« Le TAFTA ? Comme une odeur de totalitarisme », selon une députée allemande qui a lu le texte…

Depuis que nous dénonçons ce TAFTA, l’avis d’une député allemande, va dans le sens de notre campagne de dénonciation. Le totalitarisme est à nos portes, il n’y a pas un domaine où ce traité n’interviendra pas!..Partagez, diffusez! il y a encore trop de gens qui ne connaîssent pas ce TAFTA, pour dire NON, suivez le lien du collectif citoyen STOP TAFTA. Merci Tex.

Katja Kipping en 2014./Wikipédia

Venant s’ajouter aux préoccupations sur le très controversé projet d’accord entre les Etats-Unis et l’Union européenne dénommé TAFTA, la permission a été accordée à quelques députés allemands d’accéder, sous certaines contraintes, au texte de l’accord. Malgré cette initiative plutôt positive, la députée Katja Kipping (ci-contre) nous fait part de son inquiétude quant au manque de transparence de ces négociations.
Même si certains ont accueilli favorablement le fait de pouvoir accéder à la salle de lecture du texte du TAFTA, et ont considéré cela comme une victoire de la transparence, Katja Kipping, du parti Die Linke, a énuméré les nombreuses limitations imposées aux parlementaires à partir du moment où ces derniers cherchent à comprendre les aspects les plus subtils de cet accord.Selon les procédures annoncées par le vice-chancelier allemand, Sigmar Gabriel,… les parlementaires doivent s’enregistrer avant de pouvoir accéder à la salle et ne peuvent y rester que deux heures maximum pour lire les documents. Les téléphones cellulaires et tout autre dispositif électronique doivent être déposés au préalable dans un coffret sécurisé.

Les documents du TAFTA sont accessibles seulement sur un ordinateur non connecté à Internet. Les parlementaires peuvent prendre des notes, mais il leur est interdit de recopier des extraits du texte, et ils ne peuvent pas partager quelque détail de l’accord que ce soit, ni en public ni au Parlement.

« Cette procédure d’accès à la salle en dit long [sur ces négociations]. Après m’être enregistrée, on m’a fourni les instructions sur comment utiliser cette pièce, » écrit Mme Kipping dans son compte-rendu de cette expérience. « La première chose qui saut aux yeux, c’est que les termes de ces limitations d’accès ont fait l’objet de négociations entre la Commission européenne et les Etats-Unis. Avez-vous remarqué que le TAFTA n’est pas encore ratifié formellement, et que déjà les pays concernés par ce traité ont perdu le droit de décider qui a le droit de lire ce texte et sous quelles conditions ? »

Les parlementaires ne peuvent pas demander l’aide d’experts

Mme Kipping a également pris ses distances avec l’une des expressions utilisées dans ces procédures, qui veut que l’autorisation d’accès à cette salle soit le « témoin d’une confiance exceptionnelle » accordée aux parlementaires.

« J’ai toujours pensé que les députés élus avaient le droit à l’information. Pourtant, les personnes en charge des négociations du TAFTA (d’ailleurs, qui leur a donné la légitimité pour ces négociations ?) se comportent comme s’ils accordaient l’accès à ces textes comme une énorme faveur. Qui que soient ceux qui ont écrit cela, pensent-ils vraiment que les parlementaires doivent s’en sentir flattés ? Pour moi, cela a de forts relents de totalitarisme. « Autoriser l’accès » et « accorder sa confiance » ne font pas partie des termes que l’on utilise si l’on croit vraiment dans la démocratie. »

« Pour rendre le traité encore plus compliqué à déchiffrer, explique Mme Kipping, les parlementaires n’ont pas le droit d’amener avec eux un expert capable d’interpréter le langage hyper technique utilisé dans le texte, qui est de surcroit fourni uniquement en anglais. »

« Nous ne pouvons pas nous faire accompagner d’un spécialiste, sous aucune condition, dans la salle de lecture. Ainsi, tout comme le citoyen ordinaire, les experts eux non plus n’ont aucun moyen d’accéder à ces textes secrets. Pour moi, et quoiqu’en disent certains, cela n’est pas synonyme de transparence, » a-t-elle poursuivi.

