Le journal “The Sovereign Independent” titrait à la une en 2011 : « Dépeuplement par vaccination forcée : la solution zéro carbone ! »

Le journal “The Sovereign Independent” titrait à la une en 2011 : « Dépeuplement par vaccination forcée : la solution zéro carbone ! » ….


« La première règle de l’histoire est de n’oser rien affirmer de faux, ni de taire quelque chose de vrai ; de sorte que par écrit il n’y ait pas de soupçons de partisanerie ou d’aversion. »

— Léon XIII, Pape : Sæpenumero considerantes (18 août 1883)


Plusieurs sites Web de « Fact Checking » (Vérification des faits) tels que ReutersGrass Factcheck et Australian Associated Press tentent depuis plusieurs mois de ridiculiser une publication du défunt journal britannique “The Sovereign Independent”, qui titrait à la une dans sa 4ième édition de juin 2011 : « Dépeuplement par vaccination forcée : la solution zéro carbone ! ». Le journal affichait la photo de Bill Gates et la citation de ce qu’il prononça durant la conférence TED en février 2010 : « Il y a 6,8 milliards de personnes dans le monde aujourd’hui. Nous devrions atteindre 9 milliards. Avec de très bons résultats sur les nouveaux vaccins, les soins de santé, le contrôle des naissances, nous pourrions peut-être la réduire de 10 ou 15 %, mais nous conserverons un facteur d’augmentation d’environ 1,3. »

À la page 10 du même journal se trouve un article intitulé « Philanthropie? Méfiez-vous des milliardaires porteurs de cadeaux ! », relatant une réunion secrète entre quelques-uns des plus grands milliardaires américains, dont Bill Gates, David Rockefeller Jr, Warren Buffet, Michael Bloomberg, George Soros et Ted Turner. Ceux-ci examinèrent comment leur richesse pourrait être utilisée pour « ralentir la croissance de la population mondiale et accélérer les améliorations en matière de santé et d’éducation ». L’AAP écrit que « “The Sovereign Independent” était un journal basé en Irlande qui publiait des théories du complot et d’autres informations erronées sur des sujets tels que les vaccins ». Pourtant, cette rencontre fut bel et bien réelle et fut relatée par les très sérieux “Sunday Times”, “Wall Street Journal”, “Chronicle of Philanthropy” et “The Guardian”. L’article du “Sovereign Independent” devançait donc et confirme aujourd’hui l’inquiétant article que je publiais moi-même le 20 mai dernier. (À lire)

Les vérificateurs des faits de Reuters écrivent que « la citation de Bill Gates à côté du titre sur le dépeuplement de la terre est une citation qui a été maintes fois sortie de son contexte », tandis que ceux de l’Australian Associated Press écrivent : « La publication comprend une capture d’écran de ce qui semble être une publication Instagram mettant en vedette une femme tenant un exemplaire d’un journal intitulé “Sovereign Independent”. (…) Cette femme extraordinaire l’a gardé pendant toutes ces années. Partagez le cul avec ça. » Étrange commentaire venant d’une agence supposément sérieuse et qui prétend être « le seul fil de presse national indépendant d’Australie à fournir un contenu d’information précis, fiable et rapide à l’industrie des médias, au gouvernement et au secteur des entreprises depuis 85 ans. »

Vous trouverez ci-dessous la traduction française de l’article qui parut dans la 4ième édition du mois de juin 2011 du journal irlandais “The Sovereign Independent”.


Dépeuplement par vaccination forcée : la solution zéro carbone !

Les médias internationaux ont publié en 2010 des reportages sur le programme philanthropique Bill Gates-Warren Buffett appelé « The Giving Pledge » (La promesse de don). Le 4 août, le Giving Pledge a révélé les noms de 40 personnes et familles qui se sont engagées à donner au moins la moitié de leur fortune de leur vivant ou à leur décès. Buffett et Gates ont jeté le gant à 70 à 80 du Forbes 400. Ils prévoient d’approcher le reste et de relever ce défi au-delà des États-Unis. Ils ont organisé un dîner à Pékin en octobre 2010 pour persuader les milliardaires chinois de participer à cette aventure.

