Après son refus de payer sa dette, l’Islande fera le triple de la croissance de l’UE en 2012

Je ne cesserai jamais de répéter que l’Islande est LE pays à prendre en exemple,même s’il est complètement ignoré des médias, s’il est loin ou quelle qu’en soit la raison pour ne pas en parler, c’est le pays à suivre! Payer pour les banques? Même pas en rêve, là bas ils ont été emprisonnés! Sauver les banques? Elles ont été nationalisées. Quand à la croissance actuelle, elle se porte au mieux.

Islande a terminé l’année 2011 avec une croissance économique de 2,1% et selon les prévisions de la Commission européenne, elle va faire le triple du taux de croissance attendu pour l’UE en 2012 (La croissance de l’UE est prévue à 0,5% en 2012 contre 1,5% en Islande). Pour 2013 la croissance devrait atteindre 2,7%, principalement à cause de la création d’emplois. L’Islande est le pays qui a nationalisé les banques privées et qui a emprisonné les banquiers responsables de la crise.L’Islande a été le seul pays européen qui a rejeté par un référendum citoyen le sauvetage des banques privées, laissant s’effondrer certaines d’entre elles et jugeant de nombreux banquiers pour leurs crimes financiers.

Pendant ce temps dans un pays comme l’Espagne, le ministre l’économie qui fut un grand responsable chez Lehman Brothers, a maquillé les soldes bancaires et a gonflé les résultats pour faire croire à une solvabilité du système financier résultant de la déréglementation des marchés mais ce dernier a fini par s’effondrer.

Glitnir, Landsbankinn et Kaupthing furent les banques nationalisées en 2008 pour éviter leur faillite et qui furent placées sous contrôle démocratique, plutôt que de profiter d’injections inconditionnelles de capitaux publics, comme en Espagne ou dans les autres pays européens. En juin dernier, l’une d’elle Landsbankinn, a annoncé son intention de rembourser les intérêts aux détenteurs d’hypothèques pour compenser les citoyens de payer leurs pertes.

La révolte pacifique a débuté en 2008, sans que celle-ci soit décrite dans les pages des grands médias européens, qui ont mentionné dans des notes en bas de page que ce pays était un dangereux exemple à suivre. À la fin de 2008, l’ensemble des dette de l’Islande égalait à 9 fois son PIB. La monnaie s’est effondrée et la Bourse a suspendu ses activités après une baisse de 76%.

Le pays a fait faillite et a ensuite reçu un prêt de 2 100 millions de dollars du FMI et 2 500 millions de dollars provenant des pays nordiques et de la Russie. Le FMI, comme d’habitude, a exigé, en échange des mesures « d’ajustement » soit des coupures dans les dépenses sociales qui ont provoqué la colère de la population, la chute du gouvernement et la convocation d’élections anticipées au début de 2009 dans lesquelles la gauche a remporté la majorité absolue et provoquant l’effondrement du Parti de l’Indépendance, un parti conservateur, qui était traditionnellement la force dominante dans le pays, qui n’a conservé que 23,7% des voix.

Le Mouvement Gauche-Vert a gagné 21,7%, Alliance sociale-démocrate 29,8%, le Parti progressiste 14,8% et Mouvement des citoyens 7,2%.

Johanna Siguroardottir a été choisi pour diriger le gouvernement réunissant des sociaux-démocrates, et les écologistes de gauche. En 2010, on a mis sur pied une assemblée constituante de 25 membres, des « citoyens ordinaires » pour réformer la Constitution. Cette même année, le gouvernement a soumis à un référendum sur le paiement ou non de la dette contractée par les banques privées en faillite au Royaume-Uni et dans les Pays-Bas, mais 90% des gens ont refusé de payer.

Ses citoyens ont voté non à cause de l’effondrement de la Banque Icesave et les gouvernements de ces pays couvrent les dépôts à capitaux publics. Le FMI a gelé les prêts en espérant que l’Islande finirait par payer ses dettes illégitimes.

En septembre 2010, l’ancien Premier ministre Geir Haarde a été mis en procès pour négligence dans la gestion de la crise. Interpol a également émis un mandat d’arrêt international contre l’ancien président de Sigurdur Einarsson. En avril 2011, les citoyens ont de nouveau dit non à un nouveau référendum sur le paiement de la dette.

