Les chaussures en céréales, c’est possible. Une marque exemplaire….

Vous ne trouverez pas la moindre trace de souffrance animale dans ces jolis souliers. Une initiative géniale qui nous vient directement de Bordeaux.

Minuit-sur-Terre

Alors qu’elle est toujours étudiante à Sciences Po, Marie, jeune Bordelaise de 24 ans, a lancé Minuit sur terre, une marque de chaussures qui n’utilise aucune matière d’origine animale.

Minuit-sur-Terre

En quelques semaines à peine, grâce au financement participatif, elle a réuni les 40 000€ nécessaires à la réalisation de son projet et écoule déjà entre trois et six paires par jour ! Un business original et exemplaire qui a suscité la curiosité de France 3. Regardez :

Voir la vidéo

« Végane ça veut dire que ça n’utilise aucun produit issu de l’exploitation animale : pas de cuir, pas de laine, pas de soie. Être végane, ce n’est pas seulement un régime alimentaire. Les gens pensent souvent qu’on ne mange pas de viande et pas de produit laitier mais ça va bien au-delà. »

Minuit-sut-Terre

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, sachez que Marie attache aussi une grande importance à l’aspect humain de sa démarche. Sur Facebook, elle précise notamment qu’elle choisit ses fabricants « en Europe où les salaires et les conditions de travail sont décents. »

Minuit sur Terre ? Une entreprise promise à un bel avenir… et qui gagne à être connue !

Auteur Axel Leclerq pour Positivr

Voir:

Un couple s’apprête à ouvrir un refuge pour éléphants en France

Ils défendent leurs terres contre les multinationales. Cette vidéo leur rend hommage
Rien qu’en 2016, 200 êtres humains ont été abattus pour avoir osé défendre leurs terres, leurs eaux et leurs rivières. Ils gênaient, alors on les a supprimés. Pourtant, de plus en plus d’hommes et de femmes se lèvent contre ces compagnies qui veulent les priver de tout au profit de leurs seuls intérêts. Cette vidéo, à la fois magnifique, alarmante et bouleversante, leur rend un vibrant hommage.

51 commentaires

  • gnafron

    « Végane ça veut dire que ça n’utilise aucun produit issu de l’exploitation animale »

    et la sueur des animaux qui ont fabriqué son i-phone et son i-pad, c’est pas un truc d’origine animale ?

    • Voltigeur Voltigeur

      Victimes des minerais du sanG
      …/….
      Certains Congolais de République Démocratique du Congo (RDC) ont un avenir incertain. Parmi les causes de cette vie au jour le jour : l’exploitation des minerais nécessaires à la fabrication des ordinateurs et autres smartphones, qui engendre violences, destruction de l’environnement et corruption.
      (comme le coltan, l’or, l’étain, le tantale…) pour les fournir aux fabricants de téléphones sont terribles et inadmissibles
      Bien sûr, il ne s’agit pas d’interdire l’exploitation de ces minerais mais de plaider pour que leur extraction ne vienne pas alimenter les conflits, et qu’elle soit synonyme de développement pour les populations locales.
      Car ces minerais provoquent des catastrophes terribles, à tel point qu’on parle de minerais du sang !
      https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/victimes-minerais-sang/31793

  • GROS

    Végan, c’est une déviance psychologique d’une espèce qui n’a plus de prédateur, et qui s’imagine, parquée dans ses centres urbains et abreuvée de fadaises télévisuelles, que la nature n’est faite que de papillons et d’arcs-en-ciel.
    Alors que la nature est fondamentalement très cruelle, la chaîne alimentaire est redoutable, la prédation est impitoyable.
    Quand on devient végan, il faut songer à consulter.

    • Kensei

      Je ne l’aurais pas mieux dit.

    • Simsi

      2ième fois que je suis d’accord avec toi en moins d’un mois.
      Bigre :)

    • bob_tail

      Non, ce ne sont que des clichés sur la façon dont GROS se représente les végans. La prédation existe comme stratégie de survie sur cette terre, mais il existe également l’osmose, qui est tout son contraire. Et pour les humains en particulier, je me demande si on n’est pas plus parasites que prédateurs… Un mélange des deux sûrement. On peut avoir conscience que la mort et la vie sont les deux faces d’une même pièce sur cette planète, ça ne veut pas dire que notre corps a un besoin vital de viande, ni notre esprit (au moins certains) un besoin vital de tuer. De fait on se passe très bien de viande, même avec des activités physiques exigeantes.

