Et maintenant on culpabilise les citoyens

Ça rejoint l’article précédent. Réveillez-vous ! Partagez ! Volti

******

Source Attac Italie traduit par Attac-France

Texte de Marco Bersani (Attac Italie)

Cette stratégie a été largement mise en œuvre dans la dernière décennie avec le choc de la dette publique, présenté comme la conséquence de modes de vie déraisonnables, où l’on vivait au-dessus de ses moyens sans faire preuve de responsabilité envers les générations futures.

L’objectif était d’éviter que la frustration due à la dégradation des conditions de vie de larges couches de la population ne se transforme en rage contre un modèle qui avait donné la priorité aux intérêts des lobbies financiers et des banques sur les droits des individus.

C’est bien cette stratégie qu’on est est en train de déployer dans la phase la plus critique de l’épidémie de coronarivus.

L’épidémie a mis le roi à nu et fait ressortir toutes les impostures de la doctrine libérale.

Un système sanitaire comme celui de l’Italie, qui jusqu’il y a dix ans était l’un des meilleurs du monde, a été sacrifié sur l’autel du pacte de stabilité : des coupes budgétaires d’un montant global de 37 milliards et une réduction drastique du personnel (moins 46.500 personnes, entre médecins et infirmièr.e.s), avec pour brillant résultat la disparition de plus de 70.000 lits d’hôpital – ce qui veut dire, s’agissant de la thérapie intensive de dramatique actualité, qu’on est passé de 922 lits pour 100.000 habitants en 1980 à 275 en 2015.

Tout cela dans le cadre d’un système sanitaire progressivement privatisé, et soumis, lorsqu’il est encore public, à une torsion entrepreneuriale obsédée par l’équilibre financier.

Que la mise à nu du roi soit partie de la Lombardie est on ne peut plus illustratif : cette région considérée comme le lieu de l’excellence sanitaire italienne est aujourd’hui renvoyée dans les cordes par une épidémie qui, au cours du drame de ces dernières semaines, a prouvé la fragilité intrinsèque d’un modèle économico-social entièrement fondé sur la priorité aux profits d’entreprise et sur la prééminence de l’initiative privée.

Peut-on remettre en question ce modèle, et courir ainsi le risque que ce soit tout le château de cartes de la doctrine libérale qui s’écroule en cascade ? Du point de vue des pouvoirs forts, c’est inacceptable.

Et ainsi démarre la phase de culpabilisation des citoyens.

Ce n’est pas le système sanitaire, dé-financé et privatisé qui ne fonctionne pas ; ce ne sont pas les décrets insensés qui d’un côté laissent les usines ouvertes (et encouragent même la présence au travail par des primes) et de l’autre réduisent les transports, transformant les unes et les autres en lieux de propagation du virus ; ce sont les citoyens irresponsables qui se comportent mal, en sortant se promener ou courir au parc, qui mettent en péril la résistance d’un système efficace par lui-même.

Cette chasse moderne, mais très ancienne, au semeur de peste est particulièrement puissante, car elle interfère avec le besoin individuel de donner un nom à l’angoisse de devoir combattre un ennemi invisible ; voilà pourquoi désigner un coupable (« les irresponsables »), en construisant autour une campagne médiatique qui ne répond à aucune réalité évidente, permet de détourner une colère destinée à grandir avec le prolongement des mesures de restriction, en évitant qu’elle ne se transforme en révolte politique contre un modèle qui nous a contraints à la compétition jusqu’à épuisement sans garantir de protection à aucun de nous.

Continuons à nous comporter de façon responsable et faisons-le avec la détermination de qui a toujours à l’esprit et dans le cœur une société meilleure.

Mais commençons à écrire sur tous les balcons : « Nous ne reviendrons pas à la normalité, car la normalité, c’était le problème. »

Source : site national d’Attac Italie via Attac-France

Revoir notre 1er direct : « Un monde instable et imprévisible à l’heure du coronavirus »

Avec l’économiste et porte-parole d’Attac Aurélie Trouvé et le sociologue Christophe Aguiton.

