oppresseur, en l’occurrence l’empire ottoman puissance mahométane peu réputée pour la douceur de ses méthodes. L’esclavage n’est pas apparu avec l’arrivée des « blancs » et la traite musulmane l’a précédé de plusieurs siècles. Quant aux royaumes africains, la traite triangulaire n’aurait pu exister sans leur précieuse collaboration. Beaucoup tiraient d’ailleurs l’essentiel de leurs ressources en s’étant spécialisés dans ce commerce.
        J’ai du mal à concevoir qu’après avoir subi tant d’humiliations, de génocides, de spoliations, de viols, de vols, d’acculturations … (je vous fait confiance pour compléter la liste) ces malheureux ex-colonisés puissent persister à vouloir à tous prix nous faire profiter de leur indispensable présence plutôt que d’aller s’installer en terre d’Islam émiraties et saoudienne impatientes et avides de les accueillir.
        Puisqu’apparemment il nous faut nous repentir des préjudices passés dont nos ancêtres auraient étés responsables vis-à-vis de ces malheureuses populations et leur porter assistance jusqu’à la nuit des temps, autant ne pas s’arrêter en si bon chemin. Au nom de nos ancêtres les gaulois, j’exige que l’Italie fasse acte de contrition et indemnise les descendants des populations massacrées à Alésia et Avaricum.
        Vous évoquez ma prétendue religion. Si vous aviez suivi le fil de cette discussion depuis le début, vous sauriez que je suis agnostique (pas athée, à vous de chercher la différence sur Wikipédia ou ailleurs). Cela ne m’empêche pas de reconnaitre qu’une société sans religion glisse sur la pente qui mène à sa disparition. Il n’y a pas de civilisations sans religions. Elle sont un mal nécessaire.
        A demain si vous voulez. Ce soir je travaille.

      • Balou

        Rossel, c’est vous qui avez commencé à évoquer l’histoire, alors pourquoi ne pas parler aussi de l’empire colonial français ? Car en l’espèce, il est toujours en vigueur malgré qu’il ait changé de nom : françafrique.

        > Beaucoup tiraient d’ailleurs l’essentiel de leurs ressources en s’étant spécialisés dans ce commerce.

        Des exemples ? Royaumes africains ? C’est la représentation que certains en font ici, alors qu’en Afrique noire il suffit souvent de passer d’un village à l’autre et on ne parle plus le même langage. Certes, donner un miroir à un chef de village faisait passer le blanc pour un magicien, sinon pour un dieu, avec tous ses outils inconnus et la poudre à canon… L’esclavage ne faisait pas partie de la publicité distillée aux volontaires.

        > Cela ne m’empêche pas de reconnaitre qu’une société sans religion glisse sur la pente qui mène à sa disparition. Il n’y a pas de civilisations sans religions.

        L’animisme est-il une religion ?
        https://www.scienceshumaines.com/l-animisme-est-il-une-religion-entretien-avec-philippe-descola_fr_15096.html

        De quel droit les blancs sont-ils allés piller le sol et le sous-sol de l’Afrique et d’ailleurs ? Il ne s’agit pas de se repentir des atrocités commises par nos ancêtres mais d’en voir le résultat et les conséquences. Le peuple français subit par le chômage l’arrivée de migrants, mais la France a une balance commerciale largement positive avec l’Afrique, malgré tous les africains (et autres) qui viennent becqueter le pain des français, cuit au four :
        – à gaz : d’où vient ce gaz ? Algérie, …
        – électrique : d’où vient l’uranium extrait pour alimenter les centrales ?
        – à bois : trop de fumée et moins pratique, mais le pain est meilleur, cocorico !

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • ROSSEL

      « Rossel, c’est vous qui avez commencé à évoquer l’histoire, »
      Voilà un propos qui fleure bon la chicanerie de cour de récréation.

      « pourquoi ne pas parler aussi de l’empire colonial français ? »
      Je vous laisse vous en charger. Quand quelqu’un se chargera d’en évoquer les mérites, je lui porterai la contestation.

      > »Beaucoup tiraient d’ailleurs l’essentiel de leurs ressources en s’étant spécialisés dans ce commerce.
      Des exemples ? Royaumes africains ? »
      Le royaume de Dahomey, l’empire Ashanti … soyez curieux,ils sont légions.

      « en Afrique noire il suffit souvent de passer d’un village à l’autre et on ne parle plus le même langage. »
      Idem dans la France de l’époque.

      « L’esclavage ne faisait pas partie de la publicité distillée aux volontaires. »
      Qui parle de volontaires ? Les malheureux étaient razziés par d’autres africains avant d’être troqués.

      « De quel droit les blancs sont-ils allés piller le sol et le sous-sol de l’Afrique et d’ailleurs ? »
      D’aucun droit en particulier. Depuis la nuit des temps et en tous lieux l’histoire humaine est constituée de pillages et de conquêtes.

      • ROSSEL

        Après 200 ans d’indépendance,certains haïtiens attribuent les raisons de leur misère endémique à la colonisation … En 1945, le Japon était dévasté et occupé militairement. Sa situation aujourd’hui est aux antipodes de celle des pays africains actuels. Il a bénéficié d’aide à la reconstruction mais il ne dispose d’aucune matière première. Les pays africains malgré des infrastructures intactes au moment de leur indépendance, un sous-sol regorgeant de richesses et des subventions à n’en plus finir sont sous perfusion.La vérité crue consiste à écrire que le problème de ce contient est le crétinisme congénital qui affecte une bonne partie de sa population. Les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent. Nous avons Macron (berk!!!),les russes ont Poutine https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif, ils ont des Mugabé, Bokassa, Amin Dada, Mobutu.Qu’ils cessent de couiner et de rendre responsable le monde entier de leurs propres incapacités. Une bonne prise de conscience leur fera le plus grand bien.