      Après oui, ce monde est brutal et cruel : si tu viens fouiner dans mon potager lorsque la fin du monde aura eu enfin lieu, je n’hésiterai pas une seconde à t’occire. Mais rassure toi, je ne te mangerai pas.

  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

    Evidemment, avec des chaussures pareilles, il est interdit d’écraser les insectes en marchant (Sauf le morpion). La ligne droite n’est plus la priorité du marcheur.

  • Simsi

    Vous êtes sûr que les céréales n’ont pas souffert?

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Avez-vous vu la négativité de vos propos ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif
    Ce que vous écrivez est juste et tout le monde le sait, mais pourquoi répondre ainsi au sujet de quelqu’un qui essaie de faire autre chose avec d’autres éléments ?
    Pourquoi toujours mettre la noirceur en avant ? pourquoi répépier comme des petits vieux sur leurs bancs ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • GROS

      Parce que la mouvance végane inclut du militantisme, ce n’est pas qu’un simple choix de vie personnel.
      Quand des illuminés extrêmistes (quels qu’ils soient) veulent changer le comportement des autres, je vois ça forcément d’un très mauvais oeil.

      Qu’elle fasse des chaussures différemment, tant mieux, grand bien lui fasse. Mais si c’est ouvertement pour promouvoir le véganisme, là ça passe beaucoup moins bien. Et lui faire ainsi de la pub me hérisse le poil.

    • lily lily

      « pourquoi répépier comme des petits vieux sur leurs bancs ? »
      j’ai bien ri en ce matin, merci G.D.P.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

    • Simsi

      Le Vegan est arbitraire, dictatorial et sans fondement élémentaire vital.

      Le véganisme est un courant de pensée agressif et sans souplesse.

      Il n’y a aucune raison d’être soft avec les végans dès le moment où ils nous imposent leurs vues et essayent d’influencer les gouvernements pour que leur vision du monde devienne obligation légale.

      C’est dangereux, malsain et illicite (pour la chaine alimentaire).

  • Grand marabout Grand marabout

    Le piñatex, un cuir à base de fibres d’ananas pour remplacer le cuir animal

    http://www.nature-obsession.fr/consommation/le-pinatex-un-cuir-base-de-fibres-dananas-pour-remplacer-le-cuir-animal.html

    Le Piñatex, comme l’a nommé sa créatrice, est composé de fibres extraites de feuilles d’ananas. Celles-ci sont récoltées sur les plantations avant de subir un traitement industriel qui aboutira au textile. Si son apparence originale est semblable à la toile, ce nouveau textile peut facilement être teint, imprimé ou traité afin de créer différents types de textures (et notamment celle du cuir animal).

    • Grand marabout Grand marabout

      pour en revenir sur l’article
      les cultures céréalieres étant soumis à bon nombre
      d’aléas,faudra faire le choix: se nourrir ou se vétir ou spéculer bien sur

  • Pyramidion

    Ok pour la souffrance animal. Et en ce qui concerne la souffrance de la planète ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • lily lily

      la planète? y’a pas de rapport
      mais on peut défendre autant les animaux que les enfants et l’environnement..etc…
      l’un n’empêches pas l’autre http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

      • Pyramidion

        Quand on sait que tout est lié on voit le rapport. Les chaussures sont présentées comme une alternative donc un modèle économique. Et quand on pense modèle économique forcément on pense fabrication à grande échelle… Je vous laisse imaginer la suite https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • GROS

        Pyramidion, tu t’adresses à une végane.
        Faut pas trop en demander, non plus.

      • Le plus grand danger c’est le capital qui se cache derrière tous ces mouvements portés par des personnes pleines de bonnes intentions qui servent au final ce qu’elles veulent combattre!
        Cela me fait penser à la mode de la viande sans viande qui commence aux États-Unis.
        https://start.lesechos.fr/actu-entreprises/conso-luxe-distribution/la-viande-artificielle-emballe-la-silicon-valley-5768.php

        Rien de tel qu’un bon morceau de viande, de temps en temps, issue d’une bête sauvage donc chassée! C’est beaucoup plus naturel donc en accord avec une planète saine et durable que toutes ces conn….. Par contre tous mes respects aux personnes qui appliquent un vrai régime végétarien c-à-d sans adapter des plats qui normalement contiennent de la viande avec des substituts tel le soja, fini les spaghettis bolo!