La nouvelle du premier rassemblement de ce groupe (curieusement appelé “The First Supper” / « La Première Cène ») [N.D.É.: en moquerie à la dernière Cène] est apparue dans un rapport de l’éditeur new-yorkais Niall O’Dowd, le 18 mai 2009. Parmi les participants figuraient les Davids Rockefeller Snr et Jr, George Soros, Ted Turner, Michael Bloomberg, Chuck Feeney et Oprah Winfrey. Un black-out médiatique a fait en sorte que deux dîners ultérieurs n’ont pas été signalés et que des milliardaires timides ont pu parler ouvertement de leur fortune et de leurs idées de philanthropie. Le magazine Fortune a publié un article éclairé par Gates-Buffett le 16 juin 2010.

Le Giving Pledge promet une augmentation massive des fonds destinés à la philanthropie. Le magazine Forbes a estimé la valeur nette 2009 du Forbes 400 à 1,2 billion de dollars. Cinquante pour cent de la valeur nette de ces 400 équivaudraient à 600 milliards de dollars. C’est le montant minimum que Buffett et Gates ciblent.

Les philanthropes qui se sont engagés ont posté une lettre expliquant pourquoi ils l’ont fait. Le dénominateur commun était la conviction que la vie des très riches peut être vide si leur richesse ne fait rien pour faire avancer le plus grand bien.

Warren Buffett précise que bien que les montants promis soient importants, nous ne parlons pas de l’acarien de la veuve. En s’engageant à se départir de 99% de sa propre fortune, Buffett dit que lui et sa famille ne renonceront à rien dont ils ont besoin ou qu’ils veulent. Il dit que sa promesse « laissera mon style de vie intact ainsi que celui de mes enfants ».

Le Giving Pledge n’a pas été universellement bien accueilli. Les contribuables américains ont été contraints d’engager bien plus de 600 milliards de dollars dans des plans de sauvetage et de relance pour protéger une économie qui leur a causé beaucoup de difficultés et qui n’ont pas fonctionné, mais qui ont profité aux milliardaires. De nombreux commentaires publiés sur le site Web de Fortune sont critiques et en colère. Certains suggèrent que les milliardaires donnaient, craignant qu’Obama ne leur prenne de la richesse. Une affiche a déclaré que la cupidité réussie des milliardaires ne pouvait pas être compensée en contrôlant qui et quelle cause obtiendrait de l’aide. Des suggestions ont été faites pour que les milliardaires philanthropes agissent de manière indépendante afin qu’il y ait une diversité dans les causes qui en bénéficieraient.

 

Cette dernière suggestion a un mérite considérable. Une obsession très particulière de MM. Gates, Buffett et Turner est le contrôle de la population. Le Sunday Times a rapporté le 24 mai 2010 que la « Première Cène » était une réunion secrète pour examiner comment la richesse des milliardaires pourrait être utilisée pour « ralentir la croissance de la population mondiale et accélérer les améliorations en matière de santé et d’éducation ». Le journal a rapporté que les philanthropes ont discuté d’unir leurs forces pour surmonter les obstacles politiques et religieux au changement. S’inspirant de Gates, le premier souper a décidé de se concentrer sur la surpopulation, et « un consensus s’est dégagé sur le fait qu’ils soutiendraient une stratégie dans laquelle la croissance démographique serait abordée comme une menace environnementale, sociale et industrielle potentiellement désastreuse ».

Bill et Melinda Gates ont donné des millions de dollars à des prestataires d’avortement comme International Planned Parenthood (dont Gates a déclaré que son père était un ancien chef). Bill Gates a officiellement soutenu des programmes de réduction de la population. L’Institut Gates pour la population et la santé reproductive offre des bourses d’avortement à l’Université Johns Hopkins. Dans une déclaration extraordinaire à la conférence TED en février 2010, Gates suggère que les vaccins ont un rôle à jouer dans la réduction de la population. Il est un grand partisan des programmes de vaccination.

Le département des sciences de la population et de la santé familiale de la Bloomberg School of Public Health à Baltimore, dans le Maryland, propose également des bourses d’avortement.

Ted Turner a officiellement appelé à une politique mondiale de l’enfant unique similaire à celle de la Chine qui pratique l’avortement forcé et la stérilisation coercitive. Turner a donné plus d’un milliard de dollars pour les programmes de l’ONU.