Après cela, au mois de décembre la banque Landsbanki a décidé de retourner une partie de la dette. Le montant total des sommes versées par Landsbanki, selon Icenews à 350 milliards de couronnes, soit environ 33% de la dette totale. Pourtant, « les comptes Icesave ne représentent seulement 4% des obligations des institutions financières du pays, soit environ 4000 millions d’euros. 96% restant ne pouvait pas être renvoyé aux créanciers, car il était complètement impossible de le faire parce que le paiements d’intérêts chaque année aurait dépassé les revenus du pays.

Dans les mots de l’économiste Jon Danielsson : « Les (banques) ont accumulé une dette égale à plusieurs fois le PIB annuel. Il n’y a aucune possibilité que les citoyens puissent payer cette dette. »

Il y a quelques jours, les responsable de la Fiscalité en Islande ont inculpé deux officiers supérieurs des banques qui ont commis des fraudes au moyen de prêts non autorisés pendant les opérations qui ont conduit à son système financier à s’effondrer en 2008 : l’ancien PDG responsable de la faillite de Glitnir, Larus Welding et le responsables des finances de l’entreprise, Gudmundur Hjaltason. Ils auraient abusé de leur position pour fournir environ 102 millions d’euros sans la permission, sans garanties de la part des bénéficiaires et sans avoir consulté le département de gestion des risques.

Les agences de notation Moody, Standard & Poor et Fitch font pression pour punir l’endettement sans grand succès et toujours en essayant d’ignorer la reprise économique dans ce pays. Par ailleurs, en 2008, quelques mois avant l’effondrement de ses banques, le pays jouissait encore de la cote triple A donnée par ces mêmes organismes.

* Journaliste.  Www.contralatortura.cl Dispatch

Source : Actualutte via leveil2011

moutonsenrages3

37 commentaires

  • Mais non ! Mais non !
    Il n’y a pas de fascisme en Europe.
    Quand même ! Nous sommes le « règne » de la démocratie !
    Il ne manque que le roi, les prétendants se tapent dessus, par contre les cons sont déjà là.
    Ce qui peut bien se passer en Islande n’a pas d’intérêt pour nos médias et nos gouvernements, ça pourrait nous donner des idées (malsaines ?).
    D’autre part, nos journalistes ne sont pas des crétins pour demander « le placard » !
    Allons ! Allons !
     

  • L’Islande est un cas très particulier en Europe, et où l’oligarchie financière a fait une grosse erreur. En effet, l’oligarchie n’a pas pris la peine d’y faire élire un larbin à sa botte, comme dans tous les autres pays européens. Les raisons principales seraient que l’Islande est un petit pays en pleine mer et de seulement 320 mille habitants. Le président islandais est donc le seul président européen non inféodé à l’oligarchie financière. Alors que les députés islandais étaient d’accord pour renflouer les banques, comme les députés des autres pays européens, le président islandais n’était pas d’accord, et c’est lui qui a pris la décision de demander l’avis de son peuple par référendum. Donc la liberté, la prospérité, le bonheur actuels des islandais est dus uniquement à leur président.

  • Voilà un pays qui pratique le scrutin proportionnel plurinominal pour élire les représentants de son assemblée. Qu’est ce que la proportionnelle?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Scrutin_proportionnel_plurinominal

    • Maintenant un pays de 320 000 habitants ne se gère pas comme un pays comme la France.

      • benji

        Je suis d’accord avec toi, un pays de 320 000 habitants ne se gère pas comme la France, mais la France pourrait s’en inspirer si elle n’était pas dirigée par des abrutis à la solde des banques et (ou) des américains! Si notre Sarko national n’était pas un pourri qui a plus à coeur de sauver les USA que de sauver la France, qui aurait refusé le sauvetage des banques, qui dirait merde à l’Europe, nous n’en serions surement pas là!!! Mais non, il faut que cela soit une carpette qui fait figure de président compréhensif pour les moutons, et certains sont encore prêts à voter pour lui!!!

        • Entièrement d’accord, suites à la crise bancaire, les prises positions politiques des islandais vis à vis de la finance mondiale ont été extrêmement courageuses. Si les français en faisaient autant, cela créérait un sacré chambardement dnas notre pays mais aussi au niveau international. Je n’aime pas l’europe fédéraliste. Je n’aime pas les charges pesant sur notre économie et correspondant aux intérêts de la dette publique. Je n’aime pas non plus l’invasion de containers chinois… Que faire un vote contestataire?