      • samedi soir

        C’est la production massive qui pose problème.

  • samedi soir

    C’est comme pour la clope…Bon nombre de personnes préfèrent avancer des prétextes fallacieux pour ne pas se confronter au manque…

  • samedi soir

    Lorsque l’empathie pour ces animaux est plus grande que le plaisir de les manger!
    Arrêter la consommation de viande est plus facile.

  • manguetsou

    Vous manquez de discernement.
    Il faut saluer cette initiative qui va dans le bon sens. C’est sure qu’elle est présentée de manière maladroite. Mais on peut approuver le travail fait et corriger ce qui nous semble erroné.
    Vous idéalisez, vous voudriez que son projet et son créateur soient parfait. Personne n’est parfait.
    Il faut savoir voir ce qui est bon chez quelqu’un et le reconnaître et voir ce qui l’est moins et le dénoncer, mais tout n’est pas à rejeter. C’est cela le discernement.
    Vous ne voyez que ce qui est négatif parce que vous ne voulez pas vous bouger d’un pouce pour améliorer la société. Ainsi quand quelqu’un commence quelque chose, en le rejetant complètement vous essayez de vous conforter dans votre immobilisme en utilisant des concepts erronés.
    L’argumentation est vraiment tendancieuse: dire que la nature est cruelle c’est faire un jugement complètement subjectif. Dans la nature il n’y a ni amour ni haine ni gentillesse ni méchanceté.
    Il n’y a pas non plus de chaîne alimentaire ni de pitoyable ou d’impitoyable et surtout il n’y a pas d’égo. Tout ça ce sont des concepts d’être humain. Les animaux et les insectes se bouffent entre eux, ils vivent leur nature.
    La nature c’est ce qui est tel que c’est.

    • GROS

      Un fois que tu as dit ça, tu n’as pas dit grand chose.

      • manguetsou

        Effectivement personne dans les coms ne dit grand chose.
        Sinon il y aurait longtemps que les choses auraient changées dans la bonne direction.
        L’important c’est de communiquer entre nous!
        Est ce que tu t’es rendu compte de l’énormité que tu nous a pondue:
        « la nature est fondamentalement très cruelle » ????????

  • sombre

    Vous avez de ces préjugés sur les véganes , c’est assez incroyables.
    Voici quelques perles que j’ai lu dans les commentaires :

    [ « gnafron »: et la sueur des animaux qui ont fabriqué son i-phone et son i-pad, c’est pas un truc d’origine animale ?]
    J’ai l’impression que tu veux nous mettre dans une case par un soucis de simplification. Pourtant chez les véganes ont parle souvent de la convergence des luttes. Le véganisme est politique & éthique : Comment peux tu croire que les véganes ne sont pas sensible à différentes forme d’exploitation?
    Et surtout : pourquoi vouloir à ce point chercher la paille dans l’œil du voisin avant de voir la poutre dans le tiens ?
    Il existe des alternatives au smartphone , comme le fair phone : en à tu acheter un ? moi je compte m’en prendre un quand mon vieux téléphone sera H.S.
    Il existe des alternatives à la viande : As tu franchis le pas?
    Bref, c’est assez pathétique de se gargarisé entre viandards sur un sujet dont vous ignorez il semblerait à peu prêt tout. Ça en dis long sur la manière dont vous commentez d’autres faits d’actualités du coup.

    [ » Gros  » : Quand des illuminés extrêmistes (quels qu’ils soient) veulent changer le comportement des autres, je vois ça forcément d’un très mauvais oeil. ]
    Quand on veux discrédité l’opposant politique, ont dis qu’il est extrémiste. Tu parle de choix personnel : prendre la vie d’un être vivant n’est pas personnel puisqu’il implique au minimum l’avis du dit être vivant, ce dont tu te passe. Quand l’élevage pollue, détruit l’environnement, vie grâce aux aide de l’état … bref toute les raisons que tu semble ignorez volontairement … il n’inclus pas que l’individu mais la collectivité. Manger de la viande n’est pas un choix personnel : il a des conséquence collective.
    Bref, ne pas vouloir que des animaux meurts et être taxé d’extrémiste … le monde à l’envers.