Warren Buffett n’a jamais parlé publiquement de son point de vue sur l’avortement. Le Wall Street Journal a rapporté que dans les années 1990, la Fondation Buffett a aidé à financer la recherche et le développement des pilules qui provoquent l’avortement. Sa fondation a également aidé à financer un procès visant à annuler l’interdiction de l’avortement par naissance partielle dans le Nebraska. Le New York Times a révélé en août 2010 que le programme de formation en résidence Kenneth J. Ryan, qui accorde deux ou trois ans de capital d’amorçage pour la formation à l’avortement pour les résidents en obstétrique-gynécologie des facultés de médecine sur 58 campus aux États-Unis et au Canada, et la famille Planning Fellowship, sont tous deux entièrement financés par la fondation Buffett. En 2006, Buffett a donné à la fondation environ 3 milliards de dollars. Les déclarations de revenus indiquent que le total des dons de la fondation est passé de 202 millions de dollars en 2007 à 347 millions de dollars en 2008. En 2008, la fondation a donné à Planned Parenthood et à ses filiales américaines environ 45 millions de dollars. Planned Parenthood International a reçu environ 8 millions de dollars. La fondation a versé environ 50 millions de dollars aux universités avec la Ryan ou la Family Planning Fellowship. Les dossiers fiscaux montrent que la plupart des dépenses sont consacrées aux questions d’avortement et de contraception. Buffett a également donné plus de 30 milliards de dollars d’actions à la Fondation Bill et Melinda Gates en 2006.

Le Financial Times a décrit la vision déclarée de Bill Gates de la fonction des milliardaires comme une fonction de prise de décision dans un nouvel ordre constitutionnel. La richesse donne-t-elle aux Gates non élus et à ses associés le droit de décider qui peut vivre ou mourir et la taille ou le teint de n’importe quelle population ?

Le journal “The Sovereign Independent” titrait à la une en 2011 : « Dépeuplement par vaccination forcée : la solution zéro carbone ! » ….

13 commentaires

  • Oui, étonnant non ? Ben non…

    En février 2021, en appui de La grande conspiration criminelle du “zéro carbone” de William F. Engdhal – URL de l’article source en anglais ► http://www.williamengdahl.com/englishNEO5Feb2021.php dans https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/02/12/les-nouveaux-rois-de-la-nouvelle-couronne-pour-la-grande-reinitialisation-dun-futur-vert/

    Je l’avais intégré, en toute fin et pour appuyer la démonstration faite par WE sur la proclamation par le FEM de la nécessité d’atteindre un objectif dans le monde entier celui du “zéro net carbone” pour 2050. Pour beaucoup, ceci paraît être bien loin dans le futur et donc peut être largement ignoré. Pourtant des transformations en cours de l’Allemagne aux États-Unis en passant par un grand nombre d’économies, sont en train de mettre en place la scène pour la création de ce qui fut appelé dans les années 1970 “le nouvel ordre économique mondial.” Dans la réalité il s’agit d’un plan entrepreneurial totalitaire technocratique global, un plan qui promet par design un chômage de masse, une désindustrialisation et un effondrement économique. Considérez ici quelques éléments de cette toile de fond qui n’est en fait pas nouvelle du tout.

    WE concluait ainsi : Merkel, Macron, Gates, Schwab et leurs amis vont accomplir cela en ramenant les standards de vie en Allemagne et dans les pays de l’OCDE au niveau de ceux du Soudan et de l’Éthiopie. Voilà ce qu’est leur dystopie du “Zéro Net Carbone”. Sévèrement limiter les voyages aériens, les déplacements en voiture, les mouvements des gens, fermer les industries “polluantes” [au CO²], tout ça pour réduire le CO² atmosphérique. Intéressant de voir comment de manière si pratique la pandémie du coronavirus* arrive à point pour mettre en scène le Grand Reset et cet agenda 2030 Zéro Net Carbone de l’ONU.

    Comme d’hab on s’est fait traiter de dangereux complotistes…

    Tout est là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/dossier-special-coronavirus/ et plus encore…

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • On sait en effet que leur plan est préparé depuis très longtemps. Ils nous ont menés par le bout du nez depuis des centaines d’années. Maintenant, il est temps de nous réveiller.
    Leur but ? C’est en éliminant une grande part de la population du monde que nous pourrons conserver les ressources restantes, pour nous. Nous avons juste besoin de quelques millions d’esclaves bien connectés, et point barre.

