Élixirs floraux : des bouquets pour l’âme…

Nous avons sur le blog des spécialistes utilisateurs, qui pourront vous en dire plus sur « les fleurs de Bach ». À Partager!!

‘Rescue’ dans le sac de toutes les mamans, ‘Mimulus’ avant une visite chez le dentiste, ‘White chestnut’ pour stopper le carrousel dans la tête… de plus en plus nombreuses sont les personnes qui ont recours aux élixirs floraux pour équilibrer leurs émotions.

C’est au Dr Edward Bach, un médecin anglais davantage intéressé par la santé que par les symptômes physiques, que l’on doit, dans les années 1930, les premiers élixirs floraux.

Contre la maladie, synonyme de conflit, les élixirs floraux

Intimement convaincu que tant que l’âme et la personnalité sont en harmonie, joie et santé sont aussi au rendez-vous, il quitte son cabinet londonien à l’âge de 43 ans pour poursuivre sa quête.

Pour lui, la maladie est synonyme de conflit et apparaît lorsqu’une partie de l’organisme ne « vibre » plus comme les autres. Très attentif au rôle du psychisme sur la santé, il en arrive à la conclusion que les déséquilibres émotionnels, tels que la haine, la jalousie, l’envie, la résignation… pourraient bien être la véritable origine des maladies physiques. Comment dès lors agir sur les émotions afin d’aider la personne à retrouver son harmonie, donc sa santé ?

Grand amoureux de la nature, c’est vers elle qu’il se tourne pour chercher la solution. Là, les fleurs et quelques arbres lui livrent peu à peu leurs secrets : ce fin observateur ne tarde pas à découvrir que certains détiennent le pouvoir de soulager des états d’âme particuliers. Grâce à une technique de dynamisation solaire, qui doit être effectuée selon des règles précises, il parvient à recueillir ce que l’on pourrait appeler l’esprit de la fleur : les élixirs floraux, appelés aussi fleurs de Bach, étaient nés.

Alors qu’en phytothérapie ce sont les substances actives de la fleur qui agissent, ce sont ici ses qualités vibratoires qui entrent en jeu. L’élixir contient en effet une information, celle de la fleur dont il est issu, qui influence directement l’état émotionnel. Non pas en luttant contre l’aspect sombre, mais en fortifiant, en développant la « face cachée », c’est-à-dire la qualité qui va avec le problème que l’on est en train de traverser.

Ensemble, ces 38 harmonisants correspondent à 7 grands groupes d’émotions perturbantes : peurs, indécisions, ignorance, solitude, hypersensibilité aux influences, découragement et souci excessif d’autrui, qui tous seraient, selon le Dr Bach, à la fois la cause première de la maladie et les obstacles au rétablissement de la santé.

Rééquilibrer les émotions

…/…

Lire la suite

Auteur Véronique Desarzens, pour Conso-Globe

4 commentaires

  • Graine de piaf

    Merci Volti. j’utilise les Fleurs de Bach, mais attention, pas toutes celles qui sont sorties du chapeau depuis son décès ( et il y a foule de ceux qui ont essayé ou essaient de le copier !), donc les « original Flower essences » depuis 1990 avec beaucoup de satisfaction.
    Je crois que le « Rescue Remedy » est connu de tous maintenant, à utiliser dans les cas d’urgence, : choc physique ou mental, émotion violente etc… même pour les animaux ou les plantes quand on repique des plants ou de l’on change la plante pour un pot plus grand par exemple.

    Ces Fleurs sont à utiliser selon ce que l’on veut traiter soit quelques jours soit quelques mois, tout dépend de la personne et si le mal est ancien.
    Les quintessences agissent selon certaines approches :
    – spirituelle
    – bioénergétique
    – naturopathique
    – immunologique.

    j’avais fait dans le temps un petit exposé sur mon blog, assez succinct mais suffisant pour savoir de quoi il retourne.

    http://altitudes06.canalblog.com/archives/2008/02/17/7983534.html
    la suite : http://altitudes06.canalblog.com/archives/2008/02/18/7998082.html

    si on veut aller plus loin, il y a d’excellents livres par exemple  » Manuel complet des quintessences florales du Dr Bach » de Mechtchild Scheffer,
    plus simple : « les Fleurs de Bach » de V. Fabrocini
    Si j’insiste sur le principe de prendre les Fleurs originales c’est parce qu’il y a eu beaucoup de déceptions avec toutes celles qui ont été mises sur le marché par différents labos depuis.
    Maintenant c’est à chacun de se faire son opinion selon sa sensibilité, son discernement et son écoute de lui-même.
    je peux aider si on a besoin de moi ce sera avec grand plaisir, soit sur le forum soit par MP.

  • J’ai toujours le rescue dans mon sac, gouttes et crème. Si un gamin pleure parcequ’il s’est fait mal, pendant qu’il a la bouche ouverte (les pleurs) verser 2 ou 4 goutes de rescue et en principe il s’arrête de pleurer…
    Pour les jambes sans repos j’utilise le rescue en pastilles de biofloral et je dois dire que c’est assez efficace. Presque aussi magique que l’aloe vera !
    Biofloral a aussi des pastilles rescue pour aider au sommeil.

  • La sensibilité de Bach était tellement grande qu’il lui suffisait de poser un pétale de fleur sur sa langue pour en sentir les vibrations et en déterminer l’utilisation.

    Ne pas s’inquiéter de la date de péremption, on utilise encore des préparations du vivant der Bach.

    C’est la régularité des prises qui compte (4/j) car c’est effectivement un produit vibratoire. Donc inutile d’avaler le flacon d’un seul coup, ça ne servirait à rien. Seul Rescue peut être pris à la demande, en cas d’urgence. Pour les autres, il faut au début de la persévérance, car un train peut en cacher un autre. Ensuite, les pelures de l’oignon enlevées, les Fleurs agissent beaucoup plus vite. Une analogie peut-être: s’il pleut et que vous êtes bien couvert, il vous faudra plus longtemps avant d’être mouillé que si vous avez tout enlevé (ou presque, restons corrects !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif).

    Bach n’aimait pas les préparations toutes faites (à part Rescue) car il estimait que chaque personne est différente. On peut aisément les varier en fonction des états d’âmes du moment.

Laisser un commentaire