Fake news officielle. Il n’y a aucun « continent » de plastique dans le Pacifique !….

Ce n’est pas parce que les témoins n’ont rien vu et, d’évidence qu’on ne le voit pas, qu’il n’existe pas de pollution étendue. Le plastique se désagrège en minuscules particules sous l’effet du soleil entre autres réactions. Le Monde ne ment pas ! jamais!! il in-ter-prè-te et fait le jeu du gouvernement qui se sert de l’écologie pour taxer encore un peu plus les citoyens. Si continent de plastique il y avait, et par là même, un endroit solide et étendu, nous aurions des photos haute définition pour nous le montrer. De plus, s’il y a dans certains endroits des océans une concentration importante de plastique, il faudrait voir quels fleuves, de quels pays se jettent dans la mer. Il ne faut pas nier la pollution par les micro-plastiques, d’ailleurs beaucoup de gens évitent de manger les gros poissons en fin de la chaîne alimentaire, qui sont les plus pollués. Quant aux pêcheurs et leurs filets en plastiques perdus, qui dérivent partout, on leur dit quoi ?. Partagez ! Volti

**********

Auteur Charles Sannat pour Insolentiae

Rio de Janeiro pollution

Contaminations : nous avons navigué sur l’immense « soupe de plastique » du Pacifique… C’est sous ce titre que le très sérieux journal Le Monde revient sur ce fameux « continent » de plastique qui dériverait dans le Pacifique. Un continent formé par nos déchets parce que nous sommes de très, très vilaines personnes qui ne prennent pas soin de leur planète !!

Et vous savez ce que l’on fait aux très vilains pollueurs de consommateurs comme vous et moi ? Vous allez me dire qu’il suffit de limiter la consommation. Je vous dirais immédiatement surtout pas malheureux !! Si on limite la consommation, on limite la croissance !!

Non, les vilains pollueurs de consommateurs particuliers, il faut les taxer !

L’écologie n’est qu’un immense prétexte pour rendre acceptables de nouvelles taxes et vous faire les poches.

« L’écologie » n’est plus une idée, c’est un prétexte au vol en bande organisée.

Dire cela ne remet pas en cause l’évident besoin d’écologie.

Le souci ce sont les mensonges et les manipulations.

Et voici que Le Monde lui-même confirme bien qu’il n’y a aucun continent de plastique, mais une zone où la pollution aux particules de plastique s’accumule. C’est évidemment très différent.

Ni vous ni moi n’irons vérifier que le plastique flotte bien à cet endroit !!

Nous devons donc faire confiance à ceux qui rapportent la « vérité », sauf que la vérité est un mensonge, les images abusives, faites pour susciter l’adhésion et votre bénédiction à l’interdiction de tel ou tel truc ou à la taxation de tel autre.

L’écologie est une idée bien trop importante pour notre avenir commun pour la laisser confisquée par le totalitarisme marchand, qui en fait un évident outil de coercition fiscale des peuples.

Protéger l’environnement c’est réduire notre empreinte, et pour cela, il n’y a qu’une seule solution : consommer beaucoup moins et réparer beaucoup plus !!! Bref, il faut justement sortir du paradigme de la production de masse et de la croissance infinie !

En sortir, c’est tuer le modèle économique des grandes multinationales et des gros distributeurs.

Chiche ?

Charles SANNAT pour Insolentiae

Voir la vidéo

 

16 commentaires

Laisser un commentaire