L’avion de combat le plus cher du monde a du plomb dans l’aile

C’est vraiment le cas de le dire: « quelle bande de cons! ». La situation économique aux Etats-Unis est catastrophique, la population s’appauvrit, et ils financent un avion qui ne peut pas voler si le temps est mauvais, ridicule! Au pire des cas, ils paieront avec une planche à billet et la « nouvelle signature » de ceux-ci (voir en fin d’article).

A 150 millions de livres pièce* (179 millions d’euros), on pouvait s’attendre à mieux. Le Joint Strike Fighter F-35 américain est l’avion de chasse le plus cher au monde. Or il ne peut pas voler par mauvais temps : son réservoir de carburant pourrait exploser si l’appareil était frappé par la foudre, rapporte le Daily Telegraph.

Un bug fâcheux : la Grande-Bretagne a commandé 48 bombardiers, et les Etats-Unis ont prévu d’équiper l’Air Force, la US Navy et le corps des marines de près de 2 500 JSF. Conçu pour être quasi indétectable par les radars, le F-35 ne passera pas inaperçu auprès du contribuable américain. Selon Foreign Policy, si l’on considère le cycle de vie complet de l’avion, son coût pourrait atteindre soit 1 500 milliards de dollars – plus que le PIB espagnol -, note Foreign Policy. Un peu chérot pour ne décoller que par beau temps.

Source: Courrier international

Au pire des cas, ils paieront avec leur prochaine planche à billets disais-je, et les nouveaux billets émis sont ornés de la signature de Jack Lew, signature ridicule et « gribouillesque », photo à l’appui:

La signature de Jack Lew sur les nouveaux billets émis par la banque centrale américaine

Cela ne rendra pas le dollar plus ridicule qu’il ne l’est déjà étant donné que sa valeur réelle est plus proche du zéro qu’autre chose. Pour les détails, lire l’article du courrier international.

14 commentaires