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        Prise de conscience ou pas l’afrique n’appartient plus aux africains depuis le début 20em… et si un pays à le malheur de remettre en cause cela on lui fait un coup d’état avec des massacres ethniques histoire de calmer les plus retissants .

    • ROSSEL

      Les massacres ethniques sont le résultat des frontières héritées de la colonisation. L’indépendance a fait apparaitre des états artificiels regroupant des populations antagonistes ou même franchement hostiles les unes aux autres depuis des siècles qui se côtoyaient vaille que vaille sous la férule du colonisateur. Pour asseoir son pouvoir ce dernier s’est souvent assuré les services d’ethnies trop contentes de prendre leur revanche sur les ex-esclavagistes qui les razziaient dans le passé. A l’indépendance pour maintenir leur influence les ex-colonisateurs ont continué de manière plus ou moins insidieuse cette politique. Il n’empêche que l’état catastrophique des infrastructures, la gabegie généralisée, le tribalisme et le je m’enfoutisme érigé en système à tous les degrés de la société sont à imputer aux seuls habitants de ces contrées. Paradoxalement les pays ayant le moins colonisé sont aujourd’hui dont la situation économique est la moins mauvaise. Les bénéfices de la colonisation ont étés engrangés par des particuliers avec la complicité des gouvernements de l’époque qui mettaient à leur disposition l’armée pour asseoir leurs commerces. Au final la colonisation si elle a été une bonne affaire pour des margoulins a été un gouffre économique pour les pays. S’ils veulent s’en sortir les africains ne peuvent compter que sur eux-mêmes et pour commencer ils devraient décoloniser leurs esprits et arrêter de s’en remettre à d’autres pour résoudre des problèmes dont ils sont en partie responsables.

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        je te rejoints globalement mais aucune « puissance » occidentale ne laissera ce gâteau leur échappé … même si comme tu le souligne ce sont avant tout des « privés » qui en profite mais sous protection des occidentaux

      • ROSSEL

        La fuite vers l’Eldorado occidental apparait aux masses du tiers-monde comme l’unique planche de salut. Ce miroir aux alouettes est l’oeuvre de médias contrôlés par une élite idéologico-financière apatride qui planifie la submersion ethnique afin d’asseoir son pouvoir en faisant éclater les nations.

    • Balou

      L’athéisme oui mais pas la laïcité.

      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

        Bien sûr que le laïcisme est une religion.
        La laïcité a énoncé ses blasphèmes et les punit sévèrement : Il s’agit du racisme, de l’antisémitisme, du sexisme, de l’homophobie, du révisionnisme de la shoah.

        Elle a établit ses dogmes sur les valeurs morales : l’homosexualité élevé au rang des bonnes mœurs, la théorie du genre, seul le racisme anti-blanc est permis, le vivre ensemble, l’avortement n’est pas tuer un bébé dans le ventre de sa mère, le sexe effréné, la culture des nations primitives n’est pas inférieure à celle des Blancs, il faut laisser les migrants musulmans entrer en France en masse, on peut citer Voltaire mais pas Jésus-Christ dans un discours officiel, etc…

      • Balou

        P IGNARD > La laïcité a énoncé ses blasphèmes et les punit sévèrement : Il s’agit du racisme, de l’antisémitisme, du sexisme, de l’homophobie, du révisionnisme de la shoah.

        Il peut sembler curieux au lecteur non averti, que vous ne mentionniez pas le nazisme parmi vos prétendus «blasphèmes énoncés par la laïcité». Vous sentez le vichyste à mille kilomètres, et cela vous sied : allez donc vous faire mètre..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

    • Balou

      Qu’est-ce que la laïcité ?

      La laïcité repose sur trois principes et valeurs : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité de tous devant la loi quelles que soient leurs croyances ou leurs convictions.

      La laïcité garantit aux croyants et aux non-croyants le même droit à la liberté d’expression de leurs convictions. Elle assure aussi bien le droit d’avoir ou de ne pas avoir de religion, d’en changer ou de ne plus en avoir.

      Elle garantit le libre exercice des cultes et la liberté de religion, mais aussi la liberté vis-à-vis de la religion : personne ne peut être contraint au respect de dogmes ou prescriptions religieuses.

      La laïcité suppose la séparation de l’Etat et des organisations religieuses. L’ordre politique est fondé sur la seule souveraineté du peuple des citoyens, et l’Etat —qui ne reconnaît et ne salarie aucun culte— ne régit pas le fonctionnement interne des organisations religieuses.

      De cette séparation se déduit la neutralité de l’Etat, des collectivités territoriales et des services publics, non de ses usagers.
      La République laïque assure ainsi l’égalité des citoyens face à l’administration et au service public, quelles que soient leurs convictions ou croyances.

      La laïcité n’est pas une opinion parmi d’autres mais la liberté d’en avoir une. Elle n’est pas une conviction mais le principe qui les autorise toutes, sous réserve du respect de l’ordre public

      http://www.gouvernement.fr/qu-est-ce-que-la-laicite

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Et la politique donc ! elle a ses adeptes, ses croyants, ses dévots, ses fidèles, bref c’est la religion la plus suivie que je connaisse…

Laisser un commentaire