Sport : santé dégradée, perte de poids illusoire … bref, une énorme escroquerie…

C’est tranché et affirmatif ! Jimmy du site Terraponia, veut démythifier certaines idées reçues sur le sport. N’étant pas spécialiste, je lui laisse la responsabilité de ses arguments, et compte sur vous qui pratiquez un sport ou pas, pour lui donner votre avis. Partagez ! Volti

*****************

Auteur Jimmy pour Terraponia

A en juger par ce qu’il se dit un peu partout, le sport ferait perdre du poids et il aiderait à se sentir mieux dans sa tête (et dans son corps). Mais où l’absurdité humaine va-t-elle s’arrêter ?

Le dogme lié au sport est bien ancré dans les cerveaux humains et les seuls à qui cela profite sont, bien évidemment, les industries et les lobbys.

Terraponia vous informe de suite que la pratique du sport n’a strictement aucun utilité si elle réalisée à des fins de perte de poids ou d’évasion fiscale cérébrale.

Enquête et démythification d’un énième dogme, celui de la pratique sportive.

Le régulateur du poids chez l’humain : le pancréas !

Eh oui, vous pouvez faire tout ce que vous voulez ou vous agiter 24h/24 et 7j/7, c’est l’état du pancréas et des îlots de Langerhans qui vont réguler la prise de poids chez l’Homme.

Comment ? Bien que l’on ait tendance à tout compliquer, c’est très simple. Via les îlots de Langerhans, le pancréas sécrète une hormone protéique appelée « insuline ». Sans rendre scientifique quelque chose qui n’a pas à l’être, l’insuline à pour but de réguler la proportion de glucose qui entre dans nos cellules. Ensuite, ce sont ces mêmes cellules qui décideront si elles utilisent immédiatement le glucose comme forme d’énergie ou comme réserve pour un besoin futur.

Par analogie, l’insuline est au corps ce que votre revenu est à vos finances. Lorsque vous recevez votre salaire, trois choix s’offrent à vous :

  1. Vous dépensez tout quasiment instantanément
  2. Vous épargnez l’intégralité de votre revenu
  3. Vous dépensez une partie et mettez l’autre en épargne

Avec l’insuline, c’est exactement la même chose … à ceci près qu’il ne s’agit pas d’argent mais de glucose !

Pour information, trop rarement divulguée, l’un des objectifs du pancréas est de maintenir la glycémie (= taux de sucre dans le sang) à exactement 1 gramme par litre de sang.

Le diabète … synonyme de résistance à l’insuline

Vous n’avez jamais vraiment compris ce qu’était le diabète ? Idem, c’est très simple.

Deux cas de figure s’offrent à vous. Ou bien vous êtes diabétique de type 1, ou alors vous êtes diabétique de type 2.

Pour le type 1, le pancréas ne produit absolument pas d’insuline. De fait, des injections d’insuline en intra-veineuse sont nécessaires afin d’imiter le fonctionnement du pancréas. Assez rare, en comparaison du type 2, le diabète de type 1 se développe assez tôt et parfois même dès la naissance.

Pour le type 2, le pancréas produit toujours de l’insuline mais le corps y est devenu résistant. On parle alors d’insulino-résistance. Selon l’avancée de la résistance par le corps à l’insuline, il est possible que la personne ait également besoin de piqûres d’insuline. Il est le plus répandu et intervient, le plus souvent, à partir d’un certain âge.

Lorsque l’on entend parler de diabète, il s’agit toujours (ou presque) du type 2. Si, malgré ce que l’on tente de nous faire croire, tous les diabètes (types 1 & 2) sont guérissables, les gens atteints de ces symptômes sont très restreints dans leurs modes d’alimentations.

En clair, selon le type et l’avancée du diabète, chaque dose de glucose ingérée n’est plus totalement, ou pas du tout, régulée par le corps. Tout passe alors dans le sang et, comme l’alcoolémie, une forte hausse de la glycémie peut être dévastatrice.

Le sport n’a aucune influence positive sur la sécrétion d’insuline

La seule solution plausible pour que le sport puisse, miraculeusement, faire perdre à quiconque du poids serait qu’il favorise la sécrétion d’insuline.

Or, non seulement c’est impossible et, qui plus est, seuls les diabétiques seraient bénéficiaires de cela. Pour le reste des humains, cela serait simplement contre-productif. Pourquoi ? C’est encore très simple.

Remember! Terraponia vous a informé d’un chiffre rare … celui de la glycémie idéale dans le sang : 1g/l. Grâce au pancréas et à la sécrétion d’insuline, on est vraiment très proche de cet idéal en permanence. S’il est en bonne santé, la magie du corps opère : il s’auto-régule.

Autrement dit, si vous mangez beaucoup de glucose ou d’aliments à Indice Glycémique (IG) élevé, le pancréas sécrète beaucoup d’insuline pour palier le risque d’augmentation du taux de sucre dans le sang (= glycémie). A l’inverse, si vous ne mangez que peu de glucose ou des aliments à Indice Glycémique (IG) faible, la réponse insulinique sera mineure … c’est-à-dire que le corps ne produira que peu d’insuline afin d’éviter de faire chuter brusquement le taux de sucre dans le sang (= glycémie).

Dès lors, le sport ne sert strictement à rien dans une optique de perte de poids. Avis à tous ceux qui en font dans cette simple optique là !

Non, le sport n’améliore pas non plus l’état de santé … Pire, il le détruit !

Terraponia sent déjà ses oreilles siffler et, histoire d’être très clair, je sais plus que quiconque ce qu’il en coûte d’être sportif puisque moi-même ayant été ancien sportif de très haut niveau pendant plus de 10 ans.

Objectivement, le sport n’a aucun intérêt si ce n’est celui de donner à manger aux escrocs des industries et lobbys. Pourquoi ? C’est, encore une fois, très simple.