          Maintenant de là à donner un blanc-seing au FN pour s’occuper de toutes les affaires françaises. Le problème avec les partis politiques (système de partisans) quand on élit un Président soit disant de tous les français, nous sommes obligé de prendre tout le PACK POUR UN FORFAIT DE CINQ ANS.

          Avec un système de scrutin à la proportionnelle pour la représentation à l’Assemblée, la chose politique serait différente. Voilà ce qui fait vraiment défaut à la France et une véritable représentation afin que les enjeux de sociétés soient vraiment débattues.

          • Les français, et les autres peuples, voudraient pouvoir faire la même chose que les islandais, mais c’est leurs présidents qui décident. Et tous les chefs de gouvernements européens, à part le président islandais, gouvernent contre leurs peuples. Et les diverses manifestations quotidiennes en Gcèce, Espagne, Portugal…restent sans effet. Nous sommes en dictature.

          • @ Benji,

            je ne suis pas du tout d’accord au contraire ! Pourquoi ?

            Simplement parce que pour moi le pays idéal serait un pays qui regarderait les autres, synthétiserait le meilleur de ce qu’il y trouverait afin de donner le meilleur à son Peuple. Cette SIMPLE idéologie d’évolution (voir déf. du dico) est à la portée de tous les pays du monde, ce sont les dirigeants qui cultivent le pire, sciemment !!!

            A bon entendeur, Paix et Harmonie pour tous.

  • « …un pa

  • Bonjour,   lorsque j’ai un peu de temps, je surfe pour m’informer un petit peu……mais j’en ressorts tjrs perplexe…et pour qui faut il donc voter? et que faire à mon niveau de petit travailleur  meme pas au smic?et que prévoir pour nos enfants?????   Sarko est un pourri?     Mais et les autres????? je crois que c’est tous du parreil au meme   et donc je ne sais  que faire.  Eclairez ma lanterne si vous le pouvez, je vous en remercie

    • je sais pas si c’est moi qui devrais te répondre 😀
      faut savoir que l’opposition n’existe plus, la droite et la gauche vont dans le même sens.
      concernant le FN, ils ont deux avantages, ils n’ont jamais gouverné la france et semble en plus différents des deux autres.
      Reste à bien lire leur programme et à le comprendre, et surtout :
      comprendre que c’est l’Europe qui contrôle tout et qui nous fera tomber, donc logiquement il faut sortir de cette Europe, mais le FN ne le propose pas, et donc, pour faire simple, ça ne sert plus à rien de voter, dans tout les cas de figure, on tombera.
      En clair on à droit à une élection bidonnée ( comme toujours ), bercé d’illusions et de belle promesse, on paiera de toute manière pour la crise, pour les banques, pour ces politicars de merde qui n’ont qu’un seul souci, garder le pouvoir.
      Mais bon, si tu es tout de même séduis par l’un d’entre eux, fait comme tu veux, personne ne te jugera :p
       

      • Il n’y a pas que Sarko/Hollande/Le pen
        Il y a d’autres candidats dont un qui propose de nous sortir de cette mélasse, et de l’Europe
        Le souci c’est que les médias ne le laissent pas s’exprimer, lisez les programmes des autres candidats, notamment celui de NDA .. Il n’y a qu’internet qui peut le mettre en avant alors n’hésitez pas, faites le savoir…

      • Le FN propose d’en finir avec la loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France, qui empêche la France de battre monnaie et la maintien dans un état de dette perpétuelle. Sauf que cette loi n’existe plus en tant que telle, elle a été intégrée aux traités de Maastricht puis de Lisbonne. Donc abroger cette loi signifierait très concrètement sortir de l’Union Européenne. CQFD. Si ce n’est pas écrit en toutes lettres dans le programme du FN (ça m’étonne que ça n’y soit pas mais admettons), le résultat serait pourtant là.

        De plus, les nationalisations-sanctions des banques, c’est aussi dans le programme du FN. En fait, ce qui s’est passé en Islande, c’est ce qui se passerait en France si le FN arrivait au pouvoir. Je comprends que les médias n’aient pas envie qu’on en parle…

  • Maverick

    L’Islande est un cas particulier, tant par la taille que par la culture. C’est comme comparer un Zodiac et le Titanic 🙂
    N’oublions quand même pas qu’ils ont vendu une enclave de leur territoire national à un milliardaire chinois (?), qui s’est ainsi assuré une place aux premières loges pour le jour où les ressources de la zone Arctique seront livrées à la rapacité des multinationales. Cette histoire de complexe touristique ressemble plus à un cheval de Troie qu’à autre chose. (Voir ce que les japonais ont en Inde, une ville japonaise pour 50 000 habitants).
    Bref; En Islande, la Démocratie risque de fondre en même temps que la Banquise.

