A 86 ans, un Landais produit son électricité verte… sur son balcon, avec de l’eau

À l’heure actuelle, toutes les solutions s’avèrent intéressantes si celles-ci sont exploitables, ce qui n’est pas le cas de toutes les solutions miracles proposées sur le web…

2572796_474_16297429_1000x500Marcel Mothes et sa centrale qui alimente ses appareils ménagers et ses éclairages. ©

DR

Originaire de Saint-Paul-lès-Dax, mais résidant à Albi (dans le Tarn) Marcel Mothes a conçu de ses mains un prototype qui produit de l’énergie avec de l’eau.

La faconde inarrêtable et la conviction du progrès collée au corps, Marcel Mothes vit sa retraite intensément. Cet Albigeois, né à Saint-Paul-lès-Dax en 1930, s’est fixé un objectif : développer et faire connaître son invention, une centrale hydroélectrique domestique. L’appareil, monté sur le balcon de son appartement, est un système d’une simplicité trompeuse.


Un réservoir d’eau, un piston pour faire circuler le liquide qui, sous pression, actionne une turbine raccordée à un générateur. Puis l’eau se réinjecte dans un circuit fermé à l’aide d’une motopompe. À la sortie, un courant de 220 volts alternatif qui alimente radiateurs, réfrigérateur, ventilateur, télévision et ses éclairages, sans produire une quelconque pollution. Sportif et hyperactif, Marcel Mothes a mis près de trois ans à faire aboutir son ambition.

« Tout au long de ma vie, j’ai touché un petit peu à tout. À la menuiserie, la plomberie, l’électricité… Tout cela réuni m’a apporté des connaissances nécessaires », explique-t-il, enthousiaste. Après avoir connecté son foyer, ce « pur Landais » souhaite à présent remplacer par sa création le moteur de son voilier « Osycroire », à quai dans la marina du Cap d’Agde.

À la recherche de soutiens

Trois brevets ont déjà été déposés à l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi) pour protéger la « Marc Moths Eternel Ecolo », imaginée à plusieurs échelles. Place maintenant à la recherche d’investisseurs mais aussi d’ingénieurs pour valider le projet et la faire entrer dans les foyers français.

« Plus vous mettez de quantité d’eau, plus il y a de pression. Mais vu sa taille, mon appareil manque de puissance. C’est pour cela que je recherche des industriels. » Proactif, cet ancien chauffeur routier a également alerté son député, Jacques Valax (2e circonscription du Tarn).

Article en intégralité sur Sudouest.fr

 

 

19 commentaires

  • Paul75

    Il dit « produire de l’électricité » mais son système consomme de l’électricité pour faire tourner sa moto-pompe, c’est visiblement un circuit fermé à rendement de fait très inférieur à zéro (0,8 x 0,8 = 0,64 à la louche) !! Pour donner du crédit à cet article il faudrait donc connaitre l’énergie entrante (comment il remplit sa cuve d’eau …) et l’énergie qu’il en retire. Rendement = E sortante / E entrante. Cela m’a l’air, 3 x hélas, bidon son histoire.

  • lumpenproletariat

    Dommage, qu’il ait breveté ça… Je ne lui en veux pas, à 86 ans, il a trop bercé dans l’environnement culturel qui ont filé des mauvais paradigmes…

    Un ancien chauffeur routier… comme quoi, l’ingéniosité n’est pas le monopole des fils à papa qui font polytechnique dont on attend au fait encore avec impatience la nouvelle grappe d’innovations…

    Allez Papi, fout les plans de ton truc sur Internet, ne refile pas ça à la Bête…

    Ton super truc, ils vont en faire du Made In China à 10 000€ l’unité accessible à Crédit avec un contrat de maintenance obligatoire refourgué par EDF…

    Allez, s’te plait envoie leur un vrai doigt au cul. Et bravo…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • LETURK

      totalement d’accord avec toi , en faire don à l’humanité aurait été plus judicieux , peut être a t’il été conseillé par les petits enfants espérant une rente à vie .

      • lumpenproletariat

        Et ouais LETURK, mais malheureusement, le point de vue des petits enfants est aussi compréhensible… dans la mesure où le monde reste aussi ce qu’il est…

        Dilemme, dilemme…

        • LETURK

          Dilemme en effet , mais comme joueur de rugby , sa gloire est la sienne , les petits enfants n’en ont aucune part , c’est le débat de l’héritage qu’on évoque ici , pour moi l’héritage est mortifère , un renardeau ne récupère pas le terrier de ses parents , il s’en creuse un à lui.
          Bon vaste débat

          • lumpenproletariat

            Bon vaste débat effectivement…

            C’est pour ça, tant notre individualité, notre quotidien et tous ces aspects sont soumis à un tout collectif que j’en suis arrivé à la conclusion que au bout du compte, la période que nous traversons n’est pas tant une crise économique mais plus une impasse civilisationnelle liée à notre Culture (avec un grand C)…

  • LETURK

    Comme St Thomas je demande qu’à croire , mais restant incrédule , si l’article stipule qu’il branche « radiateurs, réfrigérateur, ventilateur, télévision et ses éclairages » , Marcel nous dit  » mon appareil manque de puissance.  » E=1/2 mv2 si il se sert de la force gravitationnelle de la chute des corps , une masse tombant de 2,5m de balcon ne doit pas donner grand chose , quelques mW , allez je demande qu’à y croire http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • alaindex

    L’article ne mentionne rien de la technique utilisée. Il dit seulement « avec de l’eau ». Evidemment tout le monde pense à la gravité. C’est idiot, 1m de hauteur !!! Je pense qu’il faut chercher ailleurs, et éviter les préjugés. Il a posé des brevets (sans doute des enveloppes à 10€) à l’INPI. Ça signifie qu’il ne veut pas dévoiler sa technologie qu’il pense révolutionnaire, et rêve toutes les nuits aux milliards qu’il va gagner! Les jeunes, Mr Marcel n’est hélas pas de la génération de l’Open source, mais il veut se faire les c……. en or!

    En tout cas, tout est fait pour le ridiculiser. C’est triste, il l’air sympa et de bonne foi.

  • IvRalgerie

    Et si on utilisait une pompe manuelle pour faire demarrer le moteur. Un truc genre soufflet qui fait monter la pression. Comme la manivelle qui allumait les voiture. Enfin ce n’est pas demain la veille. Il y a des centaines de solutions pour produire de l’energie à moindre cout, le problême est que nos habitudes et notre créativité sont conditionnées par les grandes compagnies. Malheureusement

  • Bellerophon

    Un réservoir d’eau, un piston pour faire circuler le liquide qui, sous pression, actionne une turbine raccordée à un générateur. Puis l’eau se réinjecte dans un circuit fermé à l’aide d’une motopompe. À la sortie, un courant de 220 volts alternatif qui alimente radiateurs, réfrigérateur, ventilateur, télévision et ses éclairages, sans produire une quelconque pollution.

    Rendement d’une Pico-turbine hydraulique
    pour moi la MHG 200 LH correspond le mieux à son installation

    Papy vient d’exploser le principe de conservation de l’énergie qui impose que pour tout phénomène physique l’énergie totale initiale du système isolé soit égale à l’énergie totale finale

  • Pinpin

    Euh… Mes chevres me demandent..:

    Un brevet n’est il pas consultable ?? Il serait peut etre interressant de démarrer de là… Mais je ne connais pas les demarches…

Laisser un commentaire