Premièrement, faire du sport nécessite une alimentation en exactitude adéquation avec les besoins occasionnés … ce qui n’est le cas d’aucun sportif sur Terre, et encore moins des sportifs professionnels dont on sacrifie leur santé.
Deuxièmement, le sport génère une telle asthénie (= fatigue physique, affaiblissement de l’organisme) que le système immunitaire est, à la longue, complètement flingué ! Il en résulte des douleurs intenses puis des faiblesses musculaires puis des faiblesses osseuses puis, dans certains cas, des paralysies ou des incapacités fonctionnelles partielles ou totales.
Troisièmement, tout sport implique des millions de répétitions de gestes exactement identiques pendant de longues périodes. Cela induit toutes sortes de stress musculaires, osseux, rachidiens et psychiques.
Quatrièmement, tout sport tend à robotiser le corps. Si certaines chaînes musculaires sont souvent sur-sollicitées, d’autres sont au contraire totalement laissées de côté … ce qui déstabilise le corps de manière absolument incommensurable.
Enfin, et la liste est loin d’être exhaustive, les équipements sportifs sont parfaitement inadaptés et anti-physiologiques au possible. A titre d’exemple, on fait aujourd’hui mine de découvrir que le mieux serait de courir pieds nus plutôt qu’avec des chaussures dont la semelle mesure plusieurs centimètres d’épaisseur – et qui renvoie beaucoup trop de poids sur la voûte plantaire -. Pour ceux qui seraient en proie à la critique infondée, je vous prie de vous renseigner sur les chaussures de course dites « minimalistes ».

Cette petite liste, très petite même, se suffit à elle-même pour montrer que toutes les industries sont sollicitées des suites de la pratique (intensive) d’un (ou de) sport(s). Des équipementiers aux médecins, en passant par les agro-industriels et les lobbys de l’industrie pharmaceutique, toutes les conséquences du sport sont très prolifiques pour beaucoup de monde.

Le sport est un business, c’est tout. Ses effets sur les organismes sont hautement néfastes. Il suffit, du point de vue corporel, de souligner les énormes décharges d’acide lactique et la création de radicaux libres. Leur portée est telle qu’ils favorisent la création de nombreux symptômes osseux, artériels et musculaires et ils mènent invariablement à une immuno-déficience du fait d’une asthénie prolongée.

Le sport affaiblit plus qu’il ne renforce : la preuve par les faits !

Parmi les êtres vivants, savez-vous lesquels ne font pas de sport ? TOUS, hormis un seul … le plus ignare de tous : l’être humain moderne.

Parmi les êtres vivants, savez-vous lequel est le plus faible d’entre tous ? Facile … le plus ignare de tous : l’être humain moderne.

Vous voulez des exemples ? Il y a en a pléthore. C’est là que l’expression « avoir l’embarras du choix » prend tout son sens.

Un coup de patte d’un tigre énervé est équivalent à plusieurs tonnes de pression. Des traces d’Homo Sapiens ont montré qu’ils couraient plus vite qu’Usain Bolt. Une fourmi peut porter plusieurs dizaines de fois son propre poids. Un singe peut s’élever par la force des bras d’une manière absolument impensable pour l’être humain.

Si les exemples pourraient s’en suivre à la chaîne pendant un long moment, l’objectif est simplement de montrer que soulever des haltères, faire du cross-climbing, courir 40 km, sauter à 5m de hauteur, nager vite ou longtemps, etc. ne nous rend pas plus fort.

A comparer de la force brute d’un animal ou de son agilité, nous ne sommes rien. A côté de la Nature, nous ne sommes rien. D’ailleurs, pourquoi tout est copie de la Nature ? Parce qu’elle a tout inventé, parce que nous sommes trop stupide pour inventer quelque chose d’utile que la Nature n’a pas déjà créé. L’avion, le bateau, le Kung-Fu, l’Architecture, l’Art, etc… ne reposent que sur une seule chose : la Nature.

Conclusion

N’en déplaise aux orgueilleux, aux égocentriques, aux hypocrites, aux mégalomanes et à tous ceux que les présents propos dérangent : l’être humain moderne n’est supérieur en rien à quiconque ; il est inférieur en tout à tous. Si ce n’était pas le cas, pourquoi copier imparfaitement et grossièrement tout ce qui existe déjà dans la Nature ?!

Le sport n’est qu’un divertissement glorifié dans une société du spectacle atone et amorphe où le triptyque dominant se résume à : Amour, Gloire et Beauté !

Les gens ne sont plus que l’image d’eux-mêmes, des hologrammes qui s’échouent en plein vol dès que l’on éteint les lumières.

Si vous suivez Terraponia.fr, c’est que la superficialité n’est probablement pas de votre cru. Alors, vous aurez probablement bien compris que le sport n’est pas l’ami de la santé mais plutôt son ennemi. Les faits sont là, les études scientifiques de « renom » viennent même appuyer lesdits propos … ce qui est un fait suffisamment rare pour le mentionner.

Comme l’a un jour dit Jean-Claude Van Damme, il faut être “aware” (= conscient). Terraponia fait tout pour vous guider vers la pleine conscience des faits en relation avec la santé, le corps et la nourriture du vivant. Pas de place pour l’ésotérisme, les parallélismes et l’hédonisme … mais place au rationalisme, à l’objectivité et au factuel.

Nous conclurons en rappelant une phrase parfaite, la seule d’ailleurs, un jour écrite par J. Edgar Hoover : « nul ne peut avoir raison contre les faits ». Les faits sont là, une nouvelle fois, en ce qui concerne le sujet du jour.

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé avec Terraponia.fr.

Jimmy pour Terraponia

45 commentaires

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    Au moin volti contrairement à ce jimmy tu as l‘honneteté de dire que tu ne connais pas le sujet … mais on a clairement l‘impression qu‘il ne connait aucun sujet qu‘il évoque ….

    • M.G. M.G.

      Donc tu vas nous faire un contre-article argumenté ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      M.G.

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        Bha perso je fais du sport depuis que je suis enfant et sans je me taperais des hernies discales et sciatiques à répetition et serais aussi raide qu‘un manche à ballet je pourrais aussi te parler d‘un gars de 72 ans qui pratique le meme sport que moi et qui est plus en forme que des gars de 30 ballets.
        Si ce jymmy ne sait pas faire la difference entre sport et competion j‘y peux pas grand chose.

        • M.G. M.G.

          Effectivement. Il y a un gouffre entre compétition et activité physique, et des conséquences différentes pour le corps …

          M.G.

          • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

            C‘est pour ça que je dit que ce gars raconte n‘importe quoi et ça vaut pour tout ses articles.
            Mais bon internet regorge d‘experts auto proclamés

          • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

            j’attends avec impatience ses prochains articles « se laver est dangereux pour la santé  » « naitre vous fera mourir » https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

          • Bonjour à tous,

            @Wolf-Spirit : Merci pour vos commentaires, cela prouve que je fais de l’excellent travail :)

            @M.G. : Il ne peut pas faire un contre-article argumenté puisque les propos en question sont indubitables d’un point de vue rationnel, bien sûr. Mais, comme il est expliqué sur Terraponia, l’hédonisme n’a rien à faire avec des enjeux aussi importants que ceux liés à la santé. Le sport n’est fondé que sur une optique de profit et d’aliénation du corps à l’esprit. Sans une alimentation ultra-industrialisée et/ou riche en sucres, il est certain que les modes de vie seraient bien plus naturels et non-concomitants avec les modes de vie aliénants actuels.

            Bien à vous.

            Jimmy, de Terraponia.fr

          • GROS

            puisque les propos en question sont indubitables d’un point de vue rationnel, bien sûr.

            Rien que cette assertion suffit à la disqualification.

          • Bonjour Gros,

            Ah, cela faisait longtemps :) Bon, votre simplicité de rédaction est toujours intacte mais au moins, on rigole toujours autant.

            Si je dis cela [propos indubitables], ce n’est ni par vanité, ni par orgueil, ni par suffisance. Il s’agit d’objectivité ! Bien sûr, au sens défini par Le Larousse, à savoir : « qualité de ce qui est conforme à la réalité, d’un jugement qui décrit les faits avec exactitude ».

            Pour compléter mon propos, je reprends une énième fois une phrase que l’on attribue à J. Edgar Hoover « nul ne peut avoir raison contre les faits ».

            A aucun moment, dans aucune ligne, Terraponia n’est dogmatique ou dictatorial. Il est simplement dit que puisque les faits sont ainsi, la réalité l’est tout autant. Point barre.

            Toutefois, je comprends que cette finesse d’esprit ait échappé à la grosseur du votre. Si vous y voyez un jeu de mots avec votre pseudo, vous avez parfaitement raison !

            Bien à vous,

            Jimmy, de Terraponia.fr

          • GROS

            Bof. Tu crois en ton truc, c’est bien pour ton ego et ton moral.
            Mais bon, voilà quoi…
            Allez, amuse-toi bien, mon grand.

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        un léger soucis d’orgueil et d’esprits de compétition apparemment dixit le nom du site collé partout avec le lien et la signature.
        sinon jimmy tu sais que faire du sport augmente la production de co² et que les sportif sont donc aussi responsable du réchauffement climatique … allez tout le monde en apnée … non en fait c’est du sport… bhen désolé on va tous crever https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        à priori y a un p’tit côté j’veux ton pognon aussi
        « Pack Pro » : Consultation en nutrithérapie + « Pack Semi-Pro »
        99,00€ Choix des options

        le sport c’est mauvais pour ta santé et ton pognon bon pour la mienne

        venir faire du business sur un site ou l’ambiance est plustot à l’échange gratuit des connaissances c’est moche je trouve

        • 1) Ni orgueil, ni compétition, ni quoi que ce soit. Le seul orgueilleux que je vois ici, c’est bien vous !

          2) Je suis à l’aise avec ce que je mets sur mon site … sinon, je n’accepterais de me faire relayer. Votre orgueil vous pousse à tenter un coup bas en m’attaquant sur le domaine de l’argent alors que vous ignorez ce que cela sous-tend.

          3) Puisque vous parlez du « Pack Pro », sachez que la consultation en nutrithérapie vaut normalement à elle seule 100€. Allez donc chez un nutrithérapeute à Paris et vous allez comprendre la douloureuse. Qui plus est, je suis professionnel dans mon art et droit dans mes bottes sur la pratique de ce dernier.

          4) Si la consultation de nutrithérapie dure une heure, elle me demande entre 7 à 10 heures de travail en aval … parce que c’est un travail fort complexe si on veut le faire avec professionnalisme ce qui, jusqu’alors, n’existe nulle part ailleurs.

          5) Si vous savez calculer, divisez 99€ ne serait-ce que 8 heures (1 + 7) ! Cela fait … 12,4€ de l’heure.
          A cela, rajoutez les 2 formations ultra-complètes + La Bible des Nutriments (inexistante ailleurs, ce fût un travail de fou de tout compiler !) + mes 3 livres.

          6) Pour 99€, vous repartez avec un suivi alimentaire UNIQUE sur 6 mois ainsi qu’avec des ouvrages riches en informations introuvables et dont la somme de travail dépasse largement le millier d’heures, ne serait-ce que pour l’écriture desdits ouvrages. Je ne parle même pas des milliers d’heures de recherches et des dizaines d’heures de mise en forme et de mise en vente, etc…

          7) Alors le jour où vous proposerez une telle QUALITÉ de travail, ayant nécessité une telle quantité d’heures et de recherches, pour un prix aussi dérisoire que 99€ … ce jour-là vous pourrez la ramener.

          8) Mais pour le moment, vos paroles brassent de l’air et sont purement vindicatives parce que vous ne supportez pas qu’il existe ce genre de personne sur Terre. J’ai failli mourir des suites de la médecine et je me suis sur-spécialisé dans le domaine de la Nutrithérapie car je savais qu’elle me sauverait la vie … et cela a été le cas. Aujourd’hui, j’emmerde la médecine et tous ceux qui critiquent la portée et l’intégrité de mon travail … qui est aussi ma passion.

          9) Pour reprendre les propos de Balavoine, « On peut me donner des heures d’émission et si on veut des idées j’en donnerai et sur un peu tout, et je suis prêt surtout à recevoir celle des autres pour montrer s’ils en ont autant que moi. Alors je dis que tout ça suffit. » (Balavoine)

          10) Comme on dit, « qui m’aime me suit ». Les autres, dégagez ! Je préfère occuper mon temps à aider ceux qui en ont réellement besoin (c’est-à-dire tout le monde) et qui sont prêts à recevoir des conseils pertinents, objectifs et EN LEUR UNIQUE FAVEUR.