Lire les documents ne m’a pas fait changer d’avis

Les défenseurs de l’accord TAFTA disent que les pays membres bénéficieront en retour d’une formidable stimulation économique, d’un plus grand marché, et que les petites et moyennes entreprises tireront un grand bénéfice de ce traité, qui vise à abattre les barrières commerciales entre les deux continents.

Même s’il lui est interdit de parler de ce qu’elle a lu, Mme Kipping dit pouvoir partager ce qu’elle n’a PAS vu dans le texte, et affirme que « rien dans ces accords ne soutient de près ou de loin les affirmations de ses partisans. »

Elle écrit : « Les deux heures que j’ai passées dans la salle de lecture étaient évidemment loin d’être suffisantes pour lire l’intégralité des documents. Mais cela m’a suffi pour me rendre compte que rien de ce que j’y ai lu ne peut me faire revenir sur l’avis négatif que j’ai depuis le début sur ce TAFTA. »

« Il est déjà très significatif de voir que le Ministère des Affaires économiques adopte toutes ces mesures pour empêcher que le texte de l’accord ne soit divulgué. En fait, ils ont toutes les raisons de faire comme cela. Car quiconque voudrait entrer dans ces négociations avec l’objectif de protéger l’environnement, le consommateur et les conditions de travail, n’aurait aucune raison d’avoir peur de la transparence. A l’inverse, ceux qui sont déjà à l’œuvre pour brader la démocratie n’ont évidemment pas envie de finir sur la sellette de l’opinion publique. Si Sigmar Gabriel (ci-contre) et les négociateurs sont réellement convaincus des bénéfices du TAFTA, pourquoi ne rendent-ils pas le texte public sur Internet ? » a-t-elle conclu.

Source : VociDalEstero, le 8 février 2016

Traduction : Christophe pour ilFattoQuotidiano.fr

19 commentaires

  • Ecomotard

    Ah, ah, c’est amusant de voir que nos dieux parlementaires s’indignent d’être tenus désinformés alors que les citoyens le sont depuis des dizaines d’années.
    Mon dieu rendez-vous compte, des zélus victimes du système qu’ils ont eux-mêmes engendrés.
    Ni responsable ni coupable, comme d’habitude…
    Tiens, il y a aussi ce député léthargique qui sort du coma : https://
    http://www.youtube.com/watch?v=0EkA3fFBI5w

  • dereco

    Ces méthodes de secret systématique sont criminelles totalitaires, envers la toute la population qui subira ce traité qui va empêcher d’informer de la réalité des poisons, des manipulations des grands groupes et lobbys, même par les journalistes en les condamnant pour avoir diminuer les bénéfices de ces multinationales en révélant qu’elles sont criminelles, comme par exemple fait cash investigation sur France 2 récemment.
    Les journalistes et nous tous seront bâillonnés, avec ses journalistes mis en prison, (comme les lobbys ont déjà essayé et fait ), même avec preuves irréfutables de cet empoisonnement par les pesticides, OGM à pesticides, Roundup, perturbateurs, médicaments mensongers, saletés, impossibilité de savoir et révéler la composition, et l’origine détaillée de tout produit industriel.
    C’est la mort par étouffement systématique des agriculteurs écologiques locaux et bio avec des prix trop bas pour leurs produits sains sans poisons, par rapport à ceux pleins de poisons en toute impunité du secret systématique avec condamnation de tous ceux qui révèlent avec preuves cet empoisonnement, très visible aux US avec l’épidémie d’obésité plus d’un tiers d’obèses, diabète, cancers, etc.. !

    Pétitions à signer :
    https://www.change.org/p/ne-laissons-pas-les-entreprises-dicter-l-info-stop-directive-secret-des-affaires-tradesecrets?source_location=discover_feed

    https://stop-ttip.org/fr/signer/

    https://www.parlement-et-citoyens.fr/ideas/non-au-tafta

    https://www.collectifstoptafta.org/agir/article/signez-l-ice-auto-organisee

    Après nous serons encore plus empoisonnés lentement sans pouvoir révéler et sinon la révélation d’un danger secret industriel criminel nous mettra en prison comme des malfaiteurs !!

    • voltigeur voltigeur

      Poses la question autour de toi et tu verras qu’il y a 8 personnes sur dix qui ne connaîssent pas TTIP/TAFTA, ou croient que ça va être le « bonheur absolu »! fini le chômage et vive la crôôôassance. Le réveil va être à la mesure de leurs illusions.. :(

  • Mario

    C’est étrange que la raison pour que personne ne sache les détails de TAFTA et cie. soit pour que les dirigeants américains en sachent le moins possible, quant on sait que ces derniers écoutaient en cachette la plupart des dirigeants de l’UE !!!

  • Nez

    Encore sur le métier, remettez votre ouvrage.
    Il faut continuer, continuer, continuer à donner des nouvelles du Traité Transatlantique.
    – Avoir des extraits des termes du traité
    http://data.consilium.europa.eu/doc/document/ST-11103-2013-REV-1-DCL-1/fr/pdf
    dont vous aurez souligné les passages importants

    – Faire connaitre l’initiative européenne de plus de 3.200.000 signataires, suivant une initiative prévue par les textes, mais mis à la poubelle par la Commission et dont personne ne parle : si il y a une si grande omerta, c’est que cela doit être très important !
    https://stop-ttip.org/fr/

    – …. et surtout renvoyer pour plus d’informations sur tous les articles des moutons enragés concernant le sujet …

    Bons dialogues en perspectives !!!
    Mais surtout soutenez vos interlocuteurs qui découvrent le sujet : ils ne sont pas seuls avec 3.200.000 personnes, et vous êtes là pour les soutenir, pour qu’eux aussi fassent une démarche de recherche, et d’information envers leur entourage.
    Les informations sont toutes pessimistes, alors souvent cette véritable information leur donne le « bourdon ».
    Alors au contraire, montrez qu’il y a déjà des personnes qui se sont mis en marche et qui sont là pour les soutenir : en allant voir le film « demain » qui est positif, ou en découvrant « Les colibris » ou d’autres courants qui remettent l’homme, la bienveillance et le sens du commun, au centre de leur démarche…. et vous verrez cela met du temps … mais ça marche !

  • dereco

    Aucune sanction efficace ( minimum 10 fois le total du chiffre d’affaire lié au mensonge criminel révélé des décennies après et amendes et prison des responsables des conséquences criminelles !! ) n’est prévu contre les multinationales, qui ont menti sans vergogne en biaisant ou truquant les travaux scientifiques et tuant lentement les gens, comme Montsanto avec son Roundup et les OGM de plus en plus prouvé comme mortel lent et criminel, ou comme des firmes de médicaments dangereux et peu efficaces retirés avec quasiment pas de sanctions ( Mediator et Servier et bien d’autres )!!
    Seul le spectre de vraies sanctions futures peut obliger à cesser de manipuler et mentir dans les études préliminaires insuffisantes des effets sur la population de nouveaux produits, qui nous transforment en cobayes à notre insu, devenus obèses, comme les souris .

    Tous les USA sont empoisonnés par ces produits, comme le prouve l’épidémie d’obésité ( plus d’ 1/3 des américains obèses, 120mille morts en plus aux USA ), de cancers, de diabètes, d’autismes, etc.. associés, due à ces saletés chimiques de toutes sortes cachées dans la nourriture, l’eau, l’air et médicaments aux USA !!

    Ils veulent le même empoisonnement en Europe, en libéralisant la libre circulation de ces poisons, lents, basés sur des mensonges, comme Monsanto et bien d’autres !!

    On nous contrôle partout, pour la sécurité, mais aucun contrôle et encore moins de vraies sanctions efficaces de ces mensonges criminels bien pires des multinationales et lobbys, qui tuent 100 à 1000 fois plus !!

    La délocalisation avec concurrence déloyale officialisée par des produits poisons OGM et Roundup, supprimera toute notre agriculture de bons produits pour la santé, qui nous protègent de l’épidémie d’obésité, mais trop chers ( en ce moment les salades Françaises sont coulées par les Espagnoles à la télé !! ) !!!