    Mais courage, leur plan est en train de se casser la figure. Ils sont au taquet, ils ne peuvent que dégringoler. Et ça, c’est pour très bientôt. Prenons gare de ne pas sombrer avec eux car ils cherchent à emmener le plus de monde possible dans leur chute. Les enfers vont s’ouvrir pour les accueillir comme il se doit.

    • Wolf-Spirit

      ils ne tomberont jamais à moin d’être physiquement sortie de l’équation … faut vraiment le comprendre.
      Ils contrôlent nos vie comme un éleveur son bétail … quand l’éleveur tombe malade la descendance reprend le bouzins ou le cheptel est revendu mais on ne lui rend Jamais sa liberté.

      C’est Nous qui sommes en danger plus que jamais au sens littéral et non l’inverse

      • Oui nous sommes en danger, mais je ne suis pas si pessimiste que toi. (Ou si réaliste ?) Ils craignent beaucoup notre réaction, notre violence. Ils la contiennent comme ils peuvent. Ils avancent pas à pas pour tenter de cacher leur plan tout en l’affichant. Si on le lit, les gens ne peuvent pas y croire tant c’est monstrueux. Mais peu à peu ils ouvrent les yeux et voient la concordance entre le plan « sur le papier » et la réalité (accidents vax par exemple). Bien sûr, nous n’avons pas de pourcentage de gens réveillés. Mais…
        Sinon je pense qu’ils ne s’équiperaient pas comme ils le font, contre nous. Ils ne construiraient pas tant d’abris pour aller s’y planquer si ça chauffe trop (et quand ça chauffera trop).
        Enfin… quoi qu’il en soit, le feu d’artifice pourrait commencer surtout l’an prochain.

  • ALF

    Je pense qu’il est urgent de mettre en place un plan de réduction drastique de la population des élites mondiales milliardaires si on veut parvenir à créer un nouveau monde fait par les gens pour les gens.

  • Marsi

    Une amie infirmière, voulant produire un test PCR négatif pour sa fille qui est en parfaite santé, envoie un coton tige stérile au labo et le résultat est positif! FANTASTIQUE!

  • Radagast

    Merci les vaccinés.

    Grâce à vous d’ici quelques temps, ce sera plus facile de trouver du travail, un médecin traitant ou un dentiste qui accepte les nouveaux clients, d’avoir un rendez-vous avec un spécialiste, ou de trouver un nouvel appartement.

    Et puis avec un peu de chance, les gens qui sont capables de voter sans se laisser manipuler par des Sarko ou des Macron ne seront plus une minorité…

    Vous avez fait de votre mieux, oeuvré de la manière la plus efficace qu’il vous était possible pour rendre le futur un peu moins sombre qu’il ne l’était.

  • Salutations.

    Je me comprends pas bien où est le plan démoniaque là dedans.

    On parle dans cet article de réduire la croissance de peuplement , pas de réduire le peuple existant.

    Plus un pays est riche, moins il a de mortalité infantile. Moins il y a de mortalité infantile , moins le peuple concerné fait d’enfants. Moins il y a d’enfants à charge , plus le peuple voit son niveau de vie augmenter.

    Mécaniquement donc, si on réduit la mortalité infantile, moins de bouches à nourrir pour des pays pauvres , par conséquent élévation du niveau de vie à des standard européens où désormais la plupart des couples font deux enfants.

    Donc à terme réduction de la croissance de la population terrestre.

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • Torp44

      C’est vrai, pour les stratégies de reproduction r/k. Mais ce n’est pas un vaccin qui changera la donne. Il faudrait augmenter grandement le niveau de vie des pays très pauvres… celà nécessite de l’argent… que personne ne voudra investir !

      Parce que l’occident s’est précisément développé sur le dos de ces pays pauvre en pillant leurs richesses entre autre. Et parce que ce sont les pays développés et les besoins des occidentaux qui polluent le plus la planète. Donc hausser le niveau de vie du monde entier a notre niveau ferait peut etre plus de mal que de bien et nécessiterait énormément plus de ressources… ressources qui se raréfient déjà

      Quand bien même on y arriverait, celà prendrait beaucoup trop de temps, la démographique ne se stop pas ou ne se regule pas du jours au lendemain.

      Celà aurait du etre fait bien plus tôt. Mais très difficile a mettre en place dans les pays peu developpé sans reel recensement…

Laisser un commentaire