Assange, Genève vote ce soir en urgence. LHK

Comment sortir ce lanceur d’alerte de ce mauvais pas ? C’est l’ennemi public numéro 1 et l’homme à faire taire, il est coincé dans un trou à rats. C’est grâce à lui que nous sommes avertis de bien des magouilles et corruptions de ce système mondialiste pourri jusqu’à la moelle. Partagez ! Diffusez ! Volti

******

Liliane Held Khawam

Michelle Bachelet
Madame Bachelet au Conseil municipal parle du rôle de Genève en tant que Ville qui doit continuer de défendre les Droits de l’Homme!(Vidéo ICI)

Ce soir 20h30, le Conseil municipal de la capitale mondiale des Droits de l’Homme va voter en urgence une résolution intitulée « Sauvegarde de la vie et de l’intégrité corporelle de M. Julian Assange : la Suisse doit s’engager, il y a urgence ! ».

En cause, l’appel d’une mère qui supplie la Communauté internationale de faire quelque chose pour son fils.

Ce fils Julian n’est pas n’importe qui.

Julian Assange est la bête noire des dirigeants du Nouveau Monde qui se met en place.

Il est la seule et unique personne à avoir les moyens de contrer le nouveau modèle de société.

La Révolution technotronique – résultat de la contraction de technologie avec électronique-  par laquelle toute l’organisation sociétale mute, ne peut être saisie que par un as des systèmes de la technologie de l’information et de la communication.

Julian Assange, grâce à son réseau Wikileaks, a fait trembler tout ce que la planète compte comme dirigeants aussi bien de droite que de gauche.

C’est par lui que nous avons découvert le monde du TISA et tout ce que celui-ci nous promet en matière de privatisation des services publics. L’enjeu est indescriptible. Les mots manquent pour dire à quel point TISA va (c’est en cours de finalisation) transformer la vie de toutes et de tous, et ce dans les moindres détails du quotidien.

Bref, Julian Assange est devenu l’homme à réduire au silence.

Mais aujourd’hui, il ne s’agit pas de condamner ou de dédouaner Assange. Il s’agit de faire valoir les droits dont il devrait disposer en tant qu’être humain.

Le Conseil fédéral ayant rejeté toute entrée en matière pour lui accorder l’asile (cf. intervention de Jean-Luc Addor au Parlement), c’est la Genève humanitaire qui va s’interroger ce soir sur ce rôle dans cet épineux dossier.

Dans la mesure où cet homme n’est pas condamné, et qu’il vit dans des conditions non pas misérables, mais infernales, nous pourrions rêver d’une union sacrée dans la ville des droits de l’homme autour d’Eric Bertinat, porteur de la motion. Car finalement, avant d’être un élu(e) de droite ou de gauche, nous sommes tous des êtres humains, à l’image de Julian.

Enfin, quelque soit le résultat de ce soir, nous pouvons d’ores et déjà être vraiment fiers de ces élu(e)s humanistes qui se penchent sur le sort d’une personne affaiblie, quitte à recevoir les foudres des puissants.

Ce genre d’élus insufflent l’espoir dont nos concitoyens ont besoin aujourd’hui.

Merci à eux.

Liliane Held-Khawam

Texte soumis présenté ce soir:
https://lilianeheldkhawam.com/2019/02/04/assange-geneve-doit-se-mobiliser-par-eric-bertinat-president-du-conseil-municipal-de-la-ville-de-geneve/
L’appel de la maman
https://www.legrandsoir.info/unity4j-christine-assange-lance-un-appel-d-urgence.html
Le fondateur de Wikileaks Julian Assange attaque l’Equateur en justice
L’Australien Julian Assange, réfugié depuis 6 ans dans l’ambassade d’Equateur à Londres, a lancé une action judiciaire contre le gouvernement de Quito pour protester contre ses conditions de vie, a annoncé Wikileaks vendredi dans un communiqué.
Le fondateur de Wikileaks, âgé de 47 ans, a trouvé asile en juin 2012 dans l’ambassade pour échapper à une extradition vers la Suède, où il était recherché pour des accusations de viol et d’agression sexuelle qu’il nie. La procédure a depuis été classée.

AFP

https://www.lalibre.be/actu/international/le-fondateur-de-wikileaks-julian-assange-attaque-l-equateur-en-justice-5bc9f824cd70e3d2f6351644

Laisser un commentaire