    [« Laurence » : Le plus grand danger c’est le capital qui se cache derrière tous ces mouvements portés par des personnes pleines de bonnes intentions qui servent au final ce qu’elles veulent combattre!]
    Que pense-tu de ceux qui défende un système mortifère bien plus organisé puisque faisant du lobbyisme des écoles jusqu’au parlement, pouvant afficher des publicités autant dans les rues que dans les médias, faisant le jeu des grand groupes pétro-chimique et des laboratoire pharmaceutique … la liste est sans fin.
    Pour affirmer ceci, et si tu as des doutes je t’enverrais les référence nécessaires, c’est que tu est mal renseigné sur le véganisme mais surtout sur la viande.
    Je parlerais même pas de la chasse, surtout quand 20 millions de bêtes d’élevage sont relâché pour faire suffisamment de cible ! (ça c’est pas de la pure hypocrisie?).

    • Je persiste et signehttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif. A la base quelques personnes bien intentionnées lance une idée louable. Mais très vite quand le mouvement prend de l’ampleur, il devient un marché et est corrompu de manière insidieuse. Donc de manière imagée, je jette le bébé avec l’eau du bain car l’eau est empoisonnée et le bébé bien malgré lui est contaminé. Par contre, personnellement nous devrions tous manger pas ou peu de viande, de la viande soit sauvage ou élevée et tuée en conscience. Dans le cas de cette vidéo, je serais d’accord si cette fille se fabriquait les chaussures à titre personnelle, mais à partir du moment où elle cherche à adoucir notre mauvaise conscience en perpétuant le système, NON MERCI! Je ne la critique pas directement car pour vivre nous en sommes pour la plupart réduit à faire comme elle mais je ne peux pas dire que c’est une initiative qui va dans la bonne direction! Le veganisme fonctionne surtout dans les grandes villes riches telles Montpelier, Paris, Bordeaux etc… Pour moi, c’est bien la preuve que ce n’est pas un mouvement du peuple pour le peuple par le peuple mais un mouvement pour privilégiés bobos ou pas… Si tu as lu le livre de Guiluy, le crépuscule de la France d’en haut, tu pourrais vraiment situer le mouvement végan dans les milieux privilégiés mais pas ou peu dans la France périphérique. Je t’assure que dans les villages du coin, le mouvement vegan ils s’en foutent! Par contre à Montpellier tout est matière à surfer sur la vague du vegan.

      • Bonsoir,
        De toute façon si l’humanité ne change pas très vite sa façon de consommer, il n’y aura plus de discutions possible. J’ai l’impression que la plupart soit par ignorance soit par lâcheté ne semble pas avoir compris qu’on va droit dans le mur. L’indice le plus probant est qu’on vis à crédit de nos ressources de plus en plus tôt dans l’année. On vient d’ailleurs d’y passer à crédit.

        J’ai été un viandar acharné durant des années, avec le sport j’en consommais beaucoup. Mais j’ai fini par réfléchir et me dire que j’étais égoïste et j’ai changé.

        Lorsque je me suis remis avec la miss en 2013 elle m’a exprimée aussi sa volonté de ne plus consommer de produit animal, ça tombait bien.

        manger ou consommer des produits animal à notre époque engendre vraiment trop de problèmes et de retombées négatives sur l’écologie pour ne pas culpabiliser ils nous étaient donc devenu impossible de continuer ainsi. Néanmoins on essaye de rester assez discret, de ne pas trop juger ceux qui continuent de consommer de la viande, on préfère plus conscientiser, expliquer les choses, raconter des anecdotes, plutôt que de tomber dans un postulat militantisme, on reste souple même envers nous même, en vêtements on a un peu de cuire. Même si dorénavant on en achète plus du tout.

        On consomme du miel aussi, on a appris récemment que normalement les véganes n’en consomment pas. Un « vrai » végane ne fume pas, or la miss fume.

        Un autre point en temps que nutritionniste en activité complémentaire, on continue de s’occuper des omnivores.

        En résumer: continuer de consommer comme de rien était est criminel, il n’est peut être pas indispensable de devenir végane, mais une chose est certaine, de sérieux efforts et une remise en question profonde est primordiale.

        Orné

  • sombre

    Petit résumé : Le véganisme est une lutte politique. Elle souhaite la fin de l’exploitation des animaux.

