Cercoux (17): il vit chez lui, dans une cabane et sur ses terres, et c’est illégal…

Quand on sait qu’on expulse des agriculteurs, comme Philippe Layat pour construire des stades, qu’on fait des parcs d’attractions comme le center parc de Roybon, dans des sites naturels comme la forêt de Chambaran. Que fait de mal ce citoyen ? Sa forêt est classée zone naturelle, donc inconstructible et il a construit en toute illégalité. Mais ne s’appelle pas Pierre et Vacances qui veut, avec des pratiques plus ou moins claires, soutenu par des élus bien « arrangeant ». C’est triste d’en arriver là, avoir un bien et ne pas pouvoir en disposer. Selon que vous soyez puissant ou misérable…….. Merci Odin

L’ermite de Cercoux Reportage d’Olivier Riou, Marine Nadal et Philippe Ritaine – Photo © Capture d’écran-Francetv

A Cercoux, dans le sud de la Charente-Maritime, un homme a décidé de vivre seul chez lui, dans sa cabane, au milieu de ses bois. Malgré ça, il est dans l’illégalité la plus totale.

Guy Belmon est propriétaire d’un terrain boisé dans lequel il a construit une cabane. Sa cabane, il a décidé d’en faire sa résidence principale. Il vit sous le seuil de pauvreté, n’a pas les moyens de s’offrir un appartement et ne veut rien demander à personne. Du coup, il a décidé d’y passer sa retraite.

Mais le bois de Monsieur Belmon est classé en zone naturelle, donc inconstructible, même d’une manière temporaire.
Il le reconnaît, il a construit sans autorisation mais estime que vivre au milieu de son bois ne gène personne.

Du côté de la mairie, on voit les choses tout à fait différemment :

l’intérêt d’un particulier, quel qu’il soit, ne prime pas sur la collectivité. La construction a été faite en toute illégalité et n’a donc pas lieu d’exister.

Quoi qu’il en soit, Monsieur Belmon compte bien rester chez lui. Il sait que les bulldozers peuvent venir tout raser, mais la procédure sera longue, très longue.

Il doit être auditionné le 14 avril prochain par les gendarmes. Le parquet a été saisi de l’affaire.

Auteur François Gibert pour France-3/Régions

11 commentaires

  • Bonjour

    2 jardinières avec mélange de fleurs et aromates devant la baie vitrée de mon f2………..délation d’un maire d’une petite commune environnante faisant partie de la com com , auprès de l’organisme qui nous loue l’appartement..affaire en cours….vais sûrement être dans l’obligation de les retirer…..ce qui me conforte dans ma position : le PQ est plus utile qu’un banquier ou qu’un élu…

    Pour le « LINKY » seule solution envisageable pour nous : « camping car »..nous allons devenir SDF par force…….et rejoindre nos Amis « cousins » (gitans et compagnie)

    Bon dimanche à tous ceux qui réfléchissent , sans péter plus haut qu’ils peuvent lever le derrière

  • boco

    Le prix des terrains constructibles étant artificiellement très élevés, il est impératif que les zones non constructibles soient strictement respectées.

    Ici, la modification du PLU permet à nouveau « aux amis initiés des communes » de retrouver le sourire !? 1 ha constructible c’est plus d’un million d’euros … Mais personne n’en parle, le peuple est honnête vous le savez.

    « Plus petits plus pourris » qui disait cela ?

