Donc Elon Musk veut nous implanter une puce dans le cerveau? | Idriss Aberkane

Source Idriss J. Aberkan

Illustration/Capture à partir de la vidéo

Non Elon Musk n’est pas un transhumaniste, c’est un techno-pessimiste: il pense que l’Intelligence Artificielle va évoluer tellement vite qu’elle va devenir consciente, nous considérer comme obsolète et finalement nous éliminer (sérieusement, il pense ça). Sa solution? Dans un 21ème siècle où l’école fonctionne essentiellement comme au 19ème, aucune solution n’est à espérer des gouvernements et du monde académique. Musk pense alors que le seul espoir tiendra à s’implanter une puce directement dans le cerveau pour « fusionner » avec la machine.

Modestement, je pense qu’il y a une bien meilleure solution qui se dessine, et je vous l’explique en fin de vidéo.

Montage par (l’excellentissime) Tilou Martin www.lesmicroproductions.com

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

Un Commentaire

  1. Tout ça pour vendre son jeu.
    1. Je déteste entendre: oui, il utilise des animaux pour ses expériences d’implants MAIS Fauci aussi a fait des expériences atroces sur les animaux.
    Aucune éthique ! De Fauci on ne peut rien attendre si ce n’est espérer qu’il soit pendu haut et court. D’Idriss aussi s’il agit de la même façon. Il n’y a pas de degré dans l’abomination de la torture animale, à quelques fins que ce soit.

    2. Musk a ces deux aspects qui me dérangent. Oui, il balance les infos sur Twitter. Mais son argument: il faut implanter car sinon l’IA va nous bouffer, ne tient pas. C’est ainsi que des chercheurs ont développé les pires inventions parce que, en face, les autres faisaient pareil et qu’il fallait les contrer ! Je trouve stupide de vanter les satellites de Musk, qui ont une durée de vie courte, pollue la planète, et envoient des ondes partout, faisant fi des rares zones blanches encore existantes.
    D’accord, bien sûr, sur les risques exposés ici par Idriss (espionnage, prise de contrôle…). Mais si on l’accepte sur les handicapés, ces implants vont inévitablement se trouver dans notre corps. Et d’ailleurs, c’est fait pour les piquousés ! Il parle à un moment de nanotechnologies comme dans le futur. Eh non, c’est très actuel !
    Alors oui, me direz-vous, mais dans ce cas, que faire ? Laisser faire le camp adverse ? Le laisser nous bouffer ? Je pense que vous aurez vite trouvé la réponse: nous serons bouffés*. Par qui ? Est-ce vraiment important à ce point ?
    * Encore une fois.. si nous restons sur cette ligne de Temps. Mais ceci est une autre histoire…

Laisser un commentaire