    Les véganes sont taxé d’extrémiste : vouloir ne pas tuer d’animaux serait extrémiste.
    On nage en plein délire mais les gens sont souvent prêt à tout pour défendre les 5 mn de bonheur gustatif à s’enfourner du cadavre dans la bouche.
    Les véganes sont accusé de vouloir imposer des choix : Bien sur, que la viande soit la première cause d’émission de gas à effets de serres, que les élevages soit en grande partie responsable de l’eutrophisation des eaux , que la demande frénétique de viande fasse les choux gras de la cultures conventionnelles (pétro-chimique) qui demande toujours plus de surface aux sols et donc accélère le déboisement des forets (que les viandards veulent à tout prix proteger parceque  » un arbre c’est vivant !!! merde!!  » (mais un mouton une vache ou un cochon non? ) … que les pesticides de cette agricultures conventionnelles pollue les nappes phréatiques, détruit le biotopes des sols …. que 2/3 des surfaces agricoles dans le monde soit destiné à nourrir du bétails quand + de 700 millions de personnes sont en malnutrition , sans parler des problèmes de santé engendré par la surconsommation de P.O.A ou encore des aides de l’état accordé à l’élevage …

    Tout ça, évidemment, c’est jamais que des choix personnel qui n’ont aucune conséquences sur le collectif… n’est-ce pas? Et encore : je n’effleure sur la surface des problèmes lié à la consommation de viande.
    Bref, le monde à l’envers.
    La forme de conditionnement que vous subissez est incroyable. Si seulement vous pesiez objectivement le poids de vos décisions sur tout les aspect négatifs qu’engendre la consommation de produit d’origine animale …
    Quand à l’envie de vouloir TUER , alors que votre survie ne dépend pas de la chair animal … là c’est la cerise sur le gâteau.
    Votre mode de vie est insensé. Je comprend que ça soit pas simple à avaler !! Je comprend que ça fasse pas plaisir à lire !! Et pour espérer un changement dans vos habitudes vu vos préjugés ça va être dur …

    Mais à défaut de changer : ça vous dirais d’au moins rester un peu humble ??

    • Voltigeur Voltigeur

      Sans préjuger, il faut revoir nos modes de consommation. De tout un peu, est moins néfaste qu’à outrance, avec toutes les dérives que l’on peut constater. Tu as raison sur la politisation et le militantisme prêté aux végans. Mais je pense que, s’il n’y a pas le choc nécessaire, le changement ne pourra pas être. Pour trash qu’elles soient, les vidéos et autres témoignages, nous ramènent à nous interroger sur notre conception de la conscience, de la vie, de la souffrance, et si nous étions à la place de ces animaux, qu’elle serait notre réaction ??? La décroissance, seule issue dans le contexte actuel, prônant la juste consommation est une option réaliste. En fait ne se satisfaire que de l’essentiel, en bannissant le superflus, nous ne vivrons pas moins bien mais, nous vivrons avec la conscience de faire partie d’un tout.. A la seule condition que, l’humain redevienne ce qu’il est, l’infime proportion d’un tout.. :)

    • Tu as raison Sombre. Néanmoins, la lutte n’est peut-être pas là où tu crois. Je pense que beaucoup de ceux qui ont participé à commenter cette page, se nourrissent en conscience et respectent les animaux. Pour ma part, je suis une extrémiste de la cause animale dans ma vie de tous les jours même si je ne vois pas les choses de la même manière que toi. Dommage que nous ne puissions discuter de ce sujet sans passer par le pc, cela aurait été passionnant de confronter nos points de vue.

      • sombre

        Laurence : Tu respecte l’animal que tu va faire égorger , éviscérer, dépecer, découper, conditionner et cuisiner?
        Si j’étais un animal, ton respect me ferais un peu ni chaud ni froid !
        Je doute pas que tu aime t’es animaux de compagnie en faite. Je doute pas que tu sois attendris quand tu voie une vidéo d’un chat, d’un éléphant , d’un lion … Bref je doute pas que tu aime certains animaux.
        Pour d’autre par contre : c’est direction abattoir.
        C’est cette différence de jugement arbitraire, cette amour sélectif qu’on nomme spécisme.
        Je suis content que tu ait de l’amour pour certains animaux, ça c’est une évidence. J’espère juste que tu fera grandir l’amour en toi pour ceux destiné à l’élevage.