  • JBL1960 JBL1960

    @ taureaulibre = La véritable fortune est celle du cœur. Après la taxe sur les cabanes de jardin, à quand la taxe sur les niches du chien, voire sur les poulaillers ? Qui sème le mépris récolte le « fascisme » et ici, dans le 17 la vague Bleu Marine n’est pas une légende… Elle emporte tout sur son passage…
    J’avoue que l’idée du camping car m’a toujours trottée dans la tête, tu sais que dans cette société de malades et mon époux étant retraité, étant une véritable invisible puisque je ne perçois rien et n’existe même pas, pour prévenir ce désir de liberté, ben le versement de la retraite est conditionné à une adresse fixe ? Pas de bras pas de chocolat ! Et bien pas d’adresse fixe par de retraite… Donc, pas possible de vivre à l’année en Camping Car… On est cerné et on voit bien qu’il n’y a pas de solutions dans ce système, donc : Ignorons l’État et ses institutions et prenons la Tangente ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-chroniques-de-zenon/

    • boco

      Le problème n’est pas que les taxes ! …

      • Démarches administratives pour vivre en camping-car ou van aménagé, et les impôts dans tout ça ?

        La domiciliation pour les impôts dépend de la situation.

        Si vous n’avez pas de domicile fixe (quand vous êtes nomades), il faut se munir d’un livret de circulation (à voir sur le site du gouvernement ici). Ce livret de circulation vous permet de continuer à jouir des droits en tant que citoyen : ce livret de circulation permet de voter, de s’inscrire à la CAF pour bénéficier d’aides pour les enfants… Les démarches pour obtenir ce livret de circulation sont assez simples. Il faut choisir une commune de rattachement, leur demander une attestation. Se rendre à la préfecture avec cette attestation pour obtenir le livret. Par la suite, il faudra se faire tamponner chaque année son livret par le commissariat (cela prouve qu’on habite toujours sur le sol français).

        Sinon, vous pouvez aussi donner une adresse de domiciliation fixe, comme par exemple l’adresse d’un garage où seraient entreposés des affaires par exemples. Mais dans ce cas, vous allez devoir payer des taxes d’habitation. Si vous possédez les lieux, vous allez payer des taxes foncières.

        Enfin, si vous vous domiciliez chez un ami ou un membre de la famille, vous allez intégrer le foyer fiscal, prenant ainsi le risque de changer le montant d’impôt sur le revenu du foyer, ce qui pourrait entrainer la suspension de certains droits, aux aides sociales (APL par exemple).

    • KromoZom KromoZom

      @JBL, rien de plus simple pour avoir une adresse fixe, le CCAS de ta commune, le secours populaire… Tu peux aussi opter pour le livret de circulation avec ta commune actuelle comme commune de rattachement, c’est la méthode employé par les gitans et autres forains non sédentaire.
      Voyez vous, je suis en train d’économiser pour m’offrir un camping-car d’occasion, je n’en peux plus de me faire sucer le larfeuille à coup d’impôts, taxes…

      Grillé par Taureaulibre, trop rapide.

  • Le veilleur

    J’ai un ami qui a posé un mobil home sur son terrain et 8 ans après il a pu construire en dur tout autour, c’est la loi qui est comme ça, mais il faut le savoir.

    Un autre ami lui a moins de chance, il ne peut pas poser un mobil home sur un terrain qui appartient à son père car cette terre est agricole. Il faut savoir que lorsque les agriculteurs mettent la main sur votre terrain, c’est terminé, il ne vous appartient plus.

    Cependant ce n’est pas juste car les terrains constructibles manquent cruellement ou sont devenus hors de prix depuis l’arrivé de l’euro et entre les agriculteurs qui réquisitionnent les terres partout en France et les propriétaires qui ne veulent plus louer leurs maisons, trouver un logement est devenu la croix et la bannière.

    Les logements sociaux ne sont pas assez nombreux et la population Française continuent d’augmenter, hors si les gens qui ont un bout de terrain ne peuvent pas l’occuper, nous seront bientôt obligé de camper devant les Mairies et tant pis pour l’image de la France.

    Dans cet article, ce monsieur est tombé sur un Maire peu conciliant car quand ça les arrange les maires peuvent donner des permis de construire à n’importe qui dans des zones naturelles ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Bonjour les moutons. Super temps chez les druides, beaucoup plus dégueulasse chez les rupins. Mais ça c’est la routine. Monde de merde !