  • @ Clouté,

    permettez-moi de partager mon expérience. Je comprends votre désarroi face au monde politique d’aujourd’hui. 
    Au quotidien, veillez au devenir et bien-être des vôtres et de tout ceux qui croiseront votre route dans chaque échange avec l’autre.
    Le monde politique (dans sa grande majorité) est malsain, éloignez vous-en.
    Montrez simplement le bon exemple autour de vous, et le reste suivra.

    Paix et Harmonie pour tous.

  • Cela montre bien que l´on peut mettre la mafia financiere hors d´etat de nuire… Il suffit pour cela d´avoir des hommes politiques integres….C´est si simple…

  • integres et courqgeux…

  • Si l’Islande ne se gère pas comme la france parce qu’elle totalise la population des 3 plus gros arrondisseemnts de Paris, pourquoi parle-t-on encore de cette vieillerie qui existais il y a 2 500 ans, dans de toutes petites ville grecques, qui avaient appris la démocratie, dont le rétablissement est ardemment réclamé dans le monde entier (par les peuples).

    A ceux qui ont peur de ruiner les petits épargnants si les banques ne sont pas remboursées par le non payement des dettes publiques, pourquoi les banques anglaises et néerlandaises qui n’ont pas ét remboursées par ces méchants islandais non seulement ne sot pas ruinées, mais bien au contraire, elles sont passées du rouge au vert vif !

    Parce que débarrassées de leurs faux actifs (dette insolvable islandaise), elles ont retrouvées la confiance de investisseurs. C’est cela la finance.

    C’est ce que nous allons essayer d’expliquer, avec quelques économistes à l’appui, le 30 janvier 2012 à 20h, chez Opinews. Inscrivez-vous pendant qu’il est encore temps, il y a 5 2OO membres, et l’émission sera doublée par une américaine pour traduire les passages importants.

    C’est une sorte d’émission du type « la monnaie pour les nuls », pas tout à fait d’accord avec l’intitulé de l’équipe Opinews : « L’Europe, l’euro, la mondialisation, l’arnaque du siècle« .

    Quant à moi, je suis le candidat présidentiel anti-corruption qui se fait casser la figure à cause des révélations de ma lutte anti-corruption.

    Tous les journalistes me connaissent, vous n’entendrez jamais palet de ma candidature tout à fait sérieuse, parce que :  http://patricehenin.blogspot.com/p/prologue.html

    Patrice Hénin

  • tu penses donc par exemple que la grece aurait du faire un défaut de paiement tout comme l’argentine en 92 ou 93 et l’islande dernièrement c’est ca? Car c’est bien beau de nous dire les banques sont des nantis etc mais pendant ce temps la qui dépends des banque et bien c’est nous… ton argent n’est pas caché sont ton lit je suppose et si les banques tombe vu qu’aujourd’hui la plupart des banques font banque d’investissement ainsi que banque pour les particuliers… bref je prends ici un exemple extrême!
    Mais revenons aux exemples tout d’abord l’islande n’est rien comparé a des pays comme la france. Peut tu me parler de la bourse version islandaise? … mais prenons plutot le cas de l’argentine qui se rapproche deja un peu plus de notre systeme, suite a son defaut de paiment l’argentine n’avait donc plus de dette mais le probleme c’est qu’elle avait encore besoin d’emprunter de l’argent (logique elle etait encore en déficit budgétaire) mais ou trouve-t-elle l’argent maintenant qu’elle a pigeonnée tout le monde?… et oui plus personne ne voulait lui preter d’argent ou alors a des taux d’interet a des niveaux inimaginables… heureusement le fmi etait la… (car heureusement a l’époque ses besoins n’était rien comparé a ceux de la grece aujourd’hui). RESULTAT : Il lui a fallut plus de 20ans pour remonter la pente…
    Ensuite prenons le cas concrètement d’un defaut de paiement de la grece car si j’ai bien compris tu incite a faire ca… et bien d’apres toi qui prete de l’argent a la grece? ah bah oui c’est les banques francaises… OHHH et qui paye au final? tout notre systeme economique au revoir l’euro car de toute facon c’est ce que tu veut je crois une france unique et seul et bien si ce cas de figure avait eu lieu la france aurait fini au fond du trou car les banques flanches = les entreprises ferment = tu es au chomage (c’est simplifié mais la réalité) au lieu de sortir des theories qui ont fonctionné dans un cas bien particulier merci de te renseigner un minimum.