        Je me suis aperçus de cette dissonance il y a seulement quelques années :
        Je me suis aperçus que je pouvais pas dire  » j’aime les animaux  » avec pourtant l’acte de les faire mourir chaque jour. Ce n’étais pas cohérent.

        http://www.vegan-france.fr/images/images_vegan/specisme/specisme_1001.jpg

      • Je te conseille vivement d’être moins sûr de tes croyances. Je doute que tu aimes la nature car lorsque tu arraches tes salades, blettes et autres , tu génères de la souffrance! La nature c’est un tout, de quel droit te permets-tu de faire souffrir les végétaux et pas les animaux! Si tu crois que les végétaux sont insensibles, lis le très beau livre de Maurice Maeterlinck « l’intelligence des fleurs » Les vegan n’utilisent-ils pas des fleurs en déco dans leur cuisine??? Ni toi ni moi ne détenons la vérité!
        J’aime les arbres et pourtant il fut un temps où pour me chauffer, je les utilisais comme combustible.
        Je n’ai pas d’animaux de compagnie, j’ai eu des animaux qui avaient choisi de rester avec moi ou que j’ai recueilli pour les sauver de la mort! Il m’est arrivé une fois ou deux d’avoir fait comme la majorité et d’avoir choisi de prendre un chien, cela s’est très mal passé car ce n’est pas dans ma nature de posséder un animal! Le chien qui vit avec nous pour le moment est totalement libre au grand dame de mes voisins, il peut partir quand il le veut, je crois qu’il est vraiment heureux car respecté dans son animalité. En tous les cas, il nous adore et n’est absolument pas comme ces chiens qui préfèrent leur nourriture à leur maitre. J’adore la nature telle qu’elle est, par moment dure et prédatrice, à d’autres moments douce et solidaire. Je fais de mon mieux et essaye de me conformer autant que faire se peut dans cette société au règle de la nature. Ce n’est pas les humains qui me diront comment faire, la nature est mon exemple! Sache que j’aime tous les animaux surtout ceux qui me nourrissent. La mort n’est pas un problème puisqu’elle fait partie de la vie. Sans mort, la vie n’est plus possible!
        Par contre c’est l’abus et la manière qui sont un problème. Idéalement, ne devraient pouvoir manger de la viande que ceux qui la chasse par eux-même respectueusement et très modérément. En fait, on ne pourra pas se comprendre car toi, tu veux adapter notre société, moi je veux la voir disparaître!
        Photo à l’image de la bêtise de l’homme moderne.

      • Mamamia! Tout a été dit et nous ne sommes pas d’accord! Arrêtons là. (Sache que j’ai lu l’article)
        Belle soirée

      • Je ne supporte plus le cri de la salade a qui on arrache les feuilles, ni le cri de la carotte que l’on rape.

  • Liloup

    Elles ne sont pas données, ces chaussures !
    Cela m’est égal d’utiliser du cuir, j’adore la soie et je déteste surtout le plastique…
    Alors, on aimerait bien savoir comment elles sont fabriquées, ces chaussures en matière naturelle végétale… Parce qu’à part le prix, on ne donne pas trop d’explications…

  • flowfly

    @Liloup sur la faq du site c’est vaguement précisé…polymère d’origine naturelle (= chimie) et matière synthétique (=chimie) mais elle surveille de près l’évolution du pinatex et du mushroom cuir pour l’incorporer dans la fabrication…faites dans la région de porto « réputée pour leur savoir faire en chaussures » et pas en france car ça ferait des paires à 250€…mais les travailleurs portuguais sont bien rémunérés selon elle. Pour tout les détails, elle semble ouverte à toute les questions..voilà ce que j’ai retenu de la faq.
    Elle n’aurait peut être pas du présenter ça sous un aspect vegan-bobochic…

    • Liloup

      La doublure et la semelle intérieure sont fabriquées avec des matières composées de fibres naturelles : ce sont des polymères issus de ressources durables (céréales et végétaux). Cela réduit l’émission de CO2 à zéro. Pour la tige (l’extérieur de la chaussure), il s’agit de fibres synthétiques de la plus haute qualité, dont l’aspect et la résistance sont similaires à celles du cuir.
      Mais moi, ce que j’appelle « des fibres synthétiques », c’est du plastique !
      Si c’est ça, elle se fout de la gueule du monde, cette nana !

  • flowfly

    C’est bien ce que je disais dans mon comm’ (fibre blablabla = chimie (pétrochimie ou autre) y’a toujours besoin de solvants etc… polymères à partir de céréales ou végétaux = Extraction/purification/réaction de polymérisation.
    C’est trop imprécis…