          11) Faire un pied de nez à l’industrie pharmaceutique serait super et guérir à vie des milliers de gens le serait encore plus. C’est exactement ce que je propose via mon site. Mais si vous préférez me critiquer sans vergogne plutôt que des soi-disant « experts » qui vendent des bouquins vides de sens à 25€ qui n’aideront jamais personne, ou encore des formations de 1 500 à 10 000€ (naturopathie) … c’est que vous n’avez pas compris grand chose à la vie et à l’humanité.

          Sur ce, je vous souhaite tout de même une agréable soirée … même si je ne suis pas convaincu que vous méritiez cette amabilité de ma part au vu de vos propos diffamatoires visant à porter atteinte à ma réputation ainsi qu’à mon travail.

          Bien à vous,

          Jimmy, de Terraponia.fr

          • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

            Alors le jour où vous proposerez une telle QUALITÉ de travail, ayant nécessité une telle quantité d’heures et de recherches, pour un prix aussi dérisoire que 99€ … ce jour-là vous pourrez la ramener.
            t’es bien mal tombé parceque je passe bien plus de temps à partager ce que j’ai appris dans différents domaines et à offrir mes services gratuitement qu’à travailler contre rémunération (et même là je fais pas mal de gratuit).

            si t’es infos sont si précieuses pour le bien d’autrui pourquoi ne les diffuses pas gratuitement pour faire un vrai pied de nez au système

  • Norbert

    Merci Volti,

    pour cet article tres eclairant et plein de bon sens et je suis parfaitement d’accord avec tout ce qui est enonce.
    Je ne connaissais pas ce site Terraponia….je vais le suivre dorenavant.

    • Bonjour Norbert,

      Même si votre message est adressé à Volti, je vous prie de bien vouloir me laisser vous adresser mes remerciements.

      Pour toute question quant à l’un de nos articles, ou autre, merci de ne pas hésiter à m’en faire part.

      A très bientôt sur Terraponia.fr.

      Bien à vous.

      Jimmy

  • engel

    …Le juste milieu, c’est bien aussi.

    • Bonjour Engel,

      Mi-ange, mi-démon … ainsi pourrait se résumer le « juste milieu ». Est-ce vraiment judicieux ? Je ne me ferai pas juge quant à cette question qui ne regarde que vous.

      Cependant, ce que je peux dire avec certitude, c’est que le sport inflige de terribles souffrances à l’organisme. Un exemple : lorsque vous courrez, chaque impact du pied sur le sol équivaut à 5 fois le poids du corps transmis sur les genoux et le bassin. Je vous invite à essayer de courir pied nus, et vous verrez à quel point l’exercice est périlleux.

      Le sport est au corps ce que la télévision est à l’esprit : une « prise en charge » de l’individu par un secteur industriel. Qui plus est, la vie que nous menons au quotidien est déjà suffisamment stressante et éprouvante d’un point de vue musculo-squelettique.

      Regardez la prolifération absurde des ostéopathes ! Les gens ne peuvent plus s’en passer, tout comme ils ne se passent plus des médicaments et tout comme ils ne se passent plus de la mal-bouffe ! Et après cela, ils font encore mine de se persuader qu’ils sont en bonne santé ?! Paradoxal, n’est-ce pas ?

      Bien à vous.

      Jimmy, de Terraponia.fr

      • engel

        Bonjour Jimmy,
        Vous me faites l’honneur de me répondre, j’en suis flatté.

        Le juste milieu c’est le rejet des extrêmes.

        D’un coté,
        – oisiveté avec sa fonte musculaire induite et toutes ses complications inhérentes*.
        Et de l’autre,
        – sur-sollicitation destructrice du a un sport mal dosé ou(et) mal pratiqué.

        Le sport a été « inventé » pour pallier le manque d’activité(naturelle) physique de l’homme moderne sur-mécanisé .
        Cette homme là, n’utilise plus que l’energie pétrole et non plus, sa force musculaire.
        …Donc le sport est vital pour la plupart des oisifs.

        Maintenant, pour vous répondre sur:
        – « Je vous invite à essayer de courir pied nus, et vous verrez à quel point l’exercice est périlleux. »
        Alors là, je vous répondrais:
        – « Ce n’est pas la peine, puisque je le pratiquai très régulièrement et des Kms durant. »
        …Sur tous types de sols, y compris rocailleux en bord de falaises.

        C’était le meilleur moyen que j’avais trouvé pour développer mes sensations proprioceptives et kinesthésiques afin de développer mon sens de l’équilibre et de ma vivacité dans « le placement juste de mon corps en toutes circonstances ».
        De plus, courir longuement pieds nus m’obligeait à un rétroversion du bassin afin d’avoir un placement vertébral parfait, indispensable à l’amortissement et pour l’ouverture en grand du passage énergétique(ki).
        Et je n’ai jamais eu de séquelles, bien au contraire…

        En vous répondant, je parle, de mon expérience personnelle, mais est-ce bien là le sujet…

        *) En extrême: Effet néfaste de l’apesanteur, de par sa fonte musculaire induite.

        • Avec plaisir :)

          Les clichés sur l’oisiveté sont aujourd’hui si nombreux qu’il est devenu presque anormal de se reposer en dehors des (rares) heures accordées par la société pour le faire … en l’occurrence la nuit.

          Pour parfaire mon propos, laissez-moi vous conter les 20 heures de repos du Lion chaque jour, l’absence totale de mouvement du Paresseux pendant parfois plusieurs jours, l’hibernation de l’Ours pendant 6 mois, la quiétude du chat à de nombreux moments de la journée, la position allongée du chien à chaque moment de tranquillité, etc…

          Cher monsieur, je vous prie de considérer un élément figurant au cœur de tout : l’alimentation. Si nous retournions à une alimentation purement naturelle, majoritairement constituée de fruits … je puis vous assurer qu’il serait impossible de mener le quart de la vie de folie que nous menons aujourd’hui.

