Pour éviter que les GAFA ne modèlent notre futur, il faut investir dans la recherche….

C’est en route et, ça va très vite….

Un article du New York Times s’inquiète du pouvoir grandissant de Google, Facebook, Amazon, Microsoft et consorts dans le domaine de la recherche sur l’intelligence artificielle. Selon son auteur, le journaliste Farhad Manjoo, les Etats seraient en train de perdre de leur influence, et les conséquences pourraient être néfastes.

Ce sont les GAFAM qui vont modeler notre futur, pas les gouvernements. Voici, en substance, la conclusion d’un article de l’auteur et journaliste Farhad Manjoo dans un article intitulé « C’est Google qui construit le futur, pas le gouvernement » publié par le New York Times.

GAFAM vs gouvernements 

Son constat est simple : l’ensemble des technologies qui seront au centre de notre quotidien dans les années à venir se fondent sur l’intelligence artificielle. Et ce sont des entreprises privées, particulièrement les GAFAM, qui investissent massivement dans la recherche et le développement dans ce secteur.

« Les GAFAM ne se contentent pas de financer des projets importants, mais financent ce qui va changer le monde »

Les Etats seraient en train d’abandonner le rôle moteur qui a été le leur au cours du XXe siècle : « Regardez les voitures, les fusées, les assistants personnels, les drones et les casques de réalité virtuelle […] : les entreprises du secteur technologique ne se contentent pas de financer des projets importants, elles financent ce qui va changer le monde. »

Pour appuyer son propos, Farhad Manjoo précise que les GAFAM dépensent près de 60 milliards de dollars par an en R&D, tandis que les dépenses de l’Etat fédéral américain s’établissent à 67 milliards (si l’on retire les recherches militaires).

La recherche publique comme bouclier 

La solution pour remédier à cet état de fait existe : il faut que les gouvernements augmentent considérablement l’investissement dans les fonds dédiés à la recherche dans ces technologies. Sinon, ce seront les entreprises qui décideront de la façon dont l’IA va modeler notre futur. En l’état actuel des choses, « ce sont les géants du secteur technologique, et non pas les gouvernements, qui construisent le futur », écrit l’auteur.

Interrogé par Farhad Manjoo, Greg Brockman, fondateur de l’association de recherche en intelligence artificielle Open Ai, précise que l’objectif de la structure est justement de faire en sorte que « les avancées de le domaine l’IA puissent bénéficier à chacun ». Selon lui, le succès d’Internet est justement lié au fait que le réseau a été créé sur des fonds publics.

Sur son profil Facebook, le « monsieur IA » du réseau social, le français Yann Le Cun a réagi publiquement à l’article. Pour lui,  l’investissement des gouvernements dans la recherche fondamentale est « absolument nécessaire au progrès scientifique et technique ».

…/…

Lire l’article complet

Source UsbeketRica trouvé sur l’Important

SUR LE MÊME SUJET :

L’intelligence artificielle a envahi Google, et ce n’est que le début

Intelligence artificielle : le plan de la France pour être leader

DeepMind se dote d’une mémoire, une étape importante pour l’intelligence artificielle ?

4 commentaires

  • Ayus-Ved

    C’est pour cette raison qu’il est important de se déconnecter de ce monstre, car il se sert de nous pour concevoir ses logiciels. L’étude de notre comportement lui est bien utile.

    Surtout qu’il y en a d’autres qui fonctionnent très bien et qui sont bien moins intrusifs.

    Vous ne donneriez pas vos clés au premier venu, que vous ne connaissez même pas ,… ! Simple logique.

    Quant à sa prétendu mission humanitaire, comme il l’affirmait, ce n’est que la carotte pour faire avancer le bourricot.

  • Depuis déja quelques temps nous sommes plusieurs a conseiller d’installer des systèmes Linux.
    Il est possible de tout faire sous Linux plus rapidement et en toute sécurité.
    Il suffit de lire une petite doc. C’est simple, et pas compliqué, pour les utilisateurs.
    On ne demande pas aux conducteurs de voitures de savoir dépanner ou customiser leur véhicule.
    Il en est de même avec Linux.
    On vient d’entendre parler, a grand renfort de PUB, les méfaits des virus et des vilains pirates.
    Ceux qui utilisent Linux et les logiciels libre ont bien rigolé. Faites preils, utilisez Linux et rigolez.

    https://framablog.org/2017/03/21/framalibre-lannuaire-du-libre-renait-entre-vos-mains/

    et choisissez vous logiciels, ne restez pas dans la nasse.
    https://framalibre.org/

    • JDC JDC

      Étant utilisateur exigeant, je confirme ce que dit Thierry65.Linux répond à toutes les attentes.L’utilisant au quotidien depuis de nombreuses années,j’apprécie toujours autant sa rapidité et sa stabilité en plus de sa sécurité.
      Si certains d’entre vous situés dans mon secteur (périphérie de Lille) sont intéressés, je leur offre mon aide afin de l’installer sur leur PC.

  • Dans tout ce que vous offre les GAFAM « gratuitement », n’oubliez pas que c’est vous le produit.

    Vous avez les même choses, libres de tout.

    https://degooglisons-internet.org/liste