  • au fait inside job si vous voulez entendre parler de l’islande

  • Peu d’entre vous semblent connaître Mélenchon et son mouvement le Front de Gauche qui refusent aussi de payer la dette et proposent aussi une nouvelle Assemblée Constituante populaire. Malheureusement les média ne leur font pas de cadeaux.

    Découvrez-en plus sur le site :

    http://www.placeaupeuple2012.fr/

  • Il faut calquer nos lois, en Grèce, en Espagne, en France et ailleurs sur les idées de l’Islande.
    Jean-Jacques M’µ

  • hum je m’intéresse à tout ce qui à trait à l’Islande depuis 14 ans, j’y ai vécu 1 an (juste après la faillite) et j’y retourne souvent ce qui me fait dire que cet article est un bon gros soufflé bien creux. L’auteur n’a jamais dû y mettre les pieds et ne cite que des chiffres pour servir ses propres convictions. (comme les fautes directes au tennis) Une grande partie des artisans de la faillite du pays sont ajd pépères dans leurs sumarhus au nord du pays et ont un gros GMC garé juste devant. (Mon colloc m’en parlait assez souvent…). Les islandais sont tout sauf des gauchistes en quête d’égalité, ils aiment l’argent et le montrent quand ils en ont, bien plus qu’en France, c’est juste qu’il ont l’esprit de corps commun à tout insulaire et un luthérianisme tout scandinave qui fait que la société est sociale et solidaire. Et puis 300 000 habitants ça ne se gère pas comme 60 millions…genre sur 4 personnes, si une de plus travaille ça fait une hausse de 25%… C’est complètement idiot de comparer des croissance qui ne sont pas du même ordre. Et puis si le chômage à baissé c’est aussi parce que des centaines de polonais n’ont pas eu de reconduction de leur permis de séjour…
    Quid de la vague de privatisation en 2009 pour faire de l’argent le plus vite possible ? Alcan qui rachète la production d’aluminium de l’île ? Magma Energy qui aurait racheté l’essentiel de l’appareil productif de géothermie si Björk n’avait pas publiquement insulté le PDG et retourné l’opinion publique contre l’entreprise ?

  • Bonjour,

    J’ai l’impression que la personne qui a rédigé cet article n’est jamais allée en Islande…

    En effet j’ai un de mes amis qui connait bien l’Islande (il y est actuellement pour 15 jours), et au contraire de ce présente cet article c’est la GROSSE CRISE !!

    Les Islandais sont toujours dans une merde noire, le refus de rembourser la dette des banques entrainant une inflation monstre et un chomage énorme.

    Pour preuve l’histoire de cet islandais qui avait pris un crédit avant la crise pour acheter une voiture, et qui il y a quelques mois à du vendre son appartement pour rembourser son crédit voiture…

    Bref, attention à demander ce qu’il se passe dans un pays aux habitants, pas à ce que semblent montrer quelques chiffres…

  • Article plein de fautes et de non sens.
    rapidement:

    C’est Moody’s et non Moody
    C’est Standard & Poor’s et non Standard & Poor.

    Je ne perds pas mon temps à corriger tout le reste. C’est mal écrit.

  • « banquier pourri
    ma main dans ta gueule »
    je garde le pied pour demain.
    Cherchez les fautes…

  • Ils se dit que les islandais ont emprunté (au niveau personnel) sans commune mesure comme les etats-unis, alors qu’il n’ont pas une economie importante.

    Si quelqu’un a plus d’info sur la veracite de ceci.

    Merci

  • En mars 2009, Eva Joly est appelée par le gouvernement islandais pour servir en tant que conseillère spéciale dans une enquête sur une possible criminalité financière qui aurait aggravé la crise financière dans le pays18.

    Pendant dix-huit mois, la « dame de fer » de la lutte contre la corruption conseille le procureur spécial, chargé de l’enquête sur la crise bancaire qui a mis ce pays en faillite

    Elle rend un rapport de 2 000 pages en janvier 2010.
    La chanteuse islandaise Björk estime que cette mission a constitué un apport immense pour son pays19.

    http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Eva-Joly-tournee-de-star-en-Islande-227569