          A votre avis, pourquoi les Gorilles mangent 3 fois par jour à raison de périodes de repas durant chacune 2 heures ? Oui, cela fait pas moins de 6 heures consacrées à l’alimentation par jour. Qui plus, un Gorille dépasse rarement le kilomètre de distance parcourue en une journée. Dès lors, il passe lui aussi le plus clair de son temps à se reposer.

          « Rester tranquille et ne rien faire sont deux choses tout à fait différentes » (réplique de Mr Han dans Karate Kid).

          Et pourtant, n’y a-t-il pas de quoi être impressionné par la puissance développée par un félin ou un Gorille, par exemple ?! Du millier de kilos à plusieurs tonnes de force dans certaines de leurs attaques !!!

          L’objet des exemples précités est de montrer que le fait de rester tranquille fait « grandir » notre force. Ce n’est pas ésotérique et cela se comprend autant que cela s’explique.

          Voyons le corps comme un réservoir d’énergie, vous le voulez bien ? De même, partons du principe que ce réservoir à la capacité de se vider et de se remplir (ou se recharger). Tout mouvement épuise plus ou moins ce réservoir, y compris le phénomène de digestion … qui demande un certain quota d’attention de la part du corps. Pour se recharger, une seule solution donc : le repos, mais pas forcément le sommeil.

          Maintenant, prenons deux êtres vivants dont on suppose qu’ils sont suffisamment reposés pour considérer leurs niveaux respectifs d’énergie à 100%. Or, une contrainte est définie comme suit : l’un des deux aura 16 heures d’activité (exemple du cycle de vie humain) quasiment ininterrompue dans la journée alors que l’autre n’aura que 4 heures (exemple du cycle de vie des félins).

          Que ressort-il immédiatement, selon vous ? N’est-ce pas un phénomène de concentration d’énergie ?! Vous parlez de Qi, c’est parfait. On sait qu’il existe mais il ne s’explique pas (il suffit de voir les démonstrations des moines de Shaolin pour s’en apercevoir).

          Reprenons ! Pour l’être vivant qui dispose de seulement 4 heures pour dépenser 100% d’énergie, chacune de ses interventions seront très « énergivore » donc logiquement plus « puissantes ». En revanche, pour celui qui doit tenir 16 heures avec seulement 100% d’énergie, vous comprenez bien que son corps devra être très « économe » vis-à-vis de chacune de ses dépenses.

          En fait, c’est exactement la même chose avec une voiture de sport. Si vous devez faire 100 km et que vous avez le plein d’essence, vous vous en fichez d’avoir le pied très lourd et de consommer 60L/100km (consommation en conduite très sportive de la Lamborghini Diablo V12 6.0). Par contre, si vous devez faire 400 km, alors vous roulerez au pas histoire de ne consommer « que » 20 ou 25L/100km (le réservoir d’essence fait tout juste 100L).

          Pour ce qui est de la course à pied pieds nus, je suis d’accord avec vous sur la logique de la faiblesse des séquelles. La réaction du corps à nu est totalement différente. Cependant, pourquoi gaspiller de l’énergie « gratuitement », elle qui est si précieuse pour un animal ou même pour nous … par exemple. Pour faire l’analogie avec la Lamborghini, disons que si vous consommez régulièrement 60L au lieu de 25L pour faire 100km, cela vous coûtera non seulement plus cher en essence mais aussi en entretien. Pour nous, c’est juste identique ! :)

          Enfin, et je conclurai mon interminable raisonnement en disant ceci : « ce n’est pas parce qu’une chose ne produit pas de conséquences néfastes qu’elle crée pour autant des conséquences positives ».

          Tout comme pour le BIO : « ce n’est pas parce qu’un aliment n’est pas toxique qu’il est sain (ou physiologique) pour autant ».

          Merci à vous,

          Jimmy

          • engel

            A l’origine la magnifique et performante Lamborghini n’était qu’un vulgaire amas de ferraille. …Que des gens ont su sculpter et entretenir.

            Toute voiture sportive se doit d’être régulièrement poussé afin d’éviter le phénomène de « gommage » préjudiciable à ses performances.
            De plus, on ne conduit pas une F1 comme une voiture de rallye-raid.

      • Tyr

        Je ne vois pas le rapport entre augmentation du nombre d’ostéopathes et le sport en lui même.

        J’ai quelques pratiques physiques.
        Je n’appelle pas ça du sport parce que, à mon sens, le sport implique compétition ou/et règles à suivre..

        Le problème vient du fait que le gens, aujourd’hui, dans leur grande majorité, ne savent pas se tenir correctement, ni bouger correctement, ni marcher correctement, et leur respiration est déplorable.
        Tout cela combiné crée déjà une clientèle captive pour les ostéopathes, qui dans leur ensemble font du travail correct.

        D’où vient le problème?
        Comment est-il possible d’avoir autant de gens qui n’ont aucune connaissance des règles physiologiques de base dans un pays où pendant des années ils subissent des cours « d’éducation physique et sportive » dans le cadre scolaire?
        Et surtout pourquoi alors ne pas s’inspirer du système de formation en EPS d’autres pays qui n’ont pas ces problèmes, comme par exemple la Russie?

  • Hello LME,
    Article reducteur et incomplet
    A/ ce sur quoi l’auteur a raison
    le sport à outrance detruit le corps et de ce point de vue n’entretient pas la santé.

    B/ à propos du surpoids
    1) il n’y a pas qu’une cause de surpoids mais plusieurs qui souvent cohabitent ensemble et provoquent une prise anormale de poids.
    2) le diabete n’est pas forcement associé a une obésité. certaines personnes sont minces et pourtant diagnostiquees diabetiques.
    3) le pancreas ne gere pas du tout le phenomene de surpoids mais l’équation recette-dépense de l’energie entrant dans le sang et dont l’origine est alimentaire. heureusement pour nous l’alimentation n’est pas la seule source d’energie du corps…
    4) les systemes emonctoires ne sont pas cites par l’auteur et pourtant ils ont une place preponderante ds l’equilibre du poids
    5) le veritable regulateur physiologique de la digestion est le duodénum. c’est la première partie de l’intestin. cette portion de 40 cm environ est bourrée de capteurs de toutes natures qui en fonction des stimulations qu’ils recoivent décident des secretions had hoc.
    6) l’estomac est le maitre énergetique du systeme digestif
    7) les facteurs emotionels vont quant a eux affecter le pancréas
    etc…. l’auteur ne maitrise absolument pas le sujet du surpoids. il est evident que le sport pratiqué de facon reguliere et en dehors d’une volonté de performance est un facteur important de l’equilibre physiologique du corps dont le poids maitrisé est une donnée.

