Il y a toujours de l’espoir… Un petit village de Dordogne revit grâce au bio

Connaissez-vous le village de Saint-Pierre-de-Frugie situé en Dordogne? Il y a encore quelques saint-pierre-de-frugieannées, en 2008, ce village était touché par des problèmes récurrents à l’heure actuelle en France: l’exode rural et donc logiquement le vieillissement de la population. C’est le schéma classique qui une fois de plus se répétait, l’école avait été fermée par le rectorat, le travail manquait, le dernier commerce avait baissé son rideau pour ne plus jamais le rouvrir… Nos villages se vident, se meurent, ce qui arrivait malheureusement à Saint-Pierre-de-Frugie.

Mais cela, c’était en 2008, depuis les choses ont bien changé, à l’heure actuelle les demandes se multiplient pour trouver une maison à acheter sur la commune, et chaque jour celles-ci sont plus nombreuses. Un changement magnifique que l’on doit au nouveau maire, Gilbert Chabaud, qui a pris le pari de faire passer son village au 100% bio.

Pour le Maire, il n’y avait pas beaucoup de solutions pour sauver le village, et a décidé de tout miser sur le bio et l’écologie. Cela a commencé avec un vote du conseil municipal pour interdire l’usage des pesticides et des traitements phytosanitaires qui sont reconnus comme étant dangereux et cancérigènes, je ne peux que vous inviter à voir (ou revoir) cet excellent opus de Cash Investigation sur le sujet pour balayer les derniers doutes qui pourraient subsister. Les résultats ne se sont pas fait attendre, la nature a vite repris ses droits, avec le retour des papillons, des insectes pollinisateurs, et de bien d’autres qui font la richesse de la nature.

Seconde idée du Maire qui décidément est relativement prolifique dans le domaine, la création d’un « jardin partagé ». Chaque habitant pouvait à loisir se rendre dans celui-ci pour découvrir la permaculture, pour participer et même pour pouvoir profiter de ses bienfaits, c’est à dire qu’ils pouvaient repartir avec les fruits et légumes produits.

Troisième idée, profiter du « potentiel touristique de la commune », car cette dernière avait une chance, il y avait de la place, notamment des zones humides que la Mairien a racheté au nom de l’éco-tourisme. Ce sont donc neuf sentiers de randonnée qui ont vu le jour, ce qui a bien fonctionné puisque les touristes sont arrivés! Du coup, la quatrième idée pouvait être lancée: la création d’un gîte rural pour accueillir les touristes.

Le village avait déjà bien changé, les espoirs étaient récompensés grâce à un maire fantastique qui a su prendre les bonnes décisions. Et puisque cela fonctionnait, alors autant aller encore plus loin, ce que le village a fait, en rouvrant les portes du bistrot, et pas uniquement pour l’accueil ou offrir des services aux touristes, un bistrot, cela fait revivre un village et réuni les habitants. Juste après, c’est une épicerie bio qui a levé son rideau, celle-ci alimentée par les producteurs de la région.

Il ne restait qu’un seul problème, et pas des moindres, l’école qui restait fermée, l’éducation nationale s’opposant à l’ouverture d’une classe pour le peu d’élèves qu’il y avait. Mais c’est sans compter sur la volonté du Maire qui y tenait vraiment, et au vu de tout ce qu’il avait fait depuis 2008, peu de doutes sur le fait qu’il réussisse… Alors il a soutenu une institutrice qui souhaitait ouvrir une école Montessori. Pari gagnant, cela fonctionne, et le nombre d’élèves à l’heure actuelle est de 20!

L’un des derniers projets du Maire Gilbert Chabaud est d’envergure, et il compte bien parvenir à le réaliser dans l’avenir: l’autonomie énergétique de son village, un pari fou, un pari magnifique!

C’est une très belle aventure qu’a connu ce village, moins de 8 ans et le petit monde de Saint-Pierre-de-Frugie a totalement changé grâce à un Maire comme il devrait y en avoir beaucoup, qui a su montrer qu’il y avait de l’avenir avec le bio, et que la dépopulation peut être inversée.

Maintenant, si vous souhaitez aller un peu plus loin encore, vous pouvez vous rendre sur le site du village.

saint-pierre-de-frugie_bourgSource de l’image: Wikipedia

Maintenant, si vous connaissez un village qui lui aussi connaît ce qu’a connu Saint-Pierre-de-Frugie, si vous connaissez des initiatives, si vous habitez l’un de ces villages, alors n’hésitez pas à laisser un commentaire, nombre de personnes souhaitent changer de vie, retrouver la ruralité, vivre mieux.

Bien sûr, nul doute que les maisons ne sont pas chères dans certains de ces villages, mais tous n’ont pas les moyens d’en acheter une, et à l’heure actuelle, prendre un crédit est plus que déraisonnable, donc si vous avez également connaissance de locations dans l’un de ces villages, merci de nous en informer également, il y aura toujours des preneurs!

9 commentaires

  • Quand les maires ne sont pas des pétochards, on arrive à des initiatives intéressantes. Bravo !!

  • JBL1960 JBL1960

    Quand la volonté est là oui il y a de l’espoir et tout comme à Saillans dans la Drôme = https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/27/langle-saillans/
    Et comme vous l’avez relayé à Trégarmat dans les Côtes d’Armor.
    Tout le monde est unanime à admettre que la résilience passe par le retour à la Terre. Il nous faudra dans la mesure du possible quitter les grandes agglomérations devenues au fil des années de vraies succursales de l’enfer, au profit de territoires plus propices à l’autonomie…
    Il y a des exemples réussis comme le village anarchiste sous la révolution sociale espagnole « Germinal de La Sierra » qui nous incite à espérer = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/21/un-futur-si-simple/ se rappeler le meilleur et adapter et prolonger et espérer donc…

  • Natacha Natacha

    Bonjour, :)
    La preuve par l’exemple.
    Bravo Monsieur le maire !
    Si, d’un coup de baguette magique vous pouviez convaincre les trente cinq mille et quelques autres d’en faire autant, on gagnerait du temps, de l’air, de la vie !

  • soubiemyriam

    Que ka paix vous accompagne.

    Bien sympa le village d’irréductibles gaulois

  • kalon kalon

    Mais oui, agréable à lire et surtout, bravo au maire ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Quant aux internautes, apportez-leur de l’espoir, ils passeront à côté de la plus belle manière… Déprimant!

  • C’est l’exemple type de ce que je dis depuis le début. On ne peut arriver à rien sans l’action et la plupart préfère juste râler, rester sur le négatif et rester sur le sensationnel !
    En m^me temps que rajouter de plus sinon applaudir et espérer que cela en inspire d’autre !

    Akasha.

  • Damien

    La difficulté en campagne est effectivement de trouver un logement à louer, car souvent, ça manque, malgré nombre de maisons vides. De ce fait (et aussi du fait que ce n’est pas évident de trouver du boulot), on assiste à un phénomène de gentrification où seuls les gens (souvent assez jeunes) aisés des villes s’installent en campagne (je parle ici de la vraie campagne, pas la périphérie de la ville) , puisqu’ avec de l’argent en réserve (souvent grâce à la famille).

    On le voit par exemple du côté du plateau de Millevaches où ceux qui arrivent d’ailleurs ne sont pas du tout du tout prolétaires….

    D’ailleurs, l’école Montesori de ce village de Dordogne, si elle est d’une pédagogie intéressante, a certainement un coup qui sélectionne probablement les entrants..?

    Ce qui ne m’empêche pas de saluer l’initiative du Maire!