MMA a ponctionné des centaines de millions d’euros à l’insu de ses sociétaires …

Les banques ont été moult fois sauvées, avec l’argent des contribuables. Certaines compagnies d’assurances se sauvent avec l’argent soutiré à l’insu de leur plein gré, à leurs clients en toute impunité. C’est un vrai troupeau de cochons de payants à la disposition des nantis profiteurs. Bêêê!!

MMA, enseigne du mastodonte de l’assurance mutuelle Covéa, a ponctionné plusieurs centaines de millions d’euros à l’insu de ses sociétaires entre 1972 et 1988, selon des informations révélées mercredi par le Canard Enchaîné, qui estime le préjudice à 350 millions d’euros.

Selon l’hebdomadaire satirique, qui s’est procuré un document « strictement confidentiel » daté de 2011 et destiné au comité exécutif du groupe, plusieurs millions de sociétaires « ont souscrit, à l’insu de leur plein gré, un emprunt que MMA leur a imposé en vue de constituer un fonds social complémentaire (FSC) ».

« Ce prêt forcé ne leur a jamais été remboursé, et la dette à leur égard, en comptant les intérêts, avoisinerait aujourd’hui les 350 millions d’euros », poursuit le journal.

Entre 1972 et 1988, période durant laquelle la « solvabilité (du groupe) nécessitait d’être renforcée », MMA aurait imposé à ses sociétaires la souscription à un emprunt afin de constituer « un fonds social complémentaire », rapporte Le Canard Enchaîné.

Le remboursement de cette cotisation, s’élevant à « quelques euros par trimestre », devait se faire au bout de 20 ans, avec un intérêt de 5% par an.

Mais quelques dizaines d’années plus tard, impossible pour les clients de récupérer leur argent car, explique le journal, le délai légal de prescription d’une dette avait été ramené en 2008 à cinq ans contre trente jusqu’alors.

Selon la note confidentielle de l’assureur, consultée par l’hebdomadaire, « les actions en remboursement seront ainsi prescrites au bénéfice de MMA le 20 juin 2013 ». Et non en 2027, « si la réglementation n’avait pas changé », précise le journal.

Lire l’article complet

Source Finance Orange

11 commentaires

Laisser un commentaire