    C/ sport et santé
    là aussi l’article est incomplet , reducteur et tout aussi subjectif. l’auteur prend appuis sur son experience perso pour exprimer des generalites.
    1) la sante est une harmonie physique, psychique et mentale. ne traiter la sante qu’a travers le prisme du corps physique est une aberration.
    2) comparer la physiologie d’un humains a celle des animaux est aussi un manque de discernement sur ce qu’est un humain… l’humain est certe un animal, un primate, mais son cerveau recele des particularites essentielles qui le distingue du monde animal.  » l’homme ne vit pas que sur terre, il cohabite aussi avec les etoiles  » , ce que les animaux ne peuvent pas faire . les animaux ne peuvent pas voir ou imaginer la beaute du monde. ils sont partie integrante de cette beaute sans pouvoir le concevoir !
    etc…

    • M.G. M.G.

      Merci pour tes précisions et le cours de biolo. Cela dit, je trouve ta conclusion également très subjective …

      l’homme ne vit pas que sur terre, il cohabite aussi avec les etoiles  » , ce que les animaux ne peuvent pas faire . les animaux ne peuvent pas voir ou imaginer la beauté du monde. ils sont partie intégrante de cette beauté sans pouvoir le concevoir !

      M.G.

      • Bonjour,

        @Schuss : je vous réponds seulement par correction et non par envie. Premièrement, au vu de votre propos d’une incroyable faiblesse rédactionnelle, vous n’êtes certainement pas en mesure de juger ou non de la pertinence du sujet.

        Deuxièmement, il est fort à parier qu’une seconde lecture dudit article vous ferait le plus grand bien. Vous l’affublez de choses qui n’y figurent pas et supputez mon prétendu biais en vous basant sur le votre … qui de nous deux est subjectif dans l’histoire ?

        Troisièmement, dans la mesure où vous et moi n’avons pas lu les mêmes lignes, mon propos s’arrête présentement.

        @M.G. : sans aucune vanité et encore moins d’orgueil, le propos de Schuss n’a rien de fondé. Vous avez raison, en cela, lorsque vous dites qu’il s’agit d’un cours (de biologie) ! Quoi de plus inexplicite et d’irrationnel qu’un cours. Il suffit de regarder ceux qui en suivent beaucoup, ils deviennent tout bonnement inhumains (je ne citerai pas de grandes institutions, vous les connaissez probablement déjà).

        La force de la rédaction de Terraponia repose sur sa neutralité. Toutefois, être neutre ne signifie aucunement que prendre un exemple personnel est interdit. Qui plus est, mon recul vis-à-vis du sport est contextualisant et non explicatif ^^ Alors, lorsque Schuss énonce que mon propos est biaisé, c’est très risible. Au moins, on rigole bien … c’est agréable de se détendre un peu :)

        Bien à vous.

        Jimmy, de Terraponia.fr

    • engel

      Schuss,

      « les animaux ne peuvent pas voir ou imaginer la beaute du monde. ils sont partie intégrante de cette beauté sans pouvoir le concevoir !

      De toute évidence, votre vision semble un tantinet réductrice.
      Toute les parades animales sont basées sur la notion du « beau ».
      Et souvent, cette notion est la même que celle de l’homme que vous dites supérieur.
      A savoir, corps bien formé dominant par la masse, couleurs chatoyante, sachant bien « causer le rossignol glamour ».
      …Belle nourriture chatoyante, joie de batifoler dans un lieu beau, car serein et propice à l’épanouissement.
      etc…

  • En effet, pour être mince et en bonne santé, on ne peut dissocier la nutrition des exercices physique ou sa discipline sportive.

    Déjà très jeune je suivais des diet spécifique à mon sport et je n’ai jamais arrêter.. Le soucis est que si je relâche je prends du poids direct donc je ne pourrais jamais arrêter, et oui il y a un prix à payer dans tout.

    Tout comme je n’arrêterais jamais le fitness du moment que mon corps ne me lâche pas.

    Lorsqu’on a l’esprit compétitif, c’est difficile de trouver un juste milieu, surtout lorsque jusqu’à présent notre organisme ne nous a pas trahis :)

    Je ne fais plus de compétition, mais la discipline est restée, de plus j’ai un mec qui lui aussi voit les choses de la même façon, hélas nos emplois du temps étant différent on ne s’entraine que trop rarement ensemble. Lui il a la boxe en plus.

    Pour qu’il puisse assurer de faire du sport 6 jrs sur 7 c’est un régime de 4000 kal l’hiver et environs 3200 kal en été. Et oui comme je disais c’est indissociable.

    Et les compléments alimentaires sont indispensables, protéine en poudre, acide aminés (BCAA, glutamine, arginine et créatine), ZMA (magnésium, zinc, vit b12) avant le coucher, etc…

    Akasha.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Il y a des années quand je suis allée trouver le médecin nutritionniste suite à une grosse prise de poids consécutive à de la cortisone à hautes doses prise pendant des mois sur prescription d’un médecin totalement fada et sans aucun conseil alimentaire – cortisone qui encore à l’heure actuelle continue à détruire mes os ! – sa première prescription a été de supprimer totalement le sucre et ses dérivés. A l’époque je faisais de l’hyper insulinémie, constatée par des analyses de sang sur une journée. Parallèlement il m’a prescrit un léger régime pendant trois mois. j’ai perdu 9 kilos. j’ai gardé ensuite mon poids de forme, avec une insuline parfaite, pendant des années.
    A chaque fois que j’ai pris des kilos, il m’a suffi de supprimer le sucre et produits sucrés pendant deux ou trois mois pour rétablir l’équilibre. C’est dur car je suis plutôt bec sucré ! mais cela en vaut la peine.
    Encore récemment mon médecin homéopathe m’a dit la même chose : supprimer le sucre !
    Donc et pour résumer, ce qu’à écrit l’auteur de cet article concernant l’insuline n’est pas faux !

