Les géants du Web ont bloqué une loi qui les aurait empêchés de vous enregistrer sans votre consentement. 01net

On ne cesse de s’interroger sur ce qu’il pourrait être fait de ces milliards d’informations collectées sans notre consentement. Partagez ! Volti

******

Source Motherboard via 01Net et Liliane Held Khawam

Les GAFAM dans ton salon. La superbe idée.

L’Internet Association a réussi à contrer un projet loi permettant à des utilisateurs d’aller en justice  s’ils étaient enregistrés à leur insu par une enceinte vocale.

L’info

Un projet de loi dans l’Illinois prévoyait que des citoyens ordinaires puissent déposer plainte auprès du procureur général contre de grandes entreprises technologiques pour les avoir enregistrés à leur insu grâce aux micro des dispositifs de type smartphones ou enceintes vocales. Ces plaintes pouvaient aboutir à des sanctions pouvant monter jusqu’à 50 000 dollars.
Mais l’Internet Association, qui représente Microsoft, Google ou Amazon, a réussi à faire édulcorer le texte. Le Keep Internet Devices Safe Act de l’Illinois ne comprendra donc pas cette disposition.

Ce que cela implique

Les utilisateurs des assistants vocaux n’ont pas toujours conscience que leurs interactions sont enregistrées et stockées dans les serveurs des géants du Web. Les métadonnées sont également conservées. Quoiqu’il en soit les entreprises tech sont censées anonymiser les données avant de les exploiter. Le texte original du projet de loi aurait pu intervenir en cas de dérapage.

Le contexte

Le site Bloomberg a révélé il y a quelques jours que des milliers d’employés d’Amazon avaient eu accès aux interactions sonores des utilisateurs avec l’assistant vocal Alexa, ainsi qu’à leur identité. Tout cela en violation totale des règles de confidentialité. Il y a eu également ces dernières années des conversations enregistrées et envoyées à des tiers par erreur.

17/04/2019 Amélie CHARNAY

Source : Motherboard, via 01Net

Publié par Liliane Held Khawam

Voir sur le sujet:

Nous sommes colonisés par le numérique des multinationales américaines.

Amazon, le brevet de trop? Siècle digital

Surveillance massive des citoyens, les tyrans l’ont rêvée, vos élus l’ont votée!

6 commentaires