Voir la vidéo

Voir aussi :

Israel/Bigpharma : la Guerre contre la Chloroquine est ouverte

17 commentaires

  • Avatar Cyrildu44

    « Nous ne reviendrons pas à la normalité, car la normalité, c’était le problème. » comme toujours depuis des décennies.
    ça commence dès le plus jeune âge à l’école : dès qu’un enfant est différent des autres, tout est fait pour le formater pour le dissuader de toute capacité de réflexion et donc de révolte, faire en sorte qu’il soit totalement débile ; le controle grosso modo.

    Sauf que des générations de résistances se forment naturellement : il suffit de voir dans le film « The Island » comment un couple met à terre tout un système ; il a suffit que le couple ait l’audace d’exploiter une des failles pour non seulement s’en sortir mais sauver des dizaines, des centaines de vies.

    J’y crois à ce scénario en France où une minorité, comme dans les années 40, fera basculer l’histoire pour au moins quelques décennies.

  • Avatar criminalita

    C’est très juste on est coupable de se contaminer. Alors faisons payer une grosse amende à ceux qui propagent le virus et chercher les éventuels contaminés ? Niet ils attendent que l’on soit d’abord malades et après on essaie de vous soigner.
    Quelle stratégie mortifère de voyous voleurs. Ils empêchent de nous soigner sachant qu’ils sont coupables d’avoir fauté, par un manque de masques, qu’ils retournent cette culpabilité en nous sanctionnant par des amendes comme pour aller chercher une baguette de pain. Ils laissent le pouvoir à des élus locaux complètement cons. Tous en contradiction et surtout agissant comme des apprentis.
    Il faudrait que tous soient malades et évacuent le paysage.
    Devoir porter sur soi une dérogation comme si votre parole ne vaut rien. Un document mal pensé avec des rustines. Comme indépendant du BTP je doit changer la date chaque jour? Blanco sur blanco, comme si mon travail doit se terminer chaque jour.
    Qu’ils sont contents les eugénistes si quelqu’un peu en faire une liste?

  • Avatar Silouane

    Sérieux…
    Sur leur nouvel ausweis : interdiction d’aller faire du sport au delà d’1 km…
    Qu’est-ce que ça peut f…tre à leur coroconnerie si je vais faire une balade au fin fond des bois, nom d’un chien ! Ils se fichent de notre gueule et on est censé laisser-faire ? Plusieurs milliards d’individus ( l’Inde se confine aussi ) cloîtrés chez eux parce qu’il y a des vieux qui meurent en 2020 ! Incroyable.

    LA DICTATURE ARRIVE… mais aujourd’hui on a changé « dictature » par « urgence »…

    • Avatar Cyrildu44

      Ce qui est bien en confinant 2,6 milliards d’habitants, c’est qu’ils sont en train de scier toutes les branches sur lesquelles ils sont assis : leur grosse connerie est qu’ils vont finir par oublier de scier les branches de la résistance sur lesquelles des bourgeons puis des feuilles puis de nouvelles branches se sont formées.
      Reste à savoir qui sera notre John Connor.

    • Avatar Kool

      J’dis pas que t’as tord, j’dis juste queeee heuu.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      Bon, genre, face à ce que tu dis, voici la réponse d’un article déjà ancien:

      « Si quelqu’un me dit qu’il ne peut pas renoncer au jogging, je l’emmène faire un tour à l’hôpital”
      https://www.7sur7.be/monde/l-italie-restreint-les-activites-en-plein-air-si-quelqu-un-me-dit-qu-il-ne-peut-pas-renoncer-au-jogging-je-l-emmene-faire-un-tour-a-l-hopital~a2caef56/

      • Avatar Silouane

        Kool,

        Le lien sur lequel vous renvoyez est une parfaite démonstration de l’intitulé et du contenu de ce post ; « Et maintenant on culpabilise les citoyens »
        Alors que les 1ers irresponsables sont nos politiques et nos merdias…

        • Avatar Kool

          Comme c’est la première fois depuis des siècles qu’on se retrouve en quarantaine, et aux vues des incertitudes et du danger, je trouverais ça plus choquant d’être obligé de sortir que de rester chez soi.
          D’ailleurs pour la sainte économie du grand capital qui souffre bcp bcp bcp aussi à son niveau, ils auraient préférer qu’on fasse comme si c’était une petite grippe.

          • Avatar Silouane

            Doigt sans l’oeil…
            ça sent bien plus la marche vers leur Nouvel Ordre mondial…
            Plus de 2 milliards de pers cloîtrées chez elle, un chaos contrôlé pour de moins en moins de libertés, la 1ère fois depuis les catacombes que les chrétiens dont je fais partie seront privés publiquement de cérémonies… Droit d’aller faire ses courses mais pas sa confesse… Foutage de gueule total. Sans parler de tous les scandales : masques, chloroquine et Cie. Ils ont remplacés « dictature » par « urgences » mais la finalité est strictement la même ; nous asservir. Et tous ça pour qqs dizaines de vieux qui meurent. Incroyable qu’il y ait des vieux et des malades qui meurent encore en 2020 ! C’est dingue !

            En temps habituel : 1600 morts / JOUR en France…
            Je ne nie pas que ce virus est plus coriace que d’habitude. Mais notre monde est COMPLETEMENT HYSTERO. C’est une évidence.

            • Volti Volti

              Les financiers se planquaient lors de la première crise de 2008 (qui dure toujours), ils avaient peur que les gens se rendent compte de leurs responsabilités et qu’ils viennent les chercher avec des piques et des fourches (à 27’55). Comme ça n’a pas eu lieu, et que l’injection de milliards a sauvé le capital, ils ont recommencer leurs conneries de plus belle. Il y a des années qu’on avertit que ça ne pourra pas durer, qu’ils sont devenus cinglés etc.. Ils sont devenus addicts aux injections de fric « gratuit » (sur le dos des peuples) et se croient intouchables, sauf que la coupe est pleine et que ça déborde. Il fallait un « dérivatif » pour camoufler l’effondrement et ce « petit inconnu » de sras-cov est tombé à pic. Je n’irai pas jusqu’à dire que ça a été voulu mais, il est vraiment bien tombé pour qu’on regarde là où on nous incite à regarder, et pas ailleurs. Et comme c’est open bar niveau milliards pour une fois encore soutenir la finance, ça donne un aperçu de ce qui nous attend avec la casse du code du travail, des services publics, de nos droits et libertés. Je suis inquiète comme tous avec ce virus mais, ce n’est à mon sens, que le début de la fin…

  • Avatar CryptoKrom

     » Et maintenant on culpabilise les citoyens  »
    et les fermiers font du télétravail hein…
    et quand la vache péte et que le mouton rote, on les accuse
    du changement climatique.

    https://nsm09.casimages.com/img/2018/06/24//18062402042823958115775748.jpg

    Où sont les riches plein aux AS sur le dos de la Santé d’un peuple qu’ils gardent systématiquement malade ( patients = clients ) ?

  • Avatar CryptoKrom

    C’est TYPIQUE de Pervers Narcissiques de toujours dévier leurs responsabilités sur leurs proies préféres.

  • Avatar fabre34

    Bonjour à tous,

    Dans le doute n’y aurait il pas une corrélation avec ses milliers de cercueils entreposés aux Etats unis et ailleurs peut-être savaient ils déjà qu’il y aurait une hécatombe dû à ce virus lui même « travaillé » dans les laboratoires militaires pour atteindre les masses mondiales et éradiquer une certaine population.

    Etant donné que les Etats se rencontrent via le Bilderberg ou autre G20 ect… ect… cette solution n’aurait elle pas été prise sous la table à l’insu de la population mondiale quand on voit que toutes les Nations sont touchées cela me paraît quand même très bizarre. En quelque sorte une hégémonie calculée et quadrillée pour instaurer le nouvel ordre mondial !!!

    Il me semble que AARON RUSSO dans son interview finale y a fait référence il avait averti la populace mondiale !!! Sa video est visionnable sur le net…

    Il y a un film avec Dustin Hoffman et Morgan freeman datant de 1995 (ALERTE!) ou les similitudes avec la crise actuelle sont tellement SIMILAIRES et incroyables

    Belle journée les amis