Les métaux courent à l’épuisement et il est temps de s’en inquiéter (Vidéo)…

On ne peut que retenir la conclusion évidente. « Cette situation implique certainement de devoir repenser radicalement notre conception de la production, bien avant de percevoir les effets désastreux d’une rareté programmée. Comment ? En mettant l’accent sur l’éco-conception en amont, une économie radicalement circulaire, la transition vers un mode de vie peu gourmand en ressources et la mise au point de low-techs durables« .

Img/MrMondialisation

Si l’or, l’argent, ou encore le fer sont les métaux dont on entend le plus souvent parler, ils sont loin d’être les seuls dont nos économies modernes se sont rendues dépendantes. Loin de servir uniquement à la spéculation, la bijouterie ou la construction, les métaux « rares » se retrouvent aujourd’hui partout, et notamment dans nos objets high-tech.

Alors que les besoins en métaux de la technologie continuent d’augmenter, la communauté scientifique et quelques objecteurs de conscience commencent à tirer la sonnette d’alarme. La fête ne va pas durer éternellement. C’est le cas du Révéilleur, qui nous livre une vidéo claire et précise sur la situation de nos ressources minérales.

Des métaux de plus en plus rares et difficiles à extraire

Aux côtés de l’or et de l’argent, largement plébiscités pour leurs valeur pécuniaire et propriétés conductrices, existent de nombreux autre métaux moins bien connus par le commun des mortels, et qui sont pourtant largement répandus. Le sodium, le phosphore, le cuivre, l’indium, pour ne citer qu’eux, sont autant de métaux que l’on retrouve un peu partout, à commencer dans nos roches, mais aussi, après leur transformation, dans de nombreux objets du quotidiens comme les smartphones, les écrans, et toutes sortes de circuits imprimés. Dans une vidéo bien ficelée, le Youtubeur « le Réveilleur » revient sur cette ressource limitée et sur la nécessité de prendre conscience du risque d’épuisement qui nous guette, mais aussi des conséquences environnementales d’une exploitation intensive. Une équation qui semble sans issue dans nos sociétés gavées à la croissance.

En effet, les métaux représentent eux aussi une ressource dont les stocks sont limités. Présents dans les minerais à travers le monde, les différents métaux sont extraits de façon intensive afin d’être ensuite exportés ou exploités par les différentes industries, puis transformés par les marques. Cette exploitation industrielle, dont le commun imagine mal l’étendue, alimente nos économies à tous les niveaux, de la construction de gratte-ciels à la mise au point de composants électroniques et autres objets du quotidien. Mais cette exploitation a un coût : les minerais sont aujourd’hui de moins en moins concentrés en métaux, et les coûts économiques liés à leur exploitation sont en constante augmentation. On estime aujourd’hui que pas moins de 8 à 10% de l’énergie dans le monde servirait à raffiner les métaux. Un chiffre particulièrement révélateur.

Un impact environnemental étendu

…/…

Lire l’article complet

Sources : Le Réveilleur / Enquête de Mr Mondialisation

14 commentaires

Laisser un commentaire