    • Non ce n’est pas du tout faux ! Je l’ai moi même déjà expliqué plusieurs fois. Le sucre provoque une hausse de glucose dans le sang qui provoque un pic d’insuline, la conséquence est que l’on stocke les kal superflues dans les tissus adipeux.

      A chaque fois que j’ai pris 2 à 3 kg superflu c’est à cause des sucreries… ):

      Akasha.

  • LaoTseu

    Facile de comparer l’homme à certains animaux, je pourrais comparer le moustique au lion et la souris à l’éléphant…c’est bien un concept humain de se diviser et de se comparer, surement qu’aucun animal ne le fait aussi bien que nous, cracher sur l’humain aussi c’est bien humain, c’est bien un concept humain l’inférieur et le supérieur, bref facile de faire des comparaisons avec ce qui ne peut l’être, mon chien ne se compare jamais à mon chat , surtout pour appuyer des concepts foireux

    • Bonjour,

      Pour être très clair, le seul propos foireux est le vôtre ! Notre seul moyen de comparaison est le langage et, jusqu’alors, le langage des animaux nous est totalement étranger ! Donc, forcément point de comparaison explicite entre eux et nous.

      Qui plus est, le langage est par nature une déformation de la réalité, la vraie. Vous vous appelez LaoTseu, alors allez faire un tour du côté de Nietzsche … vous gagnerez en objectivité et en clairvoyance.

      Émettre un jugement sans point de comparaison, donc sans exemple concret, est typiquement ce qui est écrit à côté de « biaisé » dans le dictionnaire. Sans rire, vous vous permettez de mettre à mal publiquement mon propos et n’avez que cela à en dire ?

      Cela me conforte dans la qualité de mes écrits ! Merci à vous :)

      Jimmy, de Terraponia.fr

  • Il faut être raisonnable en tout. Il y a certainement une différence entre sport et activité physique, même si l’un englobe l’autre.
    Oui, il y a un commerce du sport, c’est certain. D’autre part, il est bon de faire bouger son corps, tout son corps, plus dans l’étirement que dans la contraction. En souplesse, en légèreté.
    Les arts martiaux comme le Taï Chi Chuan allie le physique et l’esprit. Et les maîtres en la matière vivent souvent très âgés. Ils associent cet art à une vie saine, et à un mental sain.

    A notre humble niveau, une pratique de la randonnée raisonnable (par exemple), en fonction de notre condition physique et de notre âge, une nourriture saine autant que possible, un mental apaisé, sont signes de bonne santé me semble-t-il.

    Même si nous avons chacune et chacun notre programme et vie et, quand il doit s’arrêter, il s’arrête.

    Donc on est loin du sport de compétition (ou dans un esprit de compétition). J’ai un copain qui ne vise que cela, malgré ses 5 sthènes ! Il se fait sa propre compétition en permanence ! Un besoin de se montrer qu’il peut encore le faire…

    • Bonjour,

      « Savoir raison garder, c’est savoir sa vie maitriser ». Le principe de raison étant fondé sur celui de la faculté de pensée et, conséquemment, sur la capacité analytique des faits … il va de soi que la notion de 50/50 ne peut s’appliquer.

      Lorsque l’on est basé sur les faits, les doutes disparaissent. Dès lors, c’est la raison pour laquelle le présent article est paru. Le sport fait mal, le sport (et non seulement la compétition) oxyde, le sport aliène et le sport assomme :)

      Merci à vous pour votre commentaire.

      Au plaisir de vous revoir directement sur Terraponia.fr.

      Bien à vous.

      Jimmy

  • Rik22

    A une époque où les jeunes et les adultes passent beaucoup de temps assis devant leur ordinateur, cet article n’est pas très constructif.
    Quelques conseils de bon sens auraient pu crédibiliser le contenu au-delà d’un simple sentiment d’humeur faisant référence à Churchill qui disait que le secret de sa bonne santé était : »never sport ».
    C’est un fait, lorsqu’un l’on produit un effort d’endurance d’au moins 20 minutes, l’organisme élimine mieux les graisses pendant une semaine. Quel intérêt ? Peut-être déjà une meilleure circulation sanguine et une meilleure oxygénation du cerveau (ce que Churchill compensait avec de l’alcool).
    « Le sport détruit la santé » est-il écrit plus haut, c’est affligeant de bêtise. Bien sûr les risques de blessure sont nombreux, mais tout autant que la conduite en voiture, quel est l’intérêt de propager des paranoïas?
    Quelle est la finalité du sport ? Peut-être le plaisir de bien faire, de se faire du bien et de partager des moments et des tactiques avec ses amis et son entourage. En y intégrant des facteurs de socialisation.
    Déprécier le sport pour valoriser des activités de réflexion ? Mais ce fameux football si facilement décriable pour être devenu une religion d’Etat, est d’abord un sport ouvert à tous, indépendamment de la taille ou de la puissance, et met en oeuvre un grand nombre de possibilité puisque de nombreux joueurs sont impactés dans l’organisation du jeu.
    Bref, je constate une certaine fainéantise chez les jeunes et ce style d’article les console de leur inaction. Mais quelles formes de courage vont-ils développer devant leur écran ?

  • Scoob

     » N’en déplaise aux orgueilleux, aux égocentriques, aux hypocrites, aux mégalomanes et à tous ceux que les présents propos dérangent  »

    c’est sur ça ouvre au dialogue ce genre de phrase…..

  • Bormes

    De mon point de vue le SPORT est MAUVAIS et le sport est BON, la seule question est OU est la bonne limite.

    Le vieillissement de l’organisme à plusieurs causes, notamment une mauvaise nutrition ( notamment en sucre, féculent, ceréales etc..) ou hygiène de vie mais e sport fait aussi vieillir l’organisme

    L’organisme a une espérance de vie cellulaire d’environ 120 ans.

    Les enfants qui font du sport charpentent leurs corps, leurs structures musculaire et osseuses, ceux qui ne font pas sport sont plutôt fluets et moins vaillant en vieillissant.

    La fonction crée l’organe, l’usage et l’entretien est important.

    En règle générale, les grands sportifs, ou les sportifs de haut niveau, ne vivent pas très vieux, car le sport USE le corps, donc le fait vieillir plus vite, je suis raccord la dessus.

    La limite est beaucoup plus flou entre PAS, UN PEU, et MOYEN

    Ceux qui ne font pas de sport et qui ont une mauvaise hygiène de vie, ne vivent pas vieux non plus.
    Le corps se surcharge et vieillit plus vite aussi.

    Ceux qui font UN PEU de sport et qui n’ont pas une bonne hygiène de vie vivent plus vieux que ceux qui ne font pas de sport et qui n’ont pas une bonne hygiène de vie.
    Le sport AIDE a éliminer des surcharges et des toxines de l’organisme, par la système cardio-vasculaire et le système lymphatique, la transpiration, etc…

    Ceux qui ne font PAS de sport et qui ont une BONNE hygiène de vie vivent plus vieux que ceux qui font UN PEU de sport et qui ont une mauvaise hygiène de vie.
    Ils s’encrassent moins vite, et ont moins besoin d’éliminer des déchets.

    De mon point de vue, le sport a faible dose, ce qui peut juste être de la marche a pied, permet de faire circuler l’organisme, le sang la lymphe etc etc, et d’entretenir un minimum la structures musculaires et osseuse, permet d’éliminer certains acides pour la respirations.

    Dans le classement c’est donc abord une bonne hygiène de vie, et ensuite UN PEU de sport.

    Les femmes font moins de sport que les hommes et vivent plus longtemps.
    (ou travaillent moins aux champs que les hommes)
    Mais, ce n’est pas forcement du au sport, mais surtout grâce a leur règles qui éliminent les surcharges et toxines du sang une fois par lune, (donc remplace le sport jusqu’a la ménopause )

    Donc du pour et du contre, faire un peu de sport surement mais clairement il ne faut pas en abuser.

    Le tout est d’avoir un bon fonctionnement de l’organisme pour avoir cellulaire et un bon renouvellement cellulaire, un bon fonctionnement des organes ( comme pour le bon fonctionnement d’un aquarium ) donc un faible vieillissement de l’organisme.

    Bormes

    • Bormes

      Quand au pancréas et au sucre, c’est le taux de sucre qui fait faire de l’insuline au pancréas, et c’est l’insuline qui fait faire des IGF1 (Insuline Growth Factor ) au foie.
      IGF1 hormone de croissance pour le stockage du sucres en matières grasses et la multiplication de ces cellules adipeuses.

      C’est donc la glycémie qui fait grossir.
      Et si la glycémie dans le sang baisse trop, il se passe l’inverse, le pancréas fabrique le GLUCAGON, et le foie DESTOCKE le gras des cellules adipeuses pour les transformer en sucre pour alimenter le cerveau et les muscles.

      Au final pour maigrir il faut réduire les sucres, féculents, céréales, farines etc… et on peut aussi aider a faire circuler… donc bouger UN PEU.
      Les calories, elles ne changent presque rien.

      Et pour sortir du diabète c’est simple, il faut laisser le pancréas se reposer… donc SANS SUCRES pendant 1 à 3 mois, puis reprendre très doucement et surtout ne plus abuser.

    • engel

      Beaucoup de bon sens là dedans.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      J’ajouterai, que bien que tous pareils, nous en restons pas moins différents dans les réactions de notre métabolisme profond.
      …La psyché ayant là aussi un rôle primordiale.

  • bob_tail

    Le corps est un véhicule qui porte l’esprit ou celui ci a envie d’aller. Réciproquement l’esprit construit le corps en exigeant de lui des efforts réguliers.
    Chacun ses rêves et sa conception de la santé bien sûr, les miens ne se réaliseraient pas sans une bonne condition physique c’est évident. Et oui, des fois ça fait mal, mais moins que de n’être bon qu’à se vautrer sur une plage.
    Un autre grand avantage de l’activité physique est qu’elle est une très bonne école pour apprendre l’humilité. On trouve toujours plus fort que soi, et dans mes activités un peu engagées, j’en croise souvent, pourtant je n’entends pour ainsi dire jamais de propos condescendants et suffisants. C’est même le contraire : plus les mecs (ou nanas) sont bons, moins ils la ramènent en fait…

  • blackout

    Comme quoi,le sport il vaut mieux le regarder à la télé avec un paquet de chips et une bonne bière…

    Blackout de Chez Moi.fr

  • Le sport est indispensable pour l’homme car cela lui permet de secréter des hormones indispensable à son équilibre comme la testostérone qui contribue à une bonne santé et un bon morale, on secrète aussi de l’endorphine hormone du bien être et de la noradrénaline celle du sommeil . Le sport permet aussi de maintenir son métabolisme haut pour rester mince.

    Le sport encourage une vie saine, la remise en question, le dépassement de soi et la discipline. Le partage, la camaraderie ou le chalenge.

    Évidemment tout n’est pas positif, on s’expose aux blessures, au surentrainement et paradoxalement l’isolement. C’est comme dans tout, un juste milieu est nécessaire, en plus de 30 ans de sport intensif, de nombreux coups par le muai thaï, j’ai juste un genou droit parfois récalcitrant, une nuque raidie et un poignet gauche fragilisé. Sans parler de mes tibias devenu presque insensible par leurs sollicitations intensives par la pratique du kick.

    Mais dans l’ensemble, mon bilan est positif, ça m’a énormément aidé à me dominer et me vider la tête. Dès lors pour moi le sport est incontournable et je continue de pratiquer boxe et muscu 5 à 6 jours semaine selon ma forme.

    Orné

  • lelievremilou

    Super intéressant. Merci Jimmy.
    Je ne sais pas si Wolf Spirit a vraiment un esprit de loup ou de hyène, mais en plus de corriger son « ortograf » il serait judicieux qu’il sache que si le sport fait monter le taux de CO² dans l’atmosphère, que quand il pète il dégage, également du CH4, tout aussi polluant. Et, qu’il ferait bien de fermer autant son orifice qui lui sert à débiter des âneries, que l’autre qui nous pollue.
    Et comme disait W. Churchill, quand on lui demandait le secret de sa longévité : « No sport ! ».