À chacun sa manière de voir le monde… Court-Métrage « Le gouffre », et vous, quelle leçon en tirez-vous?

Ce soir, pour passer 10 minutes, un peu de détente, et de philosophie, puisque nous sommes tous philosophes, à des niveaux bien différents, certes, mais indéniablement, nous le sommes tous. Qu’elle soit de bistrot ou de jet-set, la philosophie est le lot de tout le monde, car la base de la philosophie étant on ne peut plus simple, philo= aimer, sophie=sagesse, connaissance. C’est donc l’amour de la sagesse et de la connaissance qui nous intéresse, prenant en compte que chacun à sa propre façon, sa propre manière de voir la sagesse, chacun ayant sa propre culture et ses propres connaissances, nous serions donc tous philosophe, simplement celle de certains est plus en accord avec le reste de la population.

Voici donc un magnifique court-métrage de 10 minutes, un petit bijou de l’animation 3D, mais proposer cela sans vous demander de faire le moindre effort en retour serait assez inutile, donc, à vous de nous dire quelle leçon vous en tirez, quel message cela vous inspire-t-il? Autant aller au delà de tout et ne pas être spectateur en vain…

legouffre_entete

Le Gouffre est le premier court métrage d’animation produit et réalisé par le Studio Lightning Boy, une jeune équipe de création située à Montréal. Le film raconte l’histoire de deux voyageurs téméraires qui voient leur route bloquée par un gouffre immense et décident de construire un pont afin de le traverser. Avant sa mise en ligne le 2 février 2015, le projet avait déjà fait des vagues suite à l’immense succès de sa campagne Kickstarter, qui a permis d’amasser les fonds nécessaires à la post-production. Beaucoup furent impressionnés par la passion et la détermination de la petite équipe de trois animateurs, qui dédièrent plus de deux ans de travail à compléter le film de 10 minutes.

À ce jour, Le Gouffre a été sélectionné dans plus de 40 festivals à travers le monde et a remporté six prix, dont trois pour la “Meilleure animation”. Pour une liste exhaustive des prix et sélections, veuillez vous diriger vers la page Prix.

Plus d’informations sur Mrmondialisation.org

13 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Mouai http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif, ça ne m’inspire pas grand-chose tout ça ; …à part peut-être qu’effectivement on est rendu au bord du gouffre et qu’il va nous falloir une sacrée motivation et un sacré courage pour tenter de le traverser, et que beaucoup d’entre nous risquent de rester sur carreau quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • Ca m’a également laissé perplexe quant au message et à la finalité …

      • Il y a pourtant de quoi dire…
        Les seules limites sont celles que l’on s’impose, ce pont n’aurait jamais été construit s’ils s’étaient limité à ce qu’ils avaient devant eux: un gouffre et la fion du chemin.
        On a rien sans rien, construire un chemin vers son avenir peut prendre du temps, mais il ne faut pas perdre espoir, car parfois, c’est payant.
        Il faut savoir se sacrifier pour ceux que l’on aime, et parfois aussi pour limiter les dégâts, ce qu’il fait à la fin de la vidéo.
        Quand à cette communauté qui se réjouit qu’ils aient traversé, les personnes comme dans la réalité peuvent avoir des réactions qui ne sont pas en rapport avec la réalité de l’événement si elles ne disposent pas de toutes les informations, et là, c’est ce que nous pouvons constater avec l’ensemble des téléspectateurs qui ne réagissent pas puisqu’ils ne voient rien.
        Voilà ce que cette vidéo m’inspire personnellement…

      • Ils ont bien représenté la société telle qu’elle est devenue ça c’est sûr, mais je m’attendais plus à un autre message final, s’entre-aider pour tous y arriver et construire un pont qui unit les hommes de manière solide et pérenne, mais ça c’est mon utopisme qui ressort
        D’où mon interrogation de l’espoir à avoir en la vie et en l’Homme …
        Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà perdu

  • Yanne Hamar

    Le chemin le plus difficile n’a pas été couronné d’un succès total : c’est détruit à la fin et un seul homme a pu traverser. Les gars auraient mieux fait de choisir un chemin terrestre même plus long. L’aventure n’a rien apporté de tangible à ceux d’en face. J’en conclue qu’il faut savoir raison garder .
    A noter aussi l’attitude du chef rasé .Il n’a pas participé à la joie.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Magnifique petit film, merci Benji.

    Nous avons tous des gouffres qui se présentent sur nos chemins, ils sont là pour nous permettre d’aller plus loin, plus haut, c’est d’ailleurs la symbolique de ce film, le but est en hauteur, pas au même niveau.

    Mais par paresse, par lâcheté parfois et même souvent, nous reculons devant l’effort, nous essayons de contourner l’obstacle, nous renonçons à aller plus loin, au-delà de nous-même.
    Seuls quelques uns y parviennent : une mère qui se sacrifie pour sauver son enfant, des résistants pendant la dernière guerre afin de délivrer la France opprimée, etc… ce sont des actions d’éclats, mais combien de gouffres ont été franchis dans l’anonymat le plus complet ? combien sommes-nous à avoir voulu aller plus loin ? plus haut ? cherchant à nous élever sans cesse, bravant tous les obstacles qui semblent toujours des gouffres à traverser ?
    Il serait bon de lire deux livres « le guerrier pacifique » et « le voyage du guerrier pacifique », de Dan Millman, ils sont riches d’en enseignements. le premier existe en film que l’on peut voir sur Youtube, mais je l’ai trouvé un peu trop réducteur par rapport au livre.

    Ceci dit Benji je suis d’accord avec ce que tu as écrit, merci.

  • morpheus morpheus

    Le vrai courage c’est ça…
    Une bien belle leçon d’humanité, merci Benji!
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

  • Robert

    Bien que ce soit un magnifique film, un petit bijou d’animation…
    Bien qu’il propose une leçon de courage et d’entraide, avec une fin bien touchante…

    La principale leçon que j’en tire c’est : NE MARCHEZ PAS DANS LE GOUFFRE! Si votre route débouche sur un ravin, alors ce n’est visiblement pas la bonne route!

    À mon avis, le chef du village n’avait pas tout à fait tort.

  • Le graphisme est superbe !
    Peut-être avaient-ils un pont à quelques kilomètres de là ?

    On dirait que seule, l’enfant, a mesuré la gravité de la situation et l’énormité de l’entreprise. Son cœur d’enfant, sa ténacité à rester là malgré le temps, a amené les adultes à prendre conscience de leur indifférence. Par le cœur de cette enfant, la solidarité a pu se créer.

    Dans le Voyage du Guerrier Pacifique, il y a justement un sujet de ce genre: le Guerrier doit passer de l’autre côté d’un ravin. Celui-ci est pourtant important et l’issu risquait d’être fatale au pauvre guerrier. Son guide l’incite à sauter pourtant…

    Sauter dans le vide… Le vide est-il vraiment vide ? Pari dangereux, non ? Comment voyons-nous les obstacles qui se dressent devant nous ? Souvent beaucoup plus gros qu’ils ne le sont. Est-ce que nous nous projetons dans le positif ou bien dans le négatif ? Sommes-nous de ceux qui voient l’échec partout ou bien la réussite ? Quelle confiance avons-nous de nos capacités ?

    combien sommes-nous à oser prendre une décision difficile ? Sauter le pas ? Aller vers la simplicité volontaire, changer de boulot, voire